L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Arn - Tempelriddaren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Arn - Tempelriddaren le Ven 11 Nov 2011 - 14:14

C'est un film suédois de 2007 basé sur la trilogie romanesque de Jan Gillou qui a eu un énorme succès en Suède. C'est l'histoire d'un templier suédois dans le dernier du XIIe siècle et ses aventures en Suède et en Terre Sainte.

Il y a 2-3 ans, j'avais vu quelques passages qui ne m'avaient guère enthousiasmés malgré de beaux (et hsitoriques) costumes. Un peu par hasard il y a quelques semaines j'ai commandé la BO composée par un finlandais Tuomas Kantelinen. Le CD comporte 23 titres (dont deux versions de Snö interprétée par Laleh, une chanson aux accents bjorkiens fort agréables). J'ai senti une forte influence d'Howard Shore et du SdA dans certains morceaux. Plusieurs thèmes sacrés sont présents ce qui dégagent alors une certaine atmosphère de recueillement et de solennité.

Bref tout ça pour dire que le weekend dernier, alors qu'Arte diffusait un documentaire sur l'ordre Teutonique suivi par un autre sur la 1ère croisade, France 4 diffusait la version TV de Arn, Chevalier du Temple. J'ai donc zappé entre les deux et mon impression sur le film n'a que peu évolué. Les images sont sublimes, les costumes très historiques, mais j'ai du mal avec le jeu de l'acteur principal, Joakim Nätterqvist (que je trouve un poil inexpressif, certains diraient Matt Damonien).

Tout d'abord, je n'ai pas lu les romans donc je ne pourrais pas m'y référer. Le film commence sur la jeunesse d'Arn, son admission dans un monastère Benédictin où l'un des moines, Frère Guilbert (Vincent Pérez) se rend compte de la formidable aisance du jeune garçon avec les armes et décide de lui enseigner ce qu'il connait. Devenu jeune adulte, Arn retourne dans sa famille, sauve son père d'un vil suédois chef d'une puissante famille, un poil maqué avec les Danois (les grands méchants de l'histoire, c'est un film suédois). Bref à peine revenu dans le monde des hommes, Arn se fait plein d'ennemis qui profite que le jeune homme tombe amoureux de Cecilia, la fille d'un noble (et plus si affinités). Les ennemis saisissent l'occasion Arn est sommé de devenir Templier et de partir en Terre sainte (nous sommes dans la deuxième moitié du XIIe siècle et Yûsuf Salâh ad-Dîn montre le bout de son nez), Cecilia est envoyée au couvent. J'arrête là le spoiler mais c'est juste le début du film 20mn).

Ce téléfilm souffre d'un énorme problème, il y a beaucoup trop de choses qui se passent, de personnages qui arrivent et d'informations que tout le monde semble connaitre sauf le spectateur. Le film utilise des courts flashbacks pour tenter de rétablir les choses mais on est un peu perdu dans toutes ses ellipses (si on ne connait pas l'histoire). Mais cela reste intéressant pour l'histoire, l'historicité des costumes et la beauté des paysages (et les scènes de combat qui sont plutôt bien rendus).

Tout cela pour dire, que le vrai problème de ce téléfilm de 2h est que la version originale est en réalité composée de deux films de 2h. Ayant dans l'intervalle trouvé le double DVD à bon prix, je n'ai pu résisté, je l'ai commandé et aujourd'hui visionné. Le film lève beaucoup de mes critiques. La scène d'intro est franchement superbe et enfin des chevaliers au galop qui utilisent leur lance et leur bouclier (cavaliers du Rohan je pense à vous).



Là ou le téléfilm était bêtement chronologique (et y perdait sa force), ce diptyque nous plonge immédiatement en 1177, en Palestine, là ou Arn, chevalier du Temple est en service et sauve des voyageurs d'une troupe de brigands. Puis on découvre le sort de Cecilia dans son couvent (ces scènes ne sont pas visibles dans le téléfilm). Arn de Gothie puisque c'est son nom de service partage le repas des voyageurs musulmans fort intrigués par sa conduite à leur égard. "Ne tuez point d'homme, car Dieu vous l'a défendu sauf pour une juste cause" échange Arn et les voyageurs dans leurs langues. Le chef des voyageur Yussuf va fraterniser avec Arn donc l'honneur et la dévotion le touche. Là franchement, c'est une superbe introduction, belles images, de la tension, des sentiments forts. Puis nous retournons au début de l'histoire d'Arn dans son village suédois et l'histoire reprend son court chronologique mais avec moult scènes qui éclairent le spectateur (sans rien laisser sous silence). Par exemple quand Arn revient à Jerusalem pour informer que ces frères que Saladin est dans la région, le spectateur pourquoi Arn à cette information (et ne fait comme comme les autres Templiers et les spectateurs de la version courte : tu sais ça d'où, toi?). Si Arn et Saladin s'estime mutuellement ( on retrouve un peu la relation avec Balian d'Ibelin de Kingdom of Heaven), Arn se voit confier le commandement d'une mission d'interception de l'armée sarrazine et son objectif est clair.



Le deuxième DVD est consacré à la fin du service d'Arn en Palestine jusqu'à Hattin (1187). Petite parenthèse, les résumés des romans semblent indiquer qu'Arn reste en Terre Sainte jusqu'à la troisième croisade, la capture de St Jean d'Acre et les massacres des prisonniers par Richard Coeur de Lion. Dans le film, Arn est censé avoir terminé son service au Temple et il est libéré par l'ordre (Il faut que je trouve si ce genre de procédure existait ou si c'est un raccourci, cinématographique.) malgré sa libération, Arn suit l'armée croisée dans le désert et il est laissé pour mort à Hattin. Mais il est recueilli par Saladin et soigné. Il repart finalement pour sa Suède natale (toujours menacée par les méchants alliés des Danois). Avec son ami norvégien (la version longue raconte leur rencontre), il revient chez lui retrouve Cecilia et peut essayer de reconstruire une vie. Mais les problèmes ne sont pas loin, le Roi Knut (un ami d'Arn qui ce dernier a aidé : merci la version longue) se meurt et la famille des pas gentils alliée des Danois se fait menacante. Arn reprend les armes pour sauver son pays des traites et des méchants Danois. La confrontation très stylisée m'a beaucoup fait penser à une scène similaire entre Français et Anglais dans le Jeanne d'Arc de Luc Besson.



J'aime bien aussi les boucliers non peints sans armoiries. Ca c'est les méchants, c'est vrai que sur cette image, on se rend pas compte de la couleur rouge. GGrin



Mais c'est plus visible sur d'autres plans de confrontation.



La bataille finale va se jouer et les Suédois ne sont pas favoris...

Au final cette version longue (ou plutôt normale) est vraiment très bonne, pas au niveau d'un Kingdom of Heaven mais j'ai beaucoup aimé le propos et les images. Si bien que pour quelqu'un qui est comme moi pas mal entouré de XIIe-XIIIe siècles ces derniers temps, c'est parfait (merci aussi à la très bonne bande son).

Olivier



Dernière édition par SgtPerry le Ven 11 Nov 2011 - 16:43, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://perrysheroes.free.fr/

2 Re: Arn - Tempelriddaren le Ven 11 Nov 2011 - 14:52

Je l'ai manqué à mon grand regret lorsqu'il est passé sur la TNT, je n'ai vu que le dernier quart d'heure...


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

3 Re: Arn - Tempelriddaren le Ven 11 Nov 2011 - 19:29

Si tu le souhaites, je pourrais te le prêter à l'occasion.

Olivier

Voir le profil de l'utilisateur http://perrysheroes.free.fr/

4 Re: Arn - Tempelriddaren le Ven 11 Nov 2011 - 21:50

Ca a l'air très chouette faut que je me trouve ça...
Merci pour le tuyau...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestafette.net

5 Re: Arn - Tempelriddaren le Ven 11 Nov 2011 - 21:55

Il n'est pas cher d'occasion sur Amazon, je me l'achèterai pour Noël Idea


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

6 Re: Arn - Tempelriddaren le Sam 12 Nov 2011 - 12:16

Il est rediffusé ce soir sur France 4 à 22h30.
Max.
Medieval

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Arn - Tempelriddaren le Sam 12 Nov 2011 - 12:34

Je vais l'enregistrer alors !!! Merci Smile


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

8 Re: Arn - Tempelriddaren le Sam 12 Nov 2011 - 12:37

Mais c'est la version raccourcie qui bien moins intéressante à mon humble avis.

Voir le profil de l'utilisateur http://perrysheroes.free.fr/

9 Re: Arn - Tempelriddaren le Sam 12 Nov 2011 - 13:32

cela sera une première étape avant Noël.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

10 Re: Arn - Tempelriddaren le Dim 13 Nov 2011 - 13:05

La version d'hier soir sur France 4 (enregistré mais pas encore regardée) faisait 2h39. C'est la version "courte" ?


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

11 Re: Arn - Tempelriddaren le Dim 13 Nov 2011 - 16:08

oui, la version longue c'est deux films de 1h 40 chacun.

Olivier

Voir le profil de l'utilisateur http://perrysheroes.free.fr/

12 Re: Arn - Tempelriddaren le Mar 15 Nov 2011 - 11:14

Juste pour info.

Le grand maître de l'ordre du Temple (1180-1184) Arnaud de Torroge (Torroja - la Tour Rouge ), un seigneur catalan.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Arnaud_de_Toroge

et Gérard de Ridefort, un seigneur flamand qui lui succède, Grand-Maître (1185-1189) il meurt à St Jean d'Acre.

http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9rard_de_Ridefort


Je me demande si je ne vais pas finir par faire une extension à ma règle féodale pour les Croisades (la boucle Cry Havocienne serait ainsi bouclée).

Olivier

Voir le profil de l'utilisateur http://perrysheroes.free.fr/

13 Re: Arn - Tempelriddaren le Mar 15 Nov 2011 - 12:55

C'est marrant parce que ces histoires de familles suédoises alliées aux Danois, c'est typique des 14e-15e siècles (l'époque de l'Union de Kalmar) mais pas du tout du 12e siècle (au 12e siècle, il n'y a pas de monarchie forte en Suède et les Danois sont surtout tournés vers le Nord de l'Allemagne et la côte baltique de Lübeck à l'Estonie (ce qui fait beaucoup à s'occuper)... J'espère que le reste est plus historique.

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: Arn - Tempelriddaren le Mar 15 Nov 2011 - 13:53

D'après Wikipedia, les Danois sont quand même pas mal impliqués avec les Sverker...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sverker_II_de_Su%C3%A8de

Voir le profil de l'utilisateur http://perrysheroes.free.fr/

15 Re: Arn - Tempelriddaren le Mar 15 Nov 2011 - 16:23

Il s'agit en l'occurence de familles scaniennes (province du sud de la Suède actuelle, danoise à l'époque et siège de l'archépiscopat de Lund qui avait autorité sur toute la Scandinavie, supplantant Hambourg).

Le roi danois avait bien sûr intéret à avoir un monarque ami mais il n'intervenait pas directement. Du coup, en terme d'armée "danoise", il s'agissait plutôt d'une armée suédoise soutenant le "candidat danois".

Au 14e-15e siècles, les rois danois nomment des Danois et même des Allemands à des postes d'"administrateurs" en Suède même et la lutte devient davantage "nationale", même si à cette époque aussi la noblesse suédoise se partage entre "unionistes", de facto pro-danois, et indépendantistes. C'est ce dernier courant que Gustav Wasa parviendra à fédérer pour finalement châtier les Suédois unionistes et bouter les Danois et leurs comparses germaniques.

Bon, je chipote un peu, voire je pouite Wink

Voir le profil de l'utilisateur

16 Re: Arn - Tempelriddaren le Mer 16 Nov 2011 - 9:26

Bon, je chipote un peu, voire je pouite


Mais non, mais non jocolor


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

17 Re: Arn - Tempelriddaren le Dim 20 Nov 2011 - 18:45

J'ai voulu le regarder, mais j'ai enregistré une mauvaise chaine... Il va donc falloir que j'achète le DVD jocolor


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

18 Re: Arn - Tempelriddaren le Dim 12 Fév 2012 - 1:06

Cette fois c'ets bon, j'ia trouvé le DVD avec la version longue d'occasion Cool


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

19 Re: Arn - Tempelriddaren le Lun 12 Mar 2012 - 21:25

Après moulte aventure, le DVD version longue vient enfin d'arriver à destination jocolor Je vais donc enfin (peut-être) voir le film Wink


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

20 Re: Arn - Tempelriddaren le Mer 28 Mar 2012 - 21:26

Je croise les doigts, je met enfin le DVD dans le lecteur ce soir Peur


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

21 Re: Arn - Tempelriddaren le Mer 28 Mar 2012 - 22:09

Semper Victor a écrit:Je croise les doigts, je met enfin le DVD dans le lecteur ce soir Peur

IN HOC SIGNO VINCES!

Voir le profil de l'utilisateur http://perrysheroes.free.fr/

22 Re: Arn - Tempelriddaren le Jeu 29 Mar 2012 - 1:06

IN HOC SIGNO VINCES!

Wink

Je viens de terminer les 3h10 de la version longue. Aucun regrets ou presque. C'est vraiment un film médiéval de qualité.

J'ai eu un peu de mal avec la première heure et son récit truffée de retours en arrière avec à l'interieur d'autres retours en arrière ou des projections en avant... mais ensuite le scénario trouve son rythme de façon cohérente. Les images sont magnifiques (la Terre Sainte est encore une fois vue uniquement comme un immense désert, très cinématographique, ce qui pour avoir été sur place n'est vraiment pas le cas, mais c'est un détail).

Bref, merci du conseil, je ne regrette pas d'avoir attendu cette version double DVD pour regarder enfin ce film excellent. cheers

J'en rédigerai une critque complète dès que possible.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

23 Re: Arn - Tempelriddaren le Ven 30 Mar 2012 - 0:17

Voilà :

"Arn, chevalier du temple" est un film suédois de Peter Flinth, tiré des ouvrages de l'écrivain Jan Guillou. C'est dans sa version longue (3h22, deux DVD) que le film prend toute sa valeur et développe tous les tenants et aboutissants d'une histoire complexe, mêlant amour, querelles dynastiques et croisades. Le scénario est centré sur l'histoire d'amour entre Arn Magnusson et Cecilia Algotsdotter. Trahis et convaincus d'avoir conçu un enfant hors mariage, les deux héros sont condamnés à 20 années de pénitence au service de Dieu. Cécilia les passe en Suède dans un couvent qui n'échappe aps aux intrigues politiques de son époque. Arn, formé dans sa jeunesse à l'art de la guerre par l'ancien chevalier templier Guilbert (Vincent Perez), est incorporé par ce dernier dans l'ordre du Temple et envoyé servir en Terre Sainte. Là, il rencontre Saladin avec qui il établit de relations de respect mutuel. Arn participe activement aux batailles de Montgisard et Hattin. A son retour en Suède, il retrouve Cécilia, qui l'a fidèlement attendu, et leur fils Magnus. Après quelques années de tranquillité, le chevalier du Temple qu'il était devient l'âme de l'unification du royaume de Suède, alors déchiré par la lutte des clans Folkungar et Sverker. Amis fidèle du roi Knut, il s'oppose à son successeur Sverker II, qu'il défait lors bataille décisive de Gestilren.

D'un point de vue historique, le film s'avère très satisfaisant, en évitant les anachronismes habituels de nombreux films médiévaux tout comme ne se bornant pas à une discours simplificateur sur les croisades. Les protagonistes ont des discours et des comportements de leur temps. Costumes, décors et images sont somptueux, avec là encore une volonté marquée de rigueur historique. Si la réalisation est vraiment soignée, le scénario ne laisse cependant pas prise à beaucoup de surprises. Par ailleurs, la multiplication imbriquée de nombreux "retours en arrière" pénalise un peu le rythme du récit dans la première heure du film. L'histoire prend ensuite son véritable envol avec l'arrivé d'Arn en Terre Sainte et sa lutte dans l'honneur contre Saladin. Le film s'appuie enfin sur de véritables personnages positifs et permet d'autant mieux de s'attacher à leurs destins et à leurs aventures. "Arn, chevalier du temple" et sans aucun doute une très belle réussite cinématographique, à la fois historique, épique et attachante.

Sa qualité permet également d'oublier plus rapidement le désastreux "Kingdom of Heaven".


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

24 Re: Arn - Tempelriddaren le Dim 1 Avr 2012 - 15:03

Sgt Perry, sur ta recommandation, je me suis aussi payé la musique du filme (de Toumas Kantelinen). Merci du conseil. Idea


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Sujets similaires

-

» Arn - Tempelriddaren

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum