L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Vae Victis n°121

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 3 sur 3]

51 Re: Vae Victis n°121 le Jeu 7 Mai 2015 - 23:38

C'est un nouveau système appelé "La Grande Tactique". Le Volume I est "Vers Cherasco - la bataille de Montenotte" qui reprend en fait l'ensemble de la campagne : Montenotte, Millesimo, Dego etc. Jusqu'à l'armistice de Cherasco.

J'en suis l'auteur.

Voir le profil de l'utilisateur

52 Re: Vae Victis n°121 le Ven 8 Mai 2015 - 1:22

Quel différence avec les Maréchaux sur le fond ?

Voir le profil de l'utilisateur

53 Re: Vae Victis n°121 le Sam 9 Mai 2015 - 2:47

L'emphase est plus importante sur le commandement et les interactions entre les troupes proches (capacités de réaction qui permettent aux troupes de ne pas sembler immobiles lorsqu'elles sont inactives). De même, les marches préalables au combat ont une importance primordiale, puisque la façon dont elles marchent au son du canon a une importance direct sur leur valeur au combat.

Les activations se font également par tirage de marqueur avec une relative priorité aux unités commandées.

Enfin, le brouillard de guerre est un poil plus poussé. Ah non, pas enfin. Enfin, il y a le moral des formations, qui va évoluer en fonction des combats, jusqu'à l'effondrement. Formations qui sont représentées par un pion de division et un pion de général, le tout planqués sur l'aide de jeu. Aucune division ou brigade détachée n'est jamais déployée sur la carte - donc jamais de pile.



Je disais que le commandement est encore plus important, il est en fait central. Le positionnement du général en chef est aussi important que la protection de ses lignes de ravitaillement. Et pour une troupe non commandée, le fait d'avoir un chef brillant change tout.

Avec le brouillard de guerre en place, le bluff est présent et la reco a son importance. La reco qui donne une vague idée des effectifs (cela peut être à plus ou moins 50%...) mais qui peut être contrée par de la cavalerie en écran. A noter que le joueur inactif peut effectuer une reco sur une force active approchant. D'autre part, une force avec de la cavalerie "voit" plus loin et peut réagir avec plus de préavis : reculer pour refuser la bataille, avancer pour prendre une meilleure position défensive...Sachant que toute réaction est sujette à l'initiative du général de division...

Enfin, même s'il y a des activations alternées, le fait de bouger en premier peut avoir une importance vitale...Par exemple, un joueur a l'initiative et active une force qui déclare un combat. Les unités ennemies attaquées ne pourront plus agir du tour (les unités ayant combattu ne peuvent plus agir du tour, quelque soit leur situation initiale).

Éventuellement, Chatmourai ou Mathocle pourraient donner leur avis...(P.E. Tamerlan, je ne sais pas s'il a eu beaucoup le temps de s'y mettre).

Voir le profil de l'utilisateur

54 Re: Vae Victis n°121 le Dim 10 Mai 2015 - 17:38

Bonjour à tous ,j'ai commencé une partie et j'en suis au tour 4 voici la situation:
malgré la supériorité des alliés le terrain est favorable à la défense (hydrographie et terrain difficile).
Les allemands reculent pied à pied avec quelques attaques locales usant quelque peut les alliés
les unités sPJ654 et 525-93 sont très efficaces en attaques car provoquent systématiquement une perte blindé aux alliés qq soit le résultat.
donc mef pour les chars alliés.
La météo ne permet pas l'appui aérien efficace aux alliés
l'extrème front nord allemand a reculé sur une ligne étroite Maison rouge/Jebsheim jusqu'au Rhin
Colmar ne sera pas pris facilement, vers Colmar les allemands ont établi une ligne de défense sur la rivière Fecht
Au sud les alliés ont progressé que de 15 km environ mais ont provoqué beaucoup de pertes allemandes, à ce niveau le front allemand discontinu risque de se rompre rapidement
A l'ouest le front allemand à été raccourci au niveau de Guebwiller afin de pouvoir prélever des troupes pour défendre le front sud.
pertes allemandes: 4 régiments + 1 unité antichar
pertes alliés 2 régiments
Donc la partie très intéressante continue, CR en fin de partie.
bonne journée thumbs up

Voir le profil de l'utilisateur

55 Re: Vae Victis n°121 le Dim 10 Mai 2015 - 17:40

jc70 a écrit:Bonjour à tous ,j'ai commencé une partie [...]
Hum... Ton message ne serait pas plutôt à mettre avec le sujet sur le VV120 ?

A+

JPI

Voir le profil de l'utilisateur

56 Re: Vae Victis n°121 le Dim 10 Mai 2015 - 17:42

mais oui je me suis trompé il s'agit en fait : du VV120 décidément je suis distrait scratch

Voir le profil de l'utilisateur

57 Re: Vae Victis n°121 le Dim 10 Mai 2015 - 22:42

VinceWG a écrit:L'emphase est plus importante sur le commandement et les interactions entre les troupes proches (capacités de réaction qui permettent aux troupes de ne pas sembler immobiles lorsqu'elles sont inactives). De même, les marches préalables au combat ont une importance primordiale, puisque la façon dont elles marchent au son du canon a une importance direct sur leur valeur au combat.

Les activations se font également par tirage de marqueur avec une relative priorité aux unités commandées.

Enfin, le brouillard de guerre est un poil plus poussé. Ah non, pas enfin. Enfin, il y a le moral des formations, qui va évoluer en fonction des combats, jusqu'à l'effondrement. Formations qui sont représentées par un pion de division et un pion de général, le tout planqués sur l'aide de jeu. Aucune division ou brigade détachée n'est jamais déployée sur la carte - donc jamais de pile.



Je disais que le commandement est encore plus important, il est en fait central. Le positionnement du général en chef est aussi important que la protection de ses lignes de ravitaillement. Et pour une troupe non commandée, le fait d'avoir un chef brillant change tout.

Avec le brouillard de guerre en place, le bluff est présent et la reco a son importance. La reco qui donne une vague idée des effectifs (cela peut être à plus ou moins 50%...) mais qui peut être contrée par de la cavalerie en écran. A noter que le joueur inactif peut effectuer une reco sur une force active approchant. D'autre part, une force avec de la cavalerie "voit" plus loin et peut réagir avec plus de préavis : reculer pour refuser la bataille, avancer pour prendre une meilleure position défensive...Sachant que toute réaction est sujette à l'initiative du général de division...

Enfin, même s'il y a des activations alternées, le fait de bouger en premier peut avoir une importance vitale...Par exemple, un joueur a l'initiative et active une force qui déclare un combat. Les unités ennemies attaquées ne pourront plus agir du tour (les unités ayant combattu ne peuvent plus agir du tour, quelque soit leur situation initiale).

Éventuellement, Chatmourai ou Mathocle pourraient donner leur avis...(P.E. Tamerlan, je ne sais pas s'il a eu beaucoup le temps de s'y mettre).

Intéréssant. J'ai toujours pensé que c'était l'échelle la plus intéressante pour le Napoléonien, donc avoir deux systèmes de jeux proches sur le thème, why not. Le seul hic, c'est que pour jouer en solo, c'est zéro...

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 3 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum