L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

[CR] PQ17 au 4e zouave

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 [CR] PQ17 au 4e zouave le Dim 8 Nov 2009 - 0:29

Voici donc un petit CR sur notre partie de PQ17 au 4e zouave. Je suis pour ma part dans la peau de Sir Fix, amiral de la Home Fleet, alors que Von Gernica est lui dans la peau du commandant des méchants. Nous jouons le second scenario qui est déjà assez conséquent puisque coté britannique il y a de nombreux gros navires (dont le king george V, le renown, le due of york et le porte avion victorious), et 2 convois à escorter (le QP8 qui part de mourmansk à vide vers Reykjavik en Islande, et le PQ12 qui est plein et fait le trajet inverse), le tout se passant en mai 1942. Coté allemand il y a aussi du monde avec le Tirpitz, l'admiral sheer et le prinz eugen (endommagé), et qui plus est, avec aucune limitation d'utilisation (ce qui est très rare, normalement pour sortir le tirpitz il faut avoir identifié sur la carte tous les porte-avions britanniques)

voici donc la situation au départ. on a donc a droite le PQ12 qui va quitter son port avec son escorte, et à gauche le QP8 qui part de Mourmansk. les gros navires allemands sont à Trondheim, au centre de la norvège, le port étant entouré de sous-marins pour guetter leur sortie. Quand a la majorité des gros navires anglais il sont a scapa flow, au bout de la grande bretagne.

voici le display de mes flottes. on distingue surtout le PQ12 (C1) qui dispose de quelques destroyers et de 18 cargos, le QP8 (C2) qui bénéficie de l'escorte (médiocre) des destroyers soviétiques et du croiseur léger HMS Nigéria, l'escorte à distance du PQ12 (TF1) qui comprend le Renown et le Duke of york, et la home fleet (TF2) qui dispose des victorious, et king george V. En bas a gauche ce sont les wolfpacks anglais et soviétiques et les TF 6, 7 et 8 sont accessoires, on y retrouve 2 croiseurs de l'autre coté de l'islande qui doivent rejoindre le PQ12, la patoruille blanche qui s'occupe du détroit du danemark, et quelque navires que je vais pas sortir de scapa flows. car sortir des navires lourds (BB, CV, BC, CA et CL) coute des points de commandement. plus on en sort et plus on donne de PV l'adversaire. un BB, BC ou CV coute 1 et un croiseur coute 0,5. j'ai 8 points, j'en dépenserai que 5 au final (soit 3PV donné)


voici la même vue prise coté germain (par von gernica) ou on distingue entre la norvège et l'islande les sous-marins allemands qui rodent, mais aussi des dummy, blocs qui servent à leurrer son adversaire.


et un gros plan sur les méchants uboats


et le display germanique ou on distingue le prinz eugen mal en point en haut a gauche, et les tirpitzs et admiral sheer a coté.


Le jeu peut donc commencer, mais on tire une "spécial condition" qui peut donner des objectifs en plus (bombarder kirkeness,...). moi je ne tire rien mais mon adversaire a peut être quelque chose. les 2 plus embetants étant qu'il peut avoir l'ordre de faire une sortie dans l'Atlantique, ou de faire passer un convoi de l'axe de Tromso à Kirkenes. C'est pas loin mais ça lui apporte des VP et moi je peux pas savoir. le pire étant le breackout puisque ça m'oblige, au cas ou, à garder des gros cubes a scapa, pour poursuivre le tirpitz au cas ou il se sentirait pousser des ailes.

donc sur l'image au dessus les choses commencent doucement et les 2 convois quittent leur port. mais surprise, j'ai droit à un évenement particulier qui me donne des infos : ultra. je peux ainsi découvrir un bloc de l'axe et je choisis celui de tromso. si il a un convoi à passer il y aura un convoi, sinon ça sera un dummy. Et....c'est un convoi (qu'on distingue ici puisqu'il est couché). je connais donc sa mission et j'ai un peu les nerfs car j'avais parié le contraire. j'avais 5 sous-marins britanniques et j'en ai mis 4 devant trondheim et 1 devant Tromso, je vais devoir rapatrier au moins 2 sous-marin rapidement. il y a bien 6 sous-marins soviétiques, mais les marins russes sont tout pourris et ne trouvent pas grand chose (la suite me prouvera qu'il n'y a pas que la marine soviétique qui est tout pourris...)

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Dim 8 Nov 2009 - 1:11


ho la tentative de faire une image a la battles Very Happy (oui bon mon petit appareil il est pas capable de faire ça Wink) bon on distingue en flou tous les sous-marins qui attendent avec la bave au levre la sortie du convoi allemand, car il n'a pas bougé (attendant que le temps passe pour reprendre de "l'anonymat") et mes sous-marins ont eu le temps de revenir de trondheim.

Bref les choses avancent doucement et les navires soviétiques repartent vers mourmansk. ha oui pasque la bonne blague de ce scenario c'est qu'on a pas de ravitailleur d'escadre (fleet oiler) et que donc on ne peut se ravitailler en fuel que dans les ports. oui mais
- j'ai pas franchement de ports ami sur la route
- les navires légers (Destroyers, escorteurs,...) ont les pattes trop courtes pour faire tout le trajet sans ravitaillement
- on a que 10 jours pour le scenario, et il en faut 8 ou 9 (sais plus) pour le trajet en ligne droite, donc pas le temps de faire un arrêt pipi à l'est de l'islande pour ravitailler.

rigolo non? Very Happy donc en gros on va en être réduit à jongler entre tous les DD présents pour qu'ils se relaient. En gros l'escorte de départ va quitter le PQ12 a l'est de l'islande pour être remplacé par des destroyers venant de scapa, qui vont continuer jusque le nord de la norvège, avant de laisser la place aux soviétiques.... en esperant qu'on s'est pas trompé sur les calculs.
pareil pour les escadres avec les gros navires, ils ne pourront pas aller jusque devant mourmansk et devront lacher les convois avant. hooo mais que ça a l'air réjouissant (saint Erasme on va avoir besoin de toi, ça crains cette affaire...)
kikiva serrer les fesses? c'est bibi!!!


et d'ailleurs ça commence vite. le QP8 est mis a nu par évenement et les flots de bombardiers allemands se jettent dessus comme des affamés. heuresement cette fois ci ils ne vont pas trouver le convoi, mais ça n'est qu'une question de temps


on avance donc doucement et les premiers sous-marins sont en face du PQ12 (a droite) alors que la home fleet commence a remonter vers le nord. L'alerte est d'ailleurs donné car le tirpitz est sortie de trondheim. on le sais mais on est encore à le chercher


la traque au tirpitz commence et celui ci se retrouve cerné de sous-marins britanniques (ou au moins il en a l'impression, les blocs dummy sont bien utiles). Coté convoi par contre ça se gatte car ils sont maintenant suivis a distance par des avions et des osus-marins, rendant le repérage facile pour les bombardiers. Résultat on a a nouveau les vautours qui se jettent sur les cargos.


le QP8 va venir plein de gros monstres et sa DCA repousse quelque Ju88. Malheureusement le HMS Nigeria se prend une bombe dans la tête et un cargo est coulé. pas plus de casse, mais jusque quand...


et on continue d'avancer. les 2 convois vont bientôt se croiser, et la premiere rotation des DD a lieux. La ou on rigole moins c'est que le convoi allemand est sortis et si les marins britanniques sont corrects, les sous-mariniers soviétiques font un travail de cochon. Résultat 8 sous-marins laissent passe ce foutu convoi qui profite des nuits pour avancer plus facilement.
quand au Tirpitz il fait sa précieuse en se cachant dans le port de Narvik. j'ai bien regretté qu'il ne soit pas identifier, narvik n'a pas d'aeroport et donc pas de chasseur pour le défendre. je pourrais donc lancer les avions du victorious lui faire un sort. Heureusement pour gernica que l'occasion ne se présentera pas car il avait légèrement oublier de le mettre dans un port avec de la chasse Very Happy


et on remet ça sur le QP8 (on remarque le nigeria tourné, à cause de son dommage), et on compte un second cargo coulé. Il faut être juste, les allemands tirent aussi bien que les soviétiques repèrent les navires, et c'est pas un compliment Very Happy


ça y est, jour 5 ou 6, les 2 convois se croisent, ce qui est l'occasion de faire des échanges de navires pour ces histoires de fuel.
Quand au convoi allemand il est arrivé sans encombre a Kirkeness. Le pire c'est que toute l'aviation soviétique s'est jeté sur lui et l'aurais mis a mal,.....mais manifestement l'aviation soviétique est manié par des marins, et l'alcool frlaté ça n'aide pas pour la vision, même diurne.


Le PQ12 s'enfonce entre plus avant et doit affronter les uboats qui coulent un cargo. l'escorte particulierement chanceuse en profite pour couler le sous-marin concerné (1 chance sur 10 de toucher un sous-marin et ensuite 1 sur 2 de le couler)
le QP8 continue son bonhomme de chemin (tout a droite, 3e rotation de DD), et l'escorte partie de Reykjavik avec le PQ12 rentre vers l'islande avant de tomber en panne. sauf que les allemands ne l'entendent pas comme ça et ce sont a nouveau les bombardiers qui entrent en action.


et cette fois ça risque de faire mal, ce sont plus des cargos qui sont attaqués, et la DCA est conséquente, les risque aussi.


la DCA repousse plusieurs bombardiers mais n'empeche pas ceux ci de placer une bombe dans le Renown, qui est très fragile pour un capital ship. Heureusement les dégats vont s'arrêter à ça.


Et voici la situation à la fin de la partie. Par manque de temps (on a lambiné au début) on a du arrêter avant la fin. Le QP8 est tiré d'affaire, mais le PQ12 commence a avoir sacrément chaud, et le porte-avion victorious va devoir faire demi tour, laissant seul au monde le pauvre convoi. a -2VP par cargo coulé, les choses peuvent aller très vite. il reste encore 3 jours pour arriver à mourmansk, soit au moins 3 tentatives d'attaques aériennes, sans compter les attaques sous-marines de nuit.
Le pire serait une sortie du Tirpitz alors que les navires anglais sont loin (je me dit d'ailleurs que la home fleet est sortie trop tot, j'aurais du la faire sortir plus tard pour qu'elle puisse accompagner plus longtemps le convoi).


la même situation vue coté allemand.
D'un manière générale je dirais que j'ai commis pas mal de faute dans la gestion de mes TF et que la toute fin aurait été dure pour le PQ12 qui se serait retrouvé qu'avec 1CL et 3DD contre les monstres aériens (mais de toute façon je peux pas mettre plus de navires anglais a mourmansk). A -2VP par cargo plein ça descend vite.
par contre Gernica a mal géré ses sous-marins et il n'a pas été assez à l'affut avec eux, ce qui a considérablement réduit leur efficacité. Ce qui d'ailleurs est tout à l'inverse pour sa gestion du convoi de l'axe ou il a habilement utilisé les tours de nuit à son avantage pour entrer/sortir des ports, la chance faisant le reste (bandes de boulet de soviétiques Very Happy)


et voila mon display à la fin et ou on distingue en haut les niveaux de fuel qui vont commencer à être critiques pour plusieurs escadres. Le PQ12 et le victorious seront limite au 13e jour, donc en panne d'essence au soir du 14e jour, ce qui est juste ce qu'il faut pour atteindre mourmansk, mais le victorious aurait du quitter le PQ12 une case plus loin que sur la photo finish, soit 2,5 jours avant l'arrivé à mourmansk.

bref on a passé une excellente journée avec un jeu qui se révèle une excellente surprise. On a eu un peu de mal a rentrer dedans, les règles étant écrites avec des moufles (soviétiques Wink), mais une fois dedans le système tourne tout seul sans accrocs et finalement se déroule très vite. Si on rejouait le scenario maintenant on le bouclerai sans problème dans la journé, seul les combats au canon restant à explorer. vraiment un bon jeu, je regrette pas Smile

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Dim 8 Nov 2009 - 2:18

Superbe, même si des fois j'ai mélangé tous les noms par rapport aux photographies, j'ai notamment adoré le "St Erasme", c'est la 1re fois que j'entends cette expression.

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Dim 8 Nov 2009 - 2:23

c'est pas une expression, saint erasme est le saint patron des marins Wink
et puis tu vas voir qu'à force on va faire de toi un bon gars et te faire jouer a du naval Wink

la prochaine fois, si ya pas de gros truc qui se lance je ferais un 1805 sea of glory Wink comme quoi moi la flotte ça me botte Wink

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Dim 8 Nov 2009 - 2:39

Chouette CR qui tombe bien pour moi, je viens de finir la lecture des règles, j'ai vraiment envie de le tester ce jeu qui semble une alternative intéressante à SWWAS.

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Dim 8 Nov 2009 - 2:51

GWAS m'a gonflé et SWAS ne m'a pas emballé du tout (traduction : je me fait chier à y jouer Very Happy), alors que PQ17 a un système vraiment sympa comme tout (je trouve).
vraiment bien content de ce jeu Smile, et j'ai maintenant hate que le volume 2 sur la méditerranée sorte Wink

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Dim 8 Nov 2009 - 7:35

Tu as le temps d'épuiser les scenars de PQ17 avant le volume II puisque ce dernier n'est pas encore dans le P500... Rolling Eyes

Pour SWWAS le problème est la partie tactique qui est bancale, je voudrai bien voir ce que donne un combat entre flottes avec le système PQ17.

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Dim 8 Nov 2009 - 11:02

Juste une petite question historique : je ne sais pas pourquoi mais ça me fait tout drôle lorsque je place dans des jeux les P-A britanniques sur la carte ; certes je m'y habitue mais je ne sais pas pourquoi, je pensais que comme la France les GB n'avaient pas de Porte-A vions ?
Et j'ai un nom qui me trotte dans la tête, l'Illustrious, c'est quoi déjà, un PA ou un cuirassés qu'ils se font couler ?

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Dim 8 Nov 2009 - 11:27

L'Illustrious est un PA flambant neuf envoyé en mediterranée avec un des convois pour Malte, qui est un des premiers à se prendre la Luftwaffe dans le g... sur ce théatre. Il n'est pas coulé, mais bien endommagé, et rallie Malte, où il subit encore plusieurs raids, avant d'être évacué sur les EU (je raconte de tête).
Au début de la guerre, la RN dispose de l'illustriuous, de l'Ark Royal, plus vieux, conçu comme PA mais pas terrible tout de même, et de nombreux cuirassés/croiseurs de bataille de la WW1 transformés en PA : Glorious, Furious, Infamous (non, pas çui là en fait Wink ).
Beaucoup d'entre eux seront coulés (un dans l'Océan Indien par ex.)
Plus tard dans la guerre, il y aura des sister-ship de l'Illustrious, et des versions encore améliorées, qui finiront la guerre dans le Pacifique (avec le Richelieu) après la destruction du Tirpitz. Ils seront mieux protégés contre les Kamikazes avec leur pont blindé, mais mettent en oeuvre bien moins d'appareils qu'un PA de l'USN.
Pour ce que j'ai retenu de mes lectures, les opérations dans l'Atlantique/la Baltique, c'était des gros temps de chiens dans lesquels les Swordfish faisaient bien l'affaire, même en tout petit nombre. La DCA du Bismarck a peiné à arrêter ces avions lents, dans le mauvais temps. Et les chasseurs médiocres (comme le Fulmar), c'est pas trop grave si en face il n'y a pas de chasse (le Bf 109 n'a pas de rayon d'action pour aller en mer).
Maintenant, je ne sais pas comment ça se passe dans le Pacifique, ni en méditerranée. Dans le Pacifique, quand ils arrivent, il n'y a plus de japonais ou presque ...

Voilà, c'est de tête ... si quelqu'un pouvait compléter Smile

Voir le profil de l'utilisateur http://downinflames.free.fr

10 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Dim 8 Nov 2009 - 11:38

N'oublions pas le HMS Glorious (embarquant 18 avions, on est loin effectivement des gros PA jap ou US!) coulé au canon par le Scharnorst et le Gneisenau au moment des opérations de Norvège en 1940.

En fait, en 1939 il y a bien 3 nations qui ont des PA : Japon, USA, GB.

La Royale possède un porte avion obsolète (21 n de vitesse de pointe...) le Béarn.

Les allemands ont en chantier un PA le Graf von Zepelin mais il ne sera jamais terminé.

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Dim 8 Nov 2009 - 13:20

oui enfin le nombre d'avion ne veux pas dire grand chose, ni même le fait qu'il soit fait à partir d'un navire de ligne convertit.
en porte-avion d'escadre nous avons donc en 1939 que 4 nations qui en sont équipés
Japon : akagi, kaga, soryu, hiryu et 2 porte-avion léger le ryujo et le Ryūhō. (ou oublie le hosho, trop vieux)

Angleterre : glorious, furious, courageous, eagle et ark royal et un porte-avion léger, l'hermes. et si on est gentil on peut ajouter l'argus qui est plus un porte avion d'escorte maintenant qu'un porte-avion d'escadre

etats unis : lexington, saratoga, enterprise, ranger et yorktown. on oublie le langley

france : un vieux porte-avion, le béarn, qui est maintenant trop lent

de ces porte-avions, la grande majorité, dans toutes les marines, sont des navires de ligne ou des paquebots convertis. Seul les ark royal, ranger, yorktown, enterprise, hermes, soryu et hiryu sont construit dès le départ comme des porte-avion.
tout ceux qui vont suivre (exception faite d'une bonne moitié des CV japonais qui continueront à convertir des cuirassés et des navires de commerce) seront construit et conçu comme porte-avion, mais en 39 la majorité des navires de ce type sont des conversions.

quand a l'emport d'avion il faut aussi considérer la doctrine et l'utilisation envisagé. Les japonais et les américains sont en face du pacifique et ont donc en cas de conflit de grande chances de se trouver à devoir se trouver devant de vastes zones sans bases et sans soutient d'aucune sorte. Ils ont donc privilégié la quantité d'avion à emporter (quoi que les japonais ça soit jamais très grand non plus). comme il faut sacrifier quelque chose en retour, c'est le blindage qui est léger. ces navires sont compartimentés (surtout les Us) mais on un blindage en papier de riz. Il n'est pas rare qu'une bombe traverse 3 ou 4 pont avant d'exploser pendant les batailles.
A contrario les britanniques sont dans une situation très différente. Eux ils se trouvent à avoir à gérer l'atlantique nord, la mer du nord et la méditerranée. Soit les premieres ne sont pas excellente pour les opérations aéronavales à cause d'un temps de chien, soit la seconde est quand a elle dans un problème différent. La méditerranée a des bases un peu partout (donc pas besoin de tant d'avions que ça) ce qui veux dire qu'on a de bonne chance de se prendre 1 ou 2 praline, même dans les meilleurs cas. Donc si on veut passer il faut prévoir des défenses. En l'occurence le pont des CV britannique est blindé, et un blindage comme ça ça prend de la place, et la place elle est gagnée sur le hangar. donc emport moindre. Cependant sur les CV britanniques les bombes peuvent frapper, ils vont survivre à des dommages incroyables, autant contre les japonais que contre les aviations de l'axe. Les porte-avions américains par exemple n'aurait jamais pu survivre aux opérations pour ravitailler malte alors que les britanniques ont réussit à le faire. Pareil, en 44 ou 45 (sais plus) un porte-avion britannique va se prendre des dommages de folie face aux kamikazes mais survivre. un CV américain aurait coulé depuis longtemps à se prendre ça.

le gros problèmes des CV britanniques c'est pas le CV, c'est ce qu'il y a dessus, tout simplement pasque la fleet air arms a été mixé avec la RAF pendant l'entre 2 guerre. Et la RAF n'avait rien à foutre des avions maritimes. donc on se retrouve avec des avions de merde comme le fulmar ou le skua. mais les CV n'ont pas de réels problèmes et remplissent parfaitement ce pour quoi ils ont été conçu. plus tard les choses s'arrangeront avec des seafire, des sea hurricane, des martlet et des corsairs.

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Dim 8 Nov 2009 - 13:29

On possède un PA en 1939-45 !!!!!!! affraid
Je crois qu'aujourd'hui j'ai appris quelque chose pour le mois ! Punaise je n'en reviens pas de ma méconnaissance navale.
Merci les gars ; j'ai du mal à imaginer les PA Gb (mon image pour les GB c'est un destroyer, pour les FR un Cuirassés comme les All, pour les Russes une barque à rame démontée pour garnir Sébastopol, et pous les US et Jap les PA) et Fr, trop d'images Jap et US en tête, et alors de savoir que les Allemands en construisaient 1 affraid

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Dim 8 Nov 2009 - 13:35

et les italiens aussi (l'aquila), conversion de paquebot

quand au bearn c'est un vieux truc, un cuirassé classe normandie convertit suite au traité de washington. tous le monde le sait obsolete et 2 porte-avions sont en construction en 1940, les painlevé et joffre, qui doivent permettre d'avoir une véritable aéronautique navale.
les italiens y sont arrivés tard car l'italie est vue comme un Pa insubmersible. quand aux allemands c'est le fait que le graf zepelin arrive quand la marine est discrédité, donc il est arreté alors qu'il est completé a 95%

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Dim 8 Nov 2009 - 18:23

On possède un PA en 1939-45 !!!!!!!

et même un porte-hydravion (le cmdt Teste) très moderne lui aussi. Whistling

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Dim 8 Nov 2009 - 23:50

Fix, c'est convaincant cette histoire de doctrine d'utilisation, c'est la première fois qu'on me l'explique ainsi.

Cependant, j'ai lu que les PA de l'USN ne se comportaient pas si mal, grâce justement à leur compartimentage et à l'excellence du "damage control" et l'entraînement des équipes de sécurité (voir Leyte, et il ne s'agissait que de PAE, ou le Bunker Hill éventré). J'ai même lu que la remise en état provisoire était facile, car il suffisait de recouvrir les trous du pont d'envol par un lattage bois. Sur les PA britanniques en revanche, une fois le pont d'envol tordu (et la structure du navire avec), c'était râpé. Ce qui est en cause, c'est la position du pont blindé, soit comme sur les cuirassés au niveau de la flottaison pour protéger les soutes et les machines (USN, NK) soit au pont d'envol pour protéger la capacité opérationnelle du PA (RN).

http://www.navweaps.com/index_tech/tech-030.htm
http://www.navweaps.com/index_tech/tech-042.htm

(ces articles ont parfois le tort d'être bêtement USNolâtres)

Ce qui est sûr c'est que les PA japonais étaient vulnérables, et le "damage control" misérable ! Quant à l'effectif embarqué, il faut tenir compte des avions "en réserve" qui étaient en fait disponibles, sauf erreur de ma part.

Pour finir, d'après Conway's :

Illustrious (lancé en 1937)
29 000 t max (pour le projet)
33 avions
ceinture 4,5 "
pont 3 "

Shokaku (1937) :
32 000 t max
72 ou 84 avions
mais tout de même
ceinture 1.8 - 6.5 "
pont 3.9 - 5.1 "

Yorktown (1934) :
25 000 t max
96 avions
mais tout de même
ceinture 2.5 - 4 "
pont 1.5 "

donc le nombre d'avions ne se paie pas forcément par du blindage en moins. C'est plutôt la structure nécessaire pour soutenir un pont blindé qui limite l'espace sur les PA de la RN, tandis que la superstructure légère des PA de l'USN et de la NK laissent de la place dessous.

Voir le profil de l'utilisateur http://downinflames.free.fr

16 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Lun 9 Nov 2009 - 0:19

ha je suis pas architecte naval donc la on arrive a la limite des mes connaissances Smile
sinon effectivement le pont blindé britannique a aussi son défaut puisqu'une fois un trou dedans il est plus dur à remettre en état.

pour l'USN, d'une manière générale les procédures de damage control sont supérieures à tout ce qui existe, mais le compartimentage britannique n'est pas mal non plus.

pour l'embarquement je suppose qu'il faut aussi tenir compte du fait que les avions britanniques et japonais n'ont pas d'ailes repliables (seul les saumons sont repliables sur les zeros), alors que les wildcats et autre ont leur ailes totalement repliables, ce qui fait gagner de la place dans les hangars.

quand au pont, je me demande si ils entendent le pont d'envol ou le premier pont dessous, ce qui n'est pas pareil puisque pour les navires américains le pont d'envol est une superstructure et donc hors de la caisse principale du navire, ce qui n'est pas le cas des britanniques ou le pont est partie intégrante du navire

j'ai d'ailleurs cherché le nom du CV britannique qui a survécu au pacifique, c'est l'illustrious justement qui se prend 2 kamikazes, mais ou les impacts sont absorbés par le pont blindé lui permettant de continuer à faire des opérations aériennes. Un CV américain n'aurais plus rien fait après ça.
a noter que le blindage de ceinture influe aussi sur la taille des hangars.

Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Lun 9 Nov 2009 - 0:37

Le "pont blindé" est situé sous les hangars voir un niveau en dessous. Il protège l'appareil propulsif et l'appareil à gouverner.

F1 d'un bâtiment : survie de l'équipage
F2 d'un bâtiment : pouvoir retourner au port par ses propres moyens



cas du "Surcouf"

Il y a qques années j'ai lu dans l'IDR que Blum und Voss repartait dans la conception de frégate à la "sharnhorst" ultra robuste.

Les PA anglais avaient en plus un pont d'envol "blindé" capable de résister à un impact "mou" (pas une bombe perfo de 250kg)

Voir le profil de l'utilisateur

18 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Lun 9 Nov 2009 - 2:30

Impressionnant tout ça, comme quoi, je suis encore très très loin de tout maîtriser sur la 2GM jocolor

Voir le profil de l'utilisateur

19 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Lun 9 Nov 2009 - 3:36

Etrange, s'pas, vu tes centres d'intérêts principaux Razz

Voir le profil de l'utilisateur http://downinflames.free.fr

20 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Lun 9 Nov 2009 - 15:13

Allalalai a écrit:Impressionnant tout ça, comme quoi, je suis encore très très loin de tout maîtriser sur la 2GM jocolor

confused scratch le Surcouf escorteur d'escadre a été abordé (comme le SM du même nom) par un pétrolier russe affraid le 6/7/1971. L'accident à fait 9 motrs et un blessé chez les marins. Le tier avant a coulé affraid affraid mais le reste est resté à flot et a entamé sont voyage de ralliement du port de Toulon puis fut pris en charge par des remorqueurs.

Voir le profil de l'utilisateur

21 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Lun 9 Nov 2009 - 15:21

Moralité : cet escorteur était moité trop long, l'avant ne servait à rien ! On voit où passent nos impôts geek Arrow

Voir le profil de l'utilisateur http://downinflames.free.fr

22 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Lun 9 Nov 2009 - 16:43

sharl a écrit:Moralité : cet escorteur était moité trop long, l'avant ne servait à rien ! On voit où passent nos impôts geek Arrow

La moralité de cette histoire a été bien retenue par les concepteurs du Charles de Gaulle puisque le pont était trop court pour certains avions! Rolling Eyes

Voir le profil de l'utilisateur

23 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Lun 9 Nov 2009 - 18:19

mauvaise langue, trop court pour les hawkeyes et uniquement en cas de problème a l'appontage (il loupent des brins d'arrêt je crois)
bon ok c'est génant, mais en même temps si le pilote il faut pas d'effort et il loupe les brins.... moi jdis des type comme ça faut les laisser partir Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

24 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Lun 9 Nov 2009 - 19:16

Mussipont a écrit:
sharl a écrit:Moralité : cet escorteur était moité trop long, l'avant ne servait à rien ! On voit où passent nos impôts geek Arrow

La moralité de cette histoire a été bien retenue par les concepteurs du Charles de Gaulle puisque le pont était trop court pour certains avions! Rolling Eyes

Eh ben au moins le prochain cargo russe il tapera loin devant la proue ! Ca tombe bien vu qu'on aurait pas de PA pour assurer la permanence pendant les réparations du CdG ...

Voir le profil de l'utilisateur http://downinflames.free.fr

25 Re: [CR] PQ17 au 4e zouave le Mar 17 Nov 2009 - 23:51

Histoire de compléter le CR de Fix, j'ai fait une ouverture de boîte sur le-blog-dont-on-doit-pas-prononcer-le-nom.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum