L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

[CR] Unhappy King Charles : par Crom...well

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 [CR] Unhappy King Charles : par Crom...well le Dim 27 Mar 2011 - 16:53

Voici donc un petit CR sur la partie d'unhappy king charles faite entre Jojo et moi même le 26 mars au 13e stratège Smile
Je suis à la tête du gentil parlementaire défenseur du bon droit, et Jojo incarne l'infââââme tyran qu'est le roi Charles d'Angleterre Wink
voici les positions de départ (prises sur un autre CR, j'ai eu la flemme de faire une photo au départ) et comme je suis vraiment un gros feignant je vais même repiquer la description de la position de départ de mon précédent CR Very Happy Bon comme j'ai changé de camp j'ai quand même un peu mis à jour le texte, faut pas déconner Very Happy

Nous voici donc en l'an de grâce 1642, en fin d'année, et la guerre est sur le point d'être déclarée entre les parlementaires et les royalistes. Voici nos positions de départ

Bref c'est le bordel. On peut tout de même dégager une tendance générale. Le pays de Galle, le nord et la Cornouaille sont plutôt, voir totalement, pro-royaliste, alors que l'est et le sud est est pratiquement totalement pro-parlementaire.


Au nord nous avons donc Newcastle (A Newcastle) et le roi (à York) qui contrôlent la région, contesté uniquement par Lord Fairfax et les places fortes de Hull et Scarborough. En bas on peut aussi voir une armée de 3 brigades royalistes sans chef à Shrewbury, et distinguer un notable local parlementaire (Brereton) et un autre royaliste (earl of Derby).
La situation est donc ici plutôt à l'avantage du Roi, du moins tant que les gentils écossais ne sont pas encore la pour apprendre aux royaliste à vivre Wink


Au sud par contre la situation est plutôt pro parlementaire. Les royalistes n'ont qu'une seule armée, commandée par Hopton, qu'il est difficile d'extraire de la Cornouaille, sa présence permettant le maintien du contrôle politique de la zone. Car seul Oxford est une place de ravitaillement royaliste, et Bristol est une épine dans le pied qui rend difficile la communication middlands/ sud. Les parlementaires disposent quand à eux de 3 armées. Bedford garde la sortie de la Cornouaille, Waller assiège Portsmouth (qui tombe quand la guerre se déclare), et le chef des parlementaires, Essex, contrôle lui Londres. Encore une fois quelques notables locaux ajoutent à la présence de chaque camp. Lord Herbert garde le pays de Galle, plutôt pro royaliste, alors que Massey contrôle pour le parlement les approches des middlands, au nord de Bristol. Willoughby quand à lui est au commande de la région est et rend difficile toute implantation dans la région.

et maintenant, que la fête commence Smile
Tour 1 : Fin 1642

Situation en fin de tour

Le 1er tour est plutôt calme dans sa première moitié vue que la guerre n'est pas encore déclarée. Heureusement la marine se déclare franchement pour le parlement (+2) ce qui va limiter les sièges dans les ports, ou tout au moins les gêner fortement. On pose de l'influence, on raid un peu, je me prend quelque events dans la tronche car mon adversaire a plutot une bonne main, mais en gros rien que du classique Arrivé au milieu du tour, comme j'ai la carte "raising the royal standard" je lance la guerre avec le but avoué de mon coté de faire pression sur Oxford le plus vite possible, seule place de ravitaillement au sud pour le roi.


Je lance donc essex sur la forteresse et pose le siege. Par contre jojo lui va tenter de dégager le sud, qui commence dans une position précaire. Il lance donc Hopton à l'attaque de Bedford. Au vue de différence de rapport de force (3 ou 4 points je crois) je préfère éviter le carnage et l'armée de Bedford se disperse au 4 vents. Sur ses 3 brigades seul 1 reviendra au tour suivant mais c'est déjà ça de moins de perdu, ce qui me permet de garder mon vétéran dispo et d'éviter de donner une victoire majeure à mon adversaire.

Tour 2 : Hiver 1642-1643

Situation en fin de tour

L'année 1643 commence mal pour le parlement. Ma main est pourrie et il va falloir jouer la montre, d'autant que je manque de chefs pour le moment (2 arrivent au tour prochain). Jojo a encore une fois une main à faire peur, c'est un tour éprouvant (il me tir des cartes de ma main, me vire les cartes qui peuvent me donner un notable au pays de galle,...)


Les choses se précipitent au nord et le roi engage Lord Fairfax. Encore une fois la disproportion des armées force Fairfax à disperser son armée avant même le combat. Encore une fois ça va me permettre de récupérer une partie au tour prochain, mais en même temps ça laisse le champ sacrément libre au royaliste, le parlement n'ayant plus d'armée au nord pour le tour.
Le roi pose donc le siège devant Brereton, notable local parlementaire des middlands. Da chauffe et la situation n'est pas rose du tout par ici.


Au sud par contre on réussit à contenir Hopton (en même temps quand on joue ses cartes au nord on peut pas les jouer au sud, ça aide Wink) avec Waller qui recrute comme un forcené à Bristol. Essex est proche de faire tomber Oxford et Bedford inaugure ce qui sera pendant toute la partie le "Bedford Express", qui consiste à prendre des brigades recrutées à Londres, a rejoindre essex, et à ensuite prendre toute l'attrition de fin de tour, pour etre à nouveau dispo au tour suivant pour amener à nouveau des brigades à Essex Wink

Bref "ach la guerre gross malheur ma bonne dame" Wink

Voir le profil de l'utilisateur
Tour 3 : début 1643

Situation en fin de tour


Au nord, devant la menace sur Brereton, le siege du roi Charles se faisant plus pressant (monté à 2), Tom Fairfax attaque l'armée assiégeante, l'obligeant à lever le siège. La bataille est indécise mais Fairfax doit retraiter et retourne à Hull. Pour éviter que ça se reproduise le prince Rupert s'interpose avec son armée entre Tom Fairfax et le roi. La partie va être rude et Brereton est mal engagé.


Au sud par contre une armée de secours (mené par je sais plus qui) défait Essex qui doit retraiter jusque Londres et donc lever le siege d'Oxford. Il repart immédiatement pour aider Waller à coincer Hopton. Ce dernier est mal en point car l'ensemble des forces royaliste est engagé au nord, ce qui le laisse un peu seul. Même si Waller et Essex ne peuvent se coordonner (interdiction de s'empiler) ils sont à meme de fortement le presser chacun de leur coté.

Tour 4 : Fin 1643

Situation en fin de tour

La situation maritime s'aggrave pour le roi, et le niveau passe à +3. Une bonne chose que ceci Wink


Au nord le roi relance à nouveau le siège de Brereton qui est à nouveau en mauvaise posture. Tom Fairfax est impuissant à intervenir à cause de Rupert mais le siège progresse lentement


Au sud par contre la situation royaliste est de plus en plus mauvaise. Waller défait Hopton en combat, le repoussant en Cornouaille, pendant qu'Essex repart vers Oxford et remet le siège devant la ville. Si le roi n'envoi pas de secours la cause royaliste au sud est perdu.

Voir le profil de l'utilisateur
Tour 5 : Hiver 1643 - 1644

Situation en fin de tour


au nord la situation subi un retournement suite à une erreur royaliste. Inquiet devant la menace d'intervention des écossais, qui peuvent maintenant arriver d'un moment à l'autre, Jojo 1er envoi Rupert à Newcastle pour préparer la défense de la ville, oubliant légèrement qu'il était la pour couvrir le roi qui assiège Brereton. Résultat Tom Fairfax se précipite dans la breche et défait le roi, qui doit reculer jusque chez le earl of Derby. La situation se débloque donc et redevient équilibrée entre les 2 camps.


Au sud par contre Oxford tombe enfin devant Essex et Waller accule Hopton dans le bout de la Cornouaille. La situation royaliste est au plus mal.

Tour 6 : début 1644

Situation en fin de tour


Devant le retournement de situation Rupert descend à toute blinde, repousse Tom fairfax et repose le siège de Brereton (c'est pas possible, il a quelque chose contre lui...). C'est alors que la guerre s'étend et que les écossais envoient une armée commandée par Leven intervenir dans la guerre civile. Celle-ci pose alors le siège devant Newcastle.


Au sud la situation n'évolue pas. Hopton est acculé mais recrute, tenant en respect Waller, qui a besoin du Bedford Express pour tenir devant l'attrition. Rien de particulier donc.

Voir le profil de l'utilisateur
Tour 7 : Fin 1644

Situation en fin de tour


Au sud la question royale est terminée avec une défaite d'hopton face à Waller (il y a eu un match nul au tour dernier mais je sais plus exactement). Comme il ne peut pas reculer ses 4 brigades sont détruites définitivement, détruisant tout espoir des royalistes de reprendre pied au sud plus tard.


Au nord par contre le roi reprend les choses en main et engage les écossais en bataille à Newcastle, les repoussant jusque Carlisle, ou ils reposent un siège.
Plus au sud c'est l'incapacité de Rupert à faire mieux que 2 au dé qui décide du sort de Brereton. La série de malchance au jet de dé de Rupert est à ce moment la plutôt impressionante et me permet de ne pas avoir à intervenir avec Fairfax.

Tour 8 : Hiver 1644-1645

Situation à la fin du tour 8

En cet hiver 1644-45 la situation évolue grandement coté parlementaire avec l'organisation de la New Model Army. De nombreux chefs sont virés, de nouveau arrivent, des régiments sautent et d'autre arrivent...
Ca provoque d'ailleurs certaines hilarités de part et d'autre de part notre impréparation totale face à l'effet de cette carte Very Happy


Au sud Waller disparait et Massey le remplace, enlevant le notable qu'il était auparavant. Quand à Manchester et Essex ils disparaissent, remplacés par Cromwell qui prend le commandement de l'armée de Londres avec 2 brigades de la New Model Army. Coté parlementaire Le notable gallois disparait, remplacé par Gérard, qui prend le commandement des troupes qu'il avait sous son commandement.
Ici l'Hilarité est provoqué par une série de siège menés par moi même d'une façon si idiote que s'en est ridicule Very Happy
En gros ça fait 3 tours que je cherche à prendre la dernière zone royaliste du sud pour contrôler entièrement la zone industrielle. La première fois Bedford y va et disparait avec l'attrition, je ne sais plus pourquoi
La seconde fois Bedford y retourne et disparait suite à une carte royaliste qui détruit des brigades au sud, le laissant tout seul sur place
La 3e fois c'est manchester qui y va...et qui disparait quelque activations plus tard car il est retiré par la carte New Model Army.... le fiasco total ce siège Very Happy


Au nord la New model Army fait disparaitre Tom Fairfax, remplacé par le Lord General, avec 3 brigades de la New Model army. Celui-ci pose le siège de York, mais finalement se précipite au nord pour affronter le roi, qui se disperse alors au vue du rapport de force disproportionné. Les écossais avancent dans le siège de Carlisle pendant que Newcastle est maintenant menacé par le lord général. Seul Newcastle est une menace avec son armé composée d'Irlandais acquis à la cause royale.

Ici la blague à 2 balles c'est Rupert qui a tenté bien 5 ou 6 jets pour détruire le notable local Brereton, faisant une suite intéressante statistiquement de 1 et de 2 (ce qui donc ne fait rien)....tout ça pour que Brereton lors de l'arrivé de la New Model army disparaisse tout seul, devienne un chef qui se trouve alors avec son unique brigade face a la grosse armée de Rupert, et se disperse donc. Bref, tout compté avec les tentatives du roi depuis le début ça doit bien faire 10 activations dépensé pour Brereton...tout ça pour qu'il se casse tout seul de la zone Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur
tour 9 : Début 1645

Situation en fin de tour


Au sud Bedford essai une nouvelle fois de poser le siège pour le contrôle de la zone industrielle (ça doit être la fois ou il s'est fait détruire par la carte royaliste, je me suis trompé au dessus je pensais qu'à ce moment de la partie j'avais arrêté ces sièges débiles .... manifestement non Wink) et gérard reprend la zone de la forêt de Dean


Au nord le lord général place le siège devant Newcastle et repousse une attaque de Rupert, pendant que Leven et ses écossais repousse une attaque de Newcastle et de ses irlandais. Newcastle est défait de même que Rupert mais les 2 sieges sont remis à 0. A noter que Rupert est viré suite à la bataille et suite à une erreur. La victoire était majeure pour moi et j'ai tiré une carte suite à celle-ci, mais j'aurais du la prendre de la défausse et non du paquet normal. J'ai tiré la carte évènement qui retire Rupert du jeu. On s'en est rendu compte plus tard et on a décidé de ne pas revenir dessus.

Tour 10 : Fin 1645

Situation en fin de tour
A noter que la situation maritime est maintenant à 0, ce qui enleve le malus royaliste lors des sièges des ports. Dommage Wink


Au sud Cromwell sort de Londres pour reprendre la forêt de Dean à Gerard. On remarque que l'est est de plus en plus grigonté. en fait la disparition du notable local parlementaire dans l'est suite à l'arrivé de la New Model army est catastrophique car il n'y a alors plus de contrepoid au notable royal Newark. Résultat je suis en train de perdre la région, ce qui pourrait me couter la victoire. Je ne m'en rend compte qu'à ce moment la


Au nord le Roi relance une attaque sur le Lord General, pour sauver Newcastle, et cette fois ci le sort des armes est favorable au roi. Encore une fois Newcastle est sauvé. Par contre Carlisle est proche de tomber, et surtout Byron met le siège de Hull, dernière place parlementaire d'importance dans le nord. La région est maintenant à 2 doigts de m'échapper.

Tour 11 : Hiver 1645 - 1646

Au nord Carlisle tombe enfin devant les écossais (ça se vois pas sur la photo mais on a jeté le dé après. Dans les faits on s'en fou ça n'apporte rien), mais Hull tombe par traitrise. Le nord est définitivement perdu pour le parlement et le lord general ne peut que réduire les pots cassés en reprenant la zone industrielle de Lead mines.
En fait la victoire se joue à l'est. Le grignotage de newark m'a fait perdre la région mais je lance alors Bedford pour reprendre de nombreuses zones (il en faut 7 pour avoir la région). Celui-ci est alors attaqué par Newcastle, mais pour une fois il arrive à magnifiquement s'évader et évite de se faire attraper par les royalistes. Dans le même temps Brereton consolide l'emprise du parlement sur les middlands.


Situation à la fin du jeu
Le décompte de victoire est le suivant (il me faut 12 points pour gagner)
6 points de région (sud, est et middlands) + 7 points de zones industrielles = 13 points
C'est donc une victoire parlementaire correcte. Ca s'est joué sur la région est au final car si je ne l'avais pas reprise je n'aurais eu que 11 points, et donc perdu la partie.

Après cette seconde partie mon jugement sur ce jeu est encore plus favorable et j'ai été très étonné par la rapidité du jeu (sans se presser on a terminé la partie en 5 heures). Le jeu semble bien équilibré même si le jeu est différent entre les 2 camps. La new model army m'impressionne toujours autant par son impact sur le jeu d'ailleurs.
Vraiment un excellent jeu Smile

Voir le profil de l'utilisateur
C'est sans aucun doute un très bon jeu. Merci pour le joli CR.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
La new model army m'impressionne toujours autant par son impact sur le jeu d'ailleurs.

C'est curieux, moi c'est plutot l'envers. Chaque fois que j'ai joué le parlemantaire, ça allait bien jusqu'à l'arrive de la NMA.


_________________
http://www.youtube.com/watch?v=7LaDMc6Z3TM
A triumph of passion, a war to be won
Voir le profil de l'utilisateur
c'est sur que l'arrivé de la NMA met un peu le bordel dans les rangs, entre les pertes de chef et les vétérans qui se taillent, mais globalement, avec le bonus de siège, la facilité de recrutement et les chefs qui arrivent en renfort (on ne regrette que waller), c'est quand même un monstre. La seule chose regretable c'est la perte des notables locaux.

Voir le profil de l'utilisateur
Peut-etre... De toute façon, je suis nul a ce jeu, je n'ai pas encore gagne une partie...


_________________
http://www.youtube.com/watch?v=7LaDMc6Z3TM
A triumph of passion, a war to be won
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum