L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

[CR] Art de la Guerre, Bouvines 1214

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 [CR] Art de la Guerre, Bouvines 1214 le Jeu 14 Aoû 2014 - 0:39

Bonjour,

A mon club on a lancé l'idée de "l'université d'été". On se retrouve donc en semaine en pleine journée pour des parties de figurines sur des règles auxquelles on commence à jouer de plus en plus. L'une de ces règles est "Art de la Guerre". Nous décidons donc de nous y mettre et de jouer la bataille de Bouvines.

Le Président met en place les armées. Les deux sont organisées en trois corps :
Francs :
Aile gauche :
2 javeliniers infanterie légère
2 LMI Arbalétriers
2 Chevaliers
2 Levées

Aile droite :
1 Chevalier en arrière
4 Chevaliers
2 Levées

Centre :
3 Chevaliers dont Philippe II
6 Lanciers lourds

Saint Empire
Aile gauche :
2 Javeliniers Infanterie légère
2 LMI Archers
4 Chevaliers

Aile droite :
4 LMI Archers
3 Chevaliers

Centre
4 Piquiers (Phalanges) Médiocres
3 Chevaliers dont Otton
4 Infanterie légère archers
4 Lanciers moyens

Le Plan de base :
Mon plan est de regrouper les chevaliers du centre et de l'aile droite pour une grande charge à droite pour faire voler tout le flanc gauche d'Otton. Je ne laisse au centre que mes Lanciers lourds qui devront tenir face à tout le corps d'Otton et également une partie de l'aile droite de ce dernier car je décide d'appuyer un peu la défense de mon aile gauche, bien faible qui va rester défensive pendant un temps en plaçant les archers sur la gauche avec les levées en protection du flanc gauche, les javeliniers en protection de la droite et les chevaliers entre le centre et l'aile gauche parés à intervenir là où j'aurais le plus besoin d'eux.

Les chevaliers des deux camps sont des chevaliers moyens. Rien de bien spécial...Sauf que les miens sont impétueux. Je souhaite donc avoir la possibilité de la première charge et du premier choc qui devrait être à mon avantage.

Le Déroulement :
Les deux armées se rapprochent. Mes chevaliers de l'aile droite et du centre s'écartent vers la gauche, les lanciers lourds s'avancent tout d'abord légèrement sur la droite, puis filent sur la gauche, laissant le passage aux chevaliers menés par Philippe II.
A gauche, les archers se font face et les chevaliers ennemis entament une manœuvre de flanc. S'ils passent, tout mon flanc gauche sera détruit. Je concentre mon feu sur les chevaliers, délaissant les archers.

Alors que l'échange de tir me permet de détruire le chevalier de tête, à droite, les archers ennemis ne parviennent pas à m'infliger de pertes...et c'est la charge ! 7 Chevaliers chargent 4 Chevaliers et 2 Archers LMI. Etrangement, Philippe II ne l'emporte pas dans son combat avec un soutien et ses bonus (j'attaque à +5 contre +1 mais je fais 1 et mon adversaire 6). Mais partout ailleurs, la ligne craque, se fissure et se désagrège rapidement. Le tour suivant, c'est tout le flanc gauche d'Otton qui vole en éclat d'un coup !

Au centre, je scinde soudainement mes lanciers lourds en deux et engage les archers ennemis avec une 3 Lanciers, avançant le reste face aux piquiers (phalanges) supérieurs en nombre. Mais je suis confiant sur le fait qu'ils ne craqueront pas tout de suite. Puis, j'envoie mes chevaliers de l'aile gauche contre les derniers archers de l'aile droite d'Otton. Ainsi, 2 sont attaqués par les lanciers lourds et 2 par les chevaliers.

Et rapidement, les lanciers lourds percent largement les lignes des archers et poursuivent puis massacrent l'infanterie légère d'Otton qui arrivait en soutient. Alors qu'Otton, avec ses chevaliers, se dirigeait vers mon aile droite, je l'attaque directement avec ces trois mêmes unités de Lanciers lourds.

Par ailleurs, mes trois autres Lanciers lourds résistent si bien aux piquiers ennemis qu'ils leur taillent des croupières (beaucoup de chance sur les jets).

Finalement, la fin de la bataille arrive. La moitié de l'armée ennemie est détruite. Je n'ai pas subit la moindre perte (sauf en pertes de cohésion).

http://jhp29.over-blog.com/2014/08/il-y-a-800-ans-bouvines.html

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum