L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Bussaco 1810

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 4 sur 12]

76 Re: Bussaco 1810 le Sam 18 Sep 2010 - 15:07

Je ne comprends pas ???? C'est pas super comme guerre ? Et puis ça change des France-Angleterre, moi j'aime l'exotique jocolor Bon même si là c'est plutôt banane gelée jocolor

Voir le profil de l'utilisateur

77 Re: Bussaco 1810 le Sam 18 Sep 2010 - 15:37

Mini banane gelée alors Wink

Orovais c'est plus une escarmouche qu'une bataille véritable (quelques milliers d'hommes de chaque côté pas plus). A la rigueur, ça pourrait faire un mini jeu sympa, si Fred voulait adapter JdG au format mini (genre JdG de poche, ou JdG pour les Nuls ou encore JdG20).

Tant qu'à jouer les Suédois, autant les jouer à leur grande époque,1620-1720 pour faire simple. Si tu aimes les inventeurs d'IKEA et de Daim, la friandise préférée des dentistes, achète toi Nothing Gained but Glory, sur la guerre de Scanie. Tous les chefs et toutes les troupes sont d'élite, ou presque.

Voir le profil de l'utilisateur

78 Re: Bussaco 1810 le Sam 18 Sep 2010 - 15:57

Figure toi que depuis un moment je regarde ça, mais le pb c'est mon temps pour y jouer, donc je remets mes achats régulièrement...

Voir le profil de l'utilisateur

79 Re: Bussaco 1810 le Sam 18 Sep 2010 - 21:44

quel rapport avec Buçaco ?

Voir le profil de l'utilisateur

80 Re: Bussaco 1810 le Sam 18 Sep 2010 - 22:14

On a dévié en se demandant si le système de Bussaco pouvait s'adapter à la bataille cité ci-dessus et s'il était envisageable de l'orienter vers ce type de combat différent des grandes batailles napoléoniennes CLASSIQUES.
En outre, j'ai une question : en te voyant écrire ton post, c'est Bussaco ou Buçaco ?

Voir le profil de l'utilisateur

81 Re: Bussaco 1810 le Dim 19 Sep 2010 - 9:41

aujourd'hui on écrit plutôt Buçaco, mais les deux sont admis.

Voir le profil de l'utilisateur

82 Re: Bussaco 1810 le Dim 19 Sep 2010 - 10:02

Oui j'ai un peu regardé, c'est l'écriture portugaise. En revanche, j'ai été surpris de voir Ney sous le commandement de Masséna, je pensais les deux personnages au même niveau, voire Ney supérieur. Berthier ok, mais en lisant rapido, ça m'a surpris. Etait-il puni par Napo ? ou Massena si fort que ça ?

Voir le profil de l'utilisateur

83 Re: Bussaco 1810 le Dim 19 Sep 2010 - 10:41

Massena était un monument, il commandait déjà l'armée de la République en Italie alors que Napo était encore personne...

Séniorité et prestige je pense...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestafette.net

84 Re: Bussaco 1810 le Dim 19 Sep 2010 - 10:52

Dans le jeu les relations entre généraux sont-elles prises en compte, et expliquent-elles une partie de la défaite ?

Voir le profil de l'utilisateur

85 Re: Bussaco 1810 le Dim 19 Sep 2010 - 12:47

Desaix a écrit:Massena était un monument, il commandait déjà l'armée de la République en Italie alors que Napo était encore personne...

Séniorité et prestige je pense...
Pas le temps de vérifier aujourd'hui mais à ma connaissance, il commandait une aile de l'armée d'Italie, pas l'armée complète. Quand Bonaparte est nommé à la tête de l'armée d'Italie, il ne remplace pas Masséna. Quant au fait d'être "personne", dès 1793, le frère de Robespierre le découvre au siège de Toulon et c'est son rôle lors de la répression de Vendémiaire + son mariage avec Joséphine de Beauharnais qui vont le propulser à la tête de l'armée d'Italie. On connaît bien la suite. En ce qui concerne le commandement de l'Armée du Portugal en 1810, c'est le chef (Napoléon) qui décide ! Il est clair que la nomination d'un officier supérieur par rapport à d'autres de même rang est à la fois nécessaire (unité de commandement) et délicate (jalousie, prérogatives sur le terrain). Cette campagne permettra de le constater une fois de plus. Masséna, par son âge, ses désaccords remarqués avec Napoléon, avait été réservé pendant quelques années à des missions subalternes. Son rôle durant la campagne de 1809 et particulièrement à Wagram lui ont redonné du poids et de l'inlfluence auprès de l'Empereur. D'où, je pense, sa nomination à la tête de cette armée. Mais je n'ai pas mes sources sous la main.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bir-hacheim.com

86 Re: Bussaco 1810 le Dim 19 Sep 2010 - 13:01

Je voyais les choses ainsi moi aussi.

Voir le profil de l'utilisateur

87 Re: Bussaco 1810 le Dim 19 Sep 2010 - 13:07

Allalalai a écrit:Dans le jeu les relations entre généraux sont-elles prises en compte, et expliquent-elles une partie de la défaite ?

Les prises de tête régulières des maréchaux loin de l'Empereur ont bien arrangé les affaires de Wellington... Tous ces grands officiers ne s'aimaient guère, se jalousaient beaucoup et voulaient briller chacun loin du regard du "patron"... Quant il commandait directement, c'était en effet plus simple: ils obéissaient... Wink

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bir-hacheim.com

88 Re: Bussaco 1810 le Dim 19 Sep 2010 - 13:10

Et surtout les Français gagnaient !
Ici donc Bussaco engage le repli Anglais avec des pertes de 4 pour 1 en défaveur des Français ; quel est le principal facteur explicatif ?

Voir le profil de l'utilisateur

89 Re: Bussaco 1810 le Dim 19 Sep 2010 - 13:18

Allalalai a écrit:Et surtout les Français gagnaient !
Ici donc Bussaco engage le repli Anglais avec des pertes de 4 pour 1 en défaveur des Français ; quel est le principal facteur explicatif ?

Si mes souvenirs sont bons: une grande supériorité numérique française mais 1- une position défensive forte pour les anglais (crête) 2- utilisation de la contre pente 3- des attaques désordonnées françaises 4- un manque de manœuvre des français

Plutôt une bataille d'arrêt qu'une victoire britannique d'ailleurs.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bir-hacheim.com

90 Re: Bussaco 1810 le Dim 19 Sep 2010 - 13:57

La position anglaise est comme d'hab sur une ligne de crête. Le pb est que la pente est redoutable et la dénivellée trop importante pour permettre un pointage adéquate de l'artillerie (hausse insuffisante).
Autre conséquence, les accès sont "canalisés" par la pente et cette dernière rend la cavalerie inopérante ou presque car incapable de charger efficacement.
Enfin, la crête est boisée rendant très difficile la localisation des troupes britanniques (div Spencer et Picton en particulier).

Sinon concernant Masséna, c'est effectivement une légende, "l'enfant chéri de la vcitoire" et en 1809 "qui n'a pas vu Masséna à Essling n'a rien vu"

Voir le profil de l'utilisateur

91 Re: Bussaco 1810 le Dim 19 Sep 2010 - 14:02

cruchot a écrit:La position anglaise est comme d'hab sur une ligne de crête. Le pb est que la pente est redoutable et la dénivellée trop importante pour permettre un pointage adéquate de l'artillerie (hausse insuffisante).
Autre conséquence, les accès sont "canalisés" par la pente et cette dernière rend la cavalerie inopérante ou presque car incapable de charger efficacement.
Enfin, la crête est boisée rendant très difficile la localisation des troupes britanniques (div Spencer et Picton en particulier).
Bref, une fois de plus, ça illustre bien le talent de Arthur Wellesley et la rare capacité des "froggies" à se jeter sur l'ennemi dans des conditions difficiles ! La recherche de la bataille décisive et du choc ont entraîné plus d'une fois des défaites sanglantes face à l'armée anglo-portugaise. Choisir son terrain c'est déjà marquer des points...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bir-hacheim.com

92 Re: Bussaco 1810 le Dim 19 Sep 2010 - 14:04

Désolé pour avoir fait dévier le sujet avec ma guerre suedo russe (c'est juste que j'aimerai voir les suédois)

Concernant la guerre de la péninsule quand l'Empereur n'était pas là les maréchaux tiraient chacun la couverture à eux avec les resultats que l'on sait. C'est Suchet qui a obtenu, sans doute, les meilleurs résultats en Espagne mais comme Orovais, on va me dire encore que les batailles de Suchet sont trop petites pour être adaptées en JDG Cry Razz

Voir le profil de l'utilisateur

93 Re: Bussaco 1810 le Dim 19 Sep 2010 - 14:25

Non les batailles de Suchet et notamment Sagonte peuvent être une très bonne idée.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

94 Re: Bussaco 1810 le Dim 19 Sep 2010 - 14:42

cruchot a écrit:La position anglaise est comme d'hab sur une ligne de crête. Le pb est que la pente est redoutable et la dénivellée trop importante pour permettre un pointage adéquate de l'artillerie (hausse insuffisante).
Autre conséquence, les accès sont "canalisés" par la pente et cette dernière rend la cavalerie inopérante ou presque car incapable de charger efficacement.
Enfin, la crête est boisée rendant très difficile la localisation des troupes britanniques (div Spencer et Picton en particulier).

Ne pas oublier que, les deux jours, le brouillard semble avoir jouer un rôle non négligeable.

Pour moi, le premier jour est sans contestation une éclatante victoire tactique britannique, le second jour étant une nette victoire stratégique française.
Voir le résumé de l'action tiré des mémoires de Masséna dans l'un de mes précédents messages.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.kronoskaf.com/syw/

95 Re: Bussaco 1810 le Dim 19 Sep 2010 - 14:51

Allalalai a écrit:Oui j'ai un peu regardé, c'est l'écriture portugaise. En revanche, j'ai été surpris de voir Ney sous le commandement de Masséna, je pensais les deux personnages au même niveau, voire Ney supérieur. Berthier ok, mais en lisant rapido, ça m'a surpris. Etait-il puni par Napo ? ou Massena si fort que ça ?

Ah, la défense de Genoa et surtout la victoire de Zurich !!
Masséna commandait l'armée d'Italie en 1805-1806 (Caldiero).
En 1807, il commande un des corps en Pologne (au sud, assez inactif me semble t-il...).
Il a été rappelé pendant la campagne de 1809, avec le succès que l'on sait.
Ensuite, suite à des divergences de vues avec Napoléon (et je crois me souvenir d'une histoire de sous, Masséna étant friant d'argent récolté dans les pays ennemis...), Masséna se retire dans ses terres où il soigne sa santé déclinante.
Il est rappelé par Napoléon pour prendre la tête de l'armée du Portugal.

Ney n'avait encore commandé aucune armée, que je sache.
A moins que je me trompe...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.kronoskaf.com/syw/

96 Re: Bussaco 1810 le Dim 19 Sep 2010 - 14:55

elem51 a écrit:C'est Suchet qui a obtenu, sans doute, les meilleurs résultats en Espagne

Suchet a obtenu son bâton de maréchal non pas trop pour ses succès militaires dans des batailles mais surtout pour son efficace campagne contre les guerillas espagnoles et son excellente gestion de toute l'Espagne du nord-est.
Certains historiens disent que cette grande région a été la seule momentanément pacifiée en Espagne.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.kronoskaf.com/syw/

97 Re: Bussaco 1810 le Dim 19 Sep 2010 - 15:44

Semper Victor a écrit:Non les batailles de Suchet et notamment Sagonte peuvent être une très bonne idée.

Trop tard, tu l'as dit !!!!! jocolor

Voir le profil de l'utilisateur

98 Re: Bussaco 1810 le Dim 19 Sep 2010 - 16:49

je crois me souvenir d'une histoire de sous, Masséna étant friant d'argent récolté dans les pays ennemis

C'était un grand collectionneur d'art religieux entre autre, surtout les pièces en métaux précieux.

Voir le profil de l'utilisateur

99 Re: Bussaco 1810 le Dim 19 Sep 2010 - 19:32

Fred59 a écrit:

Ne pas oublier que, les deux jours, le brouillard semble avoir jouer un rôle non négligeable.

Pour moi, le premier jour est sans contestation une éclatante victoire tactique britannique, le second jour étant une nette victoire stratégique française.
Voir le résumé de l'action tiré des mémoires de Masséna dans l'un de mes précédents messages.

[/quote]

Oh, amusing, my dear friend ! Nette victoire stratégique française ? On parle de cette offensive française dans un rapport de 3 à 4 contre 1 piégée violemment à Bussaco et qui va se retrouver arrêtée devant les lignes formidables établies à Torres Vedras par un Wellington au sommet de son art ?

C'est sûr que les mémoires de Masséna lui sont quelques peu favorables...
Wink

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bir-hacheim.com

100 Re: Bussaco 1810 le Dim 19 Sep 2010 - 19:34

cruchot a écrit:
je crois me souvenir d'une histoire de sous, Masséna étant friant d'argent récolté dans les pays ennemis

C'était un grand collectionneur d'art religieux entre autre, surtout les pièces en métaux précieux.

Je pense sincèrement qu'il n'était pas le seul quoi qu'il fut redoutable en la matière...
Wink

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bir-hacheim.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 4 sur 12]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum