L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Here I Stand - CR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Here I Stand - CR le Mar 14 Juil 2009 - 19:17

J'ai commencé une partie solo de HIS sur vassal.
Voici le résultat du tour 1.

1517 - un pasteur protestant du nom de Luther enflamme le coeur de l'Europe. Par ses thèses novatrices, il séduit les princes allemands, prompts à se débarrasser de la tutelle pesante de l'Empire Hapsbourg.
Charles Quint a d'autres soucis en tête. La France est un adversaire dangereux avec qui une paix rapide est préférable tant que la position est forte. Les armées turques sont loin, mais elles seront aux portes de Vienne d'ici peu. Il faut donc frapper fort. Ferdinand est donc envoyé rassembler une puissante armée depuis Bruxelles pour menacer Paris, après des préparations de printemps très impressionnantes.
François 1er quand à lui est bien décidé à tenir bon. Il sait que le temps joue en sa faveur et que l'impérial ne pourra pas tenir ce front éternellement. Il se réfugie donc à Brest, laissant la défense de Paris à Montmorency, se préparant à contre attaquer en menaçant de couper les lignes de ravitaillement d'une armée qui assiègerait Paris.
L'Angleterre quand à elle, commence les négociations pour obtenir son divorce. Les affaires se présentent mal. Une armée est assemblée pour se débarrasser de l'épine écossaise et des explorateurs vont vers le nouveau monde.
La Turquie elle, conquiert Belgrade sans coup férir et se présente aux portes de Buda.
L'Empire quand à lui est bloqué par la défense sans faille du français. Ce dernier se permet même d'envoyer moult explorateurs, colons et mêmes expéditions de conquêtes vers le nouveau monde. Pour que l'insulte soit complète, François 1er organise même une fête extraordinaire pour l'inauguration du palais de Chambord, dont on dit qu'il serait sans égal dans le monde.
Le protestantisme continue d'enflammer l'Allemagne, les électorats tombant les uns après les autres. Le Pape est il inconscient ou se sent-il juste impuissant face à cette montée de l'hérésie ? Il monte une armée de mercenaires et met le siège sur Florence.
Pendant ce temps, Soliman pêche par précipitation et son armée est battue de justesse devant Buda malgré l'intervention aussi massive qu'inefficace des janissaires. Charle Quint respire pour Vienne. Si son opération militaire face à la France est dans l'impasse, l'échec turc compense partiellement.
L'artillerie papale bombarde Florence qui tombe, avec ses richesses. Le Pape lance alors des contre réformes énergiques, soutenu par Charles Quint. Ausbourg repasse sous contrôle catholique. L'hémorragie est partiellement contenue.
L'explorateur anglais Rut disparait avec son équipage. Plus personne n'entendra parler de lui.
Le français Roberval revient avec des histoires fabuleuses sur un fleuve sans fin, baptisé l'Amazone.
De Vaca lui revient bredouille.
Cordova et sa troupe de conquistadores meurent criblés de flèches, tout comme les membres de l'expédition française.
Montréal est fondé par de courageux colons. Les richesses qu'elle fait parvenir en métropole sont prometteuses. Puerto Rico s'installe mais prend du retard et n'est pas encore en mesure de livrer les marchandises rares attendues.

Bilan :
Protestant 4 VP, mais déjà 15 espaces convertis, dont des electorats.
Hapsbourg : 9 VP, une impasse militaire en France, un échec dans le nouveau monde, mais de l'air face à la Turquie
Angleterre : 9 VP et une belle armée prête à frapper
France : 15 VP et une situation militaire intéressante, bien que toujours préoccupante
Papauté : 17 VP, une allemagne presque entièrement protestante, mais une belle cité conquise et une contre réforme plutôt réussie, malgré des envoyés peu efficaces
Turquie : 10 VP, et du retard sur le tableau de marche pour cause de précipitation.
La situation en image, avant résolution des expéditions dans le nouveau monde et retour au bercail des unités déployées.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Here I Stand - CR le Mar 14 Juil 2009 - 21:09

Heureusement que tu es un vrai schizophrène Smile


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

3 Re: Here I Stand - CR le Mar 14 Juil 2009 - 21:22

Le pire, c'est quand je me trahi moi même :nfou:

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Here I Stand - CR le Mar 14 Juil 2009 - 21:23

Pervers !


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

5 Re: Here I Stand - CR le Mar 14 Juil 2009 - 21:38

je ferais bien une partie à mon retour de vacances et à l'occasion de la venue du vaguemestre officier de réserve ??

Je prend les régles pour les lires à la plage ( il parait que cela attire la "bimbo" Arrow )

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Here I Stand - CR le Mar 14 Juil 2009 - 23:19

Et voici le tour 2.

Le déploiement des troupes papales a été d'une efficacité redoutable. Le sud de l'Allemagne, bien qu'inondé de traités hérétiques, retrouve foi dans le Pape (quelques coups de hallebardes bien placés, on peut dire ce qu'on veut, ça aide). Clement VII règne désormais sur le Saint Siège, héritant d'une situation contenue.
L'Angleterre déclare la guerre à l'Ecosse, persuadée que la France n'interviendra pas, trop occupée à se défendre contre le Hapsbourg. Et là, surprise, la France déclare la guerre à l'Angleterre, envoie même des mercenaires en Irlande, cette dernière s'étant révoltée. Henri VIII rappelle des troupes de tout le royaume pour mater la rebellion, y envoyant même Charles Brandon, son porte étendard. Hors de question d'affaiblir l'armée d'invasion. Un flotte sécurise la manche et une autre fait le blocus d'Edinbourg. Les troupes anglaises se lancent à l'assaut de la cité écossaise mais sont repoussés.
Pendant ce temps, Soliman met le siège sur Buda après avoir considérablement renforcé son armée. Ses troupes ravagent la zone et des cavaliers sont même vus depuis les murailles de Vienne.
Charles Quint lui décide de franchir les Pyrénées et de mettre le siège sur Bordeaux, qui malgré une flotte et des renforts sérieux, est assiégé de toutes parts. Les mercenaires face à la taille de l'invasion, décident de déserter et la défense de la ville se trouve réduite de moitié. François 1ier sent le danger et prend la tête d'une armée de secours imposante. Mauvaise initiative, il est sévèrement battu en tentant de secourir la ville.
Charles Quint lance ses troupes à l'assaut de Bordeaux qui tombe. Profitant de la situation, il se lance à la poursuite de l'armée en déroute de François 1er, réfugiée à Tours. L'armée française se ressaisie et inflige 2 défaites aux impériaux. Mais ces derniers sont bien décidés à mettre le grappin sur le Roi de France qui ne parvient à s'échapper. Son armée est écrasée et le Roi est fait prisonnier. Pour la France, la situation est absolument catastrophique, d'autant que les campagnes ont commencé à se rebeller contre l'autorité. Dans le même temps, les écossais ont succombé à l'invasion anglaise, les rebelles irlandais sont écrasés malgré une belle résistance.
Henri VIII comprend que s'il n'aide pas le Roi de France, la suprématie impériale sur le continent sera définitive. Des négociations secrètes démarrent entre les 2 puissances (oui, je joue en solo et je négocie secrètement avec moi même geek ).
Buda tombe, le Hapsbourg n'a pas d'autre choix que de déclarer la guerre à la Turquie.


Pris par la tourmente de la guerre, le nouveau monde a été superbement ignoré. Puerto Rico et Montreal ne sont pour le moment pas à la hauteur des espérances.

Bilan :
Protestant : 3VP, en se déployant vers le nord pour compenser la contre attaque papale au sud, la réforme est en difficulté.
Hapsbourg : 10 VP, et une victoire éclatante qui se profile face à une France étranglée.
Angleterre : 11 VP et une situation idéale militairement, avec une position d'arbitre du conflit Empire-France
France : 13 VP et une situation militaire désastreuse.
Papauté : 18 VP, un réforme contenue.
Turquie : 16 VP, avec de beaux succès sur le terrain, mais un pays ami, la France, au bord de l'explosion.
La situation en image, avant retour au bercail des unités déployées.

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Here I Stand - CR le Lun 3 Aoû 2009 - 10:48

Leonidas300 a écrit:Le pire, c'est quand je me trahi moi même :nfou:

Efectivement, ça doit etre dur


_________________
http://www.youtube.com/watch?v=7LaDMc6Z3TM
A triumph of passion, a war to be won
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum