L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

CR - Great Battles of Alexander : Gaugamèles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 CR - Great Battles of Alexander : Gaugamèles le Lun 28 Juil 2014 - 19:35

Bonjour,

Gaugamèles est - de loin - ma bataille préférée du jeu, avec une tension inouïe à certains moments, un plan d'ensemble à concevoir et à tenir sans jamais faillir et beaucoup d'adaptation. Il faut dire que l'armée Perse est juste immense. Mais on peut s'autoriser un pourcentage de pertes bien plus élevé avec les Macédoniens et on dispose également d'un commandement très supérieur.

Voici donc un compte-rendu d'une partie menée en une longue après midi (environ 4 heures de jeu).

Plan d'ensemble :

Face au double enveloppement de la cavalerie Perse, je ne peux opposer une résistance et une offensive efficace que face à une aile. L'aile droite Perse, constituée en grande partie de cavalerie légère, de lanciers est la plus fragile tout en étant la plus nombreuse. L'aile gauche perse est intégralement constituée de cavalerie lourde. Les deux ailes ont quelques chariots.
Il me semble donc que ma cavalerie lourde sera mieux concentrée sur ma gauche, face à l'aile de cavalerie légère (avec un peu de cavalerie lourde).
L'idée est donc de faire un vaste mouvement avec Alexandre pour basculer les Compagnons depuis l'aile droite jusqu'à l'aile gauche, au beau milieu du champ de bataille (en passant derrière les Phalanges).
Puis, afin de protéger au maximum mon flanc droit que j'ai dégarni, j'y envoie tous les Peltastes disponibles : un premier groupe en avant, un deuxième en flanc refusé, soutenu par les Hoplites. Les Hypapists conservent leur position à droite des Phalanges et les tirailleurs sont placés groupés en avant, face aux Chariots.
Mon flanc droit refusé et porté sur la défense contre la cavalerie, et mon aile gauche renforcée, j'utiliserai les capacités d'Alexandre et Parmenion pour durer au combat pendant que l'aile droite perse s'essoufflera dans des combats de front qu'elle ne peut gagner. Puis, je contre attaquerai lorsque l'épuisement me permettra de passer et de tourner toute l'aile droite perse.
Quant à mes Phalanges, elles resteront en position jusqu'à ce que l'épuisement de l'armée Perse soit à son comble. A ce moment, je pousserai en avant - si le besoin s'en fait sentir, pour forcer la décision.

Tour 1 :
Aucun Momentum côté Macédonien.
Nombreux momentums Perses.
Je débute avec lenteur le mouvement prévu dans le plan.

Tour 2 :
Momentum Alexandre et deux autres.
Nombreux momentums Perses y compris Darius, deux fois.
Le changement d'aile se poursuit un peu plus rapidement. Je n'hésite pas à faire bouger des troupes deux fois malgré les pertes de cohésion que cela induit.

Tour 3 :

Pas de momentum Alexandre
Attaque des tirailleurs archers sur l'aile droite, les archers sont mis en déroute mais détruisent deux unités de chariots.
Momentum Craterus
Momentum Parmenion
Les généraux gênent les mouvements...

Double Momentum Cleandre (inutile)
Momentum Balcrus
Donc de nombreux Momentums inutiles.
Le mouvement d'Alexandre est pratiquement terminé - en tout cas, il sera bientôt en mesure de déboucher sur l'aile gauche en soutien, pile poil au bon moment.

Tour 4 :

Pas d'initiative d'élite d'Alexandre
Pas de Momentum Alexandre (!!!)
On note quand même un point étrange...de nombreux chefs avec une initiative très basse réussissent momentum sur momentum, mais Alexandre n'en a fait qu'un sur quatre ! (avec 7 en initiative et donc réussite de 0 à 7).
Momentum Parmenion (double) : unique momentum du tour pour les Macédoniens.
Premier sang à gauche, la cavalerie légère et les lanciers s'attaquent à la cavalerie lourde de Thessalie dirigée par Parmenion qui tient sa ligne fermement avec les renforts d'Alexandre.

Tour 5 :

Pas d'initiative d'élite d'Alexandre. C'est probablement l'un des changements les plus radicaux par rapport au jeu original de GMT. Ici, l'initiative d'élite n'est pas systématique. Je ne sais pas d'ailleurs quelle est la probabilité de l'obtenir. A priori, aussi grande que de réussir un Momentum avec Alexandre...
...
Encore un échec de Momentum avec Alexandre. Est-ce qu'au moins ils font le test ? Je me le demande. C'est tout de même assez étrange d'imaginer Alexandre échouer systématiquement à tous ses tests de Momentum. J'ai 80% de chance de réussir...et j'en ai échoué 80% !
Par contre le Perse avec une initiative de 3 réussit ses Momentums. D'ailleurs, alors que je vois fréquemment des unités de cavalerie lourde s'empaler sur les Peltastes, là, une unité de cavalerie légère les a brutalement écrasé (uniquement 3 points contre 4 pour les Peltastes...).
Je ne me souvenais pas de telles moyennes de l'ordinateur.
Pour se faire pardonner de gruger les dés, l'ordinateur échoue par contre dans ses tests d'ordres de ligne, car 3 chefs perses d'affilé ne font rien, ce qui bloque leur aile gauche !

Tour 6 :

Pas d'initiative d'élite d'Alexandre. Le tour débute avec l'assaut de ma première ligne de Peltaste par la cavalerie lourde Bactrienne de l'aile gauche perse. Ce n'est pas un grand succès pour les Perses : les Peltastes tiennent la ligne et une unité de cavalerie lourde est en déroute !
Par ailleurs, Parmenion est durement attaqué mais sa cavalerie lourde parvient à tenir sous le nombre, avant qu'il y remette de l'ordre, bientôt aidé par Alexandre qui en plus de l'aider à réorganiser sa ligne, vient soulager les Thessaliens avec des contre attaques brusques (Pas de Momentum bien évidemment).
Sur la droite, les attaques contre les Peltastes se poursuivent.

Tour 7 :

Pas d'initiative d'Alexandre. Par contre tous les généraux de l'aile gauche Perse sont activés les uns après les autres et ont tous 1 à 2 Momentums, ce qui est quand même balèse.
Résultat, malgré une héroique résistance, la ligne Peltaste est engloutie par la marée de cavalerie lourde qui déferle sur elle. Néanmoins, des chariots et des cavaliers lourds sont massacrés.
Sur l'aile gauche, la cavalerie légère vient également soutenir la cavalerie lourde pour affaiblir les cavaliers légers ennemis dont les chefs font également des Momentums...
Une attaque conjointe Cavalerie lourde + Lancier face à des Lanciers permet de mettre ces derniers en déroute au prix de...4 points de cohésion ??? WTF ?? Alexandre réussiera toutefois un Momentum, ce qui semble exceptionnel. Il va donc remettre un peu de l'ordre.
Fin du tour, Macédonien : 24 RP, Perse 46 RP. La bataille est donc pour le moment à mon avantage malgré le manque total de Momentum. Mes Phalanges n'ont pas encore donné et sont donc fraiches.

Tour 8 :

Pas d'initiative d'élite d'Alexandre.
Parmenion débute un mouvement tournant sur la droite pour séparer l'aile droite perse du reste de l'armée. Avec deux unités de cavalerie il foudroie le flanc de la cavalerie, tenue par des archers à cheval qui ne s'attendaient pas à une charge de cavaliers lourds !
Parmenion réussit ensuite deux Momentums lui permettant de réordonner un peu sa ligne.
Les combats sur la gauche sont d'une intensité extrême. La ligne de Parmenion est percée par les Chariots, mais le commandant de la cavalerie légère parvient à rallier in extremis les cavaliers, alors que le reste de la ligne Perse s'épuise face à l'élite Macédonienne, qui a définitivement pris l'ascendant dans la bataille.
Fin du tour, Macédonien : 30 RP, Perse 90 RP. L'aile gauche renforcée a complètement pris l'avantage avec ses deux généraux excellents que sont Parmenion et Alexandre et leurs troupes d'élite (HC QT 7/8). La moitié des points perses est dépassée, il ne reste plus qu'à anéantir l'aile droite avec Alexandre et à réduire la masse de l'aile gauche déjà fortement diminuée et qui ne parvient pas à utiliser sa supériorité numérique face à mon étrange flanc refusé.

Tour 9 :






Pas d'initiative d'élite d'Alexandre.
Le tour débute avec Parmenion qui contre attaque face aux Chariots en les prenant en flanc - ce qui les détruit mais au prix de nombreux points de cohésion. Il fait également poursuivre les efforts sur le flanc droit de l'aile gauche. Puis, deux Momentums (en fait Parmenion est meilleur qu'Alexandre...) permettent de redonner un peu de l'allure à la cavalerie qui souffre énormément !

Le mouvement est immédiatement poursuivi par Alexandre qui souhaite pousser immédiatement l'avantage acquis de vive force. Les pertes perses sont immenses.
Alexandre réussit un Momentum (diable !) et poursuit ses efforts.
Mais sur la droite Macédonienne, la force du nombre de la cavalerie lourde perse leur permet finalement d'écraser sous le nombre le coin supérieur droit de la formation, soit les Agema Hypapist (qui seront rapidement ralliés) et un groupe de Peltastes.
Néanmoins, contre toute attente, les Macédoniens tiennent toujours la ligne de ce côté et si l'ennemi concentre ses forces peu à peu face aux Phalanges, elles n'ont toujours pas combattu.
Fin du tour : Macédoniens : 35 RP, Perses : 127 RP. L'armée Perse est en voie de disparition rapide. Encore un effort !

Tour 10 :

Alexandre prend rapidement l'initiative après les premiers assauts perses sur l'extrémité de la ligne de Peltastes de l'aile droite.
Il perse définitivement la ligne Perse et entame leur destruction systématique. L'ampleur du carnage est assez impressionnantes sur l'aile gauche...
Il réussit néanmoins 2 Momentums, ce qui est bienvenu à ce stade de la bataille où j'en ai bien besoin pour pousser mon avantage à fond et décider de la victoire avant que ma droite ne s'effondre sous le nombre et les efforts de la cavalerie lourde.

Encore une fois, les Perses parviennent à avoir Momentum sur Momentum pile poil là où ils en ont besoin, à savoir l'extrémité de leur aile droite (cavalerie lourde only) ainsi que les cavaliers de l'aile gauche qui, après avoir refoulé une des unités de Hoplites, peuvent immédiatement exploiter ce succès. On finit par se demander si les activations et Momentums ne sont pas un peu orientées...
D'autre part, j'ai remarqué que les activations ne prennent pas du tout en compte le système d'initiative de GBoH. A la place, tout est totalement aléatoire et maintenant, la seule utilité d'avoir des bons chefs est d'activer plus d'unités (vu que le Momentum ne semble pas franchement être fonction de leur initiative...ainsi Mazeus [init 4] est celui qui a réussit le plus de Momentum depuis le début de la bataille).
Les Phalanges sont enfin engagées sur l'extrémité gauche de leur ligne. Elles tiennent bon et mettent en déroute l'ennemi qui a eu la très mauvaise idée de s'en approcher.
Fin du tour : Macédonien : 57 RP, Perses : 165 RP, reste 10. Les Perses sont au point de rupture. Mais je vais souffrir pendant un tour complet, car mon flanc droit est enfoncé. Ce qu'il en reste va offrir une héroique résistance pour donner le temps au Roi de finaliser son immense victoire.

Tour 11 :






Pas d'initiative d'élite d'Alexandre.
Ce dernier poursuit la destruction totale de l'aile droite perse, ce qui est finalement achevé. Rien ne subsiste de cette nombreuse et puissante cavalerie. La poursuite des fuyards a également commencé et les morts se comptent par milliers.
Mais à droite, ayant écrasé les Hypapists, les cavaliers lourds se reportent sur l'extrémité droite et ouvrent ainsi la ligne aux chariots, qui chargent le flanc de la Phalange de Coenus qui est immédiatement mise en déroute.
Au seuil du désastre, Craterus parvient à remettre de l'ordre en ralliant Coenus et en envoyant la Phalange de Perdiccas contre les Chariots, qui sont anéantis. Dans le même temps, sur la gauche, les Phalanges lancent un mouvement offensif et refoulent la cavalerie ennemie, attaquée de front par les Phalanges et sur leurs arrières par les Compagnons.
Puis, c'est enfin Parmenion qui parachève la réussite totale de la manoeuvre d'Alexandre, qui est à nouveau victorieux. On parlera de cette victoire 2500 ans après qu'elle ait eu lieu !

En image :
L'écran de victoire, le score (au final, j'ai rarement eu un score aussi élevé, mais j'ai rarement le temps de poursuivre et détruire toute l'aile droite...) et les images des zones de combat...
Score final :
Macédonien : 62 RP, reste 88 RP
Perses : 244 RP sur les 175 RP pour la victoire. C'est donc une victoire assez large...

Ouaiiiiis gagné !


Ne manque t'il pas une aile à l'armée perse ?


Ouch, il s'en est fallu de peu quand même...


D'un autre côté ici il n'y a vraiment plus rien !

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum