L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Convention de wargame napoléonien février 2014 Montmirail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Convention de wargame napoléonien pour le bicentenaire de la bataille de Montmirail les 15 et 16 février 2014.

Pour être vraiment dans l'ambiance cette convention se passe au château de Montmirail.
Toutes les informations sont sur ce lien:
montmirailwargame

Kevin Zucker et Frédéric Bey seront sur place pour participer à la conférence et à l'animation sur les jeux.

Il y a trois façons de participer à cette convention :
1/ une campagne de 1814 avec arbitre et par équipe (les participants n'ont pas à apprendre de règle, ils sont mis dans la situation des état major et ne voient pas toute la carte et les arbitres utilisent un "moteur" de jeu existant (JDG campagne? Nap at  bay?) pour calculer les résultats)
2/ un tournois sur un jeu lié à 1814:   Montmirail (si le jeu d'OSG sur Montmirail sort à temps) ou autre selon les inscriptions
3/ une convention "libre" figurines et cartes sur n'importe quelle bataille napoléonienne

Co voiturage depuis Paris possible.
Beaucoup de solutions d'hébergement budget sur place.

Célébrons le bicentenaire des dernières victoires!!

Voir le profil de l'utilisateur
Le programme ludique est maintenant arrêté :

- une campagne Napoleon at Bay (point de départ juste avant Montmirail) en multijoueurs arbitrée, en double aveugle (comme au bon vieux Temps du "Wargame Club" Wink ) ;

- tables libres sur JdG Campagne la France 1814, La bataille de paris et sur Six days of Glory.

Il y aura aussi des figurinistes sur le même thème.

Grognard


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
A demain pour ceux qui y seront  Wink 

Grognard


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Bonsoir
Savez-vous si le jeu de Kevin Zucker, "La Patrie en Danger, 1814" est prêt à être expédié (pour ceux qui l'ont précommandé) ?
Cordialement

Voir le profil de l'utilisateur
Savez-vous si le jeu de Kevin Zucker, "La Patrie en Danger, 1814" est prêt à être expédié (pour ceux qui l'ont précommandé) ?

Cele ne davrait pas tarder, puisque Walter avait quelques exemplaires du jeu envoyé par Kevin pour les vendre au cours de la Convention de Montmirail de ce week-end.


Sur la Convention en elle-même, nous avons éssayer de forunir un compte-rendu avec photos.

En tout cas c'est la première fois que j'arbitre une partie de cette taille sur Napoleon at Bay :

- 24 joueurs en 3 équipes de 8 (soit 24 feuilles d'ordres à gérer par tour). Chaque équipe disposait d'une carte de Napoleon at Bay ;

- 4 arbitres pour la résolution des ordres reçus (cela nous prenait en moyenne une grosse demi-heure à chaque fois) et rédaction des restitutions. Heureusement que nous étions 4 !

Le lieu (château de Montmirail) et l'accueil par l'équipe de l'association 1814 v4 étaient vraiment à la hauteur avec Champagne offert à tout le monde deux fois par jour (avant le repas de midi et en fin d'après midi)... Un vrai bonheur  Cool


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Quelques photos :



Le champ de bataille, traversé à la fraîche le samedi matin, avant d'atteindre le lieu de la Convention.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/


La table française. Napoléon est joué par Vincent, notre marin, ancien du Trophée et habitué de l'Estafette (lorsqu'il est à terre).


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/


Les Autrichiens avec Patrick dans la peau de Schwarzenberg. Patrick fut jadis (on peut le dire) le 1er champion de France de Wargame.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/


La table prussienne, dirigée par Jean-Marc Blücher, sous la surveillance attentive d'un des 4 arbitres  Wink 


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Avant de partir, un petit tour dans le parc du château de Condé à Montmirail où nous avons passé le week-end à jouer :


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

11 Un début de compte rendu le Mer 19 Fév 2014 - 12:43

DEBUT DU RECIT D'UN WEEK END EN 1814:

Samedi 11h. Nous arrivons dans l'orangerie du Château de Montmirail parfaitement préparée par les équipes de M Joseph Puzo propriétaire des lieux (l'aventure 1814 continue à Montmirail avec l'association 1814 v4 qui prépare notamment une grande reconstitution fin mai 2014 voir: http://1814v4.fr/calendrier/ ).
Même le bar et le champagne ne manque pas à l'appel. Les figurinistes bénéficient d'un large espace sous chapiteau chauffé de plus de 100 m2).
La mini conférence sur la campagne, les wargames et la mise en place de la simulation par équipes commence avec plus de 70 personnes présentes
Une présentation très interactive entre les organisateurs et un public averti sur la dynamique de la campagne historique.
Il n'y a pas que des wargamers dans l'assistance et nous en profitons pour tenter de convertir des amateurs d'Empire aux petits bouts de cartons à déplacer sur une carte.
Formation des équipes: Vincent (Napoléon), Patrick (Schwartzenberg) et Jean-Marc (Blucher) prennent la tête des trois équipes par acclamations. Les groupes seront parfois moins consensuels par la suite!

Samedi 14h: Début de la campagne de France 1814 en triple aveugle sur la base de Napoleon at Bay (OSG).

Chaque équipe est dans son coin et prépare son plan de campagne. Le principe est d'utiliser la carte, l'ordre de bataille et une partie du système de combat/attrition de Napoléon at Bay pour réguler une expérience ludique totalement différente en aveugle. Chaque équipe a sa carte et ne "voit " que ses unités (et même pas forcement toutes pour le général en chef s'il délègue des unités trop loin de lui. Dans ce cas un joueur de l'équipe formera un groupe indépendant). Les ordres sont rédigés dans la grande tradition écrite avec les inévitables erreurs d'interprétations et différences de styles.

La partie commence le 8 février 1814, au moment où Napoléon situé entre la Marne et la Seine est en position centrale face à des Prussiens dispersés et avançant vers Paris le long de la Marne et des Autrichiens encore bien en retrait au sud est de la carte.

Le premier tour prend du temps, mais les options stratégiques s'affirment déjà: Le français va retenter "l'option prussienne" et se dirige vers la zone Montmirail.
Le Prussien gravite autour de Château Thierry et reste prudemment sur la rive droite de la Marne. Difficile tâche pour le Français qui lutte à moins de 1 contre 2 au niveau global face à un adversaire qui profite un peu initialement de l'enseignement de l'histoire. L'Autrichien est encore plus prudent et revient vers le nord est en remontant de Troyes vers Sommessous.

Dès le 12 février, c'est le premier choc. L'avant garde française attaque sur Epernay. Les Prussiens essuient leurs premières pertes. C'est la tension chez Blücher qui s'inquiète pour sa ligne de communication vers Reims. Osten Sacken revient vers l'Est et ne joue pas la carte de la menace de Paris. Le Français en profitera (consciemment ou pas) pour pouvoir regrouper à la fin toute son armée et laisser l'accès vers la capitale par la Marne totalement ouvert. Un bluff très osé que les Prussiens (après maintes délibérations animées au sein de l'équipe) ne tenteront pas.

Coup de théâtre le 14. Le Prussien qui n'arrive pas à retenir ses généraux les plus belliqueux attaque sur Champaubert et rencontre la vieille Garde de Mortier.. qui recule!!!! Mais à faible distance, c'est le gros de l'armée française qui se concentre sur Champaubert de retour d'Epernay au Nord et en provenance de Sézanne au sud. L'avant garde prussienne un temps victorieuse se retrouve à 1 contre 6 face au gros des Français mené par Napoléon!

Le dé ne sert qu'à calculer la hauteur des pertes prussiennes qui perdent sur l'ensemble de ces deux phases de combats 12 000 hommes à comparer à 7000 pertes française. Champaubert toujours!!!, même si Blucher a cherché à l'éviter!

Nous somme le samedi soir et les bonnes tables de Montmirail nous attendent. Le menu napoléonien du midi nous avait déjà convaincu.

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour à tous,

Cela fait effectivement un moment que je ne suis plus passé sur l'estafette. Comme promis à Fred, je viens poster un petit message.
Tout d'abord un grand merci à Walter pour son projet et l'organisation mise en place. Et merci à tous ceux qui l'ont soutenus en arbitrant la partie.

La journée a débuté avec un petit rappel historique avant de faire l'appel des candidats pour la partie en aveugle. Etant venu spécifiquement pour ça, je me suis bien évidemment porté volontaire. Après un très bon repas de midi, les volontaires se sont rassemblés pour mettre en place les équipes.
C'est ainsi que je me retrouve propulsé au rang d'Empereur des Français. Mon équipe est assez hétéroclite : deux joueurs d'histoire - dont un ne restera pas - et des débutants dont un joueur de Warhammer. Mais tous sont motivés et rêvent de fracasser du Prussien et de l'Autrichien.

L'analyse initiale.

L'analyse initiale est simple. Nous avons 70.000 hommes environ entre la Seine et la Marne. 15.000 environ sur la Seine et 13.000 un peu en arrière au nord sur la Marne. Bref, un corps de bataille d'environ 40.000 hommes. Face à nous, presque 200.000 coalisés répartis en deux armées inégales.
Deux options pour eux : rouleau compresseur au centre, ou avancée sur les deux ailes. Je pense à la seconde, la plus difficile à gérer pour moi.
Nous avons alors nous-même deux options : filer au sud et affronter l'armée de Bohème ou au nord pour affronter Blücher. Nous choisirons cette option qui nous excentre un peu moins. Je garderai dans l'idée de manœuvrer le long d'une route majeure transversale qui m'offre une ligne intérieure particulièrement intéressante.

Le problème, c'est que nous ne savons rien de l'ennemi. Alors nous partons à l'aveugle vers Montmirail. Plusieurs corps en observation sur la Seine, un sur la route principale du sud pour couvrir une éventuelle avancée plus au nord de Schwarzenberg. Mais nous ne voyons rapidement qu'un corps russe en retraite vers l'Est. Je tente alors une frappe sur Epernay, une sorte de reconnaissance en force permettant le cas échéant de prendre un pont stratégique.
Il s'avère qu'Epernay, protégé par une maigre division prussienne, était le point faible prussien ! Mais n'observant pas leur armée, je rétrograde, imaginant que Blücher va arriver sur la route centrale...Je fais bien et la première bataille a lieu et l'armée prussienne est battue.

Toutefois, les informations sur Schwarzenberg nous parviennent et je comprends qu'il va arriver lui aussi au centre. Ne laissant que Marmont en arrière, je vais regrouper l'armée au Sud...Et parvient à me concentrer avec 72.000 hommes face à 36.000 coalisés...Les pertes ne sont pas en rapport avec cette exécution parfaite : 18.000 pour nous, 22.000 pour les coalisés.

Mais nos informations nous laissent imaginer que nous pouvons frapper avant que toute l'armée autrichienne soit rassemblée. Je pousse en avant et fait venir Marmont. Bilan : nous tombons sur l'armée principale de Schwarzenberg que nous repoussons...

Mais les Prussiens profitent du départ de Marmont et se portent sur nos arrières...Demi tour ! à marche forcée, nous venons les affronter. Une bataille sur deux jours permet d'écraser les prussiens et de repousser les Autrichiens in extremis. Le troisième jour, une valeureuse charge annihile les vestiges de l'armée de Silésie de Blücher qui est exterminée ; pendant que nous nous replions face à l'armée de Bohème, trop imposante.

Au final, l'armée française retraite en ordre avec 33.000 hommes. Schwarzenberg a encore 78.000 hommes sous la main. Les pertes totales sont de 50.000 français et plus du double de coalisés.

En bref, une partie très plaisante et l'impression d'avoir fait de notre mieux eu égard du rapport de force initial et de l'option choisie des coalisés de se concentrer au centre.

Merci à tous les participants et les arbitres et à l'année prochaine !!

Voir le profil de l'utilisateur
VinceWG, comme je l'ai dit au debriefing, ta journée du samedi a été très efficace, des mouvements rapides et inattendus qui ont déboussolé tes adversaires. Le dimanche cela est devenu plus difficile car tu t'es heurté de front à Schwartzenberg dont la tactique prudent et les effectifs pléthoriques étaient très dur à contrer.

Content de t'avoir revu en tout cas !  Grognard 


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
La très grande classe.


Pas loin de chez moi, Montmirail (Dans le 77 ? Me souviens d'un ptit restau traditionnel où j'avais mangé un très bon fromage de tête... Smile ) Raison de plus pour y aller les fois prochaines.

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdevue.blogspot.fr/
Je n'avais pas aussi bien mangé (dans le style cuisine traditionnelle) depuis longtemps en tout cas  Wink 


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Plaisir partagé pour Laure et moi Smile

Voir le profil de l'utilisateur
A la prochaine alors !


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Avec plaisir Wink

J'espère être à quai pour la finale de Jour de Gloire ; et j'ai proposé mon aide pour une campagne de 1815 l'année prochaine (après Montmirail, Waterloo) avec le Vol de l'Aigle III. Pis après j'ai mes permissions décalées qui permettent de se voir à panam Wink

Genre cette semaine si tu veux.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum