L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

[CR] "Yes, life gives another chance", Markus last gamble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]




Matin du 15 Juin 1815, la Sambre sépare l'Armée du Nord, encore indétectée, des armées anglo alliées et prussiennes.





Charleroi et Marchienne au Pont sont les premiers objectifs de Napoléon.




Suivi de Châtelet, passer la Sambre sur plusieurs ponts pour déboucher d'un coup entre les deux armées ennemies et leur imposer bataille avant qu'elles ne se soient regroupées...

Napoléon va affronter ses deux plus redoutables adversaires





Au fond, la vie offre bien une nouvelle chance...

Voir le profil de l'utilisateur


Du sud , à gauche au nord à droite deux premières cartes







Du sud , à gauche au nord à droite les 3e et 4e  cartes







Bruxelles , le nord est en haut, où se trouve Wellington ...qui se prépare pour le bal de la Duchesse de Richmond







Les 4 brigades du Ier corps Prussien tiennent les passages sur la Sambre, les ponts sont barricadés par des charrettes et couverts par des pièces de 8"







11h:  A Charleroi, rien à signaler à part quelques mouvements de vedettes de cavalerie françaises





Pour Ziethen, le chef du Ier corps prussien, la journée s'annonce routinière...

Voir le profil de l'utilisateur


Mais une demi heure plus tard, les têtes de colonnes françaises apparaissent aux éclaireurs prussiens, au sud de Marchienne au Pont et de Charleroi.



Napoléon est à Marcinelle avec la division de Jeune Garde de Duhesme à qui il donne l'ordre de bousculer les prussiens qui tiennent le pont barricadé de Charleroi.

En effet, La cavalerie légère de Subervie, chasseurs à cheval et lanciers ne pouvant mener un tel assaut, c'est une


affaire d'infanterie.




La brigade Chartrand fonce sur le pont et reçoit un déluge de feu de la part du 2e Landwher de Westphalie.
Elle doit reculer avec de lourdes pertes (1 pas).

Reille essaie lui aussi un assaut pour emporter le pont de Marchienne qui échoue lui aussi: la brigade Campi doit reculer face aux tirs du 6e d'infanterie prussienne.


12h:



Reille lance alors la brigade Husson à l'assaut...les prussiens lâchent pied face à la détermination des fusiliers français et se retirent avec des pertes (1 pas).
le IIe corps prend le pont et passe la Sambre ...




13h:
Napoléon lance la brigade Guye sur le pont, les jeunes gardes sont fusillés à bout portant mais escaladent les charrettes qui obstruent le pont et engagent un combat acharné à la baïonnette que les Landwher de Westphalie ne peuvent soutenir.
Les pertes sont lourdes des deux cotés (1 pas chacun) mais les prussiens doivent se retirer pour ne pas être anéantis.

Les Tirailleurs et Voltigeurs de la Jeune Garde, éprouvés mais victorieux déferlent dans Charleroi







Les renforts arrivent, la vieille Garde  et le IIIe corps approchent de Charleroi.
Les 6e et 7e divisions du IIe corps rejoignent à leur tour la 5e division.






Napoléon a maintenant deux têtes de pont sur la Sambre...

Voir le profil de l'utilisateur
Ce n'est qu'un début, mais le système de combat de Markus fonctionne très bien, très rapide
(compter le nombre de points de combat, jeter deux d6 et lire sur la table les pertes infligées.
Un des deux adversaires (le combat est un stack contre un stack) aura intérêt à reculer pour diviser ses pertes par deux, ou bien devra peut être reculer avec disruption s'il loupe son test de moral.

Ex:
Le 2e Ldw de Westphalie a fait un excellent jet de D6 et infligé deux pertes aux jeunes garde de Chartrand, celui ci a du reculer pour éviter la destruction, mais a pris une perte.

Dans le 2e combat avec les jeunes gardes de Guye, le 2e Ldw a fait un bon jet de dé et infligé une perte mais en a reçu deux, il a du reculer pour n'en avoir qu'une.

Avec le système de combat originel (rapport de force) à 1 contre 1,5 on aurait eu un recul sans pertes
(les pertes sont infligées essentiellement à hauts rapports de force ou par encerclement).

Quant au tirage de chits d'activation, cela met du suspense, on ne sait pas dans quel ordre les formations vont agir, cela prévient aussi toute optimisation de chercher la moindre unité des autres formations aux alentours pour obtenir le meilleur rapport de force, (chose irréaliste, il était déjà difficile de coordonner les unités d'une même formation...).

Même pour un  simple combat mineur, la tension est présente.

Voir le profil de l'utilisateur
Merci pour ce chouette CR !
Les règles de ce système sont-elles disponibles en ligne ?
Merci !

Voir le profil de l'utilisateur
ulzanaraider a écrit:
Quant au tirage de chits d'activation, cela met du suspense, on ne sait pas dans quel ordre les formations vont agir, cela prévient aussi toute optimisation de chercher la moindre unité des autres formations aux alentours pour obtenir le meilleur rapport de force, (chose irréaliste, il était déjà difficile de coordonner les unités d'une même formation...).

Un simple système d'activation par corps d'armée (ou par divisions pour les combats à l'échelle du corps d'armée), serait pour moi bien meilleur.
Le rôle d'un général en chef est bien d'essayer d'envoyer à la bataille ses troupes au bon moment et au bon endroit.

Tu n'as pas un peu l'impression d'être "esclave" du système de jeu et du facteur chance, avec le système de tirage de marqueurs d'activation ?
Est-il possible qu'un corps ennemi attaque, puis un autre, puis un autre... et que ton corps ne puisse se défendre et d'autres corps ne puissent réagir qu'au dernier moment, par exemple ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.kronoskaf.com/syw/
Fred:

Il est trop tôt pour moi pour voir ce qui pourrait arriver avec un tel système.

Les attaques successives sur un même point sont possibles mais peu probables, à voir.

L'avantage est que les joueurs ne peuvent optimiser comme ils le font avec un systeme IGOYUGO.

Nous verrons lors de la suite du CR ce que nous pouvons en penser (fut ce de manière controversée).

Voir le profil de l'utilisateur
Marb:

Taper:
variant NLB markus stumptner rules BGG

tu devrais trouver et les règles, les tables et les pions.

Si tu trouves pas je te transfèrerai le tout sur ton adresse mail (envoie la moi par mp)

Voir le profil de l'utilisateur
Fred59 a écrit:
ulzanaraider a écrit:
Quant au tirage de chits d'activation, cela met du suspense, on ne sait pas dans quel ordre les formations vont agir, cela prévient aussi toute optimisation de chercher la moindre unité des autres formations aux alentours pour obtenir le meilleur rapport de force, (chose irréaliste, il était déjà difficile de coordonner les unités d'une même formation...).

Un simple système d'activation par corps d'armée (ou par divisions pour les combats à l'échelle du corps d'armée), serait pour moi bien meilleur.
Le rôle d'un général en chef est bien d'essayer d'envoyer à la bataille ses troupes au bon moment et au bon endroit.

Tu n'as pas un peu l'impression d'être "esclave" du système de jeu et du facteur chance, avec le système de tirage de marqueurs d'activation ?
Est-il possible qu'un corps ennemi attaque, puis un autre, puis un autre... et que ton corps ne puisse se défendre et d'autres corps ne puissent réagir qu'au dernier moment, par exemple ?

L'auteur de système propose une option selon laquelle l'activation par jeton n'est pas appliquée. J'avoue que de manière générale je ne suis pas fan de l'activation par jeton, je pense donc que je ne l'utiliserai pas.

Voir le profil de l'utilisateur
L 'activation par chits n'est qu'une partie du système Markus, on peut ne pas l'utiliser et garder le reste.
En solo, cela met du piment.
A deux, cela apporte de l'imprévisibilité et désamorce l'optimisation des joueurs.
Mais cela rallonge un peu le temps de jeu.

C'est affaire de goût

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum