L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Raphia (LEGION)

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

26 Re: Raphia (LEGION) le Dim 22 Aoû 2010 - 13:14

Je suppose que tu veux parler d'une unité qui se réoriente dans son hexagone ?

Le coût est unique quelque soit l'ampleur de la réorientation.
Il est de 1 PM, comme pour entrer dans un nouvel hexagone.

Mais il peut être plus important dans certaines situations particulières.
Il coûte 2 PM dans les cas suivants:
  • Les hoplites non-spartiates, les piquiers, les chars et les éléphants au contact de l'ennemi

  • Les Epéistes (les guerriers celtes) sauf s'il ne leur reste qu'1 PM à dépenser


Je rappelle que la capacité de l'infanterie lourde est de 2 PM.

On voit que le contact avec l'ennemi réduit les capacités de manoeuvre.

Voir le profil de l'utilisateur

27 Re: Raphia (LEGION) le Dim 22 Aoû 2010 - 14:12

Je complète ma réponse.

Il y a une autre subtilité. La réorientation peut avoir un coup supplémentaire, mais de façon indirecte.

Une unité qui se réoriente puis entre dans un hexagone adjacent à l'ennemi, paiera un coût supplémentaire important pour ce déplacement.
Pour l'infanterie, le coût de déplacement est de 2 PM: l'infanterie lourde ne pourra donc pas pivoter puis se déplacer au contact de l'ennemi. L'infanterie moyenne (sauf les guerriers celtes pour qui la réorientation coûte toujours 2 PM, et à qui il faudrait donc 4 PM de capacité alors que infanterie moyenne en a 3) le pourra.
A noter que les légionnaires ne sont pas concernés par cette règle: il manœuvrent plus facilement au contact de l'ennemi.
D'autre part, l'unité qui entre dans un hexagone puis pivote n'a pas de coût supplémentaire pour son déplacement initial (mais paiera un coût supplémentaire pour la réorientation si c'est une unité concernée par cette pénalité, comme décrit dans le message précédent). Ceci veut dire qu'un déplacement vers l'ennemi impliquant une trajectoire légèrement courbée ne constitue pas une gêne. Si la courbure est telle qu'il faut que l'unité se réoriente avant de se déplacer, alors il y a perte de temps.

Pour les troupes montées, le surcoût porte le déplacement à 3 PM (pour une capacité de 3 pour les cataphractes et les éléphants et de 5 pour les autres cavaliers). Dans certains cas cela obligera les cavaliers à exécuter leur manoeuvre en 2 tours au lieu d'un seul, ce qui n'est pas sans conséquence s'il s'agit de prendre un ennemi à revers par exemple.

Voir le profil de l'utilisateur

28 Re: Raphia (LEGION) le Dim 22 Aoû 2010 - 14:16

Combien de page les règles déjà ?

Voir le profil de l'utilisateur

29 Re: Raphia (LEGION) le Dim 22 Aoû 2010 - 14:22

Une trentaine dans le livret d'origine (non compté un exemple inintéressant de jeu rapide, la liste des scénarios et les conseils sur le jeu avec figurine et le jeu de tournoi). Les points essentiels ainsi que tous les modificateurs sont rappelés dans les fiches d'aides. Il reste que la richesse des cas particuliers traités fait qu'on les consulte quand même de temps à autre.
Mais la mise en oeuvre est toujours très rapide (Dans 90 % des cas tout est réglé en un seul jet de dé et très souvent il n'y a aucun modificateur à prendre en compte puisqu'en général cela ne vaut le coup de calculer que si le dé donne 5 ou 6).

Voir le profil de l'utilisateur

30 Re: Raphia (LEGION) le Dim 22 Aoû 2010 - 21:34

Tour 8 (suite) :


Malgré toute la puissance de l’attaque lagide (et des probabilités plutôt favorables), Ptolémée ne parvient toujours pas à mettre les éléphants d’Antiochos en déroute.

Au centre, la défaite lagide s’aggrave. L’effondrement des piquiers de Ptolémée y est rapide et trois nouvelles unités disparaissent, l’une après destruction, les deux autres dans la panique qui s’ensuit : le Centre lagide est anéanti.

Toutefois, le seuil de destruction n’a pas encore atteint un niveau tel qu’il affecte de façon décisive le moral de l‘armée égyptienne toute entière, et Ptolémée peut encore compter sur une masse importante de piquiers. La bataille n’est pas encore irrémédiablement perdue.



Voir le profil de l'utilisateur

31 Re: Raphia (LEGION) le Dim 22 Aoû 2010 - 23:25

Tour 8 (suite) :


C’est l’euphorie dans le camp Séleucide. Toutefois, l’instant est délicat. La manœuvre d’Antiochos a permis la destruction du centre lagide, mais les ailes restent dangereuses. Il s’agit désormais de les éliminer. Inévitablement, ceci implique de diviser l’armée, ce qui veut dire en compliquer la gestion.

A l’aile gauche, s’engage alors une course contre la montre. Antiochos dirige vers elle 2 unités de piquiers, 2 de cavaliers lourds et 1 d’éléphants afin d’encercler totalement Ptolémée et sa Garde. Mais en attendant, il faut que les troupes en place résistent à l’assaut de ces derniers, ce qui est loin d’être évident. Le moindre effondrement pourrait générer une panique mettant en péril l’ensemble des forces concentrées contre le roi lagide. Aussi, les éléphants continuent à reculer afin de prolonger la résistance.

Antiochos lui-même reste parmi les troupes assaillant les restes encore formidables de la phalange lagide. L’infanterie séleucide tente de former une ligne de bataille cohérente, tandis que 3 000 cavaliers sont envoyés sur les arrières lagides. La manœuvre peut sembler évidente, mais elle ne l’est pas. Le risque est grand de voir ces cavaliers malmenés par les fantassins ennemis avant même d’avoir semé la confusion sur leurs arrières. D’autre part, l’armée séleucide est désormais fractionnée en trois ensembles, ce qui coûte très cher en points de commandement et risque de réduire son efficacité d’ensemble.






Les phases de combat qui suivent ces manœuvres sont infructueuses pour les deux armées. La lutte se prolonge…

Voir le profil de l'utilisateur

32 Re: Raphia (LEGION) le Dim 22 Aoû 2010 - 23:29

Tour 9 :


L’armée lagide réagit vigoureusement aux manœuvres ennemies. Ptolémée relance ses assauts à l’aile droite, malheureusement sans plus de succès. Mais la pression constante qu’il maintient laisse très incertaine l’issue du combat dans ce secteur.

Sur l’aile gauche, les mercenaires chargent les cavaliers ennemis et protègent ainsi les arrières de la phalange. Le risque est même grand que la témérité des troupes montées ne soit punie par leur élimination, mais l’attaque lagide reste sans conséquence.

A l’extrémité de la ligne d’infanterie égyptienne par contre, les assauts lagides sont plus efficaces et l’unité de cavalerie menée par Antiochos en personne est affaiblie. Le roi n’est toutefois pas personnellement blessé.




Voir le profil de l'utilisateur

33 Re: Raphia (LEGION) le Dim 22 Aoû 2010 - 23:31

Tour 9 (suite) :


Conséquence du fractionnement de l’armée séleucide, plusieurs unités sont laissées hors commandement (on voit les petits marqueurs jaunes), faute de points. Elles pourront combattre en phase de résistance, mais pas se déplacer ou combattre en phase d’assaut.

A l’aile gauche, la course se poursuit : les cavaliers et les éléphants de renforts chargent les arrières de Ptolémée, réduisant l’efficacité de son assaut. Les chances de succès lagides sont considérablement réduites mais un petit espoir subsiste. Les assauts séleucides sont d’ailleurs inefficaces : les piquiers de Ptolémée restent solides.

A l’aile droite, la lutte reste également incertaine. La manœuvre d’encerclement des cavaliers d’Antiochos est gênée par l’écran des mercenaires. Le roi séleucide rompt prudemment le contact avec l’ennemi et fait reculer sa Garde éprouvée. La phalange d’Antiochos étire sa ligne. Le combat est intense et les deux camps subissent des pertes.



Voir le profil de l'utilisateur

34 Re: Raphia (LEGION) le Mer 25 Aoû 2010 - 9:50

Tour 10 :


A gauche, la situation de Ptolémée se dégrade. Ses assauts échouent à nouveau, la résistance séleucide est toujours impressionnante et désormais facilitée par l’encerclement des Lagides. Plus grave, son unité de Garde reçoit un coup et est désormais affaiblie. Ptolémée n’est pas blessé mais ses hommes sont menacés de rupture.





A droite, l’issue du combat reste incertaine entre les deux phalanges. Les mercenaires de Ptolémée mènent des assauts efficaces contre les cavaliers séleucides et ces derniers menacent de céder. Tout en bas de la ligne de bataille, les fantassins légers d’Antiochos parviennent à détruire une unité de cavalerie légère lagide. Le test de moral qui s’ensuit est toutefois sans conséquence (la faiblesse de l’unité détruite explique cela : les risques de panique sont plus importants dans le cas de destruction d’unités plus puissantes ou de meilleure qualité).



Voir le profil de l'utilisateur

35 Re: Raphia (LEGION) le Mer 25 Aoû 2010 - 10:36

Passionnant, je reviens de 2 jours d'absence, c'est excellent de le lire comme si la bataille s'était déroulée durant cette absence jocolor

Voir le profil de l'utilisateur

36 Re: Raphia (LEGION) le Mer 25 Aoû 2010 - 13:24

Tant mieux !

C'est bientôt fini. La partie a été assez rapide, mais les derniers travaux domestiques ne m'ont laissé que peu de temps pour finir le CR, qui est en fait plus long à réaliser... Les images sont presque toutes prêtes cependant.

Voir le profil de l'utilisateur

37 Re: Raphia (LEGION) le Mer 25 Aoû 2010 - 16:30

Tour 10 (suite) :


L’armée lagide oppose une belle résistance en dépit des événements dramatiques du tour 6. Toutefois, le temps joue contre elle et, faute d’avoir su profiter des opportunités qui se sont offertes à elle de redresser la situation (en particulier sur l’aile droite où Ptolémée et ses piquiers pouvaient mettre en déroute les Séleucides), son adversaire est désormais en mesure de porter le coup de grâce.
Sur l’aile gauche séleucide, l’encerclement de Ptolémée est désormais total et les piquiers lagides sont assaillis de toutes parts : la Garde égyptienne étant déjà affaiblie, leur destruction ne semble plus qu’une affaire de temps.
A l’aile droite, les cavaliers séleucides en difficultés se désengagent prudemment, à l’exception d’une unité encore fraîche qui parvient à se glisser sur les arrières de la phalange, réduisant l’efficacité combative de celle-ci. La phalange d'Antiochos a terminé son redéploiement et sa ligne déborde désormais celle de l'ennemi.




Voir le profil de l'utilisateur

38 Re: Raphia (LEGION) le Jeu 26 Aoû 2010 - 22:49

Tours 10 (suite) à 13:


La catastrophe se produit finalement pour le camp lagide. La Garde de Ptolémée subit un nouveau coup au but et est détruite, Ptolémée ne parvenant pas à rallier ses hommes.

La perte d’une unité vétéran et du commandant de l’armée (le roi) ne laissent guère d’illusion sur le résultat du test moral. La plupart des unités, même celles qui sont situées sur l’autre aile, ont un moral négatif. C’est la déroute de l’armée lagide !








La bataille dure encore 3 tours durant lesquels les dernières unités lagides encore valides tentent de se retirer du champ de bataille malgré les assauts séleucides. Antiochos emmène sa cavalerie dans une dernière charge contre les bagages égyptiens.


La situation juste avant la déroute finale de ce qui reste de l’armée de Ptolémée :


Voir le profil de l'utilisateur

39 Re: Raphia (LEGION) le Jeu 26 Aoû 2010 - 22:59

Bilan :


C’est une grande victoire séleucide, comme le montre le tableau des pertes suivant. Les unités retirées du jeu sont soient Détruites (Shattered), Dispersées (Scattered) ou Retraitées (Withdrawn) : le sort des unités qui retraitent ou fuient est en effet déterminé et contribue à l'ampleur de la victoire ou de la défaite.





La différence entre les deux camps est énorme. Toutefois, ceci est à relativiser en considérant les unités séleucides restant sur la carte. La grande majorité est affaiblie, témoignant de l’âpreté de la lutte :





L’armée séleucide aurait donc pu souffrir davantage, et à un moment, malgré la déroute d’une partie de l’armée lagide à cause des éléphants, des opportunités pour redresser la situation se sont présentées à Ptolémée.

Dans LEGION, les écarts de pertes ont souvent l’air impressionnants entre vainqueurs et vaincus, ce qui reflète une réalité historique. Mais les batailles sont en fait très tendues, surtout quand l’écart de force entre les adversaires est faible, comme ce fut le cas ici. Là encore, cela reflète assez bien les témoignages des Anciens : malheur au vaincu !

Comme dans GBOH, LEGION comporte de nombreux scénarios fortement déséquilibrés. Le système de calcul de la victoire rend toutefois chaque bataille intéressante pour les deux joueurs dans ce système : le différentiel de valeur de combat entre les deux armées est pris en compte dans le calcul de la victoire « ludique », et le joueur prenant Alexandre le Grand a intérêt à remporter des victoires aussi nettes que l’illustre Macédonien s’il veut l’emporter contre son adversaire perse. Ici je n’ai pas calculé les scores puisque d’une part il s’agit d’une partie en solitaire et que, d’autre part, les armées ayant la même valeur de combat, la victoire « réelle » du Séleucide ne peut que correspondre à une victoire « ludique ».

Bien entendu, le système peut simplement être pratiqué pour un intérêt purement historique, auquel cas les considérations de victoire ludique importent peu, ou alors pour évaluer sa performance par rapport à la bataille historique.

Ceci termine ce CR. J'espère que vous aurez pris autant de plaisir à le lire que moi à l'écrire... Smile

Voir le profil de l'utilisateur

40 Re: Raphia (LEGION) le Jeu 26 Aoû 2010 - 23:20

Plaisir à te lire, à comprendre ce jeu, plaisir à revivre un moment de l'histoire sous ta plume. Bravo !!!!

Voir le profil de l'utilisateur

41 Re: Raphia (LEGION) le Dim 24 Sep 2017 - 23:57

Superbe vidéo de présentation :

https://www.youtube.com/watch?v=TupGz6Ow388

Cool

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum