L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Fiches de bâtiments de surface pour Command at Sea

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

Après quelques mois d'attente, voici le nouveau modèle de fiche de bâtiment que je propose pour Command at Sea, la v.1.5, pour moi. Voici à titre d’exemples les fiches permettant de jouer la bataille du Rio de la Plata :

Classe Deutschland (Graf Spee)



Classe York (HMS Exeter)



Classe Leander (HMS Ajax et HMS Achille), à imprimer en double, donc



Pour rappel, voici les objectifs que je me suis donné en rédigeant ces fiches sont toujours :

1° former un catalogue de navires prêt au combat, la compilation des données étant le point le plus laborieux du système CaS. Ma priorité, c'est le combat de surface entre unités supérieures ou égales au torpilleur ;

2° immerger le joueur, particulièrement le débutant, dans le contexte et en lui faisant mieux connaître le matériel qu'il mène au combat. D'autant que, à défaut de figurines, le reste du jeu (quelques pions sur une nappe bleu et des dizaines de pages de règles et de tables) est assez peu immersif ! C'est pour cette raison que l'esthétique des fiches m'a paru importante (toute amélioration par des pros de la PAO est d'ailleurs la bienvenue) ;

3° centraliser sur une même page recto-verso toute la prise de note nécessaire pour jouer l'unité (organisation du commandement, nombre ordres envoyés et reçu, dégâts, critiques, tir de torpilles, etc.). Seules exceptions : les missions d'aviation, trop complexe pour figurer ici, et les ordres envoyés, qui circulent autour de la table par petits papiers.

Les fichiers word des trois fiches présentées sont téléchargeables ici :

Fiches CaS scénario Rio de la Plata.zip - 3.4 MB

Je suis toujours preneur des remarques qui permettraient d’affiner encore en fonction des besoins autour de la table de jeu, puis je passerai à la réalisation d’une autre série de fiches (peut-être pour les navires présents lors de la bataille de Koh Chang, tient).

Ensuite, quels sont les développement possible ?
Je pense d'abord créer des aides de jeu de CaS, toujours dans l’esprit de centraliser tout ce qui peut être utile dans une partie et qui ce trouve dispersé dans les règles. Priorité au combat de surface, l’aviation viendra par la suite… Ensuite, ces fiches pourront être facilement adaptées à Fear God & Dread Nought, la Première guerre mondiale rne manquant pas non plus d'occasions intéressantes de combattre en surface.

A vous lire, cordialement.

Voir le profil de l'utilisateur
Et voici la fiche v1.5 du croiseur Algérie :

http://sendbox.fr/pro/id3oyvj54ggn/Algérie_CA_[3e_série].doc.html

Voir le profil de l'utilisateur
Voici deux nouvelles fiches de contre-torpilleurs français, les classes Guépard et Aigle. La seconde est une simple variante de la première, avec un armement légèrement amélioré.

Contre-torpilleurs Aigle et Guépard

Je vais maintenant éditer les fiches des bâtiments ayant participé à la bataille de koh Chang, 17 janvier 1940.

Voir le profil de l'utilisateur
Tu n'as pas les mêmes pour Seekrieg 5 ;-)

Voir le profil de l'utilisateur
Eh, non, je n'ai pas Seekrieg V, mais j'ai tellement entendu parler de ce jeu que je l'acheterai tôt ou tard.

Voir le profil de l'utilisateur
Vous trouverez ci-dessous le lien vers un fichier zip contenant les 6 fiches de bâtiments nécessaires pour rejouer la bataille de Koh Chang (marine royale thaïlandaise contre marine nationale, le 17 janvier 1941), à savoir :

Marine nationale :
- croiseur léger classe Duguay-Trouin
- avisos-coloniaux classe bougainville
- aviso classe Arras
- aviso class Marne

Marine royale thaïlandaise
- cuirassés gardes-côtes classe Sri Ayuthia
- torpilleur classe Trad

J'ai dû prendre quelques libertés avec les règles en ce qui concerne les caractéristiques d'accélération / tour qui atteignaient des rapport bien trop élevés par rapport à la vitesse max. pour certaines petites unités, qui ne semblent pas vraiment des hors-bords... Je me suis alors fondé soit sur la vitesse de navires marchands de même catégorie (pour le Tahuré dont l'architecture est celle d'un cargo), soit sur les chiffres d'un navire de taille A lent (garde-côtes cuirassés Sri Ayuthia). Pour le reste, j'ai fait ce que je pouvais pour retrouver des illustrations et des plans de ces bâtiments rares. Seul la vue d'en haut des avisos classe Arras est totalement inventée : faute de mieux, j'ai pris le plan d'un petit cargo et j'ai placé le pièces comme je pense qu'elle l'étaient au vu de certaines photographies.

Lien : dl.free.fr/v3SzwR4j0



Dernière édition par Dominique Guillemin le Jeu 30 Oct 2014 - 15:06, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur
Salut,

C'est un joli boulot que tu fais là...
Aurais-tu les 3 croiseurs rapides de la Xème DCL ? J'adore ces navires...Et puis on a un beau navire aujourd'hui qui a reprit le nom de "Terrible"...

Voir le profil de l'utilisateur
Salut Vincent,

Pour l'instant, j'ai mis en ligne tout ce que j'ai en soute, mais la classe Fantasque est un must ! Je fais la fiche ce wek end, si tu veux, sachant que je compte prioritairement cibler les navires participants à des scénarios de surface inétressants de façon à avoir le maximum de scénarios "prêts à jouer" (la prépartion d'une partie étant le gros point noir de la règle CaS). Il y aurait justement un scénario hypothétique à jouer avec des contre-torpilleurs classe Fantasque en 1940 (un raid en mer du nord où ils ne rencontrent personne historiquement. But, what if.....). Si tu as des idées pour tel ou tel scénario, n'hésite pas à me l'indiquer, sachant que, pour l'heure, je donne la prioirté au contenu de la boîte Atlantic Navies et à la méditérranée 1940-43.

Message personnel : si tu es partant pour une partie parisienne, n'hésite pas... j'ai aussi ramené mon Saganami Island avec des figurines !

Voir le profil de l'utilisateur
Ce sera avec plaisir lors d'un prochain passage sur Paris Smile J'aimerai aussi essayer ton jeu opérationnel qu'on avait regardé...

Voir le profil de l'utilisateur
Ah, oui, Queen's Gambit ? Ca, c'est une autre paire de manches...

Voir le profil de l'utilisateur
Hop, dédicacées à VinceWG, non seulement la classe fantasque, mais les classes de grands torpilleurs Vauquelin et Mogador. Ils sont beaux, les bateaux !

Grands torpilleurs français

Enjoy !

Voir le profil de l'utilisateur
Vous trouverez ci-dessous le lien vers lefichier .zip contenant lesfiche de bâtiment pour jouer le premier scénario du livret consacré à la Marine nationale  dans Atlanctic Navies :

Scénario Arctic Action

Allemands :

- croiseurs de bataille classe Scharnhorst

Français :

- croiseurs de bataille classe Dunkerque
- croiseurs légers classe La Galissonière
- contre-torpilleurs classe Mogador, déjà mis en ligne.

Je trouve la lecture comparée des fiches des Scharnhorst et Dunkerque intéressante en terme d'architecture navale. Avec 6 000t de plus, les navires allemands sont, certes, mieux armés en nombre de tubes, notamment pour ce concerne l'artillerie secondaire et tertiaire, gagnent un (misérable) noeud de vitesse et disposent logiquement de plus de points de dommage. Mais les blindages se valent, et placeraient même les Scharnhorst en infériorité par rapport au Strasbourg, renforcé dans ce domaine, et l'artillerie principale des allemands est légèrement inférieure. Sachant que les croiseurs de bataille allemands étaient sensés répondre aux français, leur supériorité n'est pas évidente, notament faute de pièces d'artillerie lourde supérieure au 280mm que l'industrie ne pouvait alors pas fournir rapidement à la Kriegmarine.  Je crois d'ailleurs que le Scharnhorst et le Gneisenau avaient été conçus dès le départ de manière a pouvoir être rééquipés avec des pièces plus lourdes.



Dernière édition par Dominique Guillemin le Dim 2 Nov 2014 - 16:08, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur
Et le Scharnhorst n'a pas aimé l'artillerie principale du Duke of York il me semble.

Voir le profil de l'utilisateur
Oui, et surtout pas celles de 356mm du King George V, qui fait le gros du boulot (suppression de 2 tourelles sur 3). Le Duke of York écrase ce qui reste et les destroyers brit' achèvent le tout à la torpille (22 anguilles tirées) : résistant, le bestiaux !

Voir le profil de l'utilisateur
Il y a quelques années, le Duke of York était amarré sur la Tamise à Londres. La Passerelle recrachait sur les HP la bande sonore du combat...avec les décibels à l'échelle. On revivait exactement cela. Je me souviens particulièrement (en dehors du grondement des 3 batteries énormes) du compte-rendu final des destroyers : "She's sunk !" avec l'ordre qui suit d'aller chercher les survivants...

Voir le profil de l'utilisateur
De quel Duke of York parles-tu ? Parce que celui dela 2eGM a été ferrraillé depuis longtemps et je ne crois pas qu'il existe un navire de la RN qui porte ce nom actuellement. Tu as dû entendre cette bande sur le HMS Belfast, toujours ancré près de Tower Bridgeet qui participé à la bataille du Cap Nord.

Voir le profil de l'utilisateur
Ah, étonnant car les banderoles indiquait "HMS Duke of York".

Peut-être qu'ils avaient aménagé le Belfast pour une expo en mémoire du DoY ? Enfin, c'est loin tout ça, j'étais au Lycée.

Voir le profil de l'utilisateur
C'était bien le Belfast. Tu n'as rien perdu, c'est un beau croiseur lourd dans son jus !

Voir le profil de l'utilisateur
Ah certes, c'était un choli bateau Wink

Voir le profil de l'utilisateur
Je reviens de vacances bien méritées et découvre avec consternation les ravages de l'alcool au sein de ce forum.
Comment expliquer la présence du "White Enseign" à la proue du Graf Spee, si ce n'est par un excès de boisson ?
Pourquoi notre ami Dominique aurait-il évoqué - à tort, il n'y avait que le Duke of York - la présence du King Georges V à la bataille du Cap Nord s'il avait été sobre ?
Quelle raison l'aurait-il poussé à décrire - toujours à tort, mais c'est habituel chez cet individu - le "Belfast" comme un croiseur lourd alors qu'il est armé de pièces de 6 pouces, si ce n'est un penchant pour la bouteille que je qualifierais de forte gîte en raison des convictions maritimes de l'individu sus-nommé ?

O Tempora O Mores !

Voir le profil de l'utilisateur
Tu as raison, le Belfast est un croiseur léger : ses 11 000 et quelques tonnes m'ont induit en erreur.

Quand à l'erreur de pavillon, je l'ai corrigé, mais je ne vais pas mettre un nouveau fichier en ligne tous les quatre matins : je ferai un lot quand j'aurais plusieurs fiches à rééditer. Alors on s'adapte, môsieur Marlières, et on copie celui de la classe Scharnhost dans le fichier qui va bien.  Et on ne chouine pas dans les rangs !  

Je réflêchis à une modification des fiches après relecture hier des règles ASM de CaS. La place réservée aux armes AMS dans le modèle actuel est sans doute trop succincte : il faut plus clairement indiquer les "pattern" possibles, le type des armes (I, II, etc.) les DC consommées, etc. Il faudrait sans doute également indiquer l'angle de détection des sonars (sur le même plan que celui qui sert aux angles de tir de l'artillerie).  En revanche, je pense supprimer les quelques cases réservées aux mines et noter simplement la capacité d'emport de mines dans les notes : si, dans une partie, on doit jouer la guerre mines, ce sera plus que probablement à l'échelle opérationnelle, et ces fiches de bâtiments on une autre utilité.

N'hésitez pas à me faire part de idées ou demandes particulières.

De mon côté, je fais une demande à la cantonnade : je n'ai pas été f.... de retrouver les tables de grenades ASM dans mon exemplaires des règles et des annexes d'Atlantic Fleet. Quelqu'un peut-il m'indiquer où elles se trouvent dans un premier temps, et peut-être m'en faire un scan par la suite ?

Voir le profil de l'utilisateur
Dominique Guillemin a écrit:La place réservée aux armes AMS dans le modèle actuel est sans doute trop succincte : il faut plus clairement indiquer les "pattern" possibles, le type des armes (I, II, etc.) les DC consommées, etc. Il faudrait sans doute également indiquer l'angle de détection des sonars (sur le même plan que celui qui sert aux angles de tir de l'artillerie).  En revanche, je pense supprimer les quelques cases réservées aux mines et noter simplement la capacité d'emport de mines dans les notes : si, dans une partie, on doit jouer la guerre mines, ce sera plus que probablement à l'échelle opérationnelle, et ces fiches de bâtiments on une autre utilité.

A mon humble avis, tout dépend du type de scénarios que tu vas jouer.
Un thème tactique à vocation ASM étant à mon humble avis très difficile à mettre en place dans le cadre d'une partie traditionnelle (sur table, avec les joueurs face à face), il est probable que les parties pour lesquelles tu as créé ces fiches soient des combats de surface. Dans ce contexte, les armes ASM ne servent à rien, si ce n'est à faire exploser le navire qui les porte quand celui-ci est atteint par un coup (mal)chanceux. Il ne me paraît donc pas nécessaire de préciser tous les détails des armes ASM.

La lutte ASM est plus facile à intégrer dans une partie par correspondance. Dans cette modalité de jeu, la mise en page de la fiche navire a moins d'importance, et tu peux ajouter une page pour détailler l'armement ASM.

Voir le profil de l'utilisateur
Francis a écrit:A mon humble avis, tout dépend du type de scénarios que tu vas jouer.
Un thème tactique à vocation ASM étant à mon humble avis très difficile à mettre en place dans le cadre d'une partie traditionnelle (sur table, avec les joueurs face à face), il est probable que les parties pour lesquelles tu as créé ces fiches soient des combats de surface. Dans ce contexte, les armes ASM ne servent à rien, si ce n'est à faire exploser le navire qui les porte quand celui-ci est atteint par un coup (mal)chanceux. Il ne me paraît donc pas nécessaire de préciser tous les détails des armes ASM.

C'est ce que je pensais initialement. Mais il ya  le cas de parties à l'échelle opérationnelle où pourra toujours se présenter une rencontre avec soum.  Je me verrai bien arbitrer une parti sur l'opération MENACE (Dakar 1940), que j'ai déjà jouée avec les règle d'amirauté il y bien longtemps, par exemple. Je fais actuellement un essai de fiche intégrant les d'armes ASM et je le posterai bientôt. Il est clair que la partie "armement" des fiches de destroyers peut facilement être emcombrée !

De toutes façons, il y a d'autres problème que j'ai repéré au fur et à mesure que j'ai rédigée ces premières fiches (26 pour le moment avec les 6 qui vont suivre demain) et je vais faire une v.1.6 pour mettre à plat tout cela.

Voir le profil de l'utilisateur
Tiens, puisqu'il y a quelques posts on parlait du Belfast, je me suis intéressé à ses caractéristiques dans CaS, d'autant que son tonnage me paraissait bien lourd pour un CL. En fait, il n'a rien à envier à un CA "classique" de la génération juste avant la sienne, par exemple la classe York, que je connais bien pour l'avoir mise en fiche:

CA York : mise en service 1930,vit. 32nd, 6x203mm, blindage 6/4, 244 DP

CL Town (ex. HMS Belfast): mise en service 1939, 12x152mm, blindage 10/3 (notez la différence !), 283 DP

Bref, le seul avantage du CA sur le CL, ce sont ses pièces indivuellement plus lourdes, mais qui, deux fois moins nombreuses, projeteront finalement moins de ferrailles en l'air à la minute...et seulement à 5 000 yards de plus (30 000 contre 25 000). En fait, ce CL nouvelle génération a toutes les chances d'exploser un CA lancé seulement neuf années plus tôt.

Ce petit exposé appuyé sur les règles pour vous amener à l'idée suivante, sans doute peu originale mais rendu très frappante par la lecture précise des caractérisques des bâtiments : même si les bâtiments modernes qui s'affronteront durant la 2e GM surgissent des cartons des ingénieurs après le traité de Washington (dans les années vingt, donc) et que la configuration générale des navires va rester la même jusqu'à l'ère de la missilerie, j'ai l'impression qu'un nouveau seuil dans l'architecture navale est nettement franchi durant les années trente (après les accords de Londres en 1935 ? Ce serais logique puisqu'ils annulent de fait les formats définis à Washington). C'est aussi valable pour la Marine nationale, avec des CL classe La Galissonnière (1935) plus cuirassés que les CA classe Duquesne ou Suffren (1928 et 1930 respectivement). J'ai un bouquin qui s'intéresse spécialement à la course aux armements navals après Washington, mais je n'en connais aucun qui ait fait le même travail pour les années 1935-40 sous l'angle technique. Et vous ?



Dernière édition par Dominique Guillemin le Ven 7 Nov 2014 - 12:56, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur
Oui je suis d'accord avec toi, c'est assez frappant quand tu compares les navires des années 20 et les navires produits dans les années 30...et plus on se rapproche de 40, plus c'est puissant. Après c'est logique. Il y a des progrès dans les moteurs, permettant d'aller aussi vite mais en étant plus puissamment blindé et donc augmentation de l'artillerie etc.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum