L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

[CR] Medina de Rioseco 1808 (Canons en Carton, JdG) - Manu vs. Elem

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

Voici les images d'une partie de Medina faite sous Vassal.

Je joue l'armée espagnole commandée par La Cuesta, et Elem, éminent participant du forum, incarne le maréchal Bessières à la tête des troupes impériales.



Solidement campé sur les hauteurs d'El Moclin, je défens la ville de Medina et dois donc empêcher mon adversaire de la prendre. Les ptits ronds orange figurent les objectifs de contrôle d'hex.

Je précise que nous avons fignolé nos plans de bataille ; le mien est aussi en image, et je le mettrai à la fin de ce CR. Mon adversaire fera de même, je pense, et ça sera intéressant de comparer.

Sachant que mon plan ne s'est pas tout à fait déroulé comme prévu.

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdevue.blogspot.fr/
Les premières manoeuvres sont françaises.



Ayant choisi de tenir les hauteurs, j'attends de voir ce que va faire mon adversaire.

Face à la menace de la cavalerie de Lassale, qui précède Mouton, je me contente de déployer Maceda.

Dès ce début de partie, je me demande pourquoi Bessières envoie ainsi d'Armagnac aussi loin de sa position de départ.

Peut-être pour un mouvement tournant en direction de Medina.

Je suis sévèrement tenté, pour le tour 2, de mettre Jado-Cagigal en ordre et de l'envoyer fondre sur ces quelques unités, m'imaginant qu'il en viendra facilement à bout. Mais dans ce cas Jado présenterait son flanc et/ou ses arrières aux troupes françaises, ce qui ne manquerait pas de le mettre en difficulté.

Aussi, je reste où je suis.

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdevue.blogspot.fr/
Un CR qui démarre de la plus appetissante des manières. Grognard


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
En revoyant les images, je me demande aussi pourquoi j'ai envoyé D'Armagnac (et Ducos) aussi loin...

Voir le profil de l'utilisateur
L'attaque "historique" des Français a eu lieu sur l'autre aile d'ailleurs. Wink


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Elem a écrit:En revoyant les images, je me demande aussi pourquoi j'ai envoyé D'Armagnac (et Ducos) aussi loin...

Nous aussi. J'attend la suite avec impatience...

Medina est une bataille que j'ai beaucoup jouée (en solo), mais je n'avais jamais eu l'idée de passer ailleurs que par le haut...

Voir le profil de l'utilisateur
Sir Gunter a écrit:Medina est une bataille que j'ai beaucoup jouée (en solo), mais je n'avais jamais eu l'idée de passer ailleurs que par le haut...

Selon ce que j'ai compris, c'est comme s'il y avait un vrai corridor pour attaquer l'armée espagnole sur son aile gauche en passant par les hauteurs.

C'est d'ailleurs ce qu'esquisse mon adversaire au tour 1, facilité par le fait que Portago ne peut être activé qu'au tour 3.

Cela dit, pour moi, contourner l'aile droite et le centre espagnols en utilisant la plaine menant à Medina n'est pas impossible, et je n'en aurais pas été surpris.

A tester. Idea

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdevue.blogspot.fr/
Sir Gunter a écrit: Medina est une bataille que j'ai beaucoup jouée (en solo), mais je n'avais jamais eu l'idée de passer ailleurs que par le haut...
Dans sa première partie de JdG, à Médina, Manu jouant les français, avait voulu passer par le haut cela a sans doute influencé mon choix de vouloir faire une chose un peu différente... et en avançant à marche forcée on peut s'approcher assez vite de la ville me semblait-il.

Voir le profil de l'utilisateur
Elem a écrit:
Sir Gunter a écrit: Medina est une bataille que j'ai beaucoup jouée (en solo), mais je n'avais jamais eu l'idée de passer ailleurs que par le haut...
Dans sa première partie de JdG, à Médina, Manu jouant les français, avait voulu passer par le haut cela a sans doute influencé mon choix de vouloir faire une chose un peu différente... et en avançant à marche forcée on peut s'approcher assez vite de la ville me semblait-il.

Exact !

Lors de ma première partie de JdG sur Médina, en réel et non sous Vassal, je jouai les français et voulant passer par le haut je n'ai pas su déployer mes troupes.

Une avance rapide de certains corps par en bas permet de faciliter leur déploiement et d'éviter leur engorgement dans un espace restreint.

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdevue.blogspot.fr/
Les choses sérieuses commencent.

Dans la mesure où les premiers chocs ont eu lieu, je n'ai plus matérialisé qu'une seule ligne de démarcation en pointillé. Elem m'a fait remarquer que je n'ai pas toujours indiqué le nom des généraux, notamment le mien. La Cuesta est au milieu de ses troupes au tour 1 et je l'ai déplacé au tour 2. Bessières, pour ce tour, doit être avec la garde.




Feinte ou facilité de déploiement, d'Armagnac poursuit sa manoeuvre. Suivi par Ducos, il change de direction, fonce sur les hauteurs et attaque le centre espagnol.

Jado-Cagigal soutien le choc mais ses formations sont bousculées, certaines unités sont désorganisées.

Sur mon aile gauche, Lassale, avec Mouton qui précède Sabathier, se livrent à un massacre : le corps de Maceda est quasiment anéanti. Il ne reste qu'une unité de cavalerie en déroute, qui me désorganise au passage du fleuve une unité de La Cuesta. Seul un régiment de Sabathier reste désorganisé.

Stoïque, j'encaisse.

Pour autant, je garde mon sang froid. Je peux espérer fixer mon adversaire sur El Moclin et ainsi le tenir éloigné de Médina, ce qui pour le moment n'est pas totalement mauvais.

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdevue.blogspot.fr/
La suite.




Poursuivant sur sa lancée, Mouton ouvre une brèche dans le dispositif espagnol. Ce vide béant entre Portago et Jado-Cagigal peut, à terme, entraîner la dislocation de mon armée.

Portago, pouvant enfin être activé, se lance dans une contre-attaque qui tient Lassale à distance - mais deux de ses unités partent en déroute.

Les combats décisifs, pour toute la partie, se feront donc sur les hauteurs.

Il me faut donc les tenir, coûte que coûte.

Jado-Cagigal, au centre, se bat furieusement contre les troupes de Mouton, Sabathier et d'Armagnac.

La garde ne peut pas encore attaquer, mais elle se positionne pour menacer mon flanc droit. Aussi, je décide de faire avancer La Cuesta a peu de distance - pour montrer que le flanc est couvert quoi qu'il arrive.

Cela ne m'arrange pas, car je tiens à garder une ligne d'unités prêtes à protéger Medina.

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdevue.blogspot.fr/
Particulièrement intéressant, car je ne pas vu souvent la partie se dérouler comme cela...


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Il me semble que Manu a remporté l'initiative aux tours 2 et 3

A la fin du tour 3 j'attends beaucoup du tour 4 à venir... et je place furia française dans le pool avec comme objectif d'envoyer Mouton dans la brèche pour tomber sur les arrières de Jado Caggigal. Si j'active trois fois Mouton comme je l'espère il ne devrait pas rester grand chose de Jago à la fin du tour 4...
Certe en faisant ainsi je m'expose à Portago mais celui-ci ne pourra être en ordre et Lassalle pourra me couvrir

Voir le profil de l'utilisateur
Le tour suivant.



La situation devient difficile pour les troupes espagnoles.

Portago parvient à tenir à distance Lassalle et Sabathier, les empêchant de nuire, ce qui lui permet de rester menaçant sur l'aile droite française.

Le reste du front fait l'objet de furieuses mêlées.

La pression des troupes de Mouton et de d'Armagnac est telle que j'entreprends de diviser mes troupes.

Utilisant une partie des unités de La Cuesta comme une réserve, je les envoie au plus vite contre Mouton et d'Armagnac.

Cela fonctionne parfaitement.

Dans un premier temps, La Cuesta et Jado-Cagigal contiennent les français, Jado parvenant même à gêner d'Armagnac et à lui reprendre un peetit bout de terrain. Mais cela au prix de la désorganisation de leurs unités.

Mais ce n'est pas autre chose qu'un palliatif à court terme. D'autant plus qu'il me faut garder des troupes pour protéger Médina, quoi qu'il arrive.

Cette division des troupes, à ce stade, a déjà au moins une conséquence assez néfaste : je pourrais donner d'ordres qu'à La Cuesta 1 ou La Cuesta 2 - sachant que mon général n'a que deux ordres.

Ce qui réduit ma marge de manoeuvre.

Il faudra la jouer fine.

La suite, bientôt.

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdevue.blogspot.fr/
J'interviens peu sur ce forum mais quand je lis les CR ... je salive.

Voir le profil de l'utilisateur http://corybantes.unblog.fr/
Cette partie est particulièrement atypique et intéressante avec son glissement vers le sud scratch Je me demande comment cela va se finir ?


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Semper Victor a écrit:Je me demande comment cela va se finir ?

Mal. Mais pour qui ?

Voir le profil de l'utilisateur
j'attend la suite avec impatience..le français semble bien engagé.

Voir le profil de l'utilisateur
La suite.



Mon adversaire, qui commence à me connaître au fur et à mesure des parties faites, semble habitué à des attaques un peu trop inconsidérées de ma part. pale

Or, cette fois-ci, pour le tour 5, au lieu de me précipiter purement et simplement sur l'ennemi, je m'attache à reformer une ligne de défense à peu près cohérente.

Aussi, Jado-Cagigal se retrouve flanqué à droite et à gauche des unités séparées de La Cuesta.

Avec ce dispositif, je peux dès lors mener la vie dure à Mouton, Ducos et d'Armagnac, qui marquent le pas. Mouton doit reculer pour réorganiser ses unités.

Cet affrontement devient une bataille d'attrition - atteintes par l'usure, les troupes françaises peuvent voir leur potentiel offensif notablement diminué.

Mais l'usure vaut surtout pour moi : il me faut ajouter qu'en dépit de cette défense pour le moins tenace, l'état de mes pertes est épouvantable. Aucune perte française, contre l'équivalent de deux corps perdus pour les espagnols.

Durant ce tour, je commets une erreur - et Elem aussi, mais elle n'aura pas les mêmes conséquences : nous oublions de déplacer nos généraux.

Hors de portée, toutes les troupes de Bessières et La Cuesta ne pourront recevoir d'ordres - C'est le cas notamment pour Portago, qui ne pourra par la suite être utilisé comme il aurait dû l'être.

De manière tout à fait insensible, pour moi c'est ici le tournant de la partie.

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdevue.blogspot.fr/
Je pensais enfoncer le clou au tour 4 mais Mouton a été désorganisé complètement à cause d'un 0 à une attaque à +4 (j'ai fait 3 0 de suite sur des attaques à plus 4 dans cette partie Mad ) Il me semble que la formation Ducos ou D'Armagnac est aussi désorganisé. En tout cas la garde va pouvoir entrée en action et elle n'est pas désorganisée... le hic c'est que Bessières soit mal positionné.


Petite question en passant :
Dans le début du scénario l'Espagnol a des artilleries de Marine au couleur de Portago empilées avec des formations Macéda et Jago. Est-ce normal ? On a considéré que ces artilleries appartenaient à la formation avec laquelle elles étaient empilées mais je n'ai rien vu pour m'éclairer dans les règles.

Voir le profil de l'utilisateur
Les unités d'artilleries peuevtn s'empiler avec des unités d'autres formations :

5.1.1
(...)
• une unité d’artillerie (à pied ou à cheval), quelle que soit sa formation, combinée avec une ou deux unités d’infanterie ;
• une unité d’artillerie (à pied ou à cheval), quelle que soit sa formation, combinée avec une unité de cavalerie ;
• deux unités d’artillerie, quelles que soient leurs formations.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Merci Fred mais en fait j'ai mal formulé ma question, je voulais savoir si ces unités appartenaient à la formation Portago ou non ? On s'est peut être planté sur ce point dans notre partie sous vassal alors que dans la partie sur carte qu'on avait fait avant ça n'avait pas posé de question me semble t'il.

Voir le profil de l'utilisateur
Dans le jeu tu dois avoir :

- 1 artillerie Cuesta
- 2 artilleries Portago
- 2 artillerie Jago-Cagigal
- 2 artillerie Maceda

Et il y a sur la planche 4 artillerie pour la bataille de Somosierra.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Merci Semper, je vais vérifier, je me demande si dans le module vassal il n'y a pas un bug, j'ai l'impression que les Macéda et Jago étaient aux couleurs de Portago.

Voir le profil de l'utilisateur
Quelques précisions.

Il s'agit de notre partie avec Elem, mais c'est moi qui ai préparé les images et inséré les commentaires. Ce qui veut dire que j'ai tendance à appréhender les choses par le petit bout de la lorgnette - du point de vue des troupes espagnoles, en enjolivant un peu mes actions parfois. Embarassed

Par exemple, lorsque j'évoque avec une emphase toute latine et hispanique jocolor la "contre-attaque" de Portago, il s'agit davantage d'une avancée de quelques hex pour faire un peu peur - et encore - que d'un véritable affrontement glorieux et héroïque.

Même s'il y a eu quelques échauffourées ayant amené des désorganisations éparses d'unités.

Ce défaut de neutralité n'est ni mesquin ni de mauvaise foi - Attention, je ne veux pas dire que c'est comme ça pour toute la partie non plus !!

Vive l'empereur !

Grognard

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdevue.blogspot.fr/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum