L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

CR Mrs THATCHER's war

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 CR Mrs THATCHER's war le Sam 23 Déc 2017 - 11:19

Avril 1982


"Prime Minister...The Argentines have invaded Falkland islands !"




"...WHAT ? "

       "Yes, Prime Minister...they did it !"

"Argentines ?...the Falklands ?...how ludicrous  !"







Depuis des années, il se passerait des choses bien étranges au large de l'Amérique du sud
Des rumeurs prétendraient que des gens tomberaient du ciel pour se fondre dans les eaux glaciales de l'Atlantique sud.
Des dizaines de milliers de personnes englouties dans un immense linceul bleu et blanc.
Disparues...à jamais.

"How ludicrous ..."

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: CR Mrs THATCHER's war le Sam 23 Déc 2017 - 12:23




Qu'est ce qui pouvait bien pousser, depuis 1976, des dizaines de milliers d' argentins à disparaître sans laisser la moindre trace ?







8 avril 1982: Leopoldo Galtieri , Président de la nation Argentine depuis quelques mois, fait face à une foule en liesse  depuis les balcons de la Casa Rosada à Buenos Aires.


Que s'est il passé ?

Quelques jours auparavant, sur cette même  plaza de Mayo
une foule en rage défilait contre le gouvernement militaire qu'il présidait.
Depuis 1981, des mères de disparus s'obstinaient à défiler régulièrement devant le siège du Gouvernement, exprimant par procuration le malaise de la société.

En dépit des promesses de prospérité au prix d'une dictature, l'économie est en forte baisse, le nombre de victimes de la "guerra sucia" menée depuis le coup d'état de 1976 par la Junte militaire contre les opposants a fini par dégrader l'image de l'Argentine au niveau international malgré l'appui sans faille de Ronald Reagan.



Le régime était en danger, il fallait réagir...



La solution fut trouvée: raviver le sentiment patriotique !
En unissant le peuple argentin contre un adversaire extérieur...la Grande Bretagne qui détient indument les îles Malouines situées à la pointe sud est du plateau continental qui prolonge l'Argentine, qu'elle s'obstine à rebaptiser Falklands.





Et le 2 avril 1982...



Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: CR Mrs THATCHER's war le Dim 24 Déc 2017 - 11:43



La première ministre britannique était déjà dans une situation difficile sur le plan intérieur.
Elue en 1979 à la tête des Tories, elle semble n'avoir que deux obsessions: ramener le taux d'inflation à un seul chiffre et baisser drastiquement les dépenses de l'Etat, et son indifférence à tout le reste commence à inquiéter.
Les sociaux démocrates bénéficient d'une montée en puissance et menacent d'emporter les prochaines élections.





John Nott le secrétaire à la défense est contre toute intervention militaire ...la flotte est préparée à défendre le royaume contre les sous marins soviétiques, pas à monter une expédition pour débarquer un corps expéditionnaire à l'autre bout du monde.





Henry Leach, Chief of naval staff
est d'un avis différent  

"Yes we can recover the islands."
...
"and we must!"








"Why?"






"Because if we do not, or if we pussyfoot in our actions and do not achieve complete success, in another few months we shall be living in a different country whose word counts for little."


La 1ère Ministre comprit que politiquement, elle ne pouvait abandonner les Falklands, cela n'aurait fait que confirmer sa faiblesse actuelle.

Le défi devenait donc un défi militaire...
Mais la réaction de Henry Leach lui assurait le soutien indéfectible de la flotte.
S'il pensait que c'était faisable et gagnable, le défi pouvait être relevé, il n'y avait pas, au fond d'autre solution pour elle et pour son parti.

Mais cela allait engendrer un gouffre financier....

Soudain, son projet  de baisser à marche forcée les dépenses de l'Etat, si essentiel quand il s'agissait de s'en prendre au Welfare state en place depuis la fin de la 2e guerre mondiale, devint secondaire....

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: CR Mrs THATCHER's war le Mer 27 Déc 2017 - 20:31

En quelques jours un plan est mis au point,



Les navires sont affrétés, les troupes et le matériel,  embarqués .



L'US NAVY est persuadée que l'entreprise est vouée à l'échec, sous la menace de plus de 120 avions argentins, la Home Fleet et sa quarantaine de Sea Harriers à décollage vertical aura bien du mal à préserver ses portes avions intacts...
L'appareil d'état américain est partagé, l'Argentine est son alliée, comme le fut  Pinochet au Chili avec son coup d'état du II septembre 1973 qui renversa le gouvernement de gauche récemment élu d'Allende.
Les dictatures sud américaines furent perçues comme une nécessité par Kissinger et Nixon, puis par Ronald Reagan, dans la lutte contre le mal représenté selon lui par le communisme, même s'il s'agissait d'un gouvernement de tendance socialisante élu démocratiquement.
Mais Reagan fit passer son amitié pour Mrs Thatcher avant ces considérations idéologiques et l'assura de son soutien si par malheur un porte avion britannique était mis hors de combat.









La flotte vogue vers le sud sous un temps idéal en ce mois d'avril.
2 petits porte avions HMS Hermès et HMS Invincible et leurs navires de protection, plus les flottes d'escorte soit en tout 8 Destroyers, 15 frégates,
6 sous marins d'attaque dont deux nucléaires, une dizaine de navires de débarquement, une kyrielle de tankers, de navires de commerce réquisitionnés pour transporter troupes et matériels, et hélicoptères, soit plus d'une soixantaine de navires...





Mais fin avril, dès que la flotte arrive dans l'Atlantique sud, le temps se gâte !




TOUR 1  25-30 AVRIL
 
GALE !  (on passe le tour)  une tempête empêche tout décollage, l'aviation argentine ne peut intervenir.





TOUR 2  1-3 Mai
 
FOG !   un brouillard épais couvre le ciel et  l'océan, l'aviation ne peut pas encore intervenir.

Le sous marin argentin  San luis est repéré près de la task force de l'Invincible, des missiles anti sous marin sont lancés en grand nombre, ce qui
dissocie momentanément la flotte.



The Prime Minister effectue une feinte diplomatique, du style "I want my islands back and i forget it all", ce qui la fait remonter dans les sondages d'opinion (BBC passe de 15 à 18).



TOUR  3    4-6 Mai
SQUALLS !  Des grains rendent impossible les vols aériens


Un plan de paix est proposé par l'ONU,



Mrs Thatcher le rejette aussitôt (pas question de se laisser entrainer des négociations interminables avec la flotte isolée en plein océan au milieu de l'automne austral ) , en exigeant un retrait immédiat des forces armées Argentines des Falklands, ce qui ne fut évidemment pas accepté.
Son image internationale en patit.
(La BBC enregistre une baisse de 3 points , de 18 à 15)

Un débarquement est prévu pour le 16 mai dans la baie de San Carlos à l'ouest de la partie nord de la East Falkland island !

Mais, à part un sous marin, qui a réussi à échapper aux navires britanniques, la flotte n'a encore rencontré aucune menace, surtout venant du ciel,
la tension se lit sous le flegme des officiers, l'épreuve de force ne saurait tarder ...

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: CR Mrs THATCHER's war le Jeu 28 Déc 2017 - 21:17

TOUR 4   7-9 mai

Fair !  Beau temps.

Les SAS parviennent à usurper les codes argentins, un Grupo  dans la zone Rio Grande devient momentanément inopérant.



Décidées à frapper d'entrée un grand coup
Les task forces britanniques passent à l'attaque !
Celle du Hermès n'obtient aucun contact avec le VIIIe Grupo, mais celle de l'Invincible parvient à faire retraiter le Ve Grupo, qui rentre à sa base, une escadrille argentine part en réparation .
(petit succès qui vaut un +1 sur la  BBC)




Peu de Grupos en mer, seulement quelques escadrilles survolent East Falkland, deux en secteur E et deux en secteur C.











Premier combat aérien, premier succès...
Le Hermès a envoyé trois groupes de Sea Harriers et l'Invincible un sur le secteur C, le combat aérien tourne au net avantage des Harriers,
les deux escadrilles argentines partent en réparation !


Black Buck raid ! Des bombardiers Vulcan venant d'Ascension bombardent le port de Stanley pour porter atteinte aux capacités argentines de ravitailler la garnison de l'île.
+6 sur la BBC  et le 4e Regimiento de Infanteria basé à Stanley a été choqué, son moral est en berne.

Même s'il ne le montrent pas, les officiers supérieurs de la Flotte sont rassurés, les argentins ne se révèlent ni grands stratèges ni   redoutables combattants.

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: CR Mrs THATCHER's war le Jeu 4 Jan 2018 - 19:18

Des "bateaux de pêche" argentins sont détectés comme par hasard dans la zone d'exclusion de 200 miles des Falklands.
Navires espions ou transportant du ravitaillement pour les forces argentines sur l'ile ?

Cela contraint une TF d'escorte à les chasser...et être indisponible pour le tour 5.


Menahem Begin,  premier ministre israélien fournit des pièces détachées pour les avions argentins.
Ce dernier n'aime pas les anglais, et depuis longtemps: il a eu coordonné l'attentat de l'Hotel King David à Jérusalem mené par l'organisation juive Irgoun le 26 juillet 1946.
Hotel qui servait de QG pour les forces britanniques ayant pour mandat la Palestine depuis la fin de l Iere guerre mondiale.
Attentat qui fit une centaine de victimes et une cinquantaine de blessés parmi le personnel.


TOUR 5  10-12 Mai  
 Beau temps

La TF du Belgrano arrive en secteur A et celle du 25 de Mayo en secteur C.

La task force du CV Hermès s'engage en secteur E,  se fait attaquer par un Grupo et le force à retraiter avec son feu AA.

Un plan de paix est proposé, Mrs Thatcher ne refuse pas de laisser les discussions se mener.

L'ambassadrice à l'ONU , Jean Kirkpatrick , soutien indéfectible des dictatures sud américaines, l'emporte sur le Secrétaire d'état Alexander Haig, joue de son influence au profit de la cause Argentine, BBC -5   = 14

TOUR 6   13-15 Mai
 Tempêtes ...on passe le tour.

TOUR 7  

16-18 Mai
beau temps, malheureusement l'opération Sutton , le débarquement dans la baie de San Carlos , ne peut se faire que sous un temps couvert pour déjouer les reconnaissances aériennes argentines.





Les SAS (Spécial Air Service) ne restent pas inactifs, débarqués de nuit d'un sous marin, en tenue de plongée, ils s'infiltrent dans l'aérodrome de Peeble island et parviennent à faire sauter la plupart des Pucaras, ces petits avions made in Argentina spécialisés dans le bombardement des populations civiles.
Cette base représentait une vraie menace pour un débarquement sur la baie de San Carlos.


Le Conqueror, sous marin britannique essaie d'approcher le 25 de mayo le CV argentin, mais doit renoncer...son escorte l'ayant repéré.




Le gouvernement sud africain, menant une politique d'Apartheid, vends des armes et des renseignements à l'Argentine...



" I used to support them against ANC and they...how shameful!"

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: CR Mrs THATCHER's war le Ven 5 Jan 2018 - 17:27

Etant très pointilleux (si ce n'est monomaniaque) sur un conflit qui me tient à cœur, je fais, pour information, quelques remarques sur le sujet, qui ne doivent bien évidemment pas être interprétées comme des critique de ce jeu ni de ce beau compte-rendu de notre ami Ulzana.

Au tour 2, le San Luis engage la flotte britannique et qu'en retour "des missiles anti sous marin sont lancés en grand nombre". La Royal Navy met certes en oeuvre à cette époque le missile anti-sous-marin (en fait un missile portant une torpille) Ikara, mais ce dernier n'équipe que 8 frégates classe Leander refondues avec cette arme (Leander/1). Aucun de ces navires n'a servi pendant la guerre des Malouines, et les armes ASM utilisées étaient les torpilles Mk 46 et Stingray (tirées par des navires ou des aéronefs), des charges de profondeur Mk 11 (pour les hélicoptères) et des mortiers Mk 10 Limbo (sur les vieilles frégates Plymouth et Yarmouth).

L'opération du tour 4, qui voit les porte-aéronefs britanniques naviguer à l'ouest des Malouines pour défier l'armée de l'air argentine, serait dans le monde réel une pure folie. La première défense des britanniques était la difficulté pour les argentins de trouver une cible en mer et de l'attaquer sur une longue distance. C'est la raison pour laquelle l'amiral Woodward a si souvent placé sa flotte très à l'est des Malouines (au point que des mauvaises langues diront qu'il aurait mérité la 'Burma Star'). La manœuvre décrite au tour 4 aurait abouti dans la réalité à une attaque en règle par l'aviation argentine, avec pour probable résultat plusieurs impacts de bombes et d'Exocet sur les porte-aéronefs.

Les SAS qui ont réalisé le raid sur Peeble Island n'ont pas été inséré par sous-marin, mais par hélicoptères (Sea King HC.4). Les britanniques n'avaient que 3 SSN sur zone à l'époque, et ceux-ci étaient d'une part trop occupés ailleurs pour soutenir une opération commando (qui au demeurant était plus facilement réalisable avec des hélicos), et de toutes façons trop grands pour naviguer en sécurité dans les eaux littorales des Malouines.

Je finis sur l'escorte du Veinticinco de Mayo, qui à mon humble avis, avait très peu de chances de repérer un SSN (autrement qu'en observant des impacts de torpilles sur le porte-avions). Elle était composée de deux destroyers antiaériens Type 42, modernes mais médiocres en ASM, et de toutes façons disposés en piquets radars donc trop loin pour être utiles contre un sous-marin, ainsi que de deux vieux destroyers ex-américains datant de la Seconde Guerre Mondiale. Bien que modernisés dans les années 60, ces bâtiments étaient obsolètes et à bout de souffle, et, qui plus est, armés par des marins et officiers dont la compétence et l'expérience en matière de lutte ASM ne pouvait rivaliser avec celle des Britanniques. Ces navires avaient très très peu de chances de faire autre chose que de la figuration, d'où le dicton 'porte-avions repéré, porte-avions coulé'.

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: CR Mrs THATCHER's war le Ven 5 Jan 2018 - 20:07

Francis

Tu as raison, c'est du pur story telling de ma part, sauf les propos tenus sur les questions d'évènements politiques, qui eux son exacts.

Je suis en train de lire le livre de Middlebrook "the falklands war" 1982 qui est très dense, mais la technicité du sujet est hors de mon domaine de compétence.
La guerre aéro navale moderne (post WW2) est un sujet très complexe.

Les règles du jeu sont très abstraites sur les questions d'interactions marine/aviation et les placements des unités, elles se centrent sur des décisions de missions et l'indisponibilité qui en résulte pour d'autres missions.

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: CR Mrs THATCHER's war le Sam 6 Jan 2018 - 18:28

TOUR 8   FOG !  (no air)




La brume noie la terre et l'océan, les avions ne peuvent décoller, mais c'est un bon jour pour débarquer, à l'abri des regards de l'aviation Argentine.


Le navires de commerce transportant les hélicos arriveront le 28 ou 29 mai.





Les transports de troupes débarquent les bataillons de commandos et de paras, ainsi que l'artillerie et les blindés légers dans la baie de San Carlos.

Les Harriers basés à terre sont modifiés pour porter des AIM 9L Sidewinder missiles air air.
6 unités de Harriers arrivent de l'île de l'ascension pour venir renforcer les équipes du Hermès et de l'Invincible.

Les troupes occupant Stanley avancent vers l'ouest dans les hautes collines pour défendre "leur " île face à "l'invasion " britannique.


TOUR 9  
Pluie...






Les Sea Harriers décollent de leurs portes avions respectifs.




L'aviation Argentine peut enfin intervenir sur les falklands



Mais l'omniprésence des Sea Harriers dans le ciel des falklands est trop forte pour les argentins qui sont obligés de s'enfuir (BBC +3)










Néanmoins, une frégate d'escorte protégeant les navires de ravitaillement, l'HMS Antelope, est touchée par plusieurs missiles et s'enfonce lentement dans la soirée , l'équipage est secouru à temps
(BBC -5)  







Les 40th and 45th Commandos avancent dans le Cerro Montevideo et se heurtent à des forces argentines qui les mettent en difficulté, mais l'appui aérien produit par les sea harriers est déterminant (10+2  contre 9+1), ils sont maitres du terrain.



Le 42nd commando appuyé par l'artillerie avance dans les Verde Hills qui sont inoccupées, puis sont rejoints par les Gurkhas (des troupes d'élite Népalaises redoutables et très redoutées par les argentins, du fait de leur utilisation d'armes blanches au combat)




Les 2nd and 3rd para et les blindés légers avancent dans les Sussex mountains.


Jean Kirkpatrick fait encore des siennes à l'ONU dans sa croisade pro dictatures d'extrême droites sud américaines, Reagan , dépassé, ne peut rien faire.
BBC-5


Un sous marin argentin est détecté et cette menace (réelle ou illusoire)  distrait la task force du Hermès, il ne pourra appuyer l'avancée des troupes de sa majesté dans les jours qui viennent...et c'est une très mauvaise nouvelle.


D'autant plus que la BBC est à 9 seulement...

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum