L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

1066 - S&T240

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 1066 - S&T240 le Mer 26 Aoû 2009 - 13:17

Profitant de mon passage à Falaise, j'ai fait une partie solo de 1066.

Setup - vue d'ensemble


Janvier.

Malcolm, roi d'Ecosse, parvient à soudoyer les frères Marcar & Edwin. Les frères nient la légitimité du nouveau roi anglo-saxon (Harold) et se révoltent avec toute leur cité (York).

Le roi Harald lance sa flotte sur les côtes non loin d'York également. A Stamford, les Fyrds saxons sont massacrés par les vikings. Remontant les fleuves Ouse et Trent, la flotte viking arrive dans la ville de Lincoln. Ces défenses sont écrasées, la ville est pillée et brûlée. Mais une terrible tempète fait couler les drakars restés à l'embouchure de l'Ouse.



Guillaume de Poitiers (?), duc de Normandie, lève des forces et construit une flotte. Il est décidé à prendre la courone à Harold. Il envoie une embassade secrète à Canterbury à la recherche de soutien pour son futur débarquement. Mais ses ambassadeurs sont mal reçus : leur langue est coupée, leurs yeux crevés puis ils sont étranglés et enterrés à demi mort.

Harold lève des troupes à Londres et à Nottingham ou il se rend pour faire face à la rebellion de Marcar et Edwin et au raid Viking.

Février.

Guillaume est suffisemment riche pour maintenir son armée et sa flotte et même pour recruter encore des forces.

Les forces vikings qui avaient perdues leurs embarcations subissent maintenant une sévère attrition. Harald et ses bersekers reprend la mer et longe la côte vers le sud. Il s'arrète et pille la ville saxone de Norwich.

Le sort s'acharne. De nouvelles tempètes. Sur Norwich. La flotte viking est restreinte à une portion congrue.

Le roi des romains, Henri IV, intervient en faveur de Harold. Alan (?) qui dirige la moitié de l'armée d'invasion de Guillaume se ralie alors à Harold. Pendant se temps, Harold II mène ses forces de Nottingham jusqu'à Stamford, ou il défait facilement les restes de la horde viking.

Tostig, le jeune frère de Harold II, exilé par celui ci fait alors son apparition. Il est avec Marcar et Edwin à York. Tous sont soutenus par le roi d'Ecosse Malcolm. Celui ci a pour projet de mettre Tostig sur le trône d'Angleterre. Il tente d'ailleurs un coup à Londres. Mais, alors que la confusion règne, un émissaire du pape Alexandre III aporte son soutien à Harold. Londres reste acquise à Harold II.

Situation d'ensemble fin février :

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: 1066 - S&T240 le Mer 26 Aoû 2009 - 14:42

Mars.

Alan et son armée de normands convertis à la cause saxone entre dans Rouen ou il élimine les partisans de Guillaume. Harold II réunit ses guerriers à Stamford pour prendre York.

Harald installe ses vikings dans les plaines au nord de Norwich. Sa flotte regagne la Norvège, ou attendent de nouveaux guerriers ...

Guillaume tente de négocier avec Alan son retour dans le giron normand. Sans succès, l'influence du Pape se faisant toujours sentir en faveur d'Harold. L'armée de Guillaume attaque St Valery par terre et par mer et reprend ainsi le contrôle de l'embouchure de la Somme. Il fait consolider la garnison de Dives sur mer pour bloquer Alan à Rouen.

Malcolm le roi d'Ecosse avait gardé des partisans à Londres et un nouveau coup réussit. Les partisans du roi Harold sont mis en fuite et la ville se range du côté de Tostig. Une armée galloise, excitée par la désagrégation du royaume saxon attaque les environs de Bath. Mais les fyrds de cette ville renvoient les envahiseurs, sans grande difficulté.



Avril.

Par quel biais, cela reste mystérieux, mais Harold II se réconcilie avec son jeune frère, Tostig. Avec Marcar et Edwin également. L'armée d'Harold marche ensuite vers Londres, parallèllement à Tostig. Londres est attaquée et reprise par les saxons. Le roi Harold donne également l'ordre à l'ancienne flotte normande de rejoindre l'Angleterre. Alan et son armée reste enfermé dans Rouen.

La bataille de Londres :


La flotte norvégienne rejoint les côtes d'Angleterre chargée de Vikings.

La comète de Halley traverse le firmament promettant de grands changements.

Malcolm d'Ecosse, écoeuré du retournement de Tostig regroupe une petite armée et part vers York. Il prend Durham au passage.

Guillaume termine de s'armer puis attaque Rouen. La cavalerie de Guillaume tente de prendre le flanc de la cavalerie d'Alan. Mais ce dernier voit la manoeuvre de son adversaire et la contre. Les chevaliers de Guillaume sont désorganisés. Ils se replient derrière les fyrds qui forment un mur de boucliers défensifs. Au centre les chevaliers s'engagent dans une mélée furieuse. Guillaume est bléssé, mais reste dans la bataille. La charge des cavaliers d'Alan finit par enfoncer le mur de boucliers des fyrds. Alan menace maintenant d'envelopper Guillaume. Ce dernier renvoit ses cavaliers encore désorganisés pour ralentir Alan et déclare une charge furieuse qu'Alan ne parvient pas à arréter, malgré son sacrifice. Mais même sans leur chef, les normands renégats ne désarment pas. Et la bataille s'achève sur le retrait de Guillaume. La Sienne River (sic) qui coule à Rouen est rougie par le sang des normands frères ennemis.

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: 1066 - S&T240 le Mer 26 Aoû 2009 - 14:50

Chouette un CR medieval, ça ne court pas les rues...


_________________
http://www.youtube.com/watch?v=7LaDMc6Z3TM
A triumph of passion, a war to be won
Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: 1066 - S&T240 le Mer 26 Aoû 2009 - 16:35

C'est passionnant, les pions sont superbes, je ne comprends pas le quadrillage carré de la carte (hérésie jocolor). Les relations entre personnages sont-elles réalistes ? Où est-ce un effet du jeu, je n'avais pas l'impressions d'une telle multitude de trahisons possibles dans le camp d'Harold ou de Guillaume...?

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: 1066 - S&T240 le Mer 26 Aoû 2009 - 16:40

le sphotos sont de très bonne qualité en plus cheers


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

6 Re: 1066 - S&T240 le Mer 26 Aoû 2009 - 17:13

Les relations entre personnages sont-elles réalistes ? Où est-ce un effet du jeu, je n'avais pas l'impressions d'une telle multitude de trahisons possibles dans le camp d'Harold ou de Guillaume...?

A l'époque, 1066, G avait mis au pas tout le monde dans le Duché mais pas impossible qu'il y eu des rancoeurs compte tenu de la méthode un peu expéditive.
Entre H et G, ce n'est pas le grand amour et les coups bas pleuvent ( Suspect comme dirait Isaac après le coup de la pomme) depuis l'affaire des reliques alors qu'avant, les rapports étaient plutot bons. En plus on est dans une guerre de succession où il y a motifs d'enrichissement.

D'un autre coté, il est peu probable que G ait pu disposer de nombreux appuis en Angleterre quand on voit que 10 ans plus tard, il n'y a plus que 2 barons saxons, les autres sont normands comme les évêques et abbés (cf le doomsday book qui en passant est un ouvrage aussi riche en informations qu'il est rasoir à lire -encore moins drôle que la compta d'Al Capone).

Sinon CR intéressant.

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: 1066 - S&T240 le Mer 26 Aoû 2009 - 18:12

Super chouette, comme truc ! C'est bien comme jeu donc ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestafette.net

8 Re: 1066 - S&T240 le Mer 26 Aoû 2009 - 20:54

Mai.

Harald Hardrada et ses vikings occupe maintenant les marais. Mais les drakars venus de Norvège remontent la Trent et les vikings attaquent le bourg de Nottingham. Ils s'y installent sans tout ravager, contrairement à leur habitude.

Guillaume, duc de Normandie, en appelle alors aux armes. Dans tous les villages normands, son appel est entendu et une grande armée se rassemble pour liberer Rouen. Le duc réunit toute son armée et attaque à nouveau. Cette fois, certainement impressionés par l'armée de Guillaume, les renégats n'offrent que peu de résistance. Rouen ouvre ses portes à Guillaume. En même temps, de tous les ports de Normandie affluent les navires. Fin mai, Guillaume dispose d'une grande armée et d'un importante flotte. L'invasion de l'Angleterre semble proche.

Malcolm d'Ecosse réunit tous ses guerriers et attaque York. Il est face à Marcar & Edwin, ses anciens alliés. Il tente de les faire revenir dans son camp, mais en vain. La bataille s'engage. Les écossais sont beaucoup plus nombreux et mieux armés mais les saxons bénéficient du chateau. Malcolm, toujours très en colère, lance une charge massive. Edwin est blessé, ses troupes désorganisées. Mais la fin de la journée arrive, sans que les écossais n'aient pu prendre York. L'armée de Malcolm reflue dans les forêts avoisinantes.




Juin.

Harald fait construire un fort à Nottingham, y laisse une garnison. Puis il conduit ses hommes à Stamford pour reprendre cette ville. Marcar et Edwin regroupent tous les hommes disponibles et renforcent les défenses de Stamford avant l'arrivée des vikings. Il s'agit pour les saxons d'empécher les viking de s'établir trop solidement entre Londres et eux. Quitte à laisser York aux écossais. Mais Harald tue Marcar & Edwin dès les premiers instants du combat. L'armée saxone panique, fuit. Les vikings poursuivent et masscrent tous les saxons.

Harold réagit vite, et fort. Il appelle tous les saxons à venir défendre leurs terre, leurs famille, leur Dieu, et leur roi. D'un peu partout en Angleterre, l'appel d'Harold est entendu. Même la bonne ville d'York trouve des défenseurs. Le roi Harold conduit son armée directement sur le camp des vikings. Un furieux combat vient à bout des vikings, mais ceux ci ont vendu chèrement leur peau. La première étape est atteinte pour Harold. Mais son avancée vers le nord ne se terminera que par la mort d'Harald et de Malcolm, il le jure.

Mais en Normandie, le duc Guillaume dispose lui aussi d'une armée colossalle. Il tarverse la Manche dans les premiers jours de juin, accoste sur les plages proches de Southampton. Les saxons tentent de se défendre, mais cette fois la cavalerie normande ne fait face qu'à des piétons. Elle les tourne et les massacre. Tous les ennemis d'Harold ont maintenant pris pied sur le sol d'Albion.

Malcolm d'Ecosse n'attend pas, il se lance à nouveau sur York. Ses caisses sont vides, il lui faut une victoire, ou il ne pourra peut être pas maintenir son armée en campagne. Mais York a de nouveaux défenseurs. Menés par Hereward ils parviennent à repousser une nouvelle fois les écossais.

Juillet.

Mais le roi d'Ecosse s'est souvent distingué dans l'art de la diplomatie. Il parvient à retourner Hereward. Et il entre finalement dans York.

Pendant ce temps, le mécontentement se fait entendre en Normandie. L'armée de défense a été détournée en une armée d'invasion osent dire certains. Mais Guillaume n'en a cure, il trouve juste l'argent nécessaire pour maintenir son armée, et se dit que les victoires feront son salut. Il lance l'assaut sur Winchester. La ville saxone tombe au prix de nombreuses pertes normandes.

Harald et sa bande de vikings est encore une fois un peu seul, un peu isolé. Sa 'base' sur l'ile de Bretagne a été laminée, il fait face à deux armées supérieures et retranchées, dans une contrée déjà pillée par ses soins lors d'un précédent passage .... Il lance une petite expédition sur les côtes de France. Les vikings prennent Boulogne. Harald ne prend pas partie dans le combat entre Harold et Guillaume.

Henry IV fait parvenir à Londres des fonds : la cité se fortifie. Harold concentre son armée à Oxford, face à celle de Guillaume. Il couvre Londres, est pret à prendre l'offensive mais espère que les normands attaqueront les premier.

Le face à face fin juillet :

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: 1066 - S&T240 le Mer 26 Aoû 2009 - 21:02

Vraiment très bien, ça me donne presque envie d'acheter le jeu, mais je viens déjà d'acheter deux bouquins et un S&T sur les Napoleonics forgotten campaigns...Va falloir négocier ferme.

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: 1066 - S&T240 le Mer 26 Aoû 2009 - 23:01

Aout et Septembre.

Temps calme sur la Bretagne.

Eustace comte normand franchit la Manche avec des chevaliers pour rejoindre Guillaume.

Les saxons se préparent à l'affrontement.

La flotte viking regagne la Norvège.

Octobre.

Les vikings d'Harald finissent par tirer leur épingle du jeu. Pendant le statu quo entre Harold et Guillaume, Harlad et ses guerriers reprenent Nottingham, et la flotte arrive dans le sud de l'Angleterre et prend Hastings.

Guillaume continue de concentrer ses hommes à Winchester dont il fortifie l'entourage. L'activité des vikings contre les ville saxone lui donne espoir qu'Harald soit obligé d'agir. Et en effet, avant que la concentration ne soit terminée, Harald fait une contre marche offensive avec ses soldats. La bataille de Winchester oppose personellement les deux prétendants au trône. L'affaire tourne vite à l'avantage du normand : une magnifique charge d'Eustace et de la fine fleur de la chevalerie normande pulvérise les meilleurs soldats saxons. Harold tente de réagir en conduisant personellement une contre charge sur le flanc de Guillaume. Mais si la manoeuvre est belle, elle reste inéfficace. Les réserves saxones (les fyrds) s'épuisent vite et l'armée d'Harold panique. La poursuite est chaude et harold s'en sort de justesse. Guillaume est victorieux.

Des gallois en profitent pour réattaquer Bath. Ils prennent la ville et s'y fortifient.

la bataille de Winchester :


Novembre.

Harold quitte Oxford pour Londres. Il ne peut que constater la déliquescence de son royaume. Les coffres sont vides.

Les flottes vikings atteignent leur rythme de croisière : elles attaquent Rouen et Edimbourg. Les guerriers du nord entrent dans les deux villes. Les vikings s'installent à Hastings en construisant un fort.

Guillaume est très surpris. Sa victoire ne lui regagne pas les coeurs des normands. La révolte gronde ... une partie de son armée débande. Pour tenter de forcer le respect il part avec Eustace et des chevaliers dans une opération " chevauchée fantastique". Il prend la ville d'Exeter avec ses seuls chevaliers. En normandie, la résistance aux viking se constitue et la ville de Boulogne est libérée.

Le roi d'Ecosse a encore se partisans : la déchéance d'Harold fait tomber Canterbury dans ses bras. Encore un mauvais coup pour Harold. Aprenant le sac de sa capitale, il attaque le camp d'Harald, qu'il charge personellement. Les pertes sont très lourdes des deux côtés et Harald est bléssés deux fois avant de périr, provoquant la fuite de son armée.


Décembre.

Guillaume pardonne aux vikings ayant investit Rouen à condition qu'ils lui prettent allégeance. Harald étant mort, ... ils acceptent. Voilà qui remet Guillaume dans la course. Il a presque l'influence nécessaire pour être sacré roi de Bretagne. Il lui faut ... Londres. Il se dirige avec ses cavaliers vers la cité fortifiée, décidé à affronter à nouveau Harold dans un combat à mort. Mais Le roi saxon parvient à intercepter les cavaliers normands. Il n'atteindront pas les murs de Londres avant 1067.

Les saxons reprennent Nottingham aux vikings. Harold se morfond.

Malcolm tente lui aussi de prendre Nottingham. C'est la route vers Londres pour lui. Car il rève toujours à la courrone de Bretagne. Mais la maigre garnison saxonne lui bloque résolument le passage. Le roi d'Ecosse finit l'année en faisont du camping dans la plaine anglaise.

Le sucesseur d'Harald fait son apparition en Norvège. Il promet beaucoup de victoires. Il promet qu'il ne suivra pas l'exemple d'Harald : il pillera, tuera, massacrera, vaincra vaincra vaincra toujours. Les hommes du froid se lèvent en masse, la flotte viking se reforment ....

Fin de partie:



Fin.

Guillaume obtient 18 points sur les 20 nécessaires pour devenir roi. (il a débuté la partie avec 12 points).

Harold ne sera plus très longtemps sur le trône semble t'il. Il ne lui reste que 8 points sur les 20 nécessaires. Son aieul lui en avait confié 23.

Harald (bis) possède 4 points sur les 20 nécessaires. Il disposait de 0 point au départ.

Malcolm possède 12 points sur 20. Il partait avec 8 points.

Personne n'a donc réussit à subjuguer la bretagne en cette année 1066. Une option du jeu donne la victoire à Malcolm dans ce genre de cas de figure ...

Photo de famille :

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: 1066 - S&T240 le Mer 26 Aoû 2009 - 23:17

Le jeu est très sympatique.
Les joueurs (jusqu'à 4) obtiennent en début de tour des marqueurs d'actions (ex : or, 'diplmatie', assassinat, marche forcée, charge, mur de boucliers) qui peuvent parfois être des evenements spéciaux (tempètes, attrition, revolte, ...). Le nombre de ce genre de marqueurs dépend des villes contrôlées, des chefs, mais aussi des victoires ou défaites.

Le jeu favorise la négociation entre joueurs et l'échange de marqueurs.

Les marqueurs 'diplomatie' (utilisables pour obtenir une trahison ou pour la contrer) sont peu nombreux ce qui fait qu'il n'y a pas beaucoup de contre .... c'est pour cela que les trahisons furent fréquentes en début de partie. Plus tard, je les ai gardé en mains (pour des contres) et j'ai concentré l'armée avec le roi (inattaquable par ce biais).

A deux joueurs un partie du sel de ce jeu risque de disparaitre. Mais en même temps à 4, il faudrait peu de chose pour que le viking et l'écossais soient catapultés hors de la partie. De toute façon ils ne peuvent pas gagner je pense ...

En solo c'est bien amusant Smile

Les batailles sur le petit battle board sont rapides et parfois étonnement riches (grace aux marqueurs et au spécificités de certaines troupes).

Les règles sont simples et claires.

Bref, j'aime bien.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum