L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Vae Vicitis n°91

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 5 sur 6]

101 Re: Vae Vicitis n°91 le Dim 14 Mar 2010 - 2:23

Semper Victor a écrit:Pour conclure, encore une fois, je pense que l'importance actuel de la "puissance du net" est surévaluée.

Exemple : 1500 Aspern-Essling déja vendu environ, ça fait 35 notes sur BGG et à ma connaissance une demi-douzaine de blogues ou froum seulement qui en parlent, dont deux seulement avec un peu de détail.


C'est plutot pas mal non ?? En 3 mois , Aspen-Essling a fait 3 P500 a lui tout seul !!!
J'espère que cela va perenniser la formule

Voir le profil de l'utilisateur

102 Re: Vae Vicitis n°91 le Dim 14 Mar 2010 - 2:53

Desaix a écrit:

Kawanakajima
Mmm... Article insipide, c'est trop langue de bois, pas d'opinion, de critique, de comparaison ou quoi que ce soit... lugula
D'autant plus que j'y ai joué, il y a vraiment place a comparer et analyser sur les forces et faiblesses du jeu...
L'interview n'apporte rien non plus...

...
si opinion moi j'ai aimé, a vous de vous faire une opinion, je préjuge jamais de qui va me lire (car quelqu'un qui dit savoir ce que moi je vais aimer je trouve de base que c'est un article mal foutu. si lui aime les monster game par exemple, on a déjà une vision différente alors forcément son opinion perso je m'en carre un peu)
pas de comparaison car j'en ai pas à apporter, pas de stratégie car a moins d'être un neuneu tu es aussi capable de la faire toi même, c'est une présention du jeu, pas un article transversal. je présente un jeu pour montrer ce qui est bien ou pas. et j'ai exprimé mon opinion, juste je le fais en terme moins brutal que les tiens
Au final c’est un jeu très intéressant que nous livre Hexasim, qui ne souffre que de quelque points un peu obscurs dans les règles, vite éclaircis par le concepteur qui est facile à contacter (boardgamegeek, strategikon, consimworld…), le tout en français, et à un prix très modique. J’attends avec impatience la suite d’une série qui se révèle très prometteuse.
je vais pas copier coller tout le dernier paragraphe, mais a qui le lis attentivement tout y est (ce que je pense des scenars, du jeu, points forts, points faibles,...). Maintenant j'ai trouvé le jeu bien, fallait pas s'attendre à ce que je le casse non plus. pour info j'ai pas aimé where there is discord et je l'ai pas cassé non plus, je sais que si moi j'aime pas d'autre aime et ils sont pas plus con que moi, juste que les gouts sont différents. comme j'aime pas dire "c'est de la merde" en pensant que j'ai la solution unique et seule, je dit pas ce genre de chose, à moins que le jeu ne présente un grave problème, ce qui ne m'est jamais arrivé dans un jeu chroniqué (enfin si, italia en version 3 joueur, mais j'ai bien indiqué dedans qu'il faut pas compter cette partie comme une partie jouable, si apres on y joue j'ai prévenu, je peux pas fair eplus)

l'interview permet de savoir qu'il y a une suite en préparation et ce qu'il y aura dedans (au moins en partie). si toi tu t'en fous puisque tu regarde le net, ce n'est pas le cas de tous le monde car tous le monde ne lurke pas partout sur le net.

Voir le profil de l'utilisateur

103 Re: Vae Vicitis n°91 le Dim 14 Mar 2010 - 4:05

C'est sur que moi j'aime bien les avis bien colorés avec des vrais morceaux de fruits ... Wink

Mais indépendamment de ca, on aurait aimer avoir peut être une petite perspective par rapport aux autres wargames même échelle, même époque type Ran ou Samurai chez GMT par exemple... Ce que Kawa fait de mieux, de moins bien etc.

Aussi éventuellement une petite perspective sur l'historicité du rendu historique et de la guerre à cette époque au Japon...

Il faut prendre cela comme une critique constructive, juste quelques aspects à considérer pour les prochains articles, rien de bien méchant hehe...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestafette.net

104 Re: Vae Vicitis n°91 le Dim 14 Mar 2010 - 4:23

superben a écrit:
Semper Victor a écrit:Pour conclure, encore une fois, je pense que l'importance actuel de la "puissance du net" est surévaluée.

Exemple : 1500 Aspern-Essling déja vendu environ, ça fait 35 notes sur BGG et à ma connaissance une demi-douzaine de blogues ou froum seulement qui en parlent, dont deux seulement avec un peu de détail.


C'est plutot pas mal non ?? En 3 mois , Aspen-Essling a fait 3 P500 a lui tout seul !!!
J'espère que cela va perenniser la formule

Oui, c'est pas mal du tout comme ventes ca !
Avec un peu de chance on aura a terme plus que 2 HS avec pions predecoupés par an ...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestafette.net

105 Re: Vae Vicitis n°91 le Dim 14 Mar 2010 - 11:18

Desaix a écrit:
Avec un peu de chance on aura a terme plus que 2 HS avec pions predecoupés par an ...

ne pas mélanger jeu et hors-série...
Les deux sont indépendants, malgré le point commun qui est le thème.
Ils peuvent très bien vivre l'un sans l'autre. On peut très bien sortir un jeu sans un magazine associé, ou l'inverse.
L'intérêt presse du hors-série (contrairement au thématique) c'est qu'on peut faire ce que l'on veut au niveau de la taille, du prix de la date de parution...

Voir le profil de l'utilisateur

106 Re: Vae Vicitis n°91 le Dim 14 Mar 2010 - 12:29

Desaix a écrit:C'est sur que moi j'aime bien les avis bien colorés avec des vrais morceaux de fruits ... Wink

Mais indépendamment de ca, on aurait aimer avoir peut être une petite perspective par rapport aux autres wargames même échelle, même époque type Ran ou Samurai chez GMT par exemple... Ce que Kawa fait de mieux, de moins bien etc.

Aussi éventuellement une petite perspective sur l'historicité du rendu historique et de la guerre à cette époque au Japon...

Il faut prendre cela comme une critique constructive, juste quelques aspects à considérer pour les prochains articles, rien de bien méchant hehe...
attention je suis pas vexé hein, juste j'explique dans quelle optique j'ai fait cet article (comme les autres d'ailleurs)
maintenant je conçoit tout à fait que tu voulais tout ça aussi Wink mais je n'en était pas capable vue que je n'avais pas joué à ran ou samurai (et qu'il y a aucune chance que je le fasse Very Happy), et que cette période japonaise m'est presque totalement inconnue (pasque trouver des bouquins la dessus, même en anglais, c'est la galère)

mais comme je le disais, moi quand je fais un article je donne rarement un avis aussi catégorique que "prout caca" Very Happy pasque tous le monde n'a pas le même gout, et que je demande pas la même chose à un article que toi, moi je veux qu'il explique le jeu pour savoir si c'est un achat intéressant, et qu'il me dise si il est à priori bien ou tout pourri ou avec un ou plusieurs gros défaut. apres l'avis du chroniqueur sur ce qu'il aime ou pas, je m'en cogne et il peut le garder pour lui Wink de toute façon la probabilité que j'aime les même trucs que lui est réduite Smile

Voir le profil de l'utilisateur

107 Re: Vae Vicitis n°91 le Lun 15 Mar 2010 - 15:58

J'aime beaucoup les CR, contrairement à Desaix. Je préfère bien sûr qu'ils soient bien faits, c'est à dire rédigés dans un style vivant tout en mettant le système de jeu en lumière mais sans rentrer trop dans le détail. Une question d'équilibre en fait.

J'avais aussi beaucoup aimé à l'époque (je ne me souviens plus des numéros) la série d'articles sur "l'art opératif" autour de Kasserine de GMT.

Et je suis fan, mais alors super fan des articles de M. Borg sur la série front Est de GMT.
Je n'ai jamais joué aux jeux (et ne suis pas près de m'y mettre...le temps, la place, toujours les mêmes problèmes en fait) mais je trouve ses articles très prenants et très bien rédigés.
Bravo! cheers

Voir le profil de l'utilisateur

108 Re: Vae Vicitis n°91 le Lun 15 Mar 2010 - 16:06

D'accord avec Desaix sur l'article sur Caucasus Campaign, ça m'a meme donne envie d'acheter un jeu front Est apres des lustres, c'est pas peu dire...


_________________
http://www.youtube.com/watch?v=7LaDMc6Z3TM
A triumph of passion, a war to be won
Voir le profil de l'utilisateur

109 Re: Vae Vicitis n°91 le Mar 16 Mar 2010 - 23:13

Le premier jour le plus long
J,ai lu l'article car j'aime bien le front méditerranéen... C'est très decevant, cela part bien avec une bonne approche du contexte et des enjeux opérationnels, puis cela finit abruptement en queue de poison sur l'escarmouche du Big Red one.
Il faudrait se décider entre un article historique qui présente Husky ou une simple intro aux a scenario tactiques.

L'empire romain et sa defense
Comme quoi Fred peut aussi écrire des articles faibles... Déjà c'est trop court, mais bon, on va dire qu'il a pas eu le choix...
Mais surtout les divagations et parallèle hasardeux avec l'armée américaine ou française 2000 ans plus tard n'ont pas leur place... Fred a été contaminé par le recuprationisme aveugle et pro-américain de Lendon on dirait... Rolling Eyes
Dommage car la fin de l'article redémarre bien ...

...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestafette.net

110 Re: Vae Vicitis n°91 le Mer 17 Mar 2010 - 1:27

C'est fou comme tu me sembles allergique au simple mot "américain" jocolor J'aurai pu prendre les chiffres de l'armée soviétique et étudier les variations au moment de la guerre d'Afghanistan (simplement les chiffres sont plus difficiles à obtenir et moins vérifiables), cela n'aurait rien changé à l'article.

Par ailleurs, je n'ai pas fait de comparaison militaire, idéologique ou politique : j'ai comparé statistiquement le nombre d'homme en armes à différentes époques, simplement pour avoir une idée de la "densité" de l'armée par rapport à la population civile, comme j'ai comparé la valeur des réseau routier... J'ai beaucoup de mal à comprendre le "mal" qu'il peut y avoir à cela... L'idée générale était simplement de démontrer combien l'armée romaine a fait "beaucoup" avec des effectifs relativement "faibles" pour un empire.

J'ai compilé ces chiffres moi même, comme un grand, pour les armées napoléoniennes ou américaines, en allant aux sources. Pour l'armée romaine (chiffres totaux), j'ai réutilisé en partie des chiffres donnés par Luttwak et Van Creveld (pour le Haut Empire), Luttwak et Richardot (pour la Rome tardive). Pour les différentes expéditions, j'ai calculé à partir du nombre de légions et d'auxiliaires engagés. Rien venant de Lendon (dans l'oeuvre duquel, au passage, je n'ai jamais rien trouvé en termes de "récupérationisme" pro-américain, tu dois, je suppose, confondre avec Hanson...)

Ces chiffres je les avais déjà exposé dans de la conférence que j'ai donné au CEHD en 2008 sur "Les capacités de projection de force de l’armée romaine au-delà des frontières de l’empire - Limites, réussites et échecs, à travers quatre exemples de campagnes : Bretagne, Germanie, Dacie, Mésopotamie". C'est pour cette conférence que je les avais établi, beaucoup plus en détails puisque je rentrai alors dans les évaluation de chacune des expéditions romaines en terme de % d'effectifs projetés. Je n'ai reçu aucune tomate à la figure ce jour là.

Sur la longueur de l'article, c'est le cahier des charges. Personnellement j'aime bien ce genre de défi est je trouve cela très stimulant d'avoir à écrire des articles courts et synthétiques. C'est un autre genre d'exercice que personnellement j'apprécie.

Rien à ajouter de plus. Après tu peux ne pas aimer l'article, aucun problème avec ça, à condition que ce soit pour de bonnes raisons. Celle que tu as évoquées en dehors de la longueur sont hallucinantes, c'est pour cela que je me suis permis de te répondre. Rolling Eyes



Dernière édition par Semper Victor le Mer 17 Mar 2010 - 2:03, édité 1 fois


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

111 Re: Vae Vicitis n°91 le Mer 17 Mar 2010 - 2:02

Hehe, je ne conteste absolument pas les chiffres... C'est juste que cela amène la question: ... et alors ?

On pourrait rajouter aussi que dans une fourmilière il y a X % de la population de fourmis qui sont des soldats ou que dans le règne animale % sont des carnassiers... Mais cela nous donne quoi comme enseignement ces comparaisons ? Pas grand chose ou bien il faudrait expliquer ce que l'on essaye de faire dire a ces chiffes...

Ce que je veux dire c'est que tu compares des choses complétements incomparables et que je ne vois pas ce que tu veux faire dire a ta comparaison...

D'un point du sociologique, la place, le rôle et la définition des dits soldats est bien différente d'une société à l'autre...
On peut difficilement comparer le concept de "soldat" wisigoth, sarassin, romain ou spartiate avec un soldat de Black water ou américain actuel vivants dans une société taylorisée... Le concepts même et l'appartenance aux rôles sociaux sont nettement différentes et n'inclus pas les même personnes... Par exemple il y a une myriade de civils et sociétés civiles qui travaillent de nos jours sur les site militaires... Sont-ils des soldats ? Comparables aux romains ? Aux romains dans l'armée qui construisaient des routes ? ...

Aussi dans certaines sociétés on ne peut difficilement dissocier le rôle de guerrier/soldat de celui de simple membre de la communauté (vikings, spartiates )... Sont-ils alors tous soldats ?

A l'inverse fin XIXe faut-il compter tous les membres de la caste décadente et oisive des samouraïs , pourtant théoriquement a vocation militaire, comme des soldats ?

De plus la militarisation d'une société ne peut se compter seulement en hommes comme unité stable de comparaison a travers les temps. De nos jours, vu les technologies et les fonction robotisés, il faut moins d'hommes pour effectuer plus et la militarisation passe par une part énormément plus grande des investissement technologiques/militaires que du temps de romaines...

Bref tu vois mes objection sur tes comparaisons... Rolling Eyes

Ps: Dans "Soladts et fantômes" c'est bien Lendon qui nous fait un parallèle hasardeux entre le américains au Vietnam et les spartiates...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestafette.net

112 Re: Vae Vicitis n°91 le Mer 17 Mar 2010 - 10:52

Concernant "le premier jour ...", je trouve normal d'être critiqué, cela fait partie du jeu et est parfois mérité mais j'aimerai comprendre au moins la critique effectuée, sur la forme et sur le fond ...
J'aurai du en tout cas ajouter "débarque" dans le sous-titre.

Voir le profil de l'utilisateur

113 Re: Vae Vicitis n°91 le Mer 17 Mar 2010 - 13:29

Desaix, je comprend mieux tes objections car on est déjà bien loin du "récupérationisme pro-américain aveugle que tu évoquais dans ton premier message" et je préfère cela.

Après sur le fond, je veux bien poursuivre la discussion, car je ne partage pas tes affirmations sur le caractère "incomparable" des chiffres cités.

Le point de départ, ce sont les notions d'empire, d'armée permanente et de "format" de cette armée. C'est bien pour cela que je n'ai pas établi de parallèle avec la Grèce classique, le Moyen Âge ou avec les royaumes barbares ou le japon des Samouraï par exemple.

Ce qui m'a semblé intéressant, c'est de mettre en perspective des éléments justement comparables : densité du réseau routier, "format" d'une armées dans un état impérial organisé. J'en tirerai des conclusions farfelues ou démesurées, je comprendrai que tu cries aux orffraies, mais là au bout du compte, l'objet n'est de faire remarquer que deux choses :

- la faible "densité" en soldats de la Rome impériale. Un format très stable de son armée, sans grande variations au contraire des Empire modernes. Pas de capacité de "mobilisation générale"

- ses capacités de projections très limités (en effectif et dans le temps)

Je n'ai jamais dit qu'un légionnaire romain ou un grenadier de la garde impériale ou un Marines étaient les "mêmes", il s'agit d'une simple mise en perspective pour essayer de nous faire percevoir, par rapport à de spoints de comparaison moins éloignés, comment Rome a organisé sa défense.

Quand on repense à la révolution française et à l'Empire, on notera d'ailleurs la volonté des dirigents de "décalquer" une partie des structures romaines, tant dans le vocabulaire que dans l'organisation de l'armée et de la défense.

Pendant la conférence que j'ai faite sur le sujet, Laurent Henninger lui est intervenu pour pousser la comparaison sur un autre axe : la mise en perspective avec les armée coloniales anglaises ou françaises du XIXe siècle / début XXe : même distinction entre "citoyens" et "auxiliaires", même soucis d'économiser le sang des "citoyens", mêm effectifs relativement faibles tirant partie d'une discipline et d'un équipement qui les compense.
Je pense qu' l'on peut tenter de telle mise en perspective sans y voir forcémment des messages subliminaux du genre l'Amérique est la nouvelle Rome...



Dernière édition par Semper Victor le Mer 17 Mar 2010 - 17:09, édité 1 fois


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

114 Re: Vae Vicitis n°91 le Mer 17 Mar 2010 - 13:39

Sur Lendon, je ne l'ai sans doute pas lu de la même manière que toi... ce qui m'a paru le plus important dans son bouquin c'est de savoir de qui se "réclamaient" les "soldats". Le fait par exemple que les hoplites d'une phalange de l'époque classique se voyaient comme les héritiers directs d'Achille alors que leur méthode de combat n'avait justement strictement plus rien d'équivalente à celle de l'époque archaïque, au cours de laquelle Achille est supposé s'être illustré.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

115 Re: Vae Vicitis n°91 le Mer 17 Mar 2010 - 13:40

D'accord avec Desaix sur l'article sur Caucasus Campaign, ça m'a meme donne envie d'acheter un jeu front Est apres des lustres, c'est pas peu dire..

Moi de même, je l'avais signalé dès mon premier debrief sur le VV 91. Comme quoi les sujets d'unanimité existent Santé


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

116 Re: Vae Vicitis n°91 le Mer 17 Mar 2010 - 16:19

Semper Victor a écrit:
Exemple : 1500 Aspern-Essling déja vendu environ, ça fait 35 notes sur BGG et à ma connaissance une demi-douzaine de blogues ou froum seulement qui en parlent, dont deux seulement avec un peu de détail.

Pas mal Shocked , mais ils sont où tout ces wargamers? Ce sont les ventes en France?

Voir le profil de l'utilisateur

117 Re: Vae Vicitis n°91 le Mer 17 Mar 2010 - 16:53

Je ne veux pas avancer de chiffres officiels, surtout sans l'aval de Graphicus.

Le tirage initial du jeu est en gros 70% en Français et 30% en Anglais.

Pour Arnhem, je sais que tous les exemplaires en anglais sont déjà épuisés.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

118 Re: Vae Vicitis n°91 le Mer 17 Mar 2010 - 16:56

y'a un truc bizarre parfois sur lestafette, c'est qu'une réponse peut etre indiquée dans la liste des sujets (j'ai vu qu'un post de Semper Victor avait été ajoutée à la file) mais la en ouvrant le fil et en répondant je ne le vois pas Shocked ça met un peu de temps, plusieurs minutes parfois

Voir le profil de l'utilisateur

119 Re: Vae Vicitis n°91 le Mer 17 Mar 2010 - 16:58

Ah ben la c fort, je viens d'envoyer ma remarque, il me prévient qu'une réponse et arrivée entre temps mais je vois ni l'un ni l'autre drunken

Voir le profil de l'utilisateur

120 Re: Vae Vicitis n°91 le Mer 17 Mar 2010 - 17:01

Soutien à la position de Semper Victor.

Pour moi, dans les intérêts de l'étude de l'histoire:
- il y a d'expliquer, par le passé, la situation du monde tel qu'il est aujourd'hui
- il y a de s'inspirer du passé pour penser le présent et l'avenir
- il y a, pour nos contemporains, de les aider à comprendre le passé en s'appuyant sur LEUR présent.

Lisez avec intérêt le Res Militaris du colonel Michel Goya qui illustre bien ce propos.

En ce qui concerne la tenue d'un empire ou d'une posture hégémonique, si la comparaison n'est pas raison, elle n'en éclaire pas moins la difficulté pour la puissance installée de gérer en termes de moyens humains et financiers le maintien de sa position dominante. Pourquoi exclure les parallèles d'une réflexion ?

Quant au "recupérationisme aveugle et pro-américain", on peut aussi sympathiquement lui opposer une "obsession anti-américaine" comme l'a si bien décrite feu Jean-François Revel.
Nous sommes là pour échanger sur "nos aimables différences" pas pour nous jeter des concepts teintés d'idéologie à la figure. Wink

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bir-hacheim.com

121 Re: Vae Vicitis n°91 le Mer 17 Mar 2010 - 18:13

Perso sans être (et de loin) un supporter de l'impérialisme amerlock, je n'ai vu aucune intention pro US dans l'article sur Rome... et j'apprécie ce genre de comparatifs sur les effectifs, ou du moins des éléments quantitatifs plus précis qu'un nombre de légions.

De plus sur le VV91, je suis en général fan des CR car il permette de se faire une idée d'un jeu en détaillant un peu ses mécanismes par la pratique, tout en l'enrobant d'une trame plus ou moins narrative et de zolies photos...mais celui du 91 je ne l'ai pas trouvé terrible, peu de détail sur les mécanismes de combat par exemple, et une fin en queue de poisson.

Sur le reste comme d'hab la bibliothèque stratégique restent les deux pages les plus intéressantes (à part le jeu) du magazine pour le lecteur très occasionel que je suis. Res Militaris rejoins les Armées du Chaos du même auteur sur ma liste d'attente sisyphesque de livres à lire Rolling Eyes, peut être celui sur les empires coloniaux aussi, j'ai pas grand chose sur le sujet et vu la critique il m'a l'air d'être un bon moyen d'avoir un "tout en un" et de ne pas trop rallonger ma liste, il fait combien de pages?

Sinon je capitule celui sur la somme, en anglais en plus, je pourrais pas le lire avant 2024 et je reste sur ma faim sur l'enigmatique remarque sur la remise en cause des certitudes de l'auteur sur la WWI, savez vous de quoi il s'agit? scratch

Voir le profil de l'utilisateur

122 Re: Vae Vicitis n°91 le Mer 17 Mar 2010 - 18:39

Sir_Lancelot a écrit:

Sinon je capitule celui sur la somme, en anglais en plus, je pourrais pas le lire avant 2024 et je reste sur ma faim sur l'enigmatique remarque sur la remise en cause des certitudes de l'auteur sur la WWI, savez vous de quoi il s'agit? scratch

Les Anglais auraient réellement participé à la guerre et les Français n'auraient pas supporté tout le poids puis surtout toutes les conséquences d'une paix bâclé pour empêcher l'hégémonie d'une France pourtant exsangue ?

Voir le profil de l'utilisateur http://p.receveur.free.fr/

123 Re: Vae Vicitis n°91 le Mer 17 Mar 2010 - 19:38

Semper Victor a écrit:
Le tirage initial du jeu est en gros 70% en Français et 30% en Anglais.

c'est plutot 60 / 40.
exact pour les Arnhem. Les anglais ont été épuisés très vite. Du coup on a doublé la quantité pour Essling.
Pour la VF, il doit en rester moins de 200 je pense. thumbs up

Voir le profil de l'utilisateur

124 Re: Vae Vicitis n°91 le Mer 17 Mar 2010 - 20:00

Tu ne veux pas dire pour Arnhem ou Essling combien sont déjà vendu (en gros) ? Whistling


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

125 Re: Vae Vicitis n°91 le Mer 17 Mar 2010 - 21:42

Pascal Da Silva a écrit:
Semper Victor a écrit:
Le tirage initial du jeu est en gros 70% en Français et 30% en Anglais.

c'est plutot 60 / 40.
exact pour les Arnhem. Les anglais ont été épuisés très vite. Du coup on a doublé la quantité pour Essling.
Pour la VF, il doit en rester moins de 200 je pense. thumbs up

Et bien voilà de bonnes nouvelles !
Wink

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bir-hacheim.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 5 sur 6]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Sujets similaires

-

» Vae Vicitis n°91

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum