L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'occident a-t-il déjà perdu en Afghanistan ?

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

Quelle surprise !!!
Le problème c'est que lorsqu'on sera parti la queue entre les jambes , y aura toujours des gens (des militaires) , pour dire qu'on aurait pu gagner cette guerre etc etc etc (toute comparaison avec d'autres conflit n'est pas forfuite) ... Ils n arrivent pas à concevoir que toutes les guerres ne sont pas gagnables et qu'ils ne sont pas en cause (ni leur courage, ni leur professionnalisme)

Voir le profil de l'utilisateur
Le pb c'est que ces gens là raisonnent à l'occidentale.
Ils s'en foutent les Afghans de tenir le terrain, et c'est bien la première chose à ne pas faire face à une guérilla, mais du "contrôle de zone" ce qui est différent.
En outre comme face à toute guérilla, c'est la population qui sera déterminante, et non le terrain, ça c'est pour des opérations de guerre, pas pour gagner la guerre, surtout une comme celle-là.
Enfin, c'est en partie faux sur l'armée afghane, c'est peut-être la plus respectée des institutions actuellement en Afgha, avec disent les Afghans un "niveau très acceptable" de corruption. Les gens ne se cachent pas quand elle arrive, justement, c'est quand quelque chose ne va pas ou s'est passé (je ne parle pas des femme bien-sûr, ou le comportement de fuite face à l'étranger est culturel).
Le niveau de compétence des cadres Afghans est très limité, ils sont très bons en transmissions, mais pratiquent une tactique du choc rapide et du passage en force, séculaire et traditionnelle souvent inadaptée en milieu montagnard. Courageux, le soldat afghan est endurant et motivé car il pense qu'il a le droit avec lui (je vous cite là des extraits d'explications de la conférence que j'ai suivie et dont j'ai parlée précédemment).
Ce qui pose pb c'est sa paye : il gagne en gros 200 euros par mois, un traducteur 6 à 800. Ce qui est correct pour ces personnes. Pb, pas de réseaux bancaires en Afgha, du coup ils sont obligés de rentrer chez eux pour reverser leur paye à leur famille, et c'est là où le bas blesse car ensuite, suivant la situation de l'unité, le retour n'est pas évident.
La FIAS envisage 2 choses, ouvrir un réseau bancaire et un compte pour chaque soldat afin d'éviter les pbs de paye, organiser "solidement" le principe de roulement dans les permissions.
PB, quand vous avez un chef de coprs qui ne comprend pas pourquoi en appuyant sur le bouton, la clim amène le frais, quand le C1 et C2 prennent leurs permissions en même temps et qu'il ne reste plus personne pour diriger le coprs, tout se complique.
Et puis les relations sont aussi compliquées par le faits que les afghans ne parlent pas tous la même langue : grosso modo tous le monde a son dialecte local, pachtounes, hazaras, tadjiks....le dari pour les élites ou persan moderne, vous voyez un peu le souk quand l'armée brasse toutes ces populations.
Ex:les OMLT que j'ai rencontrés me parlaient du ministre de la défense venu dans leur région pour s'adresser à l'assemblée des représentants locaux représentant plusieurs des ethnies afghanes, et dont le discours de +d'1h n'avait été compris par personne car lui parlait le dari et que les autres non mais en plus n'avaient prévu aucun interprète.
Je passe, je ne vais pas tout redire, mais bon, les analyses au bureau c'est une chose, les réalités sur le terrain sont aussi à prendre en compte.

Au final je pense que la situation n'est pas gagnée loin de là, mais ce topo de 2h30 m'a laissé entrevoir les difficultés vraies, et que bp de pbs ne sont pas insurmontables, surtout si l'on prend en compte toutes les dimensions culturelles, et non les arguments occidentaux.
Cet article de Libé est très bien, où a-t-il parlé des langues, de l'analphabétisme, de la situation des femmes, des liens entre afghans qu'ils soient talibans ou dans l'armée ou la police... En ce sens, l'ouverture a toujours été une réalité jocolor Avec des situations aussi phénoménales que durant les combats des appels téléphoniques de talibans aux forces de l'armée afghane dirigées par les OMLT avec qui j'ai parlé, entraînant l'arrêt des combats car c'était le cousin qui appartenait aux taleb et ne voulait pas tirer sur un membre de sa famille ; si si !!!! Plus de réalisme et de réalité aideraient je crois à entrevoir les véritables difficultés de cette guerre.

Voir le profil de l'utilisateur
Je pense que l'on oublie le principal but de guerre .... Very Happyétuire l'organisation Al-Quaida !!!!!
LEs Afghans finalement n'ont rien a voir avec cela ( il y avait 0 afghan le 11 septembre) ...
Il est quand meme formidable que ce but de guerre très simple se soit transformé en :
> Occidentaliser l'Afghanistan
> Imposer la "démocratie" en Afghanistan
> Changer en profondeur la structure de la société afghane

J'ai l'impression parfois que nos politique jouent à SIM city ....

Nous ne gagnerons pas en AFghanistan car en fin de compte nous avons décidé de lutter contre la population . Pour gagner il faudrait tuer bcp d'afghans et cela nous ne l'acceptons pas (heureusement) . La situation actuelle est le résultat de ce paradoxe : des buts de guerre et des moyens qui ne sont pas appropriés ..... Les meilleurs militaires du Monde ne pourraient pas gagner cette guerre ....

Voir le profil de l'utilisateur
Je penche dans ce sens aussi.

Voir le profil de l'utilisateur
Mon avis (de nouveau) : on reste on gagne, on part on perd. Le bras de fer est psychologique, moral et politique, beaucoup plus que militaire...

Il faut maîtriser le temps "long" à l'orientale...


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Vrai ! Pas évident de nous mettre dans la configuration des Afghans qui n'ont pas du tout la même notion du temps que nous.

Voir le profil de l'utilisateur
ca fait combien de temps qu'ils sont en guerre en afghanistan ? 30 ans...

Voir le profil de l'utilisateur
1979-1989 guerre contre les Soviétiques, 1992 (chute du gouvernement communiste et installation des talibans), guerre civile ensuite entre l'Alliance du Nord et les Talibans.

Voir le profil de l'utilisateur
Rectification : le terrain en Afghanistan est une base arrière pour TOUS les mouvements terroristes du monde, pas seulement les islamistes.

Les pacifistes turc? Suspect


> Occidentaliser l'Afghanistan

Vraiment? C'est pas la république islamique d'afgnaistan le nom officiel Peur

LEs Afghans finalement n'ont rien a voir avec cela ( il y avait 0 afghan le 11 septembre) ...

Les talibans ces éternelles victimes de l'histoire jocolor

Voir le profil de l'utilisateur
Semper Victor a écrit:Mon avis (de nouveau) : on reste on gagne, on part on perd. Le bras de fer est psychologique, moral et politique, beaucoup plus que militaire...

Il faut maîtriser le temps "long" à l'orientale...

Et comme on partira un jour ....

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum