L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

[CR] The Great Redoubt (Yaquinto Publications)

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 7 sur 8]

Situation à la fin du Tour 16 :



Les Russes ont réussi à repousser les troupes françaises qui travaersaient la rivière sur leur aile droite. On voit bien par contre les "trous" dans la ligne de front causés pas la concentration d'artillerie russe autour de Borodino. Au centre, les échanges de tirs restent modérés. Sur l'aile gauche, la bataille se concentre désormais au sud des Flèches.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Tour 17 :



Sur l'aile gauche russe, premier combat cavalerie contre cavalerie entre les cuirassiers français et les cuirrassiers russe. La charge intiale est lancée par les Français qui ne parviennent pas à repousser les Russes. Lors de la phase suivante, le I Corps de Cavalerie russe charge à son tour et disperse les cavaliers français. De ce côté la percée bleue est stoppée.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Tour 17 (suite) :



Au centre, derrière les flèches, c'est autre chose... La Garde française attaque. La plus puissante unité à pied de la garde russe subit le même sort que l'artillerie de la garde au tour précédent. Sur un test moral elle déroute sur un 12 au dé... alors qu'il suffisait d'un 11 ou moins... La Garde russe semble maudite... Les Français progressent, percent, mais au prix néanmoins de pertes très importantes, car ils s'engagent dans un véritable entonoir où est concentré un grande puissance de feu ennemie.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Tour 17 (fin) :



De ce côté là cela va mal pour mes Russes. Je suis obligé de ramener des petites batteries d'artillerie à cheval pour tenter de stopper l'hémoragie face à la concentration d'artillerie française et à l'arrivée des premiers régiments qui partent à l'assaut de la Grande Redoute.

Les voltigeurs de la Garde Impériale ont passé la rivières plus ua sud et affronte le IIe corps russe (en rose) dans des redoutes secondaires.

Il me reste encore le tour 18 à raconter.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Tour 18 :



La Garde française dans l'entonoir... les unités tirent puissamment des deux côtés. Une véritable guerre d'usure, sachant qu'ici la percée semble impossible.

Pour bien faire il faudrait que je reconquiert cet hex. car l'artillerie de ma Garde est en déroute à cet endroit... si je veux la récupérer, je dois réconquérir les lieux, ce qui ne me semble pas franchement facile. A droite, mon artillerie en déroute (marqueur blue) en dans un hex. que je contrôle, j'ai plus d'espoir de ce côté de la revoir.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Tour 18 (suite) :



Sur mon aile gauche, Hannon a formé ses troupes en carré, du coup je replie mon Ier Corps de cavalerie.
Il va falloir que j'amène de l'artillerie pour faire sauter ce carré Wink J'ai pré-positionner ma petite artillerie à cheval pour cela.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Tour 18 (fin)

La situation vue de chez Hannon :



La situation vue de chez moi :



Mon sentiment est que mon armée est exangue... je ne crois pas pouvoir tenir une ligne de front encore très longtemps, mais les Français sont-ils en mesure de percer pour autant ?

Hannon, as tu une idée du score à la fin du Tour 18 ?

Grognard


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Un bilan fin T18 :
- pertes russes : 268
- pertes françaises : 203

PV Russes : 38 (dont 15 pour la Gde Redoute et 10 pour l'intervention de la Guarde Fr).
PV Français : 94 (dont 10 pour les Flèches et Borodino).
Les unités russes éliminées comptent pour beaucoup dans cette différence de PV.

Pour l'instant cela équivaut à une victoire marginale françaises (historique) car la différence de PV est >50 mais <80.

Sur le terrain, je crois que la décision ne pourra être remportée que par l'audace...

Concernant la Guarde, les unités ont un meilleur moral et Feu ; mais une balle en plomb a, très logiquement, le même effet sur un homme de la Guarde que sur un milicien... Collectivement par contre ils sont plus insensibles aux pertes. Mais leurs effectifs fondent au combat, il n'y a pas de mystère !

Voir le profil de l'utilisateur
Cela va être très dur pour moi de renverser la tendance. J'aime bien tes propos sur la balle en plomb Wink


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Suite (et normalement fin) ce vendredi.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Epilogue en 8 photos pour notre partie qui s'est achevé ce soir (par contre je ne rédigerai pas tout ce soir).

Tour 19 :



Les Français lancent une grande offensive en plein centre du champ de bataille, entre les Flèches conquises et la Grande Redoute, encore aux mains des Russes.

Hannon a massé la cavalerie de la Garde, une partie de l'infanterie de la Garde et de l'infanterie polonaise.
Trois charges sont à résoudre...

Note : toujours pas de flèches sur mes cartes Wink


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Suite du Tour 19 :



Les Russes essayent de "colmater". Au centre, les débris de la garde se forment en carré et le IVe Corps de cavalerie engage des charges de contre-attaque.

Le frront est calme sur l'aile droite russe. Les Français se forment en carré pour repousser la potentielle attaque du IIIe corps de cavalerie, mais ils se retrouvent sous le feu d'une batterie de réserve d'artillerie.

Sur l'aile gauche, c'est encore plus statique. Koutousov avec son escorte à pied et à cheval tient l'angle de la ligne russe. Les troupes sont de ce côtés toutes très fatiguées.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Le centre du champ de bataille à la fin du Tour 19 :



La ligne russe est bel est bien brisée, les charges du IVe Corps russes échounet (effectifs trop faibles). Il aurait fallu que le Ier corps de cavalerie, engagé sur l'aile gauche soit là... mais il n'est pas là...

Le Russe rappatrie quelques batteries de réserves pour se préparer à couvrir sa retraite définitive, en effet dans mon esprit, la bataille est désormais définitivement perdue.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Gros plan sur l'action décisive du Tour 19 :



A gauche, les derniers régiments des VIIe et VIIIe corps russes, qui ont si longtemps combattu dans les Flèches, peinent à contenir les puissants régiments de la garde impériale. Au centre, face à la cavalerie de la Garde et à l'infanterie polonaise, le Russe à rassembler des miettes : un carré du Ve corps, le detéchament du IVe corp de cavalerie et l'artillerie du même corps. Plus à droite, les 2 premières brigade du IVe coprs de cavalerie ont été repoussées et ont reculé, en bon ordre, d'une case. La brèche est ouverte, la Grade Redoute va pouvoir être attaquée par les Français.

Grognard


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
En tout cas super CR que je suis avec bonheur Bicorne

Voir le profil de l'utilisateur
Merci Ariok !

Tour 20 :
[img][/img]

Hannon met le paquet, toujours avec la Garde Impériale. Sur la centre-gauche de la photo, les unités Russes partent en déroute après un nouveau feu de ligne dévastateur des français. A gauche du carré formé par le Ve corps corps russe, il y a désormais un trou béant dans le front, laissant Koutousov isolé plus à gauche. A droite de ce même carré, les unités françaises pivotent et prennent (enfin) la Grande Redoute de dos. Le IV corps de cavalerie russe (bandeau oir) et le meilleur régiment du VIe corps (bordeau) parviennent par contre ici à maintenir un semblant de ligne.

Le jeu nous montre de manière très réaliste comme une ligne peut tout d'un coup s'effondrer... pas agréable quand il s'agit de son armée... Wink


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Tour 20 (deuxième partie) :



Lorsque c'est aux Russes de jouer, je décide d'agir de façon réaliste (ie ne pas m'obstiner inutilement et artificiellement) et de tenter donc d'organiser le repli de l'armée du champ de bataille. Au centre, les deux régiments du Ve corps sortent de leur carré pour se remettre en ligne et faire "bouchon" sur la route, le temps que 3 hex. en dessous, l'artillerie de réserve se mette en batterie sur la route, pour couvrir la retraite. Quelques régiments squelettiques se déploient également un peu à gauche sur les hauteurs, pendant que Koutousov mène avec succès une charge de dégagement (en fôrêt...) avec l'escorte de cavalerie.
A l'extrême gauche, la petite batterie d'arillerie à cheval du Ie Corps de cavalerie (bandeau rose se met en batterie faec aux Français pendant que les cavaliers vérouillent le flanc.

Note : dans le jeu, il est possible de charger en forêt, à condition d'être déjà au contact de l'adversaire. Il y a des pénalités duent au terrain dans la résolution du combat.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Tour 20 (deuxième partie) :



Sur l'aile droite russe, la situation est un peu "meilleure", même si le mot est exagéré Wink

Le IIIe corp de cavalerie russe (bandeau violet) mène avec succès une charge qui le ramène adjacent au village de Borodino. A l'extrême droite, les cavaliers des deux camps, dont pas mal de cosaques, guerroyent sans grad résultats. Au centre, les Russes tentent de se dégager aussi bien que faire ce peu... La Grande Redoute est définitivement perdue.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Vue du champ de bataille, du côté français, au début du Tour 21 (dernière photo) :



Au regard de la situation et la cause étant entendu, nous décidons de nous arrêter là, les derniers tour, les Russes cherchant désormais à quitter les lieux.

Voilà ce que voit Hannon à cet instant, je lui laisse la parole un instant pour donner le score et apporter ses premiers commentaires, je ferai les miens ensuite.
Grognard


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Merci pour ce superbe CR

j'attends l'addition du boucher.

J'aimerai aussi avoir l'avis des protagonistes sur la simulation : ses points forts et faibles, le rendu historique ou plutôt le rendu par rapport à leurs paradigmes historiques.



Dernière édition par cruchot le Dim 15 Avr 2012 - 19:44, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur
j'attends l'addition du boucher.

Malheureusement, j'en ai déjà une petite idée Wink


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Le point de vue français et le résultat final :

En abordant notre dernière séance je savais qu’il fallait tenter une action décisive car avec seulement 56 PV d’avance j’étais trop proche du match nul. Mais cela pouvait être à double tranchant. Qu’à cela ne tienne, la Garde au centre était en position, il fallait y aller. Charge générale ! On a été accueilli avec un feu d’enfer de grosses unités, puis subi une charge de cavalerie, mais finalement on a tenu.

Sur les flancs ce n’était pas si tranquille que cela. A ma gauche, Grouchy et sa cavalerie (formation blanche) ont franchi le ruisseau et malmené les Cosaques de Platov. Moins de succès à l’Est de Borodino où les Tirailleurs de la Garde n’ont pas réussi à percer et où un brave régiment de cavalerie russe (le III°C de Kreuz) a ramené à l’ouest du ruisseau, et pour la deuxième fois de la partie, quelques français trop confiants.
Le flanc droit russe a donc globalement tenu.

Sur le flanc droit français, Murat et sa cavalerie ont mis en déroute deux unités, tandis que les feux de ligne d’éléments des VIII° et I° Corps éreintaient avec efficacité l’Escorte russe rassemblée autour de son vieux général en chef. (déroute de l’escorte d’infanterie russe, mais contre-attaque réussie de l’escorte à cheval, menée par Koutouzov en personne, dont le vieux dos a dû souffrir sur sa selle). Le bilan sur ce flanc est plutôt positif : progression assez profonde et légère supériorité numérique acquise suite à des pertes et déroute russes importantes (jusqu’à la capture de Tchukov, commandant le Corps défendant le secteur). Mais pas de percée franche jusqu'au bout.

Le tour suivant (T20) la Grande redoute était prise à revers et capturée. En face, ce fut le tour où le grand centre de l’armée russe s’est désintégré. C’était assez impressionnant car cela s’est produit tout d’un coup. Pire, comme si la retraite générale était contagieuse et se transmettait aux dés, Fred a manqué de chance sur de nombreux jets de moral (notamment quand un régiment de cavalerie en déroute a entraîné avec lui tous les artilleurs d’une grande batterie de réserve intacte…). Et même à un moment c’est jusqu’au crayon de Fred qui s’est cassé en pleine action de notage de pertes ! La cata. Bon prince, Napoléon a prêté son propre crayon à Koutouzov (ce qui était un peu intéressé).

Nous avons arrêté à la fin du tour 20 mais la mort subite (>80 PV) aurait été atteinte au tour 21 (notamment avec le différentiel de -15/+15 donné par la Gde Redoute et la capture d’artillerie en déroute).

Ce qui a payé à mon avis pour les Français :
- canonnade longue des lignes russes, stoïques, par de grosses batteries
- attrition progressive de l’armée russe (et française !) puis intervention de la Garde.
- capture de nombreux canons adverses.

Ce que le jeu donne comme leçon :
- patience : attendre l’attrition sans foncer dans le tas trop tôt.
- coordination : faire des attaques coordonnées et non envoyer vagues sur vagues.
- opportunisme : savoir détecter, tant au niveau de la bataille que très localement, le moment où l’adversaire est suffisamment faible pour foncer dans le tas.

Les règles : quelques bizarreries mais qui sont en partie réduites avec les règles optionnelles (que je propose de faire toutes la prochaine fois). On pourrait développer la discussion sur les règles.

Conclusion : un grand jeu qui a donné une partie mémorable, car très réaliste à mon avis. Je pourrais dire : « J’étais à Borodino ! ».

Merci Fred pour cette découverte, et à bientôt à Waterloo.



Dernière édition par Hannon le Dim 15 Avr 2012 - 21:35, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur
Bilan en chiffres fin T20 : (suite du message ci-dessus).
PV Fr : 104
PV Rs : 44
Remarque : le coût d’intervention de la Garde Fr n’est pas très élevé (10 PV).

Pertes Fr : 226 / 587, soit 39% !
Pertes Rs : 329 / 586, soit 56% (beaucoup d’artillerie perdue).
Ce qui montre une bataille sanglante de part et d’autre.

Survivants Français :
Gauche : reste 58 points d’effectifs (1 PE = 250 hommes)
IV Corps (Eugène) : pertes : 43%
IIICav (Grouchy) : pertes : 50%
A gauche figuraient aussi deux régiments de la Garde et trois régiments du I°Corps.

Centre : reste 238 PE.
Pertes :
Garde : 23% (elle aurait été donc légèrement affaiblie pour la suite de la campagne de 1812).
I°Corps : 45%
III°Corps : 40%
IICav : 33%.
Escorte : 0%

Droite : reste 65 PE
Pertes :
V°Corps (Poniatowski) : 51%
VIII°Corps (a tenu en réserve assez longtemps) : 26%
ICav : 39%
IVCav : 71% !

Survivants Russes :
Droite (russe) : reste 46 PE
Pertes :
II Corps : 40%
II°Cav : 50%
III°Cav : 50% mais médaille d’honneur !
Cosaques (Platov) : 77% !

Centre : reste 96 PE
Pertes :
IV°Corps (en partie sur le flanc droit) : 68% !
V°Corps de la Garde : 65% !
VI°Corps : 52%
VII°Corps (en partie sur le flanc gauche) : 65% !
IV°Cav : 65% !
Artillerie de réserve « S » : 42%.

Gauche : reste 115 PE
Pertes :
Escorte : 66% !
I°Cav : 11%
Artillerie de réserve « F » : 40%.
III°Corps (Tchukov) : 49% mais les survivants sont essentiellement de la milice armée de piques.
VIII°Corps : 82% !

Voir le profil de l'utilisateur
Merci pour ces commentaires et ses données. Une chose m'intrigue : les cosaque de Platov qui semblent avoir servi à quelque chose alors que dans bien des jeux les cosaques sont tout juste bons à chasser les tirailleurs et les artilleurs. scratch

Voir le profil de l'utilisateur
Non, les Cosaques n'ont rien fait de spécial. Juste de la présence derrière une barrière défensive naturelle, mais dès le moindre combat ils ont perdu en général. (petites unités à faible moral).

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 7 sur 8]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum