L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Brouillard de guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Brouillard de guerre le Mer 28 Mai 2014 - 17:49

J'ai créé un jeu (non édité) avec des règles un peu particulières et je souhaite savoir si le principe intéresse les joueurs que vous êtes.
L'idée de départ, c'est que poser des pions sur une carte avec deux joueurs face à face, ça ne correspond pas à la réalité historique, sauf dans des confrontations antiques. Car le commandant d'un parti ne connaît jamais le dispositif complet du joueur adverse. Avec un tel fonctionnement, il n'y a jamais de surprise. Partant de là, j'ai associé plusieurs méthodes pour brouiller les cartes : pions masqués, leurres, mais aussi tirage au sort de la ligne de front, d'une partie de l'ordre de bataille initial et des renforts successifs, sachant qu'il s'agit d'une bataille de poursuite (El Alamein) dans laquelle les troupes s'installent sur le terrain (du désert) à mesure qu'elles arrivent et un peu au hasard. Je considère que ce mode de fonctionnement est plus proche de la réalité historique (et qu'il ajoute beaucoup de piment au jeu, à cause de l'incertitude). Ma question est la suivante : en tant que joueurs, est-ce que ça vous gêne de participer à un jeu qui se dit historique mais qui permet, de façon aléatoire, de modifier légèrement le front de départ et l'ordre de bataille initial ? C'est-à-dire : est-ce que ça pose problème de débuter une partie dans des conditions qui ne sont pas forcément pile poil celles de l'histoire ?
Merci de vos réponses.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Brouillard de guerre le Mer 28 Mai 2014 - 18:29

Ta réflexion est intéressante, mais je n'en perçois pas tous les éléments concrets. Comment résulats des "tirages" au sort et les aléas sont-ils restitués aux joueurs ? Comment sont-ils informés, comment matérialisent-t-ils cela ?

Sinon, c'est effectivement le problème de tous les jeux, même si les blocs ou les pions sont masqués, un joueur ayant une bonne culture historique saura ce qu'il y a "en face" au début d'une partie. Donc si tu veux modifier ce paramètre il faut effectivement varier l'odb dans un contexte qui reste historique, ce qui ne me gène pas vraiment si c'est bien fait.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

3 Re: Brouillard de guerre le Mer 28 Mai 2014 - 19:12

Comme le disait Alexandre Dumas, on a le droit de violer l'histoire à condition de lui faire de beaux enfants. Donc cela ne me dérange pas de "débuter une partie dans des conditions qui ne sont pas forcément pile poil celles de l'histoire" à condition d'aboutir à une situation à la fois intéressante ludiquement et historiquement plausible.

Ne jouant presque exclusivement qu'à Amirauté, je suis toujours gêné de proposer à mes joueurs des scénarios historiques car les plus érudits ou malins d'entre eux connaissent ou peuvent aller se renseigner sur l'ordre de bataille, les positions de départ et les conditions de victoires de l'ennemi. Cela rend les scénarios historiques irréalistes et inintéressants, et je préfère proposer des scénarios inventés à partir d'une base historique solide (qu'aurait-il pu se passer si une autre décision avait été prise, si un autre évènement avait eu lieu ?).

Un de mes bons souvenirs ludiques est une mini campagne de deux scénarios dans le Pacifique nord, basée sur le débarquement américain à Attu en mai 1943. Historiquement les japonais réagirent trop tardivement et Attu fut prise peu après le départ du Japon de la flotte nippone, qui fit demi-tour. Je suis parti de l'hypothèse - au demeurant plausible - que l'état-major japonais réagit rapidement et envoie une flotte composée des navires immédiatement disponibles. Cela aboutit à un scénario original ne présentant pas les mêmes faiblesses qu'un scénario historique.

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Brouillard de guerre le Jeu 29 Mai 2014 - 8:31

Je rejoins ton approche Jicé j'ai des mécanismes tout a fait similaires dans mes prototypes de jeu.

Pour moi c'est un choix de design : mon but est plus de faire découvrir et apprécier certains évènements historiques que de les simuler a la lettre, ça sinon on n’a pas jeu mais un livre d'histoire hehe...
Donc pour moi tout ce qui ajoute au plaisir et la saveur de la découverte historique est bon. Les OOB flexibles/inconnues sont un gros élément de cela selon moi car cela a l'avantage d’être a la fois ludique et réel comme tu l'expliques bien...

Au niveau pratique j'utilise la double face des pions, ou on ne retourne celui et ne découvre (y compris pour son possesseur) sa vrai valeur qu'au combat/contact.
Il y a aussi la méthode Reicer dans Clash of Giants ou tu tires la valeur sur table une fois contact et place un marquer sur ta feuille d'ordre pour se souvenir du résultat tiré.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestafette.net

5 Re: Brouillard de guerre le Jeu 29 Mai 2014 - 11:27

Pour répondre à Semper Victor, la matérialisation varie selon les cas. Par exemple, le front initial est déterminé, dans certaines limites bien entendu, par une bataille aux dés entre les joueurs. Pour l'ordre de bataille initial, on part de la base historique et on remplace quelques pions par tirage au sort. Pour l'arrivée des renforts, on procède par lancé de dé pour la cadence d'arrivée et le choix des pions. La nature de ses pions est toujours masquée à l'adversaire jusqu'au contact ou jusqu'à une action de renseignement réussie de l'adversaire.
Par ce système et d'autres règles encore (leurres, champs de mines...), je voulais surtout restituer le brouillard de guerre, et j'ai aussi obtenu, en plus, un résultat fort intéressant : deux parties ne commencent jamais pareil, on peut rejouter éternellement sans usure. C'est-à-dire qu'on n'a pas le problème du jeu où le pion X est toujours placé sur telle case en début de partie, qu'on va forcément le faire avancer vers l'adversaire par la route pour qu'il aille plus vite, qu'il sera donc forcément au contact à tel tour contre tel pion adverse. Je trouve que ce type de jeu s'use assez vite. Dans mon système, à chaque partie il y a du nouveau, que l'on découvre au moment de commencer (et beaucoup d'incertitude sur le dispositif adverse).

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Brouillard de guerre le Jeu 29 Mai 2014 - 11:58

Intéressant en effet !


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum