L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

[CR] Friedland 14 juin 1807

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

26 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 18:45

Tour N° 12 :
De 17h00 à 18h00 :

Phase russe :

Le test de confiance des attaquants du sud du front est réussi par le seul (et inusable) Baggovut mais manqué par Gersdorff, 1Egr et Markhov. Peu import puisque l'ordre de repli les atteint peu après. Wink

L'ordre de repli de Bennigsen à Bagration devient enfin exécutable suite à un test réussi en face à face (dé=4). Ce dernier va se replier jusqu'à Friedland, faire passer le fleuve Alle à la plus grosse partie de son CA et défendre avec le reste. Pour la Garde russe inchangé: défendre les abords nord de Friedland. Une mission de sacrifice en somme... Whistling
Du coup on assiste à un repli quasi général sans combats.

Voir le profil de l'utilisateur

27 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 18:46

Jojo67 a écrit:
Fred59 a écrit:Le fait d'avoir des unités d'artillerie séparées m'étonne un peu à cette échelle...
Que simulent les pions exactement ?
Je ne sais pas, ce n'est pas précisé dans la règle de Zucker pour l'artillerie. Les pions d'arti ont une force de combat qui va de 1 à 3.
Ok, après visionnage des magnifiques feuilles organisationnelles présentées sur BGG, il semble que les pions d'artillerie représentent en fait, soit un regroupement des artilleries divisionnaires (compagnies) de chaque corps d'armée, soit la réserve d'artillerie d'un corps d'armée.
Dans le premier cas, cela donne peut-être trop de puissance à l'artillerie du corps d'armée : une intégration de la valeur des compagnies d'artillerie dans les différentes brigades composant le corps d'armée aurait peut-être été préférable...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.kronoskaf.com/syw/

28 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 18:47

Phase française:
Tout le monde réussit son test de confiance sauf la brigade Frère.

Napoléon donne le même ordre à Lannes et à Ney: attaquer au sud du ruisseau avec pour objectif les abords sud de Friedland. Ordre reçu de suite pour les deux et conforme pour Lannes mais pas pour Ney qui attendra 1 tour pour l'exécuter.

Un tir d'artillerie de Forno sur Dpreradovitch (grrr...) j'ai mis 5mn à le taper ce nom à coucher dehors...), EEK! ne donne rien.
Après avoir poursuivi les Russes en repli, les attaques de Derrican et Vedel aidés de Soules et de Dorsenne contre la Garde russe de Dpreradovitch provoquent son élimination directe avec 3 pertes au dé. De leur côté Barrois et Labruyère du CVA de Victor éliminent Saint Priest de la Garde russe, puis ils avancent de 1 hex. Pauvre Garde popov elle fait son boulot de couverture pendant que les autres passent les ponts de l'Alle dans une bousculade homérique! Whistling

Au sud Durosnel fait reculer Novak (ordre de repli = refus de combattre), idem pour Ruffin contre Alexiev.

Bref on se poursuit et on s'évite sauf la Garde russe qui "meurt et ne se rend pas", un exemple qui ne tombera pas dans l'oreille d'un sourd... Mais ne nous égarons pas! Whistling



Fin du tour 12.

Voir le profil de l'utilisateur

29 Re: [CR] Friedland 14 juin 1807 le Sam 4 Avr 2015 - 18:49

Tour N° 13 :
De 18h00 à 19h00 :

Phase russe :

La retraite continue, protégée par la Garde russe.




Phase française:
Les tests de confiance des unités en attaque ayant subi au moins une perte sont ok. La victoire donne du cœur au ventre en somme. Smile

Pas de changement pour les ordres.
Les artilleurs de la Garde française de Couin causent une perte à leurs homologues de la Garde russe de Kapersky.

Pour finir, l'on assiste à un dernier assaut de Darricau aidé de Vedel et de Barrois plus Labruyère, contre Kapersky et Vachutsky. Résultat 3 pertes chez les Russes et 2 chez les Français. Ces derniers reculent de 1 hex. pour limiter les pertes de 50% ce qui fait une perte tandis que les Russes en subissent 2 au lieu de 3. Explication: la table donne 3 - 50% = 2. Pas taper, j'applique la règle! Embarassed



C'est une victoire de Napoléon qui détruit pratiquement l'armée de Bennigsen. Mais cette victoire est chèrement acquise car les pertes sont quand même importantes chez les Français. Comme ce fut dit au départ, le facteur temps est vital dans ce type de combat de rencontre. Ici Bennigsen profite de son avantage numérique de la première partie de la journée pour attaquer au lieu de temporiser comme dans le monde réel. Du coup il cause bien du souci aux Français qui doivent leur victoire à l'emploi direct de leur Garde et finalement à l'arrivée du gros CA de Victor qui fait basculer le rapport de forces. C'est une victoire aux points finalement et pas par K.O. Smile

Fin de partie.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum