L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le guerrier silencieux : la boucherie est ouverte...

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

C'est bien Arn? Je sais pas pourquoi, le film m'a fait un peu peur quand j'ai découvert l'affiche...

Voir le profil de l'utilisateur
Moi j'ai vu celui là de Beowulf ( au ciné à sa sortie).

Du grand Nanar de classe internationale :



C'etait le bon temps... Wink

Voir le profil de l'utilisateur http://fencig.over-blog.com/
lampiao a écrit:ah bon c'est pourtant un film prenant...
par contre faut rentrer dedans...il se déguste ce film

Aguirre est en effet un film tout à fait exceptionnel... et qui a marqué pas mal de monde apparemment: une spécialiste d'histoire moderne y a fait récemment allusion dans une formation à laquelle j'ai assisté sur Strasbourg.
Personnellement, je n'ai jamais oublié l'impression forte que m'ont laissé les 5 première minutes du film lorsque je l'ai vu pour la première fois (je devais avoir 13 ans).
Un film de marginal, concernant des marginaux et destiné... à d'autres marginaux ! Smile

Voir le profil de l'utilisateur
tyrkir a écrit:C'est bien Arn? Je sais pas pourquoi, le film m'a fait un peu peur quand j'ai découvert l'affiche...

C'est un film qui ne restera pas dans les annales.

C'est tourné dans le style hollywoodien, mais c'est en fait un petit film, qui dure pourtant longtemps (+ 2 heures !). On est un peu tenté à la fin de dire : "tout ça pour ça ?!..."d'autant qu'un film long, si c'est ennuyeux c'est ennuyeux longtemps...

Bon, je commence :

-L'acteur principal a le charisme d'un beignet au physique d'un De Caprio mal dégrossi,

-L'actrice principale est moche (bon, ça c'est fait),

-il y a pléthore de méchants dans le film (à la durée de vie assez limitée). J'en ai dénombré quatre : le premier perd sa main lors d'un duel (ambiance Barry Lyndon du début) et meurt peu de temps après (exit le premier méchant)
le deuxième est en fait un faux gentil et vrai méchant, c'est Gérard de Ridefort, grand maître du Temple (du moins c'est ce que l'on devine du film qui est assez discret sur ses références historiques, normal c'est là aussi que ça pêche ...). Il est presque plus bête que méchant d'ailleurs, genre "on va se battre dans le désert parce que même si on risque de mourir de soif au moins l'ennemi qui est plus bête que nous ne s'attend pas à nous voir passer par là..." c'est fulgurant comme analyse ...on perd sa trace après ce que l'on suppose être la bataille d'Hattin dans le film (exit le deuxième méchant)
Le troisième méchant est en fait un faux méchant et un vrai gentil : c'est l'illustre Saladin, qui tombe presque amoureux de notre héros templier, lequel se réveille après Hattin dans les draps de soie de Saladin, du coup il se dit que ça fait un peu désordre et qu'il doit retourner voir sa belle qui sort du couvent (c'est vachement plausible tout ça...)
On perd sa trace après (exit le troisième méchant)
Le quatrième et dernier est en fait le fils du premier et il veut venger la mort de son père qui avait perdu la main (au propre et au figuré), mais il se bat contre le héros et du coup il meurt (puisqu'il s'est battu contre le héros)

Bon, passons à l'aspect historique et militaire :
Il y a trois scènes de batailles dans le film, les deux premières sont franchement médiocres et la troisième, qui part bien, est au final décevante.

Donc la première est censée être la bataille de Montgisard, dans le film elle se déroule quelques jours avant Hattin, dans la réalité historique c'était juste dix ans plus tôt. Bon, on va m'objecter qu'au moyen âge les gens vivaient au rythme des saisons, qu'il y avait des dizaines de saisons tous les ans, que les minutes duraient des heures et les jours des années,...
Il n'empêche, ça fait un peu brouillon, mais passons.

La deuxième c'est Hattin, on s'attend à la grosse artillerie et on tombe sur une pathétique charge de sarrazins sur le camp templier, ça dure 20 secondes chrono...

La troisième scène de bataille est la moins ratée (mais pas la mieux réussie pour autant). Il s'agit d'une sorte de querelle dynastique entre deux clans suédois. Le clan des méchants s'étant allié aux danois, et le clan des gentils ayant à sa tête le templier rescapé revenu de terre sainte ...

Pas de trésor des templiers cette fois, (curieux que d'autres arrivent à le placer sur une fiction avec des hospitaliers, et là, nada). Pas de trésor mais un trésor quand même, la VRAIE croix qui guide les templiers vers la victoire défaite et qui tombe dans le sable avec un fracas métallique (mais que tout ceci est étrange ...) RIP

Voir le profil de l'utilisateur
Merci Charles Antoine. Tu m'as bien fait rigoler et surtout tu m'as fait gagner deux heures Wink

Surtout le coup des Suédois qui choisissent la juste voie de l'alliance danoise présentés comme le clan des méchants. D'autant que je devine au reste de ton résumé qu'ils doivent se prendre une rouste Smile On sent le film Suédois thumbs down

Voir le profil de l'utilisateur
Bon, j'ai vu ce film hier, le guerrier silencieux.

Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il n'est pas bavard le guerrier silencieux.

Il s'exprime de deux manières : par l'intermédiaire de son copain un jeune blondinet qui le suit partout, ou alors il s'exprime avec sa hache en tuant un viking, mais là c'est parce qu'il est un peu tendu.

Parfois il en tue trois, mais c'est quand il est très tendu.

Et après la tension retombe, il est comme apaisé, et les autres sont calmés.


Je rangerai ce film dans la catégorie des films tels que "Aguirre, la colère de Dieu" ou "Requiem pour un massacre".

C'est le genre film lent, qui suggère plus qu'il n'explique, avec des scènes d'une rare violence perdues dans un océan de scènes d'une banalité affligeante et d'un ennui quasi mortel.
On attend en vain qu'il se passe quelque chose pendant les trois quarts du film, et puis il ne se passe rien, ou pas grand chose.

La fin est assez hallucinante, on ne sait pas trop ce qu'il advient du guerrier. J'ai lu une critique sur internet qui disait qu'il retrouvait ses ancêtres. Encore plus improbable.

En tout cas un film dont je déconseille la projection en écran 3 D dans un hôpital psy, ça pourrait susciter quelques vocations.
Moi, ça m'a un peu titillé d'envisager d'acquérir une hache pour régler certains problèmes relationnels au bureau...

Voir le profil de l'utilisateur
Vu hier. J'ai du forcer pour ne pas m'endormir.

Franchement, plutôt barbant. Passez votre chemin si vous n'êtes pas un mordu des films muets... :-)

Voir le profil de l'utilisateur
Charles Antoine a écrit:Moi, ça m'a un peu titillé d'envisager d'acquérir une hache pour régler certains problèmes relationnels au bureau...

Cher ami,

nous ne sommes plus à une époque où les problèmes se règlent à coup de hache, même en Bretagne. il faut vivre avec son temps !
Achète plutôt une tronçonneuse.

Voir le profil de l'utilisateur
Pas vu, mais j'avais été intrigué par la bande annonce...


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Francis Marliere a écrit:
Charles Antoine a écrit:Moi, ça m'a un peu titillé d'envisager d'acquérir une hache pour régler certains problèmes relationnels au bureau...

Cher ami,

nous ne sommes plus à une époque où les problèmes se règlent à coup de hache, même en Bretagne. il faut vivre avec son temps !
Achète plutôt une tronçonneuse.

Je ne suis pas sûr.
Le bruit caractéristique de la tronçonneuse pourrait réveiller quelques éminents collègues qui dorment.

Il faut penser aussi à la prévention des risques psycho-sociaux en entreprise

Voir le profil de l'utilisateur
Si vous préférez le bricolage ...

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum