L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La Sagesse du samouraï

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Re: La Sagesse du samouraï le Mer 13 Oct 2010 - 22:42

Môsieur est plein d'humour ce soir ... jocolor

Allez hop pour polluer un peu plus ce post, un nouveau bouquin qui reste quand même dans l'ambiance :



Sous le titre générique La Sagesse du samouraï, Thomas Cleary propose une traduction moderne et commentée de cinq textes classiques du Bushidô (la ' Voie du samouraï ') composés au XVIIe et au début du XVIIIe siècles par l'érudit Yamaga Sôkô et ses disciples, experts japonais en stratégie militaire doublés de maîtres en arts martiaux : La Voie du chevalier, La Loi du guerrier, le Précis d'instruction militaire, L'Education des guerriers et Eléments d'éducation martiale. Ces cinq ouvrages fondamentaux sont précédés d'une introduction de l'auteur dans laquelle il explique les caractéristiques et les principes essentiels du Bushidô. Exposant les principes et la philosophie des samouraïs, ces traités fondateurs ont joué un rôle essentiel à l'époque dans la mutation du rôle de cette caste féodale de guerriers, qui se transforma en une classe exerçant une influence prépondérante sur la société japonaise, dans les domaines intellectuel, éthique et politique.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nutspublishing.com

2 Re: La Sagesse du samouraï le Jeu 14 Oct 2010 - 1:07

Saint-Thomas a écrit:Môsieur est plein d'humour ce soir ... jocolor

Allez hop pour polluer un peu plus ce post, un nouveau bouquin qui reste quand même dans l'ambiance :



Sous le titre générique La Sagesse du samouraï, Thomas Cleary propose une traduction moderne et commentée de cinq textes classiques du Bushidô (la ' Voie du samouraï ') composés au XVIIe et au début du XVIIIe siècles par l'érudit Yamaga Sôkô et ses disciples, experts japonais en stratégie militaire doublés de maîtres en arts martiaux : La Voie du chevalier, La Loi du guerrier, le Précis d'instruction militaire, L'Education des guerriers et Eléments d'éducation martiale. Ces cinq ouvrages fondamentaux sont précédés d'une introduction de l'auteur dans laquelle il explique les caractéristiques et les principes essentiels du Bushidô. Exposant les principes et la philosophie des samouraïs, ces traités fondateurs ont joué un rôle essentiel à l'époque dans la mutation du rôle de cette caste féodale de guerriers, qui se transforma en une classe exerçant une influence prépondérante sur la société japonaise, dans les domaines intellectuel, éthique et politique.

Sympa ce bouquin, tu l'as lu?

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: La Sagesse du samouraï le Jeu 14 Oct 2010 - 8:30

Non pas ( encore ) lu.
Mais je le note sur ma liste à transmettre au père noël ... king

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nutspublishing.com

4 La Sagesse du samouraï le Jeu 14 Oct 2010 - 10:08

Hautpoul je comprends que tu lises des livres sur la "sagesse" toi le grand coquin turbulent !

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: La Sagesse du samouraï le Jeu 14 Oct 2010 - 19:52

La partie importante est je pense :
... Exposant les principes et la philosophie des samouraïs, ces traités fondateurs ont joué un rôle essentiel à l'époque dans la mutation du rôle de cette caste féodale de guerriers, qui se transforma en une classe exerçant une influence prépondérante sur la société japonaise, dans les domaines intellectuel, éthique et politique.

Ce sont probablement les textes visant a influencer l'évolution des samouraï...
Surement intéressants, mais il faut bien comprendre le contexte et la manœuvre politique et sociale des Tokugawa pour apprécier ces textes...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestafette.net

6 Re: La Sagesse du samouraï le Jeu 14 Oct 2010 - 20:06

Voilà ce que j'ai trouvé sur l'auteur:
Yamaga Soko Perhaps the most important cultural application of Confucianism in Japan was the invention of bushido or "the way of the warrior," an invention of Yamaga Soko (1622-1685). Like Kumazawa, Yamaga was a ronin , a samurai without allegiance to any specific lord. Now the samurai class was a rough and illiterate class in medieval Japan; their job was simply to fight. But Tokugawa Japan was a period of domestic peace, so the samurai class found themselves with little to do. In addition, the Tokugawa regime, in an effort to guarantee peace, rigidly enforced class distinctions and made the samurai class an important class in this system. The purpose was to prevent the large-scale arming of commoners by individual lords trying to raise an army; if you make the warrior class an exclusive class with certain privileges (only the warrior class could bear arms) and if you don't allow entrance by non-warriors into that class, you can keep territorial armies at a reasonable size. These two developments—the creation of warriors as an exclusive and privileged class and the lack of any productive labor for these warriors to do—led to a redefinition of the samurai: their purpose, their character, and their ethical standards.

Both Kumazawa and Yamaga were deeply concerned about the constant inactivity of the samurai, and Yamaga went about defining what the samurai in times of peace should be doing with all that free time they found on their hands. The purpose of the samurai class according to Yamaga is to serve as a model for the rest of society; in School of Mind Neo-Confucianism it is not enough to understand moral behavior, one must put it into action for to be truly moral. The samurai would serve as a model of cultural, moral, and intellectual development; in particular, the samurai would exemplify a devotion to duties (giri ) and unswerving loyalty. The moral life of the samurai would center around the obligations he has willingly agreed to meet for his lord; his life would be one of temperance, self-sacrifice, high discipline, and fearlessness, particularly fearlessness in the face of death. In addition to these qualities, the samurai would cultivate intellectual, cultural, and political arts; the new role for the samurai, as Yamaga saw it, was to assume political and intellectual leadership. This new educated and politically savvy class would eventually tear down the Tokugawa bakufu and invent a new, centralized government around the figure of the emperor in the late nineteenth century. It is fitting that these samurai leading the Meiji Restoration and government also led the charge in adopting Western social and political models, for Yamaga Soko was one of the first Japanese intellectuals to call for the adoption of Western technology, a warning that went largely unheeded until Commodore Perry sailed up with his gunboats in 1853. The term, bushido would in later years be applied to Yamaga's writings on the role and character of the samurai, which he called shido (the way of the samurai) and bukyo (the warrior's creed).

Intéressant... Magnify:

Ça va d'ailleurs dans le sens de ce que dit le Roi Castor.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum