L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Sentinum (LEGION)

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 Sentinum (LEGION) le Dim 27 Déc 2009 - 22:10

SENTINUM : 295 avant JC

C’est une bataille de la troisième guerre samnite (298-290). Rome est alors confrontée à une grave crise : elle doit faire face à une coalition rassemblant Samnites, Etrusques, Ombriens et Gaulois.

Le champ de bataille :

La faiblesse des indications historiographiques rend préférable de placer l’action dans une simple plaine.
L’échelle est d’environ 250 m pour un hexagone et d’une petite demi-heure pour un tour.

Les armées :

L’armée romaine :

Sentinum semble avoir été l’une des premières batailles ou apparaît la légion dite manipulaire, bien que les indications de Tite-Live à ce sujet semblent assez anachroniques.
Le scénario de légion donne la liste suivante (que j’adapte pour la distinction entre Romains et Italiens) :



Soit un total de 35 000 fantassins et 6 250 cavaliers, répartis en 25 unités pour une valeur de combat total de 146.

Trois points forts dans cette armée :
  • L’infanterie lourde légionnaire
  • Une cavalerie assez fournie et de bonne qualité
  • 2 généraux permettant une certaine souplesse tactique


L’armée coalisée :



Soit 30 000 fantassins, 3 125 cavaliers et 50 chars, répartis en 19 unités pour une valeur de combat totale de 145.


L’armée coalisée est donc moins nombreuse que celle des Romains, notamment pour la cavalerie, sans infanterie lourde comparable aux légionnaires et avec une souplesse de commandement moindre.

Toutefois :
  • Les combattants gaulois apparaissent comme une force de choc redoutable
  • La masse d’infanterie moyenne coalisée est plus nombreuse que l’infanterie légionnaire et alliée de Rome
  • Le plus faible nombre d’unités veut dire aussi une armée plus aisée à manœuvrer (bien que les Romains compensent cela par la présence d’un général supplémentaire)
  • Les deux armées s’équilibrent en terme de valeur de combat (conséquence de la présence des combattants chevronnés gaulois)


Remarques supplémentaires :

Ces deux armées confrontent des types de troupes très différents.

Avec les légionnaires, Rome dispose de combattants puissants et surtout tenaces. Leur moral est équivalent à celui de vétérans et le prolongement du choc se traduit par un accroissement de leur efficacité (traduit par un malus infligé à une unité d’infanterie moyenne ou lourde attaquant des légionnaires affaiblis).

Les épéistes gaulois sont l’exact opposé des légionnaires : puissants au moment du choc (bonus d’attaque quand l’unité est fraîche), ils peinent davantage à soutenir la longueur du combat (perte de ce bonus quand l’unité est affaiblie).
Ainsi, le temps pourrait être un facteur plutôt favorable aux Romains.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Sentinum (LEGION) le Dim 27 Déc 2009 - 22:29

Les plans :

Romains :


L’idée principale est bien entendu de faire jouer la puissance des légionnaires. Fabius se placera au centre du champ de bataille d’où il dirigera la charge d’infanterie lourde. L’infanterie moyenne alliée, plus faible que les légionnaires, adoptera un dispositif profond et couvrira la gauche des légions.
La supériorité en cavalerie constitue l’autre idée clef du plan romain. La cavalerie alliée est divisée en deux parts égales placées sur les ailes. Mais Decius et les excellents cavaliers romains se placeront tous sur l’aile droite : en position de force, ils essaieront de déborder l’armée ennemie, d’éliminer les troupes montées présentes dans ce secteur, puis soit de prendre à revers l’infanterie coalisée bousculée par les légionnaires, soit de foncer sur les bagages de l’adversaire.
L’infanterie légère sera placée en écran devant les légionnaires. Si possible elle harcèlera de préférence les combattants gaulois, plus dangereux ennemis.

Coalisés :

L’infanterie gauloise constituera le centre de gravité de l’attaque. Elle sera placée à droite, épaulée au centre par des fantassins italiens disposés en double profondeur. Gellius se placera avec ces derniers. Sur le reste de la ligne d’infanterie à gauche, les unités italiennes conserveront une profondeur normale (donc non doublées).
La cavalerie sera distribuée à peu près équitablement entre les deux ailes, mais les chars seront placés de préférence là où la supériorité romaine en cavalerie sera la plus grande.

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Sentinum (LEGION) le Dim 27 Déc 2009 - 22:35

La bataille:

Les deux premiers tours voient les armées occuper le champs de bataille. Leur progression et rapide et les unités ne sont pas toutes en place quand le contact s'établit au tour 3.

Toutefois, les plans ont été globalement respectés:

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Sentinum (LEGION) le Dim 27 Déc 2009 - 23:22

La bataille s'engage donc. Les Romains entendent l'emporter sur leur droite grâce à leur puissante infanterie lourde et leur supériorité en cavalerie. Les Coalisés misent sur la charge des guerriers gaulois épaulés par les profondes phalanges italiennes au centre. Mais l'infanterie légère romaine gène ceux-ci et gagne un temps précieux.

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Sentinum (LEGION) le Lun 28 Déc 2009 - 0:43

L'infanterie italienne résiste bien aux légions, mais sur sa gauche la cavalerie romaine domine ses adversaires et les refoule.



A l'autre bout du champ de bataille, les combattants gaulois repoussent une partie de l'infanterie légère romaine qui va se mettre à l'abri derrière les phalanges. Le choc entre Celtes et légionnaire peut commencer. Toutefois, le contact n'est encore que partiel et l'écran des vélites gène encore l'infanterie coalisée. A l'extrême droite, un combat de cavalerie s'engage.

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Sentinum (LEGION) le Lun 28 Déc 2009 - 1:01

Passionnant, mais il semble presque que le résultat soit déjà acquis pour les Romains.

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Sentinum (LEGION) le Lun 28 Déc 2009 - 1:11

Allalalai a écrit:Passionnant, mais il semble presque que le résultat soit déjà acquis pour les Romains.

En effet, conséquence sans doute du plan. Les armées sont en théorie de valeur assez semblable, mais j'ai été énormément gêné par la cavalerie romaine et très sceptique sur l'issue. Pour les Coalisés, la seule idée que j'ai eu c'était de miser sur les Gaulois. Manque de bol, l'infanterie légère romaine en brise l'élan. Et malheureusement les dés ont été peu favorables aux Gaulois qui ne parviennent pas à disperser assez vite ce menu fretin.
En l'état, la bataille est en passe d'être perdue: il faudrait une rapide percée des Gaulois et Italiens au centre, or s'il y a bien une chose qui est longue à obtenir, c'est de faire craquer une unité romaine (quand une unité légionnaire est sur sa face affaiblie, il devient plus difficile de lui infliger une seconde perte).

Bref gros casse-tête pour l'avenir: trouver un plan efficace anti-Romain à Sentinum...

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Sentinum (LEGION) le Lun 28 Déc 2009 - 1:31

Gaulois à gauche, avec eux pas besoin de cavalerie, au centre chariots en 1re ligne et Italiens en 2e au centre, toute la cavalerie à droite pour faire la différence ?

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: Sentinum (LEGION) le Lun 28 Déc 2009 - 1:38

Allalalai a écrit:Gaulois à gauche, avec eux pas besoin de cavalerie, au centre chariots en 1re ligne et Italiens en 2e au centre, toute la cavalerie à droite pour faire la différence ?

Pourquoi pas... Faudra tester des combinaisons. Heureusement que ce système le permet.

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Sentinum (LEGION) le Lun 28 Déc 2009 - 10:52

Joli, CR !

Effectivement, l'aile gauche gauloise semble etre mal en point.

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: Sentinum (LEGION) le Lun 28 Déc 2009 - 12:27

Ariok a écrit:
Effectivement, l'aile gauche gauloise semble etre mal en point.

Elle est même en l'air !

Le problème à ce point de la bataille, c'est que le joueur coalisé n'a d'autre choix que de s'en remettre à l'assaut de son infanterie: le plan initial conditionne la gestion de la bataille. Pour répondre à la remarque de Santino sur un autre fil, même si en théorie je contrôle toutes les unités de l'armée, je suis obligé de laisser la bataille suivre son cours au centre dans l'espoir qu'une percée me redonne une possibilité de manoeuvre. Pas de momentum ici ! C'est frustrant mais heureusement que cela ne dure pas trop longtemps en durée de jeu (par compte pour les gus qui vont se faire massacrer pendant 2 heures...)

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: Sentinum (LEGION) le Lun 28 Déc 2009 - 12:30

La bataille se poursuit. L'aile gauche coalisée continue à reculer. Elle est débordée et menace de rompre.
Au centre, les vélites doivent à leur tour se replier sur l'arrière des légionnaires: l'ensemble des combattants gaulois peuvent à présent charger ces derniers.

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: Sentinum (LEGION) le Lun 28 Déc 2009 - 13:13

Forcément, ça finit par craquer à gauche...

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: Sentinum (LEGION) le Lun 28 Déc 2009 - 13:54

Les cavaliers romains encerclent leurs adversaires. La défaite imminente de l'aile gauche risque d'être fatale pour les Coalisés. Leur seul chance est une percée rapide des lignes romaines au centre. La pression y est forte.

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: Sentinum (LEGION) le Lun 28 Déc 2009 - 15:15

Je pense que cette configuration en U pouvait être évitée par le plan que je t'ai proposé, en revanche, l'armée romaine semble très très forte.

Voir le profil de l'utilisateur

16 Re: Sentinum (LEGION) le Lun 28 Déc 2009 - 15:18

Oui, les Romains semblent très forts. En même temps, c'est un peu normal...

Pour un placement des fantassins gaulois sur l'aile, le principal problème serait le déploiement: il faut du temps pour envoyer des fantassins à l'extrémité d'un champ de bataille et cela serait à gérer avec précaution. D'autre part, de la cavalerie les déborderait facilement.

Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: Sentinum (LEGION) le Lun 28 Déc 2009 - 15:22

L'aile gauche est défaite. Mais les Romains souffrent au centre.

Voir le profil de l'utilisateur

18 Re: Sentinum (LEGION) le Lun 28 Déc 2009 - 15:30

C'est vrai pour le placement, j'avais oublié ; mais leur résistance n'est-elle pas meilleure contre la cavalerie, comme beaucoup d'armées barbares qui combattaient sans cavalerie ?
Tu pourrais à ce moment là distraire les chars pour leur donner le temps de se placer.

Voir le profil de l'utilisateur

19 Re: Sentinum (LEGION) le Lun 28 Déc 2009 - 15:47

Allalalai a écrit:C'est vrai pour le placement, j'avais oublié ; mais leur résistance n'est-elle pas meilleure contre la cavalerie, comme beaucoup d'armées barbares qui combattaient sans cavalerie ?
Tu pourrais à ce moment là distraire les chars pour leur donner le temps de se placer.

Les Gaulois sont classés en Infanterie Moyenne (de type Swordsmen). Contre de la cavalerie moyenne l'avantage est faible: égalité entre unités fraîches, petit avantage si les cavaliers sont affaiblis.
Le bonus de combat des Gaulois quand leur unité est fraîche ne vaut que contre de l'infanterie lourde ou moyenne. Conclusion: en terme d'efficacité au combat, il est optimal de les opposer à l'infanterie (donc ici romaine).

Voir le profil de l'utilisateur

20 Re: Sentinum (LEGION) le Lun 28 Déc 2009 - 16:16

Le moment décisif: les assauts de l'infanterie gauloise et italienne se brisent sur la solidité des lignes romaines. La percée n'aura pas lieu.

Voir le profil de l'utilisateur

21 Re: Sentinum (LEGION) le Lun 28 Déc 2009 - 16:35

Encore une fois un CR passionnant !

Mais j'ai l'impression que cette bataille etait jouée avant meme de debuter

Voir le profil de l'utilisateur

22 Re: Sentinum (LEGION) le Lun 28 Déc 2009 - 16:42

Ariok a écrit:Encore une fois un CR passionnant !

Mais j'ai l'impression que cette bataille etait jouée avant meme de debuter

Oui et non. Disons qu'il n'y a pas de surprise. Mais les dés ont été défavorables aux Coalisés: les Gaulois ont eu une série de tirages médiocres face à l'infanterie légère qui ont permis à celle-ci de les freiner pendant 2 tours (une heure de temps réels) sans subir de destruction.
Ensuite, il y a eu quelques opportunités: certaines unités romaines et alliées affaiblies auraient pu être détruites avec des conséquences graves. Mais là encore, les dés ont trahis les espoirs coalisés.
Enfin, la défaite de la cavalerie à gauche a été plus rapide qu'attendu.

Bref, quand les dieux ont décidé de favoriser un camp...

Voir le profil de l'utilisateur

23 Re: Sentinum (LEGION) le Lun 28 Déc 2009 - 18:03

Les cavaliers romains peuvent tomber sur les arrières de l'infanterie coalisée. Encore un peu de prudence au centre, et la messe sera dite...

Voir le profil de l'utilisateur

24 Re: Sentinum (LEGION) le Lun 28 Déc 2009 - 18:34

La défaite inévitable: l'infanterie gauloise craque, provoquant la panique parmi les cavaliers sur la droite. Ces derniers fuient le champ de bataille.

Voir le profil de l'utilisateur

25 Re: Sentinum (LEGION) le Lun 28 Déc 2009 - 18:38

Comment éviter le massacre ?

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum