L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

[CR] War Galley : Iles Aegates, 242 avant JC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Voici les photos d'un petit CR d'essai sur un jeu que j'étais curieux de faire fonctionner : War Galley de GMT Games.

Le scénario des Iles Aegates est le plus simple, mais il n'est pas pour autant basique.

Il oppose galères romaines et carthaginoises durant la première guerre punique.

Les escadres sont composées de 33 galères pour chaque camp. Un pion représente 6 galères.

La victoire est acquise au joueur qui remporte 80 points de victoire, et s'il s'agit du double de PV de l'adversaire. Une galère éperonnée, capturée ou coulée donne en PV sa valeur de défense d'éperonnage, +1 en cas de capture.

Le joueur carthaginois a l'initiative au premier tour.

Il remporte 3 PV supplémentaires pour chaque galère qu'il parvient à faire sortir par le bord romain de la carte.

Le vent reste constant durant toute la partie et n'est pas changé.

Voici la disposition des forces.



La ligne de bataille s'avère parfaitement linéaire.

Les escadres ont été composées avec un même nombre de galères pour chacune, sauf une de plus pour les amiraux.

Toutefois, les romains sont très nettement avantagés. En effet, les valeurs d'équipage des galères romaines sont supérieures à celles des carthaginois, ce qui leur donne une supériorité dans bien des domaines de manoeuvre - tir, balayage, grappinnage, abordage.

Les carthaginois n'ont donc pas intérêt à rechercher le combat de galère à galère, d'autant plus qu'ils doivent faire sortir un maximum de navires par le bord romain.



Barbax teste la vitesse maximum et doit faire un test de fatigue pour chaque galère. Le résultat, F1, F2, F3... retire un point de mouvement à la galère pour le nombre de tours correspondant.

Hanno et Himilco entament un mouvement sur babord, divisant leurs escadres.

Les romains avancent.



Les romains continuent leur progression, implacables.

L'escadre de Metellus est quasiment à portée de tir - 2 hex - de celle de Barbax.

Gisgo reste immobile, tandis que Hanno et Himilco reprennent le cap vers les romains.



Echange de tirs entre Barbax et Metellus - favorable aux romains - valeurs -1 apparaissant sur les galères, diminuant leur valeur de marins.

Gisgo étire son escadre, pour une progression en ligne de file sur tribord ; sans doute pour profiter de l'espace laissé entre Agricola et Metellus.

Hanno souhaite faire de même, sur babord. Il grappine une galère de Drusus et tente un abordage, sans succès.

Babord toute pour l'escadre de Himilco.



Les carthaginois essayent de ruser afin de diviser les romains et tâcher de les esquiver. Cela ne semble pas marcher.



Les zones rouges représentent deux galères capturées au profit des romains, et une éperonnée.

Cette fois, ça se précise.

Himilco vire de bord à nouveau, et fait mine d'attaquer Drusus. Les éperonnages échouent.

Pour ne pas laisser échapper l'ennemi, Drusus, lui, divise son escadre, pour contenir Himilco et prêter main forte à Catalus qui bloque Hanno et lance contre lui une série d'éperonnages qui échouent.

Gisgo est assailli par Agricola.

Metellus semble hésiter et décale son escadre pour rapprocher sa ligne de celle d'Agricola. Barbax imite Himilco et fait mettre ses galères en ligne de bataille.

Le détail des combats :



Tour suivant.



Himilco et Barbax n'ont fait que ruser.

Virant de bord, à nouveau, ils mettent le cap droit vers le bord romain, esquivant le combat. Drusus ne l'entend pas de cette oreille et tente de grappiner une ou deux galères ennemies. Metellus, lui, se reprend, et attaque Barbax au moment où celui-ci entame sa manoeuvre de fuite.

Hanno est en difficulté. Il tente d'échapper à l'emprise de Drusus et de Catalus qui ont joint leurs forces.

Agricola attaque Gisgo qui tente lui aussi de manoeuvrer sur tribord et profiter d'une brèche entre Agricola et Metellus, mais ça paraît difficile à concrétiser.

Le détail des combats :



Les tentatives carthaginoises pour diviser les escadres romaines n'ont que peu fonctionné. La partie semble désormais gagnée pour le joueur romain. Les affrontements sont inévitables, laissant peu de chance aux galères puniques.

Le tout dernier tour.



Les galères carthaginoises sont capturées les unes après les autres - les zones rouges se multiplient.

Himilco seul parvient à s'échapper dans d'assez bonnes conditions.

Seules trois galères de Barbax peuvent mettre le cap vers le bord romain de la carte.

Mais la galère de Barbax elle-même est capturée.

Gisgo est également capturé. Une seule de ses galères a pu échapper aux mailles du filet.

Pour son escadre et pour celle de Hanno, c'est le désastre. Les romains n'ont plus qu'à se laisser aller.

Le détail des combats.



La victoire romaine est écrasante. 125 PV à la fin du tour 6... et aucun pour les carthaginois.

Allez, souquez, mille sabords, ornithorynques à la graisse de hérisson, bachi-bouzouks !!!

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdevue.blogspot.fr/
Très heureux de lire un aussi bon CR sur un jeu (et un thème) trop souvent oublié. Bravo !


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Excellent compte-rendu ... thumbs up

Quel logiciel a été utilisé pour sur-impressionner flèches, pointillés, zones ombrées, etc... ?

Voir le profil de l'utilisateur
Deuxième lecture du CR ce soir... je sent que je vais ressortir mon War Galley cet été !


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
@ Semper :

Merci, et tant mieux si cela convient.

@ Def :

J'utilise Paint.NET. Très pratique, libre d'accès et gratuit.

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdevue.blogspot.fr/
Beau CR Manu !

@Manu
Whisper en principe je dois récupérer mon ordi ce week end et avec un peu de chance je pourrai me reconnecter à internet donc on pourra envisager Medina !

Voir le profil de l'utilisateur
En effet il faut rendre hommage à ce compte rendu, et qui est quand même très bien réalisé.
Le déconfiture Carthaginoise est quand même un peu surprenante, avec aucun point de victoire.

Encore bravo, et en espérant qu'il donnera envie de jouer ou de rejouer à ce " War Galley ".

Bateau ...Capitain

Voir le profil de l'utilisateur
Super CR !

War galley reste le titre de la série GBOH auquel je n'ai pas encore joué... ce à quoi je devrais immédiatement remédier.

Moi aussi, je suis intéressé par connaître le logiciel pour la surimpression des flèches. Par ailleurs, as-tu joué en solitaire ou avec un adversaire ?

Bravo !

Voir le profil de l'utilisateur
le carthaginois qui avait entamé une manoeuvre d'évitement par les ailes n'aurait-il pas eu intérêt à poursuivre avec les deux escadres au lieu d'engager les romains, en laissant les deux escadres du centre se faire éliminer de toute manière?

Voir le profil de l'utilisateur
@ Elem :

J'attends une partie de pied ferme ! Mouhahahahhhrr (rire sardonique, ou Niêrk niêrk niêrk dans une autre version Very Happy)

@ Leodinas :

Surprenant en effet, pour les PV. Cela tient à ce que les combats ont été esquivés côté carthaginois compte tenu de leur infériorité en valeurs. Il aurait fallu à mon sens beaucoup de chance aux dés pour remporter un engagement.
Les galères, romaines et carthaginoises, avaient toutes 5 en attaque et 7 en défense ; mais pour l'abordage une valeur de marin différente : 5 pour les romains, 2 pour leurs adversaires, ce qui désavantage ce dernier. Donc même chance pour éperonner ou grappiner, mais pas pour la capture. C'est un paramètre qui peut déstabiliser et faire hésiter le carthaginois contraint à ruser.
Une galère éperonnée donne 7 PV, une galère capturée donne 7 PV + 1 en bonus. Autant dire que ça peut grimper assez vite, le seuil de victoire à 80 PV dans le scénario peut être atteint en capturant une dizaine de galères...
Ceci dit, les PV pour les galères qui réussissent à fuir par le bord romain auraient très bien pu se voir attribuer +3 PV par galère, ce serait-ce que pour l'honneur.

@ Justin Dimicatio :

Il s'agit de Paint.NET.
Au fait félicitation pour ton blog, je vais souvent y faire un tour. thumbs up
Sinon j'ai testé WG en solitaire.

@ Françoist :

Oui, ça aurait été une conduite de jeu un peu plus aboutie et moins hésitante. Esquiver les combats, déterminer une ou deux escadres à sacrifier pour permettre aux autres de filer.

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdevue.blogspot.fr/
Historiquement pour cette bataille, les Carthaginois devaient rejoindre la Sicile (sa partie ouest, celle qui leur restait seulement) pour la ravitailler en secret, en matériel et en troupes de mercenaires. Leurs navires étaient lourds car surchargés ; mais ils avaient quand même pour eux le vent en leur faveur.
Les Romains, prévenus, les attendaient avec leurs escadres disposées : En Ligne et horizontalement (comme sur le CR) ; mais ils avaient aussi coupés avant de partir, et volontairement, tous leurs grands mâts pour gagner du poids et de la maneuvrabilité. Ils misaient tout sur leurs rameurs !
Les Puniques sont arrivés sur la carte : En Ligne aussi avec leurs 4 escadres, mais à l'inverse avec tous leurs navires en file indienne, pour chacune d'entres elles.
Les mercenaires embarqués peu habitués au mal de mer n'ont pas participés aux combats, et il y a eu d'ailleurs très peu d'abordages.
Résultat Historique : sur les 200 navires engagés pour chacun des 2 camps, les Puniques y perdent 120 vaisseaux (50 de coulés et 70 de capturés).
Défaite totale sur mer, une de plus.
 
PS : Tout est parfaitement bien respecté dans le scénario de GMT, sauf que pour la véracité historique : les navires romains ne devraient pas pouvoir hisser leurs grandes voiles ! ...et oui ils n'en ont plus, ils s'en sont séparés avant !
Voir aussi le compte rendu ci joint ci après :

Voir le profil de l'utilisateur
 http://www.strategikon.info/phpBB3/viewtopic.php?f=29&t=12381&hilit=war+galley

Pour info les préparatifs de cette bataille se sont faits en début d'hiver 242 BC ; mais elle c'est fait elle au 10 Mars 241 BC soit donc, au moment de la deuxième moitié de cet hiver ; mais l'année avait changé !

 Idea  cheers 



Voir le profil de l'utilisateur
 Embarassed 
Le vent à quand même ici son importance, et pour la bonne compréhension de ce CR, il vient du flanc "Arrière Droit" des Carthaginois.

 Cool 

Voir le profil de l'utilisateur
Merci pour ces précisions et le lien vers le CR.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum