L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Scénario axis and allies angel 20 (escorte contre interception)

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Scénario escorteurs contre intercepteurs (jeu Axis and Allies air force miniature angel 20).
Le camp escorteur est le camp qui possède des bombardiers (ou des appareils d'attaque au sol). Le camp escorteur possède aussi des chasseurs.
Le camp intercepteur possède seulement des chasseurs.
Chaque camp commence en plaçant ses avions au bord de son propre côté de carte.
Tous les avions du camp intercepteur commencent à l'altitude 4.
Tous les avions du camp escorteur commencent à l'altitude 3, à l'exception de certains chasseurs qui peuvent commencer à l'altitude 4. Au maximum 1 tiers des chasseurs du camp escorteur pourront commencer à l'altitude 4.

Budget : on fait d'abord la somme des points de budget de tous les bombardiers.
a) On multiplie d'abord ce nombre par 1,35 (arrondi sup) : ceci donne le budget à ne pas dépasser pour la chasse qui escorte les bombardiers.
b) On multiplie ensuite ce même nombre par 1,5 (arrondi sup) : ceci donne le budget à ne pas dépasser pour la chasse qui intercepte les bombardiers.

Règle spéciale 1 : les bombardiers commencent le scénario en étant pleins. A la fin du tour de jeu, le camp escorteur peut alléger une partie ou la totalité de ses bombardiers.
La vitesse d'un bombardier allégé augmente de 1, mais il rapporte moins de points à son propre camp.

Règle spéciale 2 : dès l'instant où il ne reste plus de bombardiers sur la carte (abattus ou ayant quitté la carte), il reste encore 2 tours complets à jouer. Par exemple si le dernier bombardier est abattu au tour 7, il reste encore le tour 8 et le tour 9 à jouer.

Chaque camp gagne :
> Pour chaque avion ennemi abattu : la totalité des points de budget de l'avion.
> Pour chaque avion ennemi ayant quitté la carte (sauf cas de bombardiers quittant la carte par le côté adverse) : la moitié (arrondi sup) des points de budget de l'avion.
> Pour chaque avion ennemi "crippled" : la tiers (arrondi sup) des points de budget de l'avion. Ceci est calculé en fin de partie.

Le camp escorteur gagne :
> Pour chaque bombardier plein quittant la carte par le côté adverse : la totalité des points de budget du bombardier.
> Pour chaque bombardier allégé (ayant largué une partie de son chargement) quittant la carte par le côté adverse : la moitié (arrondi sup) des points de budget du bombardier.

Le camp intercepteur gagne :
> Si TOUS les bombardiers ont été abattus : le tiers (arrondi sup) de la somme des points de budget de tous les bombardiers. Ceci s'ajoute aux points obtenus normalement quand on abat un bombardier.

Exemple de scénario :
Forces aériennes en présences (scénario front de l'est).
a) Russes (camp escorteur)
3 I16 / 3 x 20 pts = 60 pts.
2 Yak 1 / 2x 37 pts = 74 pts.
2 Sturmoviks (ce sont les 2 "bombardiers") / 2 x 50 pts = 100 pts.

Les Russes ont donc 134 pts de chasse et 100 pts de "bombardiers".

b) Allemands(camp intercepteur)
3 BF 109 E / 3 x 31 pts = 93 pts.
1 FW190 / 1 x 55 pts = 55 pts.

Les Allemands ont donc 148 pts de chasse.

Voir le profil de l'utilisateur
On a joué ce scénario front de l'est sur une énorme carte. On n'a pas utilisé les cartes d'origine fournies avec le jeu.
La carte faisait environ 16 hexs sur 11 hexs. Le camp escorteur devait traverser une distance de 11 hexs pour mettre ses bombardiers en sécurité.

Bilan (au bout de 8 tours de jeux):
Un Sturmovik a été abattu (50 pts pour l'Allemand).
Un I16 abattu (20 pts pour l'Allemand).
Un Yak1 abattu (37 pts pour l'Allemand).
Un total de 107 pts pour l'Allemand.

Un Sturmovik plein a réussi à traverser la carte (50 pts pour le Russe).
Deux Me 109 abattus (62 pts pour le Russe).
Un total de 112 pts pour pour le Russe.

Victoire du Russe (mon adversaire).

Les Allemand (moi) avaient moins d'avions, mais une plus grande puissance de feu (surtout le FW 190 !).
Le premier problème est qu'il fallait choisir entre les Sturmoviks et les chasseurs d'escorte.
Je me suis d'abord concentré sur un Sturmovik, celui escorté par les 2 Yak adverses.
Contre ce premier Sturm, j'ai envoyé deux ME 109 et le FW 190.

L'autre Sturm était escorté par les 3 I16. Contre celui là j'ai envoyé un seul ME 109.

Enorme coup de chance ! J'ai réussi à abattre très vite le Sturm escorté par les 2 Yaks.
Il est vrai que j'avais réussi à le talonner par le FW 190. Et ça, ça ne pardonne pas...

Donc la suite de mon plan a consisté à chasser le second Sturm avec le FW, en laissant 2 ME 109 au contact des 2 Yaks.

Le second problème est la règle spéciale du Yak qui donnait +1 en initiative au Russe.
De plus, comme j'avais donné la priorité aux Sturms, mes propres chasseurs étaient souvent poursuivis par les chasseurs Russes. Or la règle du jeu prévoit de donner +2 en initiative à celui qui poursuit le plus d'adversaires. Donc au final le Russe s'est souvent retrouvé avec +3 en initiative.

Or avoir l'initiative, c'est se déplacer en second, APRES avoir observé les mouvements adverses.
Bon, les mouvements se font alternativement, ce qui compense un peu. Le problème est que quand l'adversaire a l'initiative, il peut déplacer les avions qu'il juge les plus importants en derniers.

Cela m'a empêché d'abattre le second Sturm, souvent déplacé en dernier par mon adversaire...

Quand j'ai compris ça, en milieu de partie, je me suis concentré sur les chasseurs Russes, en ayant la chance d'en abattre deux.
J'ai réussi à toucher le second Sturmovik, mais cela n'a pas suffi. Il a pu s'achapper par mon côté de carte.

Mon adversaire a bien joué. Il me laissait tournoyer (en tout cas en début de partie) autour des Sturms pour mieux me poursuivre avec ses avions. Je me suis souvent retrouvé avec des bandits à 6 heures...
D'où la perte de deux de mes ME 109.
Bon, cette tactique est quand même risquée : j'aurais pu abattre très rapidement ses deux Sturms.
Mais il se trouve que le Sturm est très costaud (4 en Armor). Donc à moins de se mettre dans les 6 heures de la bête, il est très difficile de l'abattre.

Au final, du suspense, de la nervosité (quand l'adversaire vous talonne et jette 6 ou 7 dés, on n'est pas très bien), des petits navions auxquels on s'attache.
Du tout bon.
Je mettrai en ligne les photos dès que possible.

Voir le profil de l'utilisateur
Voici quelques images du scénario front de l'est joué :

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum