L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

[CR] Friedland 14 juin 1807

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 [CR] Friedland 14 juin 1807 le Ven 3 Avr 2015 - 22:24

Absent de ce forum depuis un certain temps (on ne peux être partout) je propose un CR sur Friedland.
Le matos est tiré du jeu "The coming storm" de Zucker ici: http://boardgamegeek.com/boardgame/67199/coming-storm
La règle utilisée est celle de Stumptner ici: http://www.ludistratege.net/fichierstrads/NLC203_fr.pdf
Comme j'applique la règle de Stumptner pour la première fois, ne soyez pas trop sévères avec les quelques erreurs que j'ai pu commettre ça et là. De toutes façons elles n'ont eu aucune influence sur l'issue de la bataille, puisque les mêmes erreurs ont été commises de chaque côté. J'ajoute que quand je les ai découvertes j'ai cessé de les commettre immédiatement. Rolling Eyes
Dernière précision: je n'ai pas joué la règle de démoralisation parce que Stumptner reprend le système de Zucker et que c'est en anglais non traduit et que ça m'a gavé au premier abord. Depuis j'ai compris (ce n'était pas si dur) mais ce sera pour une autre fois. Wink

Remarque liminaire : le système Stumptner avec carte et pions de Zucker fonctionne très bien. C'est fluide (contrairement à ce que j'ai pu lire ici ou là), sauf si l'on n'a pas l'habitude d'un système d'ordres qui oblige les généraux à avoir des missions pour agir, missions qui ont une définition précise, et qui exigent pour être modifiées de recevoir un nouvel ordre avec trajet à cheval d'un aide de camp et test de réception. Cela alourdit le jeu si l'on veut (raisonnablement) mais c'est le prix à payer pour rester historique car la chaîne de commandement de l'époque était très lourde à réagir. En gros je crois me souvenir qu'il fallait 2 heures pour changer la mission d'un CA. Bref passons à la bataille... Cool

Les Russes ont des pions soit marrons soit blancs, tout le reste est côté français avec des Saxons et des Polonais. Les pions gris sont saxons (alliés de Napo). Les pions rouges sont polonais (alliés de Napo).

Tour N°1:
06H00 à 07H00 du matin:

Nous sommes le matin du 14 juin 1807. Le généralissime russe Bennigsen, qui compte passer la rivière Alle au pont de Friedland, pour couper au plus court en direction de Koenigsberg où il compte devancer Napoléon, découvre sur les hauteurs à l'ouest de la ville les troupes françaises du maréchal Lannes. Le 13 au soir il a fait quelques prisonniers français dans Friedland dont les interrogatoires l'ont convaincu que les troupes ennemies qui sont là sont peu nombreuses, une flanc-garde probablement. Et ce n'est pas faux. Lannes ne dispose que de troupes inférieures en nombre à l'armée russe de Bennigsen. En effet son corps d'armée est de 20 000 hommes alors que l'armée russe compte 60 000 hommes. Bennigsen, qui pense que les Français sont encore moins nombreux que cela, décide de les bousculer afin de pouvoir faire passer l'Alle à son armée en sécurité et de continuer sa route vers le nord.

Bennigsen donne les ordres suivants à ses deux chefs de CA :
Bagration : ordre de marche puis d'attaque au sud du ruisseau du moulin.
Gorchakov: ordre de marche puis d'attaque au nord du ruisseau du moulin.

Bennigsen :

Lannes :


Les positions de départ de la bataille dans le jeu telles que dictées par Zucker dans ses instructions pour la bataille de Friedland:



Les mouvements à la fin de la première heure:


J'en ai bavé un max avec la foutue organisation hiérarchique de l'armée russe... :grr: Quel bor... J'ai dû télécharger un Odb de Nafziger pour avoir une vraie référence parce que le jeu de Zucker me semblait bizarre sur certains points. Je précise que je n'utilise pas les marqueurs d'activation prévus dans la règle de Zucker, je fais du "I go you go" (normal en solo), en respectant bien sûr les ordres écrits et les délais et tests de transmission d'ordres.
A suivre...

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Ven 3 Avr 2015 - 22:27

Tour N°2 :
7H00 à 8H00 du matin.

Les deux armées marchent vers leur destin... Gortchakov regroupe ses unités et pousse vers Hansfelde tout au nord.
Bagration de son côté fait la même chose mais au sud du petit ruisseau et prépare son attaque vers le bois de Sortlack et le village de Posthenen.
Lannes forme un front de Posthenen au bois de Sortlack.
Mortier, en accord avec Lannes, prend en compte le secteur nord de Posthenen.



Le Russe historique a beaucoup temporisé car il pensait Lannes faible et isolé. Dans ce jeu il attaque d'emblée et j'ai vu des CR de bataille sur ici-même sur Strat où le Français se fait étriller à Friedland à cause de cela, d'un Russe qui met le paquet d'emblée avec des Français qui n'arrivent que peu à peu. Donc rien n'est joué!  :wsp: Ceci dit la mise en place du jeu selon les instructions de la boîte donne un gros bordel dans les unités de part et d'autre et il faut réorganiser tout ça pour que chaque commandant de CA retrouve ses petits...

Si le Russe décide un repli derrière l'Alle c'est un aveu d'échec puisque Bennigsen voulait couper la grand boucle que fait la rivière vers l'est en passant à Friedland pour devancer Napo à Koenigsberg, qui est sa grosse base logistique qu'il faut préserver à tout prix.

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Ven 3 Avr 2015 - 22:27

Tour N°3 :
8H00 à 9H00 du matin.


Je rappelle que Bagration a reçu de Bennigsen un ordre de marche puis d'attaque* dans la foulée au sud du ruisseau du moulin et Gorchakov idem mais au nord du ruisseau.

* La règle de Stumptner autorise les ordres en séquence de ce type. Le passage de la marche à l'attaque se fait en entrant dans l'hex adverse ou à partir d'une ligne, ici c'est à partir de la sortie de Friedland.

Phase russe:
Du sud vers le nord, les Russes attaquent avec des "hourras" et en criant "vive Staline", euh.. nan je me trompe d'époque là... Embarassed Bref ils attaquent avec des succès divers. A l'extrême sud ils échouent et retraitent d'un hex en subissant une perte (pion retourné). Pour les deux brigades au-dessus ça donne match nul et les cavaliers (sous le général Sedmartsky) passent D comme désorganisé. Et un peu plus haut Bikov attaque Gency lui inflige une perte, et le repousse d'un hex. Là c'est un succès. Grrr... espèce de buveurs de vodka! :grr:

Au nord du ruisseau, le CA de Gortchakov fait mouvement pour préparer son attaque. A l'est de l'Alle le reste de l'armée russe marche vers Friedland.
L'unité russe D au sud réussit son test de moral et redevient valide.



------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Phase française:
Nos braves poilus de Lannes euh nos grognards d'Empire, un moment stupéfaits de tant d'audace, contre-attaquent. L'artillerie de Baltus à l'Est de Lannes ouvre le feu mais sans succès.
Une contre-attaque combinée et convergente de Harispe, Gency et Albert cause 4 pertes à Bikov et Rachmanov par une attaque frontale et de flanc. Le dé donne un 11... Wink Le choix d'une retraite volontaire (prévue dans la règle et diminuant les pertes de 50%) ne sauve pas la brigade Bikov qui est éliminée (2 pertes) mais permet à Rachmanov de se sauver du désastre moyennant le recul de 1 hex.

Nota: j'ai modifié la règle de Stumptner sur un point: la mission "défense" d'une unité. J'autorise pour ma part les contre-attaques locales du défenseur dans sa ZdC (infanterie) et dans un rayon de 2 hex. (cavalerie) mais sans poursuite pour cette dernière.

Le maréchal Mortier qui est arrivé, s'entend avec Lannes pour regrouper ses unités et attaquer au nord de Posthenen, vers Heinrichsdorf. Mission: attaquer Heinrichsdorf et le défendre ce qui permettra de verrouiller le passage vers le nord des Russes et de les coincer autour de Friedland.

Fin du tour 3.


A l'Ouest, le reste de l'armée française marche vers Posthenen.
Pour l'instant le Français est coincé entre les deux bois et ne peut déboucher faute d'effectifs suffisants. Le Russe est en supériorité numérique et en profite.

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Ven 3 Avr 2015 - 22:28

Tour N°4 :
9H00 à 10H00 du matin.


Phase russe:
Au sud du ruisseau du Moulin, le CA de Bagration continue ses attaques:
L'unité russe la plus au sud, Bestuchev teste sa confiance car elle a subi une perte précédemment et qu'elle est en ordre d'attaque. Elle réussit le test et peut continuer donc sa mission d'attaque, qu'elle aurait dû arrêter dans le cas contraire.

Plus au nord, le Russe bombarde ensuite avec son artillerie ce qui échoue sur la brigade française Baltus (Glukhov a tiré) mais cause 1 perte à la brigade Veaux causée par l'artillerie de Beil. Là j'ai commis un oubli, au lieu de retourner le pion de Veaux j'aurais dû le passer en D comme désorganisé, car la première perte par l'artillerie est sanctionnée ainsi dans la règle. Tant pis c'est trop tard.

Ensuite nos moujiks assoiffés de sang se ruent à l'attaque en criant "Vive la Sainte Russie et notre Tsar Alexandre" ! :hein:
Du sud au nord Bestouchev rate son attaque sur Ruffin (match nul sans perte ni recul).
Baggovut par contre se rue sur la pauvre brigade Conroux et la balaye littéralement, Conroux éliminé! Nota: dans le jeu les unités éliminés ne sont pas détruites mais sont hors de combat et sortent de la bataille et pourront être ralliées de nuit éventuellement.

Une charge de cavalerie menée par le général Sedmartsky avec la brigade LvowII frappe la brigade française Coehorn qui n'est pas en forêt mais en terrain découvert mais protégée par un ruisseau. Coehorn réussit son test moral et passe en carré, ce qui réduit la force de la charge de 50%, compensé par le fait que Coehorn ne peut riposter qu'à 50% de sa force. C'est la règle pour la biffe ou l'artillerie qui subit une charge de cavalerie. La charge rate et la riposte de Coehorn est rude: dé=10 soit 1 perte pour le Russe qui recule de 1 hex et passe D. Nota: La cavalerie passe toujours D après une charge, réussie ou ratée. Bravo à nos grognards de Coehorn qui ont réagi avec fermeté et professionnalisme! Smile

Juste au nord Tchoglokov et Rachmanov attaquent les brigades françaises Harispe et Gency. Match nul sans perte!
Toujours du sud au nord la brigade française Albert (sous l'artillerie de Baltus) subit 2 pertes et inflige 1 perte aux Russes Egr (sous artillerie Glukhov). Le joueur russe choisit l'option retraite involontaire et teste son moral qui est OK. Le Français rate son test (dé=6) et prend 100% de pertes et est éliminé. Le Russe prend 1 perte (pion retourné).



Petite explication sur la règle de Stumptner concernant les assauts d'infanterie:
Dans la vraie vie les troupes se battent, et soit mènent le combat jusqu'au bout soit reculent. On comprendra que dans le premier cas les pertes soient plus fortes que quand on a reculé. La règle simule ça intelligemment de la façon suivante: on jette les dés avec modificateurs de part et d'autre pour obtenir le résultat du combat et les pertes des deux côtés. S'il n'y a pas pertes c'est le nul. S'il y a pertes, pour simuler le cas où l'un des deux adversaires a reculé avant le terme du combat, le joueur désigné par la règle (l'attaquant ou celui qui n'a pas d'artillerie) choisit l'option "retraite volontaire". Cela réduit les pertes de 50% (des deux côtés) et celui qui a décidé la retraite volontaire recule obligatoirement de 1 hex.
Pour simuler le cas où aucun des adversaires n'a voulu reculer et a combattu jusqu'au bout, le joueur désigné par la règle (l'attaquant ou celui qui n'a pas d'artillerie) choisit l'option pas de retraite. Les pertes dans ce cas sont infligées à 100% des deux côtés. De surcroît un test moral a lieu pour chaque joueur ayant subi des pertes et s'il rate il y a en plus un "recul involontaire" de 1 hex, s'il réussit l'unité reste sur place. Le 2° joueur ne teste pas si le l'autre camp a raté son test et retraité.


Dans le cas précédent le Russe, qui choisit en premier car les deux côtés ont de l'artillerie et c'est lui l'attaquant, le Russe donc qui est malin, a choisi l'option retraite volontaire pour maximiser les pertes du Français qui sont de 2 (pion retourné 2 fois = élimination) alors que les siennes sont de 1 (pion retourné). Ah ces buveurs de Samovar... Rolling Eyes

Au nord du ruisseau du Moulin, le CA de Gortchakov continue ses attaques:
La brigade d'infanterie de Ushakov attaque les cavaliers de Grouchy et de Fresia dans les bois. Drôle d'idée... Mais ça marche avec Fresia qui est éliminé et Grouchy qui doit reculer de 1 hex (retraite involontaire et test moral raté).

La cavalerie de LvowII au sud rate son test moral et reste D.

Fin des combats côté russe. 2 brigades françaises éliminées contre 0 chez les Russes... :siffle:

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Phase française:
Notre brave Lannes et notre brave Mortier travaillent main dans la main pour bloquer les assauts furieux des Russkofs. Pas facile... :wall:

Ney, qui est proche, arrive à la tête de son CA. Il reçoit consigne de Lannes de venir le renforcer en défense sur la partie sud du front du village de Posthenen au bois de Sortlack. Ney accepte cette "consigne" et accourt au secours de Lannes qui sent qu'il a besoin d'un coup de main. La Garde et le CA de Victor sont encore à distance: 8 km pour la Garde et 12km pour Victor. Arriveront-ils à temps? Shocked

Lors des tirs d'artillerie qui précédent les assauts l'artillerie de Baltus échoue tandis que celle de Rés. cause une perte à l'infanterie russe d'Engelhardt (sous Beil), qui passe D.

Lors de la partie assaut, que voit donc Lannes perché sur son beau cheval blanc? Very Happy Il nous répond: « Je ne vois rien que le soleil qui poudroie, et l’herbe qui verdoie ». Euh télescopage temporel causé par un trou de vers, mille excuses passons... :wsp:
Il voit notre brave Ruffin qui attaque Bestuchev et qui l'élimine... Ah les braves gens! :yeah:
Il voit Navelet et Coehorn qui font chou blanc dans leur assaut contre Baggovut.

Il voit aussi Harispe et Gency (y a le pion de Pouilly venu dessus après coup) qui se prennent un grosse claque dans leur assaut contre Tchoglokov et Rachmanov. Le dieu dé des Russes sort un 12 ce qui associé à un PF de 8 cause 4 pertes... Wouaw... Bref retraite volontaire du Français qui réduit les pertes de 50% mais qui n'empêche pas Gency d'être éliminé et Harispe de subir une perte. Aïe. Sad

De leur côté Baltus et Veaux cherchent des noises à Glukhov (ah ces noms russes...) et font match nul.

Enfin Grouchy décide de frapper un grand coup aidé en cela par Thielmann empilé sous lui et en coopération avec la pile 2nd et Beaumont juste au Sud. Tout ça contre ce sacré Uschakov qui les a fait reculer précédemment. Résultat Grouchy gagne! 1 perte chez les Russes qui retraitent volontairement ce qui les met à 0 perte mais les oblige à reculer de 1 hex. Grouchy et Thielmann avancent d'un hex.

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Ven 3 Avr 2015 - 22:28

Tour N°5 :
10H00 à 11H00 du matin.


Phase russe:
Les ordres de Bennigsen sont inchangés. Les deux cdts de CA Bagration au sud et Gortchakov au nord attaquent les Français à l'ouest.
Deux unité russes qui ont subi des pertes précédemment et qui ont une mission d'attaque doivent tester leur confiance. Lvow II et 1°Egr ratent leur test de moral. Du coup ils ne pourront attaquer durant ce tour.

Puis ce sont les gros canons russes qui donnent de la voix mais sans mal pour les Français. Smile Quand la fumée se dissipe, l'on voit les escadrons russes charger au trot contre Grouchy et Thielmann au nord. Quand la mêlée prend fin les Russes d'Ouvarov reculent avec 1 perte. Il est bon ce Grouchy hein? :clap:

Ces préliminaires étant acquis, l'armée russe se met en mouvement avec une lenteur majestueuse au son des cornemuses, nan ça c'est les Rossbifs, au son des tambours. :aie:

Puis ce sont des assauts furieux qui se succèdent du sud au nord: Baggovout échoue contre Ruffin. Sukin II élimine le français Navelet mais doit reculer de 1 hex. :wsp: Bref les assauts suivants causent l'élimination de Pouilly (F), provoquent une perte chez Polenz (F) qui doit reculer, ce qui provoque une violation des règles d'empilement et entraîne le statut D pour les unités Polenz, Sokolnicky et Kosinski (F). C'est le b... chez nos alliés polonais! Shocked Les Russes en profitent sournoisement pour avancer d'1 hex en catimini... :siffle:



Le reste des combats est à l'avenant: 1 perte de chaque côté chez Vedel et Titow II, et élimination de Ouvarov (R) et Thielmann (F) lors d'un combat au Nord.

Ouhais, ça ne se présente pas très bien pour le camp français. Bennigsen tire le bénéfice d'avoir attaqué d'emblée en profitant de sa supériorité numérique. En effet ses unités sont au départ plus nombreuses au bon endroit et en prime ses renforts sont plus proches et arrivent plus vite que du côté français. Pourquoi temporiser? C'est comme le maréchal Ney aux Quatre Bras, du tempo du tempo...

Quelle va être la riposte côté français? confused

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Ven 3 Avr 2015 - 22:31

Je précise que j'ai utilisé les ordres écrits, car j'aime bien. C'est rapide si on fait court et précis. De toutes façons la règle de Stumptner précise la signification et les limites de chaque mission. On ne peut pas se lancer à l'attaque sur 3 hex de portée avec une mission de défense... Whistling

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 10:57

Phase française:
Les ordres sont les mêmes pour Lannes: défendre.

Ney approche avec son CA, et Lannes lui a "demandé" (il n'a pas d'ordres à lui donner) de l'aider à défendre de Posthenen au bois de Sortlack. Ney accepte en recevant l'aide de camp de Lannes sur la route. La transmission est immédiate grâce à la route et le test de conformité passe haut la main (dé à 9).

Mortier quant à lui sent que son ordre d'attaque n'est plus de saison. Il décide de prendre l'initiative locale de le transformer en ordre de défense. Le test réussit avec un dé qui pour lui aussi s'arrête sur un 9... Smile

L'artillerie française frappe les lignes russes et cause une perte chez Titov II qui est éliminé. Hum, adroits ces artilleurs!
Colbert, magnifique cavalier d'Empire, charge la batterie d'artillerie Beil mais sans succès. confused

Mouvements: Napoléon arrive au village de Posthenen! Il a fait plus vite qu'historiquement en laissant sa Garde derrière lui car il sent que ça sent le roussi... :siffle: Tandis qu'il est mis au courant de la situation par Lannes et Ney, il observe les assauts français: Au sud Ruffin fait match nul sans pertes contre Baggovut. L'attaque de Harispe et Coehorn contre Rachmanov tourne au vinaigre. Harispe est éliminé et Russes et Français retraitent de 1 hex.

Wattier et Latour chargent Satviski et Mazowski et les pertes sont lourdes (2+2) des deux côtés. Les Français retraient de 1 hex.
Pour le reste, le russe Uschako prend une perte au nord car il vient d'être sabré par Grouchy. Quant on vous dit qu'il est bon celui-là... Rolling Eyes

Je me rends compte que depuis le début je fais charger la cavalerie dans la phase "assaut" alors qu'elle est sensée avoir chargé dans la phase "charge" de la règle. Mais en fait on peut! :lol: J'ai relu la règle concernant la phase assaut... La cav. qui n'a pas chargé auparavant et qui se trouve en ZdC adverse et qui a un ordre d'attaque doit participer aux assauts de l'infanterie. Simplement elle doit faire un assaut avec un force réduite de 50% dans ce cas là. :rules: Je comprends mieux à présent que l'on puisse empiler infanterie et cavalerie.
Mais j'ai fait pareil des deux côtés, donc c'est sans effet sur la bataille. Wink Je vais à l'avenir revenir à la règle sur ce point. En prime j'ai oublié de mettre D à Colbert après sa charge de cav. comme c'est prévu.

Récupération générale des unités D: Les Russes Lvow II et Engelhardt passent le test avec succès, ainsi que les français Sokolnicki et Polenz. Kosinski rate et reste D.



A tire info les pertes des deux côtés, françaises en haut et russes en bas:


Fin du tour 5

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 10:58

Tour N° 6 :
De 11h00 à 12h00 :


Phase russe :
Le généralissime russe Bennigsen est monté dans un clocher de la ville de Friedland pour mieux voir le terrain. Pas bête...  :siffle:  Et que voit-il notre général du haut de son clocher en pointant sa lunette? Il voit qu'il y a nécessité de renforcer l'attaque au sud du ruisseau du Moulin d'une part et d'autre part de positionner en zone plus centrale la Garde Impériale russe qui est en réserve de la République, euh non de l'Empire...

Du coup Bennigsen pond deux ordres :
- A Olsufief-III qui commande la 14° Div d'infanterie jusque là en réserve : Attaquer au sud du ruisseau du Moulin sous les ordres de Bagration. La transmission est immédiate et le test de conformité de l'ordre donne un tour de retard. Ordre exécutable donc au tour 7.
- A Bagration pour la Garde Impériale qu'il commande : Lui faire faire mouvement vers le nord jusqu'à l'ouest de Friedland (hex 2021 à 2121). Ordre reçu immédiatement (moins de 3 hex.) et conformité raté : + 1 tour. Exécutable au tour 7.

Les tests de confiance je le rappelle concernent les unités en attaque qui ont déjà subi une perte, pour voir si elles sont toujours vaillantes pour exécuter leur mission d'attaque.   Rolling Eyes
Sur les 6 unités russes concernées seule la brigade Uschakov rate le test ce qui suspend donc son ordre d'attaque. Elle va rester passive durant ce tour.  Rolling Eyes

L'artillerie russe ouvre le bal en fanfare en éliminant la brigade française Veaux et en désorganisant l'artillerie de Baltus. Elle récidive sur Colbert qui prend une perte. Houlà, ils sont précis les artilleurs russes...   :siffle:

Les canons ayant ouvert la voie, voici que s'élancent les cavaliers russkofs de Lambert et Kollogribov qui font de grands moulinets avec leurs sabres et crient comme des possédés. Mouhais... Nos braves cavaliers de Grouchy et de la brigade 2nd ne s'en laissent pas compter et repoussent les Russes avec une perte. Non mais !   Wink

Après avoir fait mouvement, les unités russes qui n'ont pas chargé ni bombardé passent à l'attaque durant la phase assaut : Cela donne lieu à pas moins de 7 affrontements différents ! La bataille fait rage là, on peut le dire...

Au sud Ruffin le Français repousse l'assaut de Baggovut, le fait retraiter et lui cause 1 perte.
Tchoglokov et Rachmonov remettent ça contre la brave brigade Ruffin et font match nul, une perte partout mais Tchoglokov doit retraiter de 1 hex. Sacré Ruffin va...

La batterie française de Baltus se voit éliminé dans une confrontation avec LvowII, SukinII, Glukhov et 1°Egr mais élimine la biffe de SukinII. On meurt mais avec panache chez Baltus... Du coup les Russes avancent et Napoléon et Lannes doivent fuir et se réfugier au sein d'unités amies. On a eu chaud !   Shocked

Un peu au nord les choses ne vont pas mieux car la brigade de cavalerie de Colbert est éliminée et les Russes (Beil notamment) avancent.



Les fantassins russes de Netting, appuyés par l'artillerie de Left osent s'en prendre aux cuirassiers de Nansouty aidés d'une unité de cavalerie sans nom... Résultat, ils prennent une perte et reculent de 1 hex. Hélas les cavaliers français sans nom sont éliminés au passage.

Je passe sur le combat suivant qui est nul pour en venir à l'attaque de Engelhardt et Uschakov qui cible les unités françaises 2nd artillerie et les cavaliers de Grouchy. Résultat 1 pertes chez les Français mais 2 chez les Russes, qui choisissent de reculer de 1 hex, ce qui réduit leur perte à 1 et se traduit par l'élimination de Uschakov. Côté français 1 perte déduite de 50 % ça fait zéro perte.

C'est la fin de la phase russe. Aïe, on a abandonné le village de Posthenen et en gros on est sur le reculoir côté français...   Comment va réagir Napoléon?   Whistling

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 10:59

Phase française :

Napoléon est donc arrivé sur place. Il voit de son œil perçant que la situation est grave mais pas désespérée comme on dit.  :gratte:  Son intention de manœuvre est la suivante : Dans un premier temps défendre sur le front actuel du bois de Bothkeim au bois de Sotlack (ligne à défendre les extrémités Est des bois) village de Posthenen inclus, en renforçant les lignes grâce à l'arrivée du CA de Ney. Puis, dans un deuxième temps attaquer quand la Garde Impériale et le puissant CA de Victor seront là tous les deux.  
Hum, qu'est-ce qu'il a derrière la tête le Napo ???   Whistling  Dans un autre espace temps je croyais qu'il avait débordé par la droite moi, et avec Ney...

Voici ses ordres :
L'Empereur maintient leurs ordres de défense pour Lannes et Ney. Bon... Rolling Eyes
Pour Bessières, qui commande la Garde, il devient « Commandant d'aile », (cf. la règle)  ce qui le rend indépendant. Sa mission : marcher puis attaquer ! Marcher (c'est déjà le cas) par la route qui traverse le bois de Bothkeim, le traverser, puis attaquer par le nord vers le sud-est et s'emparer des villages de Hansfelde et Heinrichsdorf en devenant ainsi l'aile gauche de l'armée. L'ordre est reçu de suite vu la distance séparant les deux chefs et le test de conformité est ok avec un majestueux coup de dé à 10. Normal c'est la Garde quand même...   :clap:

L'objectif de Napoléon est de couper la retraite vers Koenigsberg à tout ou partie de l'armée russe.

Victor, qui commande un puissant CA a son ordre de marche jusqu'aux abords de Posthenen, Napo n'y change rien pour l'instant.

Les tests de confiance sont sans objet vu la mission de défense donnée aux troupes françaises au contact. Ils ne concernent que les troupes en attaque ayant déjà subi une perte.
L'artillerie française ne tire pas, non qu'elle manque de munitions, et  la cavalerie ne charge pas non plus bizarre... La CGT vient d'arriver sur place et la grève fait rage. Non, en fait ce n'est pas pertinent de bombarder ni de charger pour l'instant. Aussi je me disais...   :siffle:



Après avoir fait mouvement, les unités françaises livrent 2 assauts :
Maucune et Coehorn s'en prennent à Rachmanov, l'oblige a reculer de 1 hex. en lui causant une perte. Les Français avancent d'autant. Bien joué les petits gars...  Smile
Les Polonais de Kosinski et aussi Roguet attaquent ensemble la brigade LvowII, lui causent 1 perte avec recul de 1 hex. Avance française d'autant. Re-bien joué !   Smile
Du coup le front Sud est rétabli sur la ligne du ruisseau qui borde à l'Est le bois de Sotlack. Une bonne chose de faite.

La récupération des unités D réussit pour Kosinski (Polonais) et Kologribow (russe), mais rate pour les unités russes LvowII et Lambert.

Fin du tour 6.

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 11:01

Tour N° 7 :
De 12h00 à 13h00 :


Phase russe :
Bennigsen ne change rien aux ordres précédents à la Garde Impériale russe ni à la 14° DI d'OlsufiefIII.

Par contre il change l'ordre actuel de Gortchakov (qui agit au nord du ruisseau du Moulin) en lui enjoignant de défendre la ligne  bois de Bothkeim village de Schwonau en détachant une partie de ses forces pour faire face à l'irruption des Français au Nord.  :papy: Pour le reste du front Gortchakov a pour mission de passer à la défensive.  :siffle:
L'ordre est reçu de suite et le test de conformité ayant réussi il devient exécutable immédiatement.

Les tests de confiance sont OK pour 5 unités sur 7. Staviski et Beil (côté russe) ratent leur test et vont rester sans ordre ce tour. Bande de ramiers va...  Whistling  

L'artillerie russe, qui a bien donné le tour précédent ne se manifeste pas, ni les cavaliers, faute d'opportunité.
Les mouvements ordonnés au tour précédent ont lieu pour la Garde russe, la 14° DI et le reste des unités.

Le assauts russes sur ce tour sont moins nombreux vu la situation.
Au Sud, Baggovut échoue dans son attaque de Ruffin en prenant une perte suivi d'un recul de 1 hex. Ruffin n'avance pas.
Par contre Rachmonov et Tchoglokov réussissent leur assaut contre Maucune et Coehorn en leur causant une perte suivie d'un repli. Les Russes n'avancent pas.
Glukhov et 1Est Egr attaquent les défenseurs du village clé de Posthenen qui sont les brigades Marcognet et Brun. Résultat, 1 perte mais pas de recul chez les Français, le village est sauvé ! Ouf, ça a tenu à un fil là !   :siffle:

Au nord du ruisseau pas d'assaut.



Les 4 pions russes au nord sont des Cosaques, sans valeur de combat, ils ne servent que pour le jeu opérationnel ou avec mouvements cachés, j'aurais dû les virer dès le départ.

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 11:03

Phase française:

Ordres inchangés pour Lannes Mortier et Ney : défendre.
Pareil pour Bessières et la Garde : attaquer à partir du nord du bois de Bothkeim  vers le sud-est et s'emparer des villages de Hansfelde et Heinrichsdorf.

Napoléon donne à présent un nouvel ordre à Victor : Après votre marche d'approche, quand vous aurez atteint la ligne bois de Bothkeim Posthenen, attaquer entre ce bois et le village en direction de la ligne qui va de Friedland à Heinrichendorf, en gardant le ruisseau du Moulin sur votre droite. L'ordre est reçu de suite (proximité des chefs) mais le test de conformité se passe mal et cet ordre ne sera exécutable qu'après un jet de dé réussi de 4 à 6. Grrrr... Sacré Victor, c'était pourtant clair non ?   Aga aga

L'idée de Napoléon : Faute de pouvoir réaliser le débordement historique par la droite (qui n'aurait aucun sens car le village de Heinrichsdorf n'est pas tenu) on va percer au centre pour couper la retraite à l'aile gauche russe.

Bref médusée sans doute par le raté de Victor, l'artillerie française reste coi.  Shocked

Par contre les cavaliers partent charger les sombres légions de Mordor alias l'empereur Alexandre 1° qui aurait trempé dans l'assassinat de son paternel à ce qu'il se murmure dans les sombres forêts moscovites. Mais tout ça ne nous regarde pas...   Whistling

La charge des lourds cuirassiers de Nansouty tombe comme la foudre sur Beil et Pahlen qui prennent 3 pertes et sont éliminés ! Il ne fait pas dans le détail notre brave Nansouty...  :wsp:  La brigade Nansouty passe D (c'est obligé après une charge) et regagne son point de départ.

La charge de cavalerie combinée de Wattier et de Latour contre Staviski et Mazowsky (ce dernier frappant de flanc) obtient un résultat mitigé. Chacun reste sur ses positions en déplorant une perte.

Lors des mouvements français suivant Napoléon rejoint le QG de Victor. Le Napo se dit qu'il vaut mieux être en face à face pour bien expliquer son plan à Victor. Wink

Les assauts d'infanterie qui suivent, lancés par Beaumonet et Vedel aidés par Grouchy causent 1 perte aux Russes de Levitski tandis que Kutaisov s'en sort bien.

Au nord du bois de Bothkeim, la brigade Savary de la Garde Impériale n'a qu'à approcher des cavaliers de Korff pour que ces derniers prennent la poudre d'escampette. La règle autorise les cavaliers a reculer de 1 hex devant l'infanterie en attaque. Mouhais, elle a bon dos la règle, bande de couards !   :mad:

Nansouty côté français et Lambert côté russe abandonnent leur statut D.  



Bilan des points de perte : 35 côté français et 36 côté russe. C'est kif kif côté pertes jusqu'ici!

Note: Je n'ai pas joué la démoralisation car je n'ai rien compris à cette règle. D'abord je n'ai pas trouvé la règle concernant ce point. Puis je l'ai trouvée dans le manuel de Zucker. En fait Stumptner se contente de reprendre à son compte le système du dit Zucker, qui est écrit dans une langue bizarre que l'on ne parle pas chez nous... :wsp: Bon je déconne.  Smile J'ai traduit le morceau de règle mais le jeu est fort avancé et je ne vais pas introduire un nouveau truc maintenant.   Rolling Eyes  

Fin du tour 7.

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 11:05

Tour N° 8 :
De 13h00 à 14h00 :

Phase russe :


Les ordres du généralissime Bennigsen sont inchangés. On défend au nord avec Gortchakov et on attaque au sud avec Bagration, la Garde Impériale restant en réserve. Il a raison le bougre, ordre et contre-ordre égale désordre!  Very Happy

Toutes les unités russes réussissent leur test de confiance.

Voyant cela, les bouches à feu popov font entendre leur grosse voix de basse, genre Ivan Rebroff, causant une perte à Delbassé (sous Seroux) ainsi qu'à la brigade Beaumont à l'est de Mortier. Nansouty lui passe au travers des boulets lancés par les canons de Left.... Ouf, j'en ai besoin des "gros talons" de Nansouty moi!  :yeah:

Les cavaliers russes restent coi et après mouvement, voici que c'est au tour des braves biffins moujiks de lancer leur assaut en tapant sur le sol avec leurs lourdes bottes.
Toujours du sud au nord, Maucune et Ruffin font jeu égal avec leurs assaillants et tout se termine par une retraite de Alexiev et de l'inévitable Baggavut (encore là lui?) qui reculent vers le général Markov qui passait par là et qui en profite pour leur passer un savon mérité!   Rolling Eyes

Rachmanov et Tchoglokov se font prendre à leur propre jeu par Coehorn et Polenz et doivent retraiter pour éviter une perte. Markov et LvowII ont la mauvaise idée de s'en prendre à Roguet et Kosinski et le premier doit retraiter tandis que le second est éliminé. Bonne séquence là...   Cool  

Je passe sur les assauts de Gluckov et de Mazowski contre Marcognet et Seroux, qui ne donnent rien.
Par contre ce sournois de Zapolski prend en traître le cavalier Latour qui se trouve éliminé... Ouch...  Shocked
Heureusement Netting le russe, veut tailler des croupières aux cuirassiers de Nansouty et mal lui en prend car il se trouve éliminé. Voilà, c'est bien fait, fallait pas venir chatouiller la grosse brigade de cuirs!  Wink  

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 11:06

Phase française:

Napoléon donne un nouvel ordre à Mortier afin qu'il puisse épauler l'action future de Victor. Attaquer vers l'est avec comme objectif la route de Hansfelde à Heinrichsdorf villages exclus. La réception de l'ordre est dans le tour, mais le test de conformité rate avec un R4. Il lui faudra tester à chaque tour et réussir un 4-6 au d6 s'il veut réussir son test. Encore un jeunot d'aide de camp qui aura confondu sa droite avec sa gauche...   :mad:  

Par contre Victor réussit cette fois son test de conformité avec un 5 au dé. C'est important car vu la force de son CA, Napo compte vraiment sur lui!   :clap:

C'est au tour des cavaliers sur leurs chevaux bigarrés de lancer une charge au son des trompettes, Nansouty en l’occurrence. Il élimine les artilleurs russes de Left. Bien joué les gros c... euh les cuirassiers aux belles cuirasses brillantes!   :siffle:   Nansouty en profite pour avancer.  Et puis passe "D" comme il se doit dans la règle.

Les cavaliers de Grouchy et de Beaumont chargent Kutaisov et Levitsky mais mal leur en prend car Beaumont est éliminé.

Après avoir fait mouvement, les assauts d'infanterie française commencent:
Les fantassins de Frère perdent un pas mais éliminent Zapolski et causent une perte à Yermolov. Pas mal du tout!   Rolling Eyes
Au nord, la Garde Impériale entre dans la fournaise, de son pas lent et assuré, au son des tambours qui battent la charge. La brigade Savary aidé de celle de Soules fait match nul (une perte partout) avec les Russes de Lambert et de Korff. Mouhais... Et oh les anciens, faudrait peut-être se remuer un peu et justifier la réputation de la Garde hein?   Whistling
Par contre Dorsenne et Couion, sous la direction de l'excellent mais un peu caractériel général Bessières,  :wsp: éliminent Engelhardt en subissant une perte au passage (chez Couin). La cavalerie de Walther charge Right et lui cause une perte. J'aurais dû faire charger Walther plus tôt mais bon...   Embarassed

Je me rend compte que je fais charger Nansouty une 2° fois et idem pour Grouchy j'étais fatigué là ou quoi? Bref cela cause l'élimination de Yermolov mais Nansouty doit retraiter par test de moral raté.



Grosso modo on assiste à un combat d'attrition entre deux forces égales en attendant la venue de Victor qui devrait changer la donne, du moins on l'espère côté français... Napo a fait donner sa Garde (pour obliger le Russe à dégarnir son centre vers lequel il veut lancer Victor) mais Bennigsen garde encore la sienne en réserve.

Fin du tour 8.

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 11:07

C'est tout pour l'instant...

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 14:20

Salut Jojo,
Très beau et bon CR.
Très jolie carte...

Je dois avouer que je trouve un peu bizarre l'échelle de jeu : entre le grand tactique et l'opérationnel.
On ne sait pas si on rejoue une bataille ou une campagne...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.kronoskaf.com/syw/

16 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 15:16

Fred59 a écrit:Salut Jojo,
Très beau et bon CR.
Très jolie carte...

Je dois avouer que je trouve un peu bizarre l'échelle de jeu : entre le grand tactique et l'opérationnel.
On ne sait pas si on rejoue une bataille ou une campagne...
C'est amusant de jouer à ce type de jeu car c'est fluide et le système d'ordres est très bien fait. Mais je partage ton avis: Le 500m pour de la bataille napo ça fait un peu "aseptisé". Jouer les formations des bataillons/régiments, les tirailleurs, les tirs différentiés selon les calibres des canons, les tirs à boulet ou à mitraille, etc. tout ça n'est pas possible et ça me manque quand je joue à cette échelle... Je ne m'en suis pas trop rendu compte au début mais avec le recul c'est devenu évident pour moi. Ceci dit la règle de Stumptner est très bien conçue et représente un compromis historicité/jouabilité tout à fait remarquable pour du 500m. On est très loin du pousse pion.
Il est vrai qu'au départ ce genre d'échelle a servi à faire de l'opérationnel et pas du tactique.
Ah pour le tactique à haute saveur d'époque, la NBS avec ses hexagones de 180m, ses belles cartes et sa règle d'enfer, c'est autre chose... thumbs up

Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 15:35

Le fait d'avoir des unités d'artillerie séparées m'étonne un peu à cette échelle...
Que simulent les pions exactement ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.kronoskaf.com/syw/

18 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 15:57

Fred59 a écrit:Le fait d'avoir des unités d'artillerie séparées m'étonne un peu à cette échelle...
Que simulent les pions exactement ?
Je ne sais pas, ce n'est pas précisé dans la règle de Zucker pour l'artillerie. Les pions d'arti ont une force de combat qui va de 1 à 3.

Voir le profil de l'utilisateur

19 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 16:13

Mmmh, la carte est franchement pas la plus belle de la série pourtant Wink mais le matériel reste franchement agréable...même si bon, les pions sont bofs.

Voir le profil de l'utilisateur

20 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 18:36

Tour N° 9 :
De 14h00 à 15h00 :

Phase russe :

Benningsen ne change rien à ses ordres précédents.
La brigade Markov rate son test de confiance et ne sera donc pas dispo pour attaquer lors de ce tour. Du doute, du doute, y a trop d'intellos dans cette brigade, faut en virer quelques-uns mister Bennigsen, conseil d'ami...   Rolling Eyes

L'artillerie russe ouvre le bal de ce tour et cause une perte aux cavaliers de Walther. Non mais attends, ils tirent sur la Garde Impériale ces gougnafiers...    affraid  
Les cavaliers russes n'ayant pas d'opportunité ne chargent pas.
Heureusement les infatigables fantassins moujiks, nourris aux tubercules tirés de la terre et arrosés de vodka bon marché ont du cœur au ventre eux, c'est pas comme ces efféminés de cavaliers nobles...  Whistling

Bref les brigades Alexiev et Baggovut lancent un assaut furieux et causent l'élimination de Maucune et le recul de 1 hex de Ruffin. Ouch!    Shocked
Heureusement que Coehorn et Polenz résistent bien aux attaques de Rachmanov et de Tchoglokov qui sont éliminés! Voilà du bel ouvrage, "bravo les petits gars" comme dirait Roger Couderc à la Tv commentant un match du Tournoi des 5 nations, pour ceux qui l'ont connu...   Smile
Les brigades Marcognet et Brun résistent bien elles aussi à l'assaut de Glukhov et 1 Egr. Elles avancent de 1 hex. Le dernier assaut ne donne rien entre Gersdorff et Roguet plus Kosinski le polonais.

Bref on pourrait presque dire "a l'est rien de nouveau" en somme comme (R)remarque...  :lol: Tiens, j'en suis pas mécontent de celle-là!    rabbit

Pas de photo cette fois-ci. [size=85]J'ai oublié de la faire, pas taper! [/size] Whistling

Voir le profil de l'utilisateur

21 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 18:37

Phase française:
Napoléon ne change rien à ses ordres précédents car ordre /contre-ordre égale désordre, et puis ils sont bons alors... Lannes et Ney ont mission de défendre leur position actuelle, tandis que Bessières et Victor ont ordre d'attaquer. La défense de Lannes et de Ney doit attirer le plus de Russes possibles au sud pour que la future percée française au centre soit bénéfique en les coupant du repli vers les ponts sur l'Alle de Friedland.

Mortier, qui a perdu son ordre d'attaque précédemment teste à nouveau sa conformité et ça rate à nouveau... Grrr... Y aurait pas un peu de Bernadotte chez ce Mortier?   Whistling   Va falloir le tenir à l’œil! Il va donc rester peinard en mission défense alors qu'il devrait épauler l'attaque de Victor! Voici un bel exemple de "l'effet savonnette" cher à Santino dans le monde du commandement des armées de l'époque Premier Empire.   Rolling Eyes

A présent l'artillerie française ouvre le bal en causant deux pertes à la brigade Korff qui est éliminée tandis que la brigade russe Lambert déplore une perte. Lambert? Russe? Encore un émigré du dehors...  :mad:  L'inverse de l'Alsacien Rapp qui "parle allemand mais sabre français" selon le mot de Napoléon en somme!   Razz

Nos cavaliers ne chargent pas mais participent aux mouvements de l'armée. Les chevaux doivent être fatigués.  Wink

Puis ce sont les assauts de nos grognards déchaînés qui se jettent sur les sombres légions du parricide russe, Alexandre Pavlovitch Romanov, alias Alexandre 1°.
La brigade Staviski est éliminée et celle de Pacthod subit une perte, tandis que les brigades Right et Kollogribov sont elles aussi éliminées.  Le Français Labruyère perd une perte mais avance d'un hex.
Au nord, la Garde de Savary + Soules + Dorsenne élimine Lambert tandis que Walther et ses cavaliers font match nul avec Dorochov.

La carte montre à présent un trou béant entre le village de Posthenen et celui de Heinrichsdorf. Cela va être le moment de percer au centre à travers les Ardennes euh les plaines à l'est du bois de Bothkeim! Mais comment va réagir Bennigsen?   Rolling Eyes  


Fin du tour 9.

Voir le profil de l'utilisateur

22 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 18:39

Tour N° 10 :
De 15h00 à 16h00 :

Phase russe :

Bennigsen voit que la situation impose un repli au nord mais aussi au sud, faute de quoi il risque d'être coupé de sa route de repli vers Friedland. La volonté initiale qui était la sienne de rejoindre Koenigsberg par le raccourci de Friedland est à oublier, à présent il s'agit de sauver l'armée. Son idée: défendre Friedland pendant que le gros de l'armée passe l'Alle sur les 3 ponts disponibles. Voici la traduction en ordres de cette idée de manœuvre:
Ordre à Gortchakov: Se replier vers le secteur nord de Friedland. L'ordre est reçu de suite et le test de conformité est ok.
Ordre à Bagration: Se replier* vers Friedland et défendre les abords de la ville avec une partie des effectifs tandis que le reste passera l'Alle. Mission pour la Garde Impériale gérée par Bagration: Défendre les approches de Friedland au nord de la ville et au nord du ruisseau du Moulin. Hélas l'ordre est reçu mais rate la conformité!   pale

Du coup Bagration, qui voit d'où il est placé le trou béant au nord de Posthenen, et qui ne reçoit pas d'ordre de Bennigsen, tente une initiative: Il décide de placer la Garde Impériale russe (jusque là en réserve), face à ce trou avec une mission de défense. Il n'ose aller plus loin dans son initiative en ordonnant le repli à ses unités du sud, car ce serait une désobéissance frontale aux ordres précédents de son chef. Le test d'initiative réussit avec un dé à 11! Ouf...   Whistling

Les bombardements de l'artillerie ne donnent rien et il n'y a pas de charge de cavalerie.

Après avoir fait mouvement, les troupes russes du sud attaquent comme c'est encore leur mission. La brigade française Durosnel subit une perte et la brigade Coehorn doit retraiter de 1 hex. Les Russes de la brigade Gertsdorf font match nul une perte partout et recul réciproque avec les Français Roguet et le Polonais Kosinski.

Finalement cet ordre non parvenu à Bennigsen qui laisse les Russes attaquer au sud du front arrange pas mal Napoléon. La chance sourit aux bons généraux...   rabbit   Ceci dit l'espoir de capturer une grande partie de l'armée russe s'envole.



* Nota: Attention, nous sommes dans le domaine des ordres écrits. La mission "repli" a un sens précis dans la liste des missions prévues par la règle de Stumptner. Voici ce que ça implique: Les unités doivent essayer de s’éloigner de l’ennemi (elles peuvent aussi utiliser le mouvement sur route et chemin). Elles peuvent quitter une ZDC pendant le mouvement (+1 PM) et entrer dans une autre si nécessaire pour s’enfuir. Elles ne peuvent pas attaquer. Elles doivent retraiter volontairement si elles sont attaquées. Considérez-les comme prises de flanc si elles sont chargées ou attaquées par de la cavalerie lorsqu’elles sont dans un hex de route ou de chemin. Voilà, on ne fait pas n'importe quoi en somme, ce qui simule la lourdeur du commandement de l'époque mais aussi le manque de renseignement, la fumée etc.

Voir le profil de l'utilisateur

23 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 18:41

Phase française:
Les tests de confiance (prévus pour les unités en attaque dans la règle et c'est pertinent je pense question simulation) ratent pour les brigades Walther, Savary et Frère toutes de la Garde. Hé ben... Si même la Garde perd la confiance dans le Petit Tondu on va où, là? Sad

Le maréchal Mortier décide de cesser de jouer les Bernadotte et réussit le test de conformité et du coup son ordre d'attaque devient exécutable. On a donc Bessières Victor et Mortier en attaque au nord du ruisseau du Moulin et Lannes plus Ney en défensive au sud.

Pas de bombardement de l'artillerie ni de charges de cavalerie faute de cibles.
Les mouvements français se traduisent par la prise des villages de Hansfelde et Heinrichsdorf, ce qui verrouille la route courte vers Keonigsberg.

Les assauts d'infanterie voient Sénarmont et Packtod associés éliminer la brigade russe Mazowski. Les Français avancent de 1 hex.
Barois et Vedel éliminent les artilleurs russes de Kutaisov et Barrois avance tandis que Dorochov recule.
L'on s'achemine vers une course à la rivière Alle, les Russes en tête poursuivis par les Français qui devront affronter la Garde russe en couverture.



Fin du tour 10.

Voir le profil de l'utilisateur

24 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 18:43

Tour N° 11 :
De 16h00 à 17h00 :

Phase russe :

Les tests de confiance des unités russes du sud du front (qui sont encore en ordre d'attaque) sont ok.
Du côté des ordres, Gortchakov exécute son ordre de repli vers Friedland secteur nord.
Pour ce qui est de Bagration, qui n'a toujours pas son ordre conforme de repli, nous avons mister Murphy qui passait par là et qui lui fait rater à nouveau le test... Huh Du coup les unités russes du sud (mis à part la Garde qui défend les approches de Friedland) vont continuer à exécuter un ordre complètement passé de saison à savoir attaquer, "attaquer comme la Lune" comme dirait feu le général Lanrezac. La savonnette du système d'ordre des armées de l'Empire est bien glissante là! Whistling

L'artillerie russe du sud cogne sur Coehorn, lui cause une perte et élimine Polenz. Les artilleurs russkofs de Kapersky (Garde russe) causent une perte aux cavaliers de Nansouty. Aïe. Lors des mouvements qui suivent Bennigsen vient au contact de Bagration pour que l'ordre de repli soit reçu et aussi déjouer les ruses de ce satané Murphy. Whistling

Au sud du front, les assauts russes d'Alexiev et Baggovut (encore lui?) provoquent l'élimination de Séroux et du polonais Sokolnicki. Ouch... affraid
Markov doit reculer de 1 hex après une attaque foireuse contre Sénarmont et Pacthod.

Voir le profil de l'utilisateur

25 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 18:44

Phase française:
Tous les tests de confiance ratés auparavant du côté de la Garde sont ok. Je pense que le général Bessières a dû souffler dans les bronches de quelques individualités secteur nord de la bataille... :mad: On ne citera pas de nom... Whistling

Napoléon modifie son ordre initial pour Bessières qui s'arrêtait à Heinrichsdorf et lui prescrit d'attaquer le nord de Friedland. Ordre reçu et conforme du premier coup (dé=11) mais il est vrai que Murphy est passé côté russe... Smile
Napoléon modifie aussi son ordre à Victor en orientant son attaque entre la route de Friedland à Heinrichsdorf et le ruisseau du moulin. Ordre reçu mais pas conforme 1 tour de retard.
Mortier reçoit l'ordre d'attaquer le même objectif que Victor en marchant sur sa droite. Ordre reçu et conforme.
Pour les autres (Lannes et Ney) pas de changement.

Pas de bombardement ni de charges. Des mouvements à la poursuite des Russes en retraite au nord du ruisseau.

L'assaut de Barrois et de Labruyère contre Dorochov provoque le recul de 1 hex. de ce dernier sans combat car il est en mission de repli. On refuse le combat dans ce cas là cf. la règle du repli exposée dans le tour 10: "Elles doivent retraiter volontairement si elles sont attaquées."
La Garde russe va se sentir bien seule, je le crains. Sad


Fin du tour 11

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum