L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le roi, l'écureuil et la couleuvre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Dim 6 Mar 2011 - 14:15

Ce n'est pas de l'histoire militaire, mais j'ai trouvé ce téléfilm excellent (première partie hier soir, suite et fin ce soir).
Le thème d'abord : la rivalité entre Fouquet (l'écureuil) et la couleuvre (Colbert), sur fond de Fronde, besoins d'argent de la monarchie, mort de Mazarin et prise du pouvoir par Louis XIV. Un thème très rarement abordé sur une période cruciale de l'histoire de France.
Ensuite le traitement : loin des clichés, on voit bien la lutte de pouvoir entre les deux hommes, Colbert apparaissant davantage comme un chef de clan prêt à tout pour éliminer les obstacles que comme le commis de l'Etat probe et dévoué dont il construira l'image.
Les acteurs enfin : Lorant Deutsch m'a paru étonnamment crédible en Fouquet à la fois roublard et naïf, Thierry Frémont est impeccable en Colbert, et quant à l'acteur qui joue Mazarin, dont je n'ai pas retenu le nom, il est excellent.

Les téléfilms historiques sont suffisamment indigents en général pour que je me réjouisse d'avoir pu voir celui-ci. Vraiment, vivement la suite ce soir...

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Dim 6 Mar 2011 - 22:46

Je suis en train de regarder et cela à l'air très bien.

Sur le même thème, il y a eu "La prise du pouvoir par Louis XIV" (1970) que l'on nous avait projetté dans mon lycée. Très bien aussi.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

3 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Lun 7 Mar 2011 - 14:49

Eh bien la suite a tenu les promesses de la 1ère partie. thumbs up
Une mention spéciale dans cette 2ème partie à Davy Sardou (oui le fils de Michel) qui joue Louis XIV.

J'ai eu un instant d'inquiétude quand on a commencé à parler d'un frère jumeau de Louis XIV...
Seule la scène finale (la visite de Colbert à Pignerol et le poison) est (me semble-t-il) vraiment non-historique.

J'espère que ce téléfilm aura eu le succès qu'il mérite et incitera les producteurs et les chaînes à continuer dans cette voie.

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Lun 7 Mar 2011 - 14:50

Je confirme, j'ai trouvé cela très bien, bien au dessus de ce que j'ai pu voir récemment sur cette même France Télévision. cheers

De l'histoire sans arrière- pensées... enfin !


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

5 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Lun 7 Mar 2011 - 15:20

Assez d'accord sur la qualité de ce double téléfilm
Malheureusement je n'ai pu voir que le premier

En tout cas, ça permet d'élargir ses connaissances de la période.
J'ai toujours lu que Fouquet était tombé à cause du lustre trop clinquant de sa fête devant Louis XIV. L'explication longtemps donnée étant que le roi avait été jaloux de l'aisance de Fouquet. C'est vrai, mais la vérité semble être beaucoup plus complexe : manoeuvres de Colbert pour discréditer Fouquet, prévarication du même Fouquet qui s'enrichit de façon peu avouable, espionnages divers et variés de l'un envers l'autre, etc... sans oublier l'affront à la jeune promise du Roi

J'ignorais tous ces détails. On comprend alors que la fête n'est que la goutte d'eau et non la cause essentielle du discrédit puis de l'arrestation du surintendant.

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Lun 7 Mar 2011 - 22:45

J'ignorais aussi pour ma part l'épisode concernant Louise de La Vallière.
Ce que ne montre pas le téléfilm, c'est aussi l'extraordinaire enchevêtrement d'intérêts financiers dans les hautes strates du royaume dès cette époque et jusqu'à la révolution. Les historiens récents ont montré que tout ça marchait plus ou moins en vase clos. La haute bourgeoisie mais aussi la noblesse prêtaient de l'argent au roi par le biais d'hommes de paille, marchands, banquiers, etc, argent qui était largement redistribué par les intérêts qu'ils avaient notamment dans les fournitures de guerre ou l'affermage des impôts. Tout le monde se tenait et il semble que l'affaire Fouquet soit un épisode de la lutte de clans pour avoir la plus grosse part du gâteau.

Avec peut-être en plus, un enjeu personnel dû aux énormes malversations de l'époque de Mazarin, qu'il fallait "purger" et où avaient trempé aussi bien Fouquet que Colbert : il ne pouvait en rester qu'un...
Et enfin, dans la grande renégociation des dettes publiques que Colbert allait mener, il était utile de commencer par un coup d'éclat pour mettre les autres créanciers du royaume dans des dispositions propices à la discussion....

Fouquet lui-même ne faisait que reproduire un schéma bien éprouvé d'enrichissement personnel au service du roi, déjà appliqué par Sully, Richelieu, Mazarin bien sûr (mais là à échelle industrielle), et après eux Colbert, Louvois ou autres. Tous profitent du système et en font profiter leurs proches, sous diverses formes (revenus fonciers, charges administratives, etc) et (sauf dans le cas exagéré de Mazarin) ça ne choquait guère. Le téléfilm, vers la fin, donne d'ailleurs la longue liste des titres de Colbert. Là où Fouquet joue un peu "perso", Colbert joue familial et place ses fils, frères, cousins, neveux un peu partout (on en voit un aperçu avec le frère de Colbert dans le film)

A noter que le cas Fouquet n'est pas du tout une première mais que la monarchie a très régulièrement sacrifié ses grands financiers, pour des raisons diverses, mais souvent lors d'un changement de souverain ou de politique ; et souvent de manière encore plus brutale que pour Fouquet : Enguerrand de Marigny (pendu), Jacques Coeur (exilé), ou Jacques de Semblaçay (pendu). Quand on voit comment ont aussi fini les grands personnages du royaume lorsqu'ils faisaient de l'ombre au roi, comme Henri de Guise (poignardé) ou Concini (abattu d'un coup de pistolet puis exhumé, lapidé, pendu, dépecé et brûlé), et la trouille permanente de Richelieu même au sommet de sa puissance, on se dit que vraiment, Fouquet aurait dû se méfier ...

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Lun 7 Mar 2011 - 23:19

Merci pour toutes ces précisions intéressantes Dupleix.
Evidemment, en deux téléfilms on ne peut aborder autant de détails sous jacents.

Le cas de Guise est un peu différent. On ne peut pas dire qu'il se contentait de faire de l'ombre au roi, il était quand même de ceux qui étaient prêts à prendre le pouvoir en lieu et place du roi.

Tout le monde se tenait à l'époque, mais cela a-t il vraiment changé avec la Révolution ?
Certainement pas. Dans ce domaine, monarchie ou république s'entendent très bien pour favoriser une caste de privilégiés.

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Mar 8 Mar 2011 - 10:55

Il y avait quand même un côté "main stream" dans ce téléfilm, le fait que Colbert, grand serviteur de l'état reconnu pour son oeuvre titanesque soit plutôt démoli. Wink


je suis d'accord avec les remarques de Duplaix sur les cas précédents avec la même remarque que Charles Antoine sur Henri Guise qui lui tirait son argent de Philippe II d'Espagne et ne concourait pas vraiment au rétablissement des finances royales mais visait plutôt à le sconcurrencer ouvertement.



Dernière édition par Semper Victor le Mar 8 Mar 2011 - 11:08, édité 1 fois


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

9 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Mar 8 Mar 2011 - 11:04

Semper Victor a écrit:Il y avait quand même un côté "main stream" dans ce téléfilm, le fait que Colbert, grand serviteur de l'état reconnu pour son oeuvre titanesque soit plutôt démoli. Wink


je suis d'accord avec les remarques de Duplaix sur les cas précédents avec la même remarque que Charles Antoine sur Henri Guise qui lui tirait son argent de Philippe II d'Espagne et ne concourait pas vraiment au rétablissement des finances royales mais visait plutôt à le sconcurrencer ouvertement.

C'est vrai que Colbert en prend pour son grade, alors que l'image de Fouquet est plutôt nuancée, voire positive

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Mar 8 Mar 2011 - 16:38

Je l'ai ratée, à mon grand dam! Gageons néanmoins qu'elle sera rediffusée.

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Mar 8 Mar 2011 - 17:17

Le téléfilm est sorti en DVD.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

12 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Mar 8 Mar 2011 - 18:13

Déja?!!!

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Mar 8 Mar 2011 - 18:20

Oui cela a été annoncé comme cela. C'est souvent le cas pour les téléfilms.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

14 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Mar 8 Mar 2011 - 21:49

Ah ? J'irai l'acheter demain alors.

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Mar 8 Mar 2011 - 22:38

La date de sortie est le 14 mars (semaine prochaine)


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

16 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Mar 8 Mar 2011 - 22:57

C'est vrai que l'activité de Guise ou de Concini est assez éloignée de celle de Fouquet ; l'exemple était surtout là pour montrer que les rois ont parfois utilisé des moyens beaucoup plus expéditifs que le procès et la prison lorsqu'un personnage devenait gênant.... Et pour mettre en perspective l'aveuglement de Fouquet qui s'est cru intouchable malgré ces précédents.

C'est vrai que Colbert est présenté sous un aspect peu reluisant, mais ses grands projets au service du royaume sont aussi évoqués. Pour ma part je reprocherais plutôt au film d'avoir montré Fouquet sous un jour un peu trop favorable alors que c'était lui aussi un homme de réseaux et de manoeuvres douteuses...

Quant aux pratiques de la République, ne voyons pas les choses en noir, la démocratie n'est pas un régime parfait, mais les régimes autoritaires sont encore plus des nids à corruption, comme on voit sur d'autres rives...
Cela dit j'avoue que je serais curieux de savoir comment la Révolution et l'Empire ont financé leurs guerres et si les grands financiers et munitionnaires aux armées de Louis XV et Louis XVI étaient toujours aux manettes - ce qui ne me surprendrait pas du tout.

Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Mer 9 Mar 2011 - 0:07

Dupleix a écrit:

Quant aux pratiques de la République, ne voyons pas les choses en noir, la démocratie n'est pas un régime parfait, mais les régimes autoritaires sont encore plus des nids à corruption, comme on voit sur d'autres rives...


Humm... si tu commences à comparer monarchie occidentale et dictature arabe, attention aux raccourcis rapides !

Voir le profil de l'utilisateur

18 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Mer 9 Mar 2011 - 1:10

Charles Antoine a écrit:
Dupleix a écrit:

Quant aux pratiques de la République, ne voyons pas les choses en noir, la démocratie n'est pas un régime parfait, mais les régimes autoritaires sont encore plus des nids à corruption, comme on voit sur d'autres rives...


Humm... si tu commences à comparer monarchie occidentale et dictature arabe, attention aux raccourcis rapides !
Smile je ne compare pas, je parle en général Wink

Voir le profil de l'utilisateur

19 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Mer 9 Mar 2011 - 11:16

Dupleix a écrit:
Cela dit j'avoue que je serais curieux de savoir comment la Révolution et l'Empire ont financé leurs guerres et si les grands financiers et munitionnaires aux armées de Louis XV et Louis XVI étaient toujours aux manettes - ce qui ne me surprendrait pas du tout.

Tu aura une bonne idée des pratiques sous la république naissante et l'Empire avec Ouvrard...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jeux-histoire.fr

20 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Lun 14 Mar 2011 - 12:41

Je viens d'apprendre que la mère, la femme et les trois enfants de Mr Fouquet reçurent l'ordre de Louis XIV de se retirer à Montluçon (la punition ultime semble-t-il...). Elles résidaient au château de la Gaieté, qui se situait à l'extérieur des remparts de la ville.

Mme Fouquet qui souhaitait réduire la distance qui la séparait de l'église Saint-Pierre située dans la ville, demanda d'ouvrir, à ses frais, un nouvel accès dans les remparts, pour se rendre plus rapidement à l'église. Cette nouvelle porte pris le nom de la porte Fouquet et une rue en porte encore le nom aujourd'hui.

Olivier

Voir le profil de l'utilisateur http://perrysheroes.free.fr/

21 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Lun 14 Mar 2011 - 12:53

Cet épisode (l'exil à Monluçon) est signalé dans le téléfilm.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

22 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Lun 14 Mar 2011 - 13:12

Semper Victor a écrit:Cet épisode (l'exil à Monluçon) est signalé dans le téléfilm.

Zut alors, j'ai manqué la 2e partie!

Par le pouvoir d'Amazon, je vais réparer cet oubli avec le DVD, et celui de la Princesse de Montpensier par la même occasion.

Olivier

Voir le profil de l'utilisateur http://perrysheroes.free.fr/

23 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Lun 14 Mar 2011 - 22:27

Semper Victor a écrit:Cet épisode (l'exil à Monluçon) est signalé dans le téléfilm.

Sauf que dans le téléfilm c'est Limoges.

comme si Limoges était un endroit où on peut exiler des gens. EEK! On aura tout vu. jocolor

Voir le profil de l'utilisateur

24 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Lun 14 Mar 2011 - 22:46

J'ai retrouvé le "château de la Gaité" dans l'ouvrage, Montluçon les hôtels nobles XVe-XVII siècles de Samuel Gibiat et Isabelle Michard. Et en regardant les photos, je me demande si je n'y suis pas allé plusieurs fois. C'était la maison des parents d'un ami chez lequel nous avons fait des jeux de rôles, de plateaux et des soirées enquètes à une époque (lointaine).

Si c'est le cas, je reste un peu sur mon fondement car à l'époque j'ignorais cette histoire.

Fouchtra!

Olivier

Voir le profil de l'utilisateur http://perrysheroes.free.fr/

25 Re: Le roi, l'écureuil et la couleuvre le Ven 23 Déc 2011 - 13:38

La série est actuellement rediffusée sur TV5 Monde. J'ai pris un grand plaisir à la revoir. C'est de la série historique de très belle qualité sans jamais être rasoir.

Et les acteurs sont bons : sans surprise de la part, entre autres, de Thierry Frémont (qui fait vraiment un Colbert peu sympathique...) et Sara Giraudeau mais également le fils Sardou qui fait pour moi l'un des Louis XIV les plus crédibles parmi les nombreux déjà vus sur écran. Je suis un peu plus hésitant sur Lorànt Deutsch sauf si, en effet, Fouquet était aussi léger, insouciant et inconscient que l'acteur le joue dans ce téléfilm.

Deuxième partie je suppose la semaine prochaine.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum