L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

1618 - Les protagonistes

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

A la tête des armées parlementaires de Bohème :



Heinrich Matthias von Thurn
Comte de Thurn né le 24 février 1567 au château de Lipnice (de) en Bohême, mort le 28 janvier 1640 à Pärnu en Livonie) fut un des principaux chefs de la révolte de la Bohême contre l’Empereur Ferdinand II, révolte qui déclencha la guerre de Trente Ans.
Il est issu de parents protestants mais obtient de l’Empereur Rodolphe II le titre de burgrave de Karlštejn en Bohême en récompense de ses hauts faits d'armes lors d'une bataille contre les Turcs.
Élu parmi les 30 Défenseurs de la Foi délégués par les États de Bohême pour veiller au respect des dispositions prévues par la "Lettre de Majesté", très hostile au pouvoir des Habsbourg et en particulier à Ferdinand de Styrie (futur empereur Ferdinand II), il participa à la défenestration de Prague le 23 mai 1618 qui marqua le début de l'insurrection de la noblesse non catholique de Bohême contre leurs souverains Habsbourgeois. Co-rédacteur de l'"Apologie", texte destiné à justifier la révolte auprès des cours européennes, notamment protestantes, Mathias de Thurn se voit confier le commandement de l’armée nationale en 1618.




Ernst von Mansfeld
Il fut un des plus célèbres hommes de guerre actifs au début de la guerre de Trente Ans. Il naquit vers 1580 et mourut le 29 novembre 1629 à Rakowitza, village de Bosnie.
Il était le fils illégitime de Peter Ernst I von Mansfeld, gouverneur du Luxembourg et de Bruxelles ; il passa sa jeunesse dans le palais de son père à Luxembourg et fut élevé dans la foi catholique. Il entra dans la carrière des armes et combattit tout d'abord en Hongrie auprès de son demi-frère Charles (1543-1595), officier supérieur de l'armée du Saint-Empire romain germanique. Il servit aussi aux Pays-Bas l'archiduc Léopold, frère de l'empereur. Pour ses états de service signalés, il fut légitimé par l'empereur Rodolphe II. Cependant, une promesse non tenue (il fut privé de l'héritage de son père aux Pays-Bas) le fit passer dans le rang des ennemis des Habsbourg.
Il rejoignit le camp des protestants en 1610 et servit dorénavant leur cause, devenant leur principal chef de guerre lorsqu'éclata la révolte de Bohême ou il fut dépêché avec 2 000 hommes par le duc, Charles-Emmanuel de Savoie.


A la tête des armées impériales des Habsbourg :



Charles-Bonaventure de Longueval, comte de Bucquoy
Bucquoy (né vers le 9 janvier 1571 à Arras, mort le 10 juillet 1621 à la bataille de Nové Zámky en Slovaquie) commença sa carrière militaire au début du XVIIe siècle dans l'armée espagnole de Flandre où il se distingua particulièrement contre les troupes françaises et hollandaises, montant rapidement dans la hiérarchie. Parallèlement, il fut également employé dans l'administration civile. En 1613, il devint grand bailli du Hainaut (lettres patentes du 10 juin)1.
En 1618, il fut distingué par l'empereur Ferdinand II qui lui confia le commandement suprême de ses armées et le fit maréchal. Il prit donc part, dès leurs prémices, aux hostilités qui suivirent la Défenestration de Prague, et fut chargé de la répression du soulèvement en Bohême.
Pendant toute sa carrière, Bucquoy fit en sorte de n'attaquer que si la victoire était probable. Précautionneux à l'excès et porté à la procrastination, il fut un maître de la guerre défensive.




Henri du Val, Comte de Dampierre (c. 1580-Presbourg, le 9 oct., 1620). Lieutenant général dans l'armée impériale et membre du Conseil de l'Armée (Hofkriegs-rat).
Français de naissance, Dampierre a été un acteur majeur de la guerre de Bohême, jusqu'à sa mort à Presbourg en 1620. Il fut au service des armées de l’Empereur des 1602, dans les régions frontalières de l'Est et contre la République de Venise. Il apprit le métier des armes sous des chefs renommés comme Giorgio Basta. Il obtint le commandement d'une unité d'arquebusiers à cheval en 1609. Durant cette période, il apprit tous les types de guerre : la guerre de partisans, les sièges et les batailles. Il fut colonel-propriétaire du Regiment d'Arquebusier de Dampierre (1617-1620), une unité unique. Il fut promu Obristwachtmeister Feld Uber Alles zu Kriegsvolk Ross - commandant de la cavalerie impériale - pendant la guerre de Bohême.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestafette.net
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

avatar

Message le Lun 17 Oct 2011 - 8:11 par Semper Victor

Très bone initiative de nous mettre dan l'ambiance. Il faudra que te raconte, j'ai été sur place (Montagne Blanche), en 2000.

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum