L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Sondage sur le XVIIIe siècle

Combien de jeux sur la période 1701 -1780 connaissez-vous (jeu possédé ou joué) ?

Aucun
 
1-3
 
4-6
 
9-12
 
13-16
 
17-20
 
21+
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Sondage sur le XVIIIe siècle le Ven 24 Oct 2008 - 8:07

Je cherche a me faire une idée de la connaissance moyenne et de l'intérêt porté aux batailles et campagnes du XVIIIe...

J'ai réfléchi a pas mal de questions mais en fait le plus simple cela va être par nombre de jeux...

Les boites contenant plusieurs batailles comptent pour 1 jeu, histoire de simplifier...



Dernière édition par Desaix le Ven 24 Oct 2008 - 9:03, édité 3 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestafette.net

2 Re: Sondage sur le XVIIIe siècle le Ven 24 Oct 2008 - 8:57

Invité


Invité
il n'y a pas de choix "0" ?

3 Re: Sondage sur le XVIIIe siècle le Ven 24 Oct 2008 - 9:03

Oups, voila, corrigé hehe...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestafette.net

4 Re: Sondage sur le XVIIIe siècle le Ven 24 Oct 2008 - 10:18

15, mai seulement 3 boites; le reste c'est de revues ou des DTP.

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Sondage sur le XVIIIe siècle le Ven 24 Oct 2008 - 11:01

6 pour moi.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

6 Re: Sondage sur le XVIIIe siècle le Ven 24 Oct 2008 - 11:42

Je suis pas trés fier de moi....j'ai répondu 0
:whiteflag:

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Sondage sur le XVIIIe siècle le Ven 24 Oct 2008 - 12:32

J'ai répondu 4-6. Mais ce sont les jeux publiés dans VV. Et à ma grande honte je n'ai joué à aucun d'entre eux.
A si, j'ai fait une partie du jeu publié récement par S&T sur la campagne américaine de Mad Anthony contre les Indiens de l'Ohio à la fin du XVIIIème (le même n° que le jeu sur Pancho Villa vs Pershing). D'ailleurs mes Indiens ont mis une dérouillée aux troupes américaines et brûlé presque tous les villages des colons.
Pour être clair, tu exclus bien les jeux sur la période révolutionnaire ?

Jean-Philippe

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Sondage sur le XVIIIe siècle le Ven 24 Oct 2008 - 13:39

J'ai également répondu 0, mais j'aurais pu compter les jeux VV.

Cependant je n'en ai jamais découpé un seul. Inexplicablement, c'est la seule période de l'histoire militaire qui me rebute complètement: des bonhommes déguisées en dentelles qui se fusillent à bout portant, très peu pour moi :o

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: Sondage sur le XVIIIe siècle le Ven 24 Oct 2008 - 13:58

je crois a la louche que j'en possède 6 :-?:

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Sondage sur le XVIIIe siècle le Ven 24 Oct 2008 - 14:04

J'ai répondu 4-6 (tous les VV et 1 revue)

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: Sondage sur le XVIIIe siècle le Ven 24 Oct 2008 - 17:50

vince92 a écrit:Inexplicablement, c'est la seule période de l'histoire militaire qui me rebute complètement: des bonhommes déguisées en dentelles qui se fusillent à bout portant, très peu pour moi :o

Bon il est temps que je sorte des jeux sur le sujet...
A passage, la guerre en dentelles c'est plutôt le XVIIe... Le XVIIIe c'est très similaire au napoléonien en termes de costumes, avec des perruques en plus hehe....

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestafette.net

12 Re: Sondage sur le XVIIIe siècle le Ven 24 Oct 2008 - 20:47

Pour les Hussards et les Grenadiers, mais pas les troupes de lignes, y'a encore le tricorne, et surtout les femmes avec les superbes robes Embarassed

Et si on sefaisait une soirée costumée XVIIIe jocolor

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: Sondage sur le XVIIIe siècle le Ven 24 Oct 2008 - 20:55

Invité


Invité
Desaix a écrit:
vince92 a écrit:Inexplicablement, c'est la seule période de l'histoire militaire qui me rebute complètement: des bonhommes déguisées en dentelles qui se fusillent à bout portant, très peu pour moi :o

Bon il est temps que je sorte des jeux sur le sujet....

??

ça changera quoi ?

14 Re: Sondage sur le XVIIIe siècle le Ven 24 Oct 2008 - 21:14

Et bien avec un peu de chance, cela piquera sa curiosité et il pourra voir que le XVIIIe c'est pas du tout la guerre en dentelles du XVIIe...

Les batailles de Maurice de Saxe c'est vraiment pas le même style que celles du duc d'Enghein...

Du moins c'est mon ambition avec des jeux sur cette période... Rolling Eyes

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestafette.net

15 Re: Sondage sur le XVIIIe siècle le Ven 24 Oct 2008 - 21:38

Moi c'est zéro ^^ Mais je me soigne... What a Face

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdebataille..org/

16 Re: Sondage sur le XVIIIe siècle le Ven 24 Oct 2008 - 22:17

J'ai répondu 4 à 6, ceux auxquels j'ai pensé tout de suite (Friedrich, la Guerre de 7 ans de VV, Fontenoy de VV, et Grand siècle.)
En fait, c'est peut-être un peu plus.
Pour ma part sur cette période l'échelle stratégique ou opérationnelle me branche largement plus que le tactique.
Notamment, j'ai beaucoup apprécié le VV sur la guerre de 7 ans.

Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: Sondage sur le XVIIIe siècle le Ven 24 Oct 2008 - 22:28

Pareil pour moi, préfère le stratégique et l'opérationnel...

Par contre je n'ai pas encore jouer au VV guerre de 7 ans, juste monté et lu les règles... Des amateurs pour y jouer par CBB ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestafette.net

18 Re: Sondage sur le XVIIIe siècle le Sam 25 Oct 2008 - 11:28

Allalalai a écrit:Pour les Hussards et les Grenadiers, mais pas les troupes de lignes, y'a encore le tricorne, et surtout les femmes avec les superbes robes Embarassed

Et si on sefaisait une soirée costumée XVIIIe jocolor

Tu te proposes pour porter robe à panier, mouches, éventail et perruque poudrée ?

Blague à part, je touve aussi que les tenues XVIII° ont de la gueule et paraissent très sayantes.

Jean-Philippe

Voir le profil de l'utilisateur

19 Re: Sondage sur le XVIIIe siècle le Sam 25 Oct 2008 - 11:40

C'est bien ça le pb, dans l'administration du wargame on manque de personnel féminin...alors qu'il y aurait tant à faire jocolor

Voir le profil de l'utilisateur

20 Re: Sondage sur le XVIIIe siècle le Sam 25 Oct 2008 - 13:53

Allalalai a écrit:C'est bien ça le pb, dans l'administration du wargame on manque de personnel féminin...alors qu'il y aurait tant à faire jocolor

Ou alors il faut jouer le Chevalier d'Eon.

Jean-Philippe

Voir le profil de l'utilisateur

21 Re: Sondage sur le XVIIIe siècle le Sam 25 Oct 2008 - 14:10

il n'y a pas que moi qui croit que la guerre en dentelles correspond au XVIIIeme, en fait il semblerait qu'on peut regrouper le XVII et XVIII eme s sous cette dénomination :

Pourquoi jouer « guerre en dentelle » ?
par Gilles boué.
Agrégé d’Histoire Géographie , historien, peintre et joueur.

Ces quelques réflexions n’ont pour but que de vous faire toucher du doigt l’intérêt de la « guerre en dentelle » comme période de jeu de simulation historique. Le premier point serait celui de la dentelle, si l’on considère bien les choses, les 17ème et 18 ème siècles ne sont pas ceux de la dentelle mais plutôt ceux du gros draps uniformisé, de teinte grise ou bleuâtre voire rouge ou brique. Cette révolution de l’uniforme ne fait qu’affirmer et souligner la puissance des états qui se mettent en place autour de deux vrais révolutions, l’abaissements des velléités d’autonomie nobiliaires (cf. Hervé Drévillon ; l’impôt du sang, Paris Taillandier 2006) et la mise ne place d’une fiscalité ordonnée permettant la généralisation des armées réglées plus ou moins permanentes. Cette RMA (Revolution in Military Affairs), largement contestée aujourd’hui dans ses aspects techniques de la guerre , est avant tout la marque d’émergence de l’Etat moderne, de son administration et de la pléthore des ordonnances et règlements qui suivent avec. Ce phénomène est généralisée dans toute l’Europe par l’apparition des ministres et des conseils (Hofkriegsrat dans l’Empire, Boards chez les anglais et Conseils du Roy en France), il ne faut pas oublier que l’architecture princière se caractérise autant par des palais que par des « immeubles de bureau » (extensions de la Hofburg à Vienne et aile des ministres à Versailles). Cette période n’est pas un temps de révolution technique, même si se développe l’uniformité des équipements (fusil de 1717 en France, Brown Bess chez les anglais ou système de la Vallière puis Gribeauval). C’est plus au niveau de l’emploi « raisonné » de la puissance de feu que se fait la réflexion des contemporains. Les ouvrages de Joly de Maizeroy, du chevalier Folard , Maurice de saxe ou bien sur de Guibert lancent une discussion qui pourrait ne jamais prendre fin et qui voit l’opposition de l’ordre profond à l’ordre mince. Ce travail quasi épistémologique a des échos jusque dans les règles de jeux de simulation actuelles, telle insistera sur la qualité morale , le « feu » et l’élan d’une troupe reprenant le stéréotype sociologique du « génie de la nation » (ex. furia francese, passivité des russes face aux pertes etc.), telle autre tentera de reproduire à l’infini et systématiquement , au prix de formules mathématiques absconses, la puissance de feu et le sang-froid du « bel anglois » ou la mécanique bien huilée du « pas à la prussienne ». Les choix sont donc multiples et tous permettent d’atteindre une propédeutique du jeu napoléonien, étape essentielle dans l’appréhension du jeu de simulation né de la vision post-lumières de Von Riswitz.

La « guerre en dentelle » apporte une dimension globale indéniable à tout joueur, de part la richesse infinie des possibilités d’espace de jeu à différentes échelles : jeu d’escarmouche avec les guerres franco-indiennes et la guerre d’indépendance des Etats unis, « petite guerre » un peu partout. Combat tactique depuis la GSE (guerre de succession d’Espagne) à la G7A, (guerre de sept ans) en passant, et ne boudons pas ce plaisir par la guerre de succession d’Autriche , voire celle de Pologne, pour les plus avertis. Le 18ème siècle nous offre aussi des théâtres d’opérations plus originaux, nous ouvrant la route des Indes, des Antilles, des cavalcades contre les turcs. Les passionnés de grande reconstitution n’oublieront pas que dès 1701, des batailles regroupant des dizaines de milliers d’hommes sont à notre disposition pour rechercher les effets de masse (Hoechstadt, Blenheim, Turin, Chiari, Luzzara, Ramillies, Oudenaarde ou Malplaquet, Fontenoy, Raucoux et Lawfeld pour faire enrager les anglophiles). Les guerres de Frédéric II sont tout aussi riches en problèmes opératifs ou stratégiques pour les thuriféraires du 6/10mm. Certaines règles ajoutent la dimension guerre navale et surtout « guerre de siège » nécessaires à ces premiers conflits globaux, ne parle -t-on pas de première guerre mondiale à propos de la GSE (John Lynn). Le jeu de cette période invite à une relecture de l’histoire sous deux angles : une appréhension renouvelée de l’Ancien régime en France, dépoussiéré de la vulgate marxiste et braudelienne, les lectures d’André Corvisier, Jean Chagnot, Jean Pierre Bois sont autant de portes ouvertes vers une compréhension plus fine des mécanismes sociologiques des armées. Le second point est d’en finir avec la vision stéréotypée de l’historiographie anglo-saxonne et post révolutionnaire , faisant de la France un Etat « fantoche » au main des maîtresses du Roy. Les travaux de Gilbert Bodinier, d’Hervé Drévillon nous offrent une véritable étude anthropologique des armées d’Ancien Régime qui réhabilite l’histoire militaire au profit d’une histoire des militaires. Les anglo saxons (Duffy et consorts) semblent bien souvent oublier, que les succès des forces révolutionnaires s’appuient de plein pied sur le terreau des années 1770 (système divisionnaire, artillerie mobile, état-major permanents, permanence du feu, tirailleurs en masse etc.) ainsi que sur le fait que les officiers généraux ont tous été formés à l’école de l’Ancien Régime. Napoléon ne serait rien sans les réformes de Choiseul. Qu’en reste -t-il sur nos tables de jeu ? D’abord une pléthore de règle, couvrant tous les aspects sus nommés, escarmouches, tactique, grand tactique, stratégique, toutes les familles de jeu sont représentées. D’AoR à NPOW, en passant par Polemos, Koenig’sKrieg ou Ga Pa vous trouverez tout ce que vous désirez en terme d’échelle de jeu, de nombre de figurines à déployer, de niveau de complexité, de simplicité, de jouabilité. Le tout est affaire de goût ou de dégoût. Les armées sont belles, magnifiquement belles, beaucoup plus variées qu’il n’y paraît au premier regard. Des drapeaux par dizaines, des lignes de déploiement bien droites et si difficiles à aligner, des passages de ligne problématiques mais passionnants, des choix tactiques à faire ou à se défaire ( en oubliant son « petit napoléon par l’exemple »). Les manufacturiers de figurines ne s’y sont pas trompés en nous proposant des figurines de plus en plus belles et nombreuses (Ah !! se damner pour Front Rank ou Crusader !!). le 15mm est tout aussi riche avec Old Glory, Essex mais aussi Freikorps ou Falcon avec Sardes et espagnols. Il est de plus toujours possible de sortir des sentiers archi battus des franco-prussiens en peignant des mahrattes ou des algonquins, des suédois ou des barbaresques. .Internet offre aujourd’hui des sources inédites et remarquables NPI, Praeteriti Fides, Royal Fig, des sites perso parmi lesquels je citerai celui d’Eric Veitl . Ces sites apportent une solution à un des points noirs de la période, la difficulté à se procurer des renseignements facilement sur les armées sou les uniformes de la période sans devoir dépenser une petite fortune en livres rares mais essentiels . Le plus bel exemple est la publication des planches de Mouillard sur le site de Praeteriti Fides , sachant qu’une copie de ce livre n’est pas trouvable à moins de 1000€. Pour résumer, une histoire riche , des uniformes magnifiques, des règles sympathiques des figurines nombreuses et variées, c’est à se demander pourquoi nous ne sommes pas plus nombreux .

Bibliographie :

La bibliographie est relativement mince et difficile à trouver :

Pour les uniformes, il y a bien sur tous les Osprey (une vingtaine) et les Funcken (2 tomes sur la guerre en dentelle), on peut y ajouter les « Blanford » Uniforms of the Seven years war et Uniforms of the American Revolution de Mollo et Mac Gregor (bonne chance pour les trouver !)

D’un point de vue historique sérieux (pas V.V quoi !!)

·Jean Pierre Bois : les guerres en Europe 1494-1792 Paris Belin Sup 2003

·Jean Paul Bertaud : guerre et société en France de louis XIV à napoléon 1er ; Paris Armand Colin , collection U 1998

·Jean Chagnot : Guerre et société à l’époque moderne : Nouvelle Clio, PUF, 2001

·collectif : Combattre, gouverner, écrire, Economica , Mélanges offerts à jean Chagnot 2003

·Brent Nosworthy : The Anatomy of Victory, battle tactics 1689-1763 :Hippocrene Books, New York , 1992

·Dir Jacques Garnier : Dictionnaire des guerres et des batailles de l’histoire de France, Paris Perrin 2004

·John Lynn : the wars of Louis XIV 1667-1714 : Longman, Londres , 1999

·André Corvisier : la bataille de Malplaquet, Paris Economica, 1997

·Jean Pierre Bois : Fontenoy 1745, Paris Economica, 1996

Pour les chanceux ou très riches ( mais alors très riches), les volumes suivants sont fondamentaux.

·Quincy, Charles Sévin, marquis de, 1666-1736. Histoire militaire du règne de Louis le Grand, roy de France 7 vols. Paris, D. Mariette, 1726.

·Mémoires de M le Marquis de Feuquières, concernant ses maximes sur la guerre et l’application des exemples aux maximes, 4 tomes, Londres Antoine Jombert 1745

·Généraux Pelet et de Vault : mémoires militaires relatifs à la guerre de succession d’Espagne sous Louis XIV, 11 tomes Paris imprimerie royale 1835

·Le Comte Pajol : les guerres sous Louis XV, Paris Firmin Didot, 7 tomes , 1881

·Général hardy de Périni : les batailles françaises, 6 tomes, Paris Flammarion, 1894

sitographie :

les essentiels : http://vial.jean.free.fr/new_npi/index.htm : site de Jean Louis Vial, histoire et uniformologie

http://pfef.free.fr/Page_Principale.htm : site de Praeteriti Fides, une véritable mine

http://royalfig.free.fr/ : le site des amateurs de la période « guerre en dentelle »

pour les drapeaux :

http://www.drapeaux.org/ : site de vexillogie, tous les drapeaux français

http://www.warflag.com/ : site de Ian Croxall, des dizaines de drapeaux toutes nations confondues

pour les photos de figurines

http://pagesperso.aol.fr/ericmveitl/index.html : site d’Eric Veitl

http://homepages.paradise.net.nz/ahollows/interests/syw_army.htm : pages de Rolly Herman de Nouvelle Zélande

pour les uniformes :

http://www.grosser-generalstab.de/ : des centaines de reproduction des planches de Lienhart et Himbert et Knötel.

http://perso.wanadoo.fr/gbfwss/ : site sur l’armée française de la GSE



Il y a un gros trou noir dans ma culture historique entre la fin de la guerre de 30 ans et les guerres de la Révolution.

...mais je ne demande qu'à être convaincu Smile

héhéhéhéhé Wink

Voir le profil de l'utilisateur

22 Re: Sondage sur le XVIIIe siècle le Sam 25 Oct 2008 - 15:16

Je dirais 16, sans avoir les jeux sous la main.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum