L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

[CR] Maïda 1806, Stuart vs. Reynier (Strategemata)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Juillet 1806,
l'Autriche et son alliée la Russie viennent d'être vaincues il y a 8 mois par  Napoléon et sa grande Armée que l'on dit invincible.

L'Angleterre se retrouve seule face à l'Ogre.
Mais depuis Octobre 1805 et la victoire de Trafalgar, elle domine les mers.
Cela lui permet de prendre le contrôle de la Méditerranée et de disputer à la France les régions sud de l'Italie.

Mais son allié  Napolitain Roger de Damas a été vaincu en mars 1806 et contraint d'embarquer pour fuir en Sicile tenue par les troupes de sa gracieuse Majesté.

Les français font la conquête de la Calabre mais attisent les ressentiments de la population ce qui contraint le général Reynier à disperser ses forces pour assurer la main mise des territoires conquis et sécuriser ses lignes de ravitaillement.

Napoleon, toujours plus exigeant, demande la capture de la Sicile, deux cents navires de pêches sont réquisitionnés pour le transport et le débarquement de 5 000 hommes, malgré les vaisseaux de la Royal Navy qui contrôlent le détroit de Messine.










Le général  Stuart voyant la situation précaire de Reynier planifie un débarquement en Calabre, pour retarder les projets français et soutenir les mouvements de résistance.

Le 30 juin les britanniques et leurs auxiliaires corses et siciliens débarquent dans la Baie de Sainte Euphemia, repoussent quelques compagnies de polonais et récupèrent  le ravitaillement stockés dans les navires.









Averti depuis le début par ses vigies, Reynier rassemble ses unités dispersées et vient chercher une bataille décisive dans la plaine de Maïda.

Ses officiers lui suggèrent d'attendre des renforts et l'attaque des  anglais.

Mais les renforts mettront deux semaines à venir.
Sans compter les risques de soulèvement des populations et les manœuvres d'un régiment britannique , le 20th, débarqué récemment près de Reggio, pourraient mettre en danger ses communications.
Le 4 juillet, confiant, Reynier avec ses 7 000 h , ses 300 chasseurs à cheval et ses quatre canons avance vers l'ennemi.












Stuart, avec 5000h se met en marche.

Cette bataille en terrain découvert , va mettre face à face, pour la 1ere fois en Europe,
les vainqueurs d'Austerlitz et les fantassins britanniques.


Les anglais privilégient la puissance de feu de leur infanterie, en ligne, sur deux rangs dit on,
se déplacent en colonne mais rechignent à charger dans cette formation.
Ils n'ont pas débarqué de cavalerie, ce qui aurait pris trop de place dans les navires.


Les français et leurs auxiliaires suisses et polonais, attaquent en colonne de division (deux compagnies de front sur trois de profondeur),  avec une ample utilisation de tirailleurs, c'est rapide et efficace pour charger à la baïonnette et effrayer l'ennemi qui souvent fuit avant le choc (qu'au fond personne ne souhaite).

Un peu de cavalerie les accompagnent, plus aurait été peut être souhaitable...

Cette bataille, méconnue, au delà des enjeux stratégiques locaux mineurs.
va être l'occasion de tester les tactiques terrestres  des deux grandes puissances.

Voir le profil de l'utilisateur
...Intéressante ton initiative !
Et encore bravo pour tes CR toujours très bien faits !

thumbs up (et pour ceux qui l'ont, c'est à suivre sur carte, sur l'un des anciens modules de "Jours de Gloire").
D'ailleurs, quelques options non historiques, y figurent.

Autre simulation : refaire le scénario pour figurines tiré de la boite "Les Aigles" de Jean Jacques Petit, (de lui, si je ne m'abuse).

Cool

Voir le profil de l'utilisateur
La carte est très simple, c'est clair et sans dénivelé, les Goddamns n'auront pas de contre pente cette fois.









Pour les français tout le monde est sur la carte, soit 9 bataillons et deux unités de cavalerie (soit deux fois 150 cavaliers).

Les britanniques attendent le 20th bataillon qui arrive au tour 5.


L'activation se fait par tirage de chits
au tour 1 seul le FR Compere (4 bataillons dont le fameux 1er léger) est "chit able"
au tour 2 aussi avec le BR Kempt (qui sera à Waterloo et repoussera la brigade Bourgeois du Ier corps).

au tour 3 les CO FR Reynier et BR Stuart, plus deux autres chefs chacun au choix.
De même aux tours suivants.




au tour 1, je ne fais rien avec Compere (j'avance juste les deux batillons du 42e) , car je connais l'histoire et je ne veux pas me jeter dans la puissance de feu britannique  Evil or Very Mad ...non non non



Tour 2



Kempt est tiré en premier, il envoie ses alliés siciliens et corses en skirmishers dans les fourrés pour tourner mon 1er léger par le flanc gauche.
Rolling Eyes  et il tire avec son artillerie à longue distance, mais ses artilleurs ont des problèmes techniques (jet de D10=9=, l'artillerie est inutilisable pour le tour.



(valeurs des pions: le cercle rouge 7 c'est le moral sur D10, le cercle vert 7 c'est l'effectif 700h, le dessin c'est une unité en ligne et elle tire à 100% car sur deux rangs, 66% pour des FR en ligne sur 3 rangs,
un dessin arme à l'épaule c'est une unité en colonne avec seulement 20% au tir
et un dessin tireur accroupi c'est un tirailleur qui fait un tir M à 1 hex test de Moral , ou M-1 tir de moral avec -1 au D10 à 2 hexes)
Chaque bataillon a ses pions pour ses différentes formations.





Compere réagit en envoyant une centaine de tirailleurs dans les kékés .
Cela tiraille sans effet.




Tour 3



FR Compere et Peyri sont tirés successivement, ils avancent lentement en restant au même niveau.

Mais on est déjà au tour 3, et si au tour 7 il n'y a aucun point de victoire c'est les anglais qui gagnent à la fin ...(j'ai déjà entendu ce truc mais c'était avec les allemands...)

Bon, les tirailleurs du Ier léger "disruptent" une partie des Corses (Corsican rangers)...







Les BR Acland et Kempt se mettent au même niveau avec leurs trois unités d'artillerie au centre.

Reynier fait monter au front les deux unités d'artillerie ,  le 23e léger et le 9e chasseur à cheval au centre pour protéger l'artillerie ou pour charger
dès que des bataillons britanniques seront disrupted par cette dernière.


Stuart attend calmement le 5e tour pour recevoir le 20th bataillon...il ne reste que 4 tours pour que le FR marque un point de victoire.







Reynier ne peut plus attendre...il donne l'ordre d'attaquer !

Voir le profil de l'utilisateur
Bath de quel jeu s'agit il ? ... scratch

Un Wargame italien ?

Vu le graphisme, il ne m'a pas l'air de toute première jeunesse...

Mais bon, peu importe.

A+ ?

Léo

Voir le profil de l'utilisateur
Leonidas a écrit:Bath de quel jeu s'agit il ? ... scratch

Un Wargame italien ?

Vu le graphisme, il ne m'a pas l'air de toute première jeunesse...

Mais bon, peu importe.

A+ ?

Léo


Attention camarade !  Shocked

Quand on va sur ton site de chargement de tes cartes pour les voir en plus gros, on se prend une violente attaque d'intrusion ! affraid

Web attack : Malvertisement Website Redirect 10

Cela vient de : b.codeon click.com/ ...etc
thumbs down

Arrow ... Norton 360 me l'a bloquée.

Mais restons : Cool

Voir le profil de l'utilisateur
Leonidas

Je ne comprends pas ce que tu veux dire...

Voir le profil de l'utilisateur
Tour 4



Reynier resserre son dispositif vers son centre gauche, en lançant une attaque de deux brigades, soit de gauche à droite,  
2 bataillons polonais, un bataillon suisse et deux bataillons du 23e léger.
Face  à cette masse en colonne, seulement deux bataillons en ligne sur deux rangs, un anglais et un highlander, soutenus , bien en arrière par des sections d'artillerie.

Son aile droite est en l'air, mais il pense enfoncer le centre britannique avant que celui ci ne puisse réagir.








Plus à gauche, la brigade Companere avec ses bataillons du Ier léger  et deux bataillons du 42e, tous en ligne, avance lentement.

Le Ier du 1er léger, sous le feu des volontaires siciliens essuie des pertes, mais refoule les tirailleurs ennemis.

Le I et le II du 42e sont foudroyés par l'artillerie britannique, perdent deux cent hommes et sont désorganisés.

Voir le profil de l'utilisateur
Tour 5




Hormis l'artillerie, les britanniques sont à Trois contre Huit  bataillons FR, leur aile gauche de deux bataillons (à droite sur la carte) manœuvre en ligne pour venir sur le flanc droit FR, mais c'est lent.
De plus deux autres bataillons sont encore trop en retrait sur l'arrière en haut à droite sur la carte.

Stuart a 4 brigadiers et ne peut en activer que 3 par tour.
Alors que Reynier n'en a que 3 et peut tous les activer.





Le tir du IInd 78th highlander désorganise un bataillon Polonais.,
Le tir du Ist 81th est inefficace,




le IIe du 1er polonais l' aborde à courte portée



Et le met en déroute.



Les Highlanders, surpris par cet évènement inouï (des fantassins anglais en ligne qui reculent en désordre face à des continentaux en colonne), reculent à leur tour (test de moral manqué).

Ce qui les met hors de portée des suisses qui s'apprêtaient à les charger ...







Mais l'artillerie BR tire à mitraille sur le II 1 polonais et le met en désordre !




A droite sur la carte, le Ist 27th BR avance en ligne et fait un feu roulant sur le 23e léger, mettant un bataillon en désordre.






Puis c'est au tour des suisses de reculer en désordre sous le feu britannique.







Le 1st /27th attaque, fait un feu dévastateur à courte distance puis charge à la baionnette en poussant un Houzzah ! les français sont complètement désorganisés par la puissance de feu britannique.




Les chasseurs du 23e léger ne peuvent tenir,  sont repoussés et partent en retraite dans un complet désarroi.


L'attaque de Reynier au centre est mise en échec ...

La brigade Companere, à gauche, avec ses troupes d'élite du Ier léger, va t elle réussir à enfoncer les Lights  anglais, et sauver le corps de Reynier d'une défaite annoncée ?

Voir le profil de l'utilisateur
Leonidas a écrit:
Leonidas a écrit:Bath de quel jeu s'agit il ? ... scratch

Un Wargame italien ?

Vu le graphisme, il ne m'a pas l'air de toute première jeunesse...

Mais bon, peu importe.

A+ ?

Léo


Attention camarade !  Shocked

Quand on va sur ton site de chargement de tes cartes pour les voir en plus gros, on se prend une violente attaque d'intrusion ! affraid

Web attack : Malvertisement Website Redirect 10

Cela vient de : b.codeon click.com/ ...etc
thumbs down

Arrow ... Norton 360 me l'a bloquée.

Mais restons : Cool

Tu ne comprends pas ce que je voulais dire,
...Bah cela me semble plutôt simple :
Là un faisant un clic sur une de tes photos ici sur le site et une de celles en couleur de cette carte, et bien on tombe sur ton site de dépôt de tes photos et : ...vlan blamm ; on se prends une attaque de virus d'intrusion (heureusement bloquée).
Essaye là toi même...

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum