L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

SAINT MARCEL EN 1944

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 SAINT MARCEL EN 1944 le Lun 20 Sep 2010 - 13:25

Une ch'tite promenade dans les décors de Loïc Neveu, à l'occasion d'une partie Blitzkrieg disputée dimanche à Pau, au musée des parachutistes, lors des journées du patrimoine Shocked . Le scénario était consacré au combat de Saint Marcel livré en 1944 par les SAS et les résistants.
Milliard de d'chiu, himmelgott und hildepute ! ça a sulfaté sec.
A voir aussi sur http://jjnapo.blogit.fr. Very Happy
Les photos des figs et des combattants en délire suivront bientôt .
Euuuh, j'en profite pour préciser que Saint Marcel n'est pas la commune où l'on fabrique les célèbres maillots de corps. Par contre, dimanche, les Teutons s'y sont fait tailler une très jolie veste pour l'hiver GGrin

Les lieux du drame.



Le "Perroquet bleu", un lupanar très bien tenu
rl=http://fotoforum.fr][/url]

L'église dans laquelle reposent les restes de Saint Marcel, célèbre martyr breton, mort dans d'atroces souffrances après avoir été obligé d'avaler 30 litres de chouchen
url=http://fotoforum.fr][/url]

Ce qu'il reste de ma cuisine après que j'ai dit à ma femme que c'était son tour de faire la vaisselle


C'est vert. Ca a l'air peinard. Mais faut surtout pas s'y fier.


C'est le seul village de Bretagne qui a été construit sur une serviette de bain.


La bas, les arbres dégagent une forte odeur de fil de fer tordu et de flocage. Incroyab'


La réserve de vieux calva de l'Ecole des troupes aéroportées enfin dénichée !


Vous le croirez si vous le voulez. Mais les troncs ont aussi été faits avec de la... farine mouillée et séchée !


Les Bretons, c'est comme les décors de route en toile émeri, vaut mieux pas s'y frotter


Vous pensez que, là bas, on cultive des pommes. Détrompez vous, pauvres innocents ! Ce qu'on récolte surtout dans le pays, c'est des chataignes, des marrons et - curieusement - un gros paquet de pruneaux.


Les fils du téléphone ont été coupés par la résistance. Ca va être chaud pour les Ostrogoths


Les Ricains ont entendu parler d'une partouze à Saint Marcel. Ils se précipitent pour faire la bombe.


Le QG des "fifi"
url=http://fotoforum.fr][/url]

Tu t'approches, tu manges une bastos
url=http://fotoforum.fr][/url]

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jjnapo.blogit.fr

2 Re: SAINT MARCEL EN 1944 le Lun 20 Sep 2010 - 13:56

J'adore les commentaires! Smile

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: SAINT MARCEL EN 1944 le Lun 20 Sep 2010 - 20:16

Très sympa Smile

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: SAINT MARCEL EN 1944 le Lun 20 Sep 2010 - 20:57

Magnifique table de jeu bounce

Mais je me demande comment vous avez tout ce temps pour faire cela scratch

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: SAINT MARCEL EN 1944 le Lun 20 Sep 2010 - 21:56

Le décor a été planté. V'la le CR

On pourrait titrer ça : " Ball trap à Saint Marcel"

18 juin 1944. Helmut von Kassburnes, modeste caporal de la Wermacht pédale gaiement sur son vélo de service dans la campagne bretonne, quelque part du côté de Saint Marcel.
Helmut est d'humeur badine et songe avec nostalgie aux bons petits plats que lui concocte sa môman dans la banlieue de Hambourg : le méli mélo de Doberman et de foie de caniche au camenbert frit (un délice) ; la tête de mulet flambée à l'alcool de betterave (un régal d'une rare finesse, surtout quand les gros yeux du quadrupède - s'ils sont bien cuits - te craquent bien sous la dent) ; la kartoffeln façon Grosse Bertha, pimentée avec de la poudre à canon (Un plat typiquement teuton. Tu mets ça sous la langue, tu introduit une mèche entre tes incisives, t'allumes et , après l'explosion, tu suçotes doucement la peau de la patate ensanglantée avec les chicots qu'il te reste ).
Rien à voir avec la cuisine de barbare que les Français font mijoter dans leurs casemates. Ces saloperies de tournedos rossini, ces immondes poulardes de Bresse à la truffe, et ce dégoutant foie gras poëlé. Beaaark ! Rien que de penser à ça, Helmut a envie de gerber.
Mais les rêves les plus doux ont une fin. Un coup de feu claque soudain et Helmut découvre avec stupéfaction une nouvelle recette locale dont il est en train de constituer l'ingrédient principal: l'Ostrogoth truffé aux pruneaux. Une sorte de variante du Qwinn Aman (scusez l'ortographe, j'ai appris le breton sur le tard)
"Scheinhund und butain de merdeuuuh ! Che fiens engore de domber zur un nid de rézisdants" grommelle le Hambourgois gastronome qui se met à pédaler comme un dératé.
Effectivement, derrière un taillis voisins, des ricanements se font entendre.


Sitot l'alerte donnée, les potes d'Helmut sortent du troquet du coin dans lequel ils étaient en train de déguster une délicieuse choucroute au hareng saur nappée de sauce au chouchen (une recette qui fait un tabac dans toutes les kommandanturs ) , et ils se précipitent à l'extérieur . "Was ? was ? Gueze gue z'est gue ce zouk là ?"


Hubert Fermtag, le commandant de l'unité, tente de prendre tant bien que mal la direction des opération. Même si le hareng saur de tout à l'heure commence à peser sérieusement sur son estomac délicat. " Si j'avais su, j'aurai mangé le méli-mélo de doberman et de foie de caniche avant la choucroute, pas après" grommelle cet autre fin gourmet en se curant avec la pointe d'une baionnette les quelques arètes, bouts de chou et restes de clébard toujours coincés entre ses dents.


Les servants des mortiers, eux, ont dédaigné le hareng mais ils se sont rabattus comme des morts de soif sur les boutanches de chouchen. Mal va leur en prendre. Parce que, pendant toute la bataille, ils vont entraver bernique et peau de balle aux ordres que leur beugle un sous-off , observateur d'artillerie , perché dans le clocher voisin . Le seul endroit pénard qu'il a trouvé pour finir le méli-mélo. Faut dire aussi, à sa décharge, que le filet de Doberman, il adore ça. (A SUIVRE).

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jjnapo.blogit.fr

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum