L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Marathon (LEGION)

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 5 sur 6]

101 Re: Marathon (LEGION) le Ven 21 Aoû 2009 - 0:50

Pourquoi qu'il est plus là le message de Cruchot ? Cruchot ! T'es tombé dans le piège. T'es bilingue, t'es donc volontaire ! jocolor

Voir le profil de l'utilisateur

102 Re: Marathon (LEGION) le Ven 21 Aoû 2009 - 0:53

Accessoirement, cela montre que l'Estafette est lu du côté de chez Albion. Faudrait peut-être qu'on soit plus sérieux avec les pachydermes... le Babar ça fait chouette... jocolor

Pas du tout cela fait partie de l'argot des joueurs, lequel est le reflet d'une culture ( dans le même genre une bande de gaulois c'est un gros qui ne l'est pas, un petit, un chien et deux sangliers) et en passant les anglais sont très attachés à la chose de leur coté.

Voir le profil de l'utilisateur

103 Re: Marathon (LEGION) le Ven 21 Aoû 2009 - 0:57

je veux bien me porter volontaire mais avant j'aimerais lire la règle et connaitre le nombre de mots
j'ai déjà traduit Impetus pour VV et je connais pas mal la période

Voir le profil de l'utilisateur http://p.receveur.free.fr/

104 Re: Marathon (LEGION) le Ven 21 Aoû 2009 - 1:05

Pyrrhos a écrit:Pourquoi qu'il est plus là le message de Cruchot ? Cruchot ! T'es tombé dans le piège. T'es bilingue, t'es donc volontaire ! jocolor

C'est pas moi c'est Fantomas ou Desaix :haha:

Bon 30 pages pour légion scratch study , il faut voir la VO et puis si je pige l'anglo-normand la transposition en françois je ne suis pas habitué (j'utilise l'un ou l'autre)

Voir le profil de l'utilisateur

105 Re: Marathon (LEGION) le Ven 21 Aoû 2009 - 1:25

Ca pourrait se morceler. 10-15 pages par tête...
C'est faisable. A voir encore, ce qu'en dit l'auteur.

Voir le profil de l'utilisateur

106 Re: Marathon (LEGION) le Ven 21 Aoû 2009 - 7:37

Mon principal chantier en cours (l'extension Blindés français au combat 1987-2008) étant quasi fini, j'ai trois semaines devant moi pour donner un coup de main (après, fini les traductions et relectures sauf cas très ponctuel)... et Legion a l'air d'une règle intéressante pour se lancer dans l'antique !
Envoie-moi un scan de la règle et je commence.

Voir le profil de l'utilisateur

107 Re: Marathon (LEGION) le Ven 21 Aoû 2009 - 12:33

on ne se lance pas dans l'antique, on y plante un pilum Razz

Voir le profil de l'utilisateur http://p.receveur.free.fr/

108 Re: Marathon (LEGION) le Ven 21 Aoû 2009 - 13:26

L'antiquité je dirai même plus cela se vit au jour le jour. Exemple : j'ai repis lentraînement à la course à pied (-> Paris Versailels en septembre) parce que potentiellement je pourrai encore servir deux ans dans la phalange athénienne Wink

ça plus mon casque vu en photo... oui je sais je suis un peu zin-zin Rolling Eyes


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

109 Re: Marathon (LEGION) le Ven 21 Aoû 2009 - 13:51

Semper Victor a écrit:L'antiquité je dirai même plus cela se vit au jour le jour.

Pas faux. Avoir un peu d'Epictète dans un coin de sa tête, ça rend plus sage dans un contexte de dictature du désir et du consommer... :-?:

Voir le profil de l'utilisateur

110 Re: Marathon (LEGION) le Ven 21 Aoû 2009 - 14:01

Personnellement mon auteur Grec préféré c'est Aristophane !


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

111 Re: Marathon (LEGION) le Ven 21 Aoû 2009 - 14:24

Semper Victor a écrit:Personnellement mon auteur Grec préféré c'est Aristophane !

A mon grand embarras, j'ai lu les tragiques mais pas lui, alors que c'est le plus important pour notre connaissance de la vie quotidienne athénienne. De fait, je retrouve régulièrement des passages d'Aristophane dans les ouvrages que j'étudie actuellement sur l'économie et la société grecques. C'est une lacune que j'espère combler dès que possible.

Voir le profil de l'utilisateur

112 Re: Marathon (LEGION) le Ven 21 Aoû 2009 - 14:26

amaury a écrit:Mon principal chantier en cours (l'extension Blindés français au combat 1987-2008) étant quasi fini, j'ai trois semaines devant moi pour donner un coup de main (après, fini les traductions et relectures sauf cas très ponctuel)... et Legion a l'air d'une règle intéressante pour se lancer dans l'antique !
Envoie-moi un scan de la règle et je commence.

MP envoyé: il me faut l'adresse courriel.

Voir le profil de l'utilisateur

113 Re: Marathon (LEGION) le Ven 21 Aoû 2009 - 14:27

Aristophane : J'ai lu l'intégrale, c'est terriblement drôle et vraiment excellent. Ma pièce préférée, c'est Les Nuées


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

114 Re: Marathon (LEGION) le Ven 21 Aoû 2009 - 14:33

Semper Victor a écrit:L'antiquité je dirai même plus cela se vit au jour le jour. Exemple : j'ai repis lentraînement à la course à pied (-> Paris Versailels en septembre) parce que potentiellement je pourrai encore servir deux ans dans la phalange athénienne Wink

ça plus mon casque vu en photo... oui je sais je suis un peu zin-zin Rolling Eyes
C'est quand que tu nous le fait avec armure, casque et hoplon ? jocolor

Voir le profil de l'utilisateur

115 Re: Marathon (LEGION) le Ven 21 Aoû 2009 - 15:17

J'ai songé à faire Paris Versailles nu avec mon casque corinthien et un hoplon (comme la course des antiques jeu olympiques), mais j'ai peur que cela passe mal ? affraid


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

116 Re: Marathon (LEGION) le Ven 21 Aoû 2009 - 15:30

pour avoir fait des GN et avoir porté une lorica segmentata en métal (sans le casque), je peux te dire que c'est violent, ça tue les épaules

Voir le profil de l'utilisateur http://p.receveur.free.fr/

117 Re: Marathon (LEGION) le Dim 23 Aoû 2009 - 0:52

Salutations tous.

Ca fais pas mal de temps que j'ai obtenu une copie de Legion. Je suis d'accord qu'il combine tres effectivement la simplicite avec l'historicite (en etant tres jouable au meme temps). Seul probleme pour mois c'est que parfois l'hasard joue une role une peut trop decisive. Je suis pour une systeme ou tout se decide par pur calcul, un peu comme l'echeque (par exemple, je prefere qu'une entite superieure batte une entite identique moyenne ou inferieure, chaque fois, pas de question), autrement dire, je ne suis pas amateur du de.

J'espere que le francais passe. Ca fait 20 ans depuis que suis en France. Il faut reflechir un peu...

Vous etes lus aussi in Afrique du Sud, avec interet (y a-t-il un moyen facile pour mettre les accents aigues, graves, etc.?).

Justin Swanton

Voir le profil de l'utilisateur

118 Re: Marathon (LEGION) le Dim 23 Aoû 2009 - 1:07

JustinSwanton a écrit:Salutations tous.

Ca fais pas mal de temps que j'ai obtenu une copie de Legion. Je suis d'accord qu'il combine tres effectivement la simplicite avec l'historicite (en etant tres jouable au meme temps). Seul probleme pour mois c'est que parfois l'hasard joue une role une peut trop decisive. Je suis pour une systeme ou tout se decide par pur calcul, un peu comme l'echeque (par exemple, je prefere qu'une entite superieure batte une entite identique moyenne ou inferieure, chaque fois, pas de question), autrement dire, je ne suis pas amateur du de.

J'espere que le francais passe. Ca fait 20 ans depuis que suis en France. Il faut reflechir un peu...

Vous etes lus aussi in Afrique du Sud, avec interet (y a-t-il un moyen facile pour mettre les accents aigues, graves, etc.?).

Justin Swanton

Bonjour Justin !

Le problème que tu soulèves avec le dé, c'est ce qui fait précisément le charme du jeu d'histoire, et ce qui tend à le rendre plus proche de la vie réelle que les échecs. Je suis bien d'accord qu'un mauvais coup du sort est extrêmement frustrant et qu'il est énervant de voir qu'une excellente stratégie soit mise en échec non par un adversaire plus fort, mais par un hasard. Les échecs évacuent ce problème: le plus fort gagne.
Mais si la vie était ainsi, Hannibal aurait gagné Zama et nous parlerions le punique aujourd'hui ! Legion veut simuler la guerre antique, il faut donc accepter ce que Clausewitz appelait les frictions. Un grand chef est précisément celui qui sait le mieux prendre en compte ces imprévus dans ses plans. Durant la guerre de Sécession le général McClellan était un brillant stratège, capable d'élaborer des plans parfaits. Mais il était incapable de faire face aux frictions, aux hasards, ce qui fit de lui l'un des plus mauvais commandants d'armée. Tout le contraire d'un Lee qui excellait justement dans l'improvisation.

Je pense qu'il y a plein de monde ici qui pourrait raconter des souvenirs traumatisants liés aux dés. Et pourtant c'est bien ce qui les fait revenir devant le plateau de jeu. Des vrais masos quoi !

Voir le profil de l'utilisateur

119 Re: Marathon (LEGION) le Dim 23 Aoû 2009 - 10:58

Justin, bravo pour ton français. Pour les accents, cela dépend des claviers. cheers


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

120 Re: Marathon (LEGION) le Dim 23 Aoû 2009 - 12:02

Pyrrhos a écrit:

Bonjour Justin !

Le problème que tu soulèves avec le dé, c'est ce qui fait précisément le charme du jeu d'histoire, et ce qui tend à le rendre plus proche de la vie réelle que les échecs. Je suis bien d'accord qu'un mauvais coup du sort est extrêmement frustrant et qu'il est énervant de voir qu'une excellente stratégie soit mise en échec non par un adversaire plus fort, mais par un hasard. Les échecs évacuent ce problème: le plus fort gagne.
Mais si la vie était ainsi, Hannibal aurait gagné Zama et nous parlerions le punique aujourd'hui ! Legion veut simuler la guerre antique, il faut donc accepter ce que Clausewitz appelait les frictions. Un grand chef est précisément celui qui sait le mieux prendre en compte ces imprévus dans ses plans. Durant la guerre de Sécession le général McClellan était un brillant stratège, capable d'élaborer des plans parfaits. Mais il était incapable de faire face aux frictions, aux hasards, ce qui fit de lui l'un des plus mauvais commandants d'armée. Tout le contraire d'un Lee qui excellait justement dans l'improvisation.

Je pense qu'il y a plein de monde ici qui pourrait raconter des souvenirs traumatisants liés aux dés. Et pourtant c'est bien ce qui les fait revenir devant le plateau de jeu. Des vrais masos quoi !

Je vois ici une difference entre l'imprevu et le pur hasard. Celui-ci ne depend d'aucune cause prealable, celui-la d'une cause que le general n'ai pas tenu en compte, du soit a un manque de connaissance, soit a un manque de matiere grise. (c'est comprehensible, mon francais? Et alors, quels claviers?)

Ce qui me fait probleme c'est quand le de produit un resultat qui ne devrait pas etre le resultat d'un imprevision du general, par exemple quand une entite moyenne batte une entite identique superieur. Je comprend qu'un soldat inferieur reussit a tuer un soldat superier, avec de bonne chance, mais qu'un millier des soldats inferieurs battent un millier des soldat superieurs? Ou est la friction la-dedans?

Cela dit, j'aime Legion et je vais commander une copie de Lost Battles. On connait des jeux d'histoire sans de? Cela m'interressera.

A bientot,

Justin Swanton

Voir le profil de l'utilisateur

121 Re: Marathon (LEGION) le Dim 23 Aoû 2009 - 12:07

Pourtant cela arrive. Un jour la garde impériale pulvérise la garde russe, et un autre elle se casse les dents sur les British. Il y a toujours des raisons objectives permettant d'expliquer l'échec, mais c'est toujours après coup: sur le moment, de façon apparemment illogique pour les témoins, le plus fort a céder au plus faible. C'est exactement le sens à conférer au coup de dé qui fait perdre les 1000 soldats vétérans contre les 1000 soldats ordinaires.

Voir le profil de l'utilisateur

122 Re: Marathon (LEGION) le Dim 23 Aoû 2009 - 14:14

JustinSwanton a écrit:

On connait des jeux d'histoire sans de? Cela m'interressera.
les 2 opus de chez simmons games sur marengo et austerlitz
http://www.simmonsgames.com/products/
napoleon at marengo et napoleon's triumph
apres yen a peut etre d'autre mais comme ça je sais pas.

Voir le profil de l'utilisateur

123 Re: Marathon (LEGION) le Dim 23 Aoû 2009 - 17:04

Fix a écrit:
JustinSwanton a écrit:

On connait des jeux d'histoire sans de? Cela m'interressera.
les 2 opus de chez simmons games sur marengo et austerlitz
http://www.simmonsgames.com/products/
napoleon at marengo et napoleon's triumph
apres yen a peut etre d'autre mais comme ça je sais pas.

Il y a aussi la solution de partir du principe que tout résultat est "dans la moyenne". Le gros problème, c'est que cela donne une possibilité d'anticipation peu réaliste.

Voir le profil de l'utilisateur

124 Re: Marathon (LEGION) le Lun 24 Aoû 2009 - 10:04

Pyrrhos a écrit:Pourtant cela arrive. Un jour la garde impériale pulvérise la garde russe, et un autre elle se casse les dents sur les British. Il y a toujours des raisons objectives permettant d'expliquer l'échec, mais c'est toujours après coup: sur le moment, de façon apparemment illogique pour les témoins, le plus fort a céder au plus faible. C'est exactement le sens à conférer au coup de dé qui fait perdre les 1000 soldats vétérans contre les 1000 soldats ordinaires.

Oui, je comprends la necessite du de - il y a toujours des circonstances qu'on ignore qui fait que la garde imperiale batte la garde russe aujourd'hui, et tombe devant la garde anglaise demain. On ne peut pas etre omniscient. Sans doute il y a une cote subjective dans mon probleme avec le de. Je me rappelle un scenario en Legion - Issus je crois - ou les Perses (moi) avait un bon plan qui semblait etre au point de reussir. Mais alors il fallait fait une epreuve morale. Le de donne un 2 et - pouf! - 2/3 de l'armee Perse disparait, comme ca. C'etait un peut enervant, quoi!

Voir le profil de l'utilisateur

125 Re: Marathon (LEGION) le Lun 24 Aoû 2009 - 10:20

JustinSwanton a écrit:
Pyrrhos a écrit:Pourtant cela arrive. Un jour la garde impériale pulvérise la garde russe, et un autre elle se casse les dents sur les British. Il y a toujours des raisons objectives permettant d'expliquer l'échec, mais c'est toujours après coup: sur le moment, de façon apparemment illogique pour les témoins, le plus fort a céder au plus faible. C'est exactement le sens à conférer au coup de dé qui fait perdre les 1000 soldats vétérans contre les 1000 soldats ordinaires.

Oui, je comprends la necessite du de - il y a toujours des circonstances qu'on ignore qui fait que la garde imperiale batte la garde russe aujourd'hui, et tombe devant la garde anglaise demain. On ne peut pas etre omniscient. Sans doute il y a une cote subjective dans mon probleme avec le de. Je me rappelle un scenario en Legion - Issus je crois - ou les Perses (moi) avait un bon plan qui semblait etre au point de reussir. Mais alors il fallait fait une epreuve morale. Le de donne un 2 et - pouf! - 2/3 de l'armee Perse disparait, comme ca. C'etait un peut enervant, quoi!

Je comprend cela: j'ai été aussi très surpris. Et je pense qu'il en allait de même des généraux antiques ! Mais en relisant les textes sur les batailles anciennes, on se rend compte que ce phénomène était courant. Si les Anciens pensaient que la panique était l'oeuvre d'un dieu (Pan justement), ce n'est pas pour rien: ces effondrements brutaux les impressionnaient. Et il faut reconnaître que c'est plus cohérent qu'une armée qui se détruit au compte goutte à raison d'une unité par tour...

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 5 sur 6]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum