L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

CR - Art de la guerre - La bataille de la Rivière Dorée, 1542

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1542, province de Shinano.

Cela fait quelques années déjà que Takeda Nobutora a désavoué son premier fils, Harunobu, qui refusait son autorité. Nobutora l'avait écarté au profit de son cadet, Ishijo Nobutatsu. Pendant ses années en dehors du clan, Takeda Harunobu ne resta pas inactif. Si ses premières années furent dédiées à son éducation spirituelle auprès des moines bouddhistes (qui lui conférèrent le nom de Shingen), il passa les autres à nouer des contacts auprès des généraux de son père.

Finalement, il en arriva à obtenir le soutient des principaux généraux - dont le redouté Kosaka Masanobu - ainsi que celui du peuple. Aidé enfin par les moines guerriers qui lui étaient fidèles, Takeda Shingen se sentit assez fort pour attaquer le château de son père dans la province de Shinano. Le temps de rassembler ses hommes et de marcher, c'est en plein mois de juillet qu'il débute l'invasion.

Mais l'un de ses généraux a finalement avoué la trahison à son père qui va rameuter les dernières troupes loyales du clan Takeda. Général expérimenté, Nobutora dispose ses principales troupes loyales derrière la rivière dorée et offre le commandement de l'aile droite à son fils Ishijo Nobutatsu. Il n'a qu'une confiance modérée en son fils - qui pourrait bien rejoindre son frère - mais l'entoure de troupes de confiance qui ne devraient normalement pas passer à l'ennemi.


Fort de ses dispositions, Nobutora attend l'attaque de Harunobu dont il ignore le nom bouddhiste.

********
Les 15 000 hommes de Shingen (dont 5 000 paysans) sortent de la forêt au petit matin, sous une petite brume de chaleur matinale. Shingen a disposé ses guerriers samourais à droite, sa gauche étant couverte par les paysans et les moines guerriers. De sa position, il peut déjà voir les ashigarus et archers déployés le long de la rivière dorée, ainsi que le Honjin où se trouve son père. Mais il ne peut que vaguement deviner les troupes de son frère, caché derrière les forêts et collines.


Observant l'armée de Shingen sortant de la forêt, Nobutora ordonne à Nobutatsu d'avancer à droite et de se dévoiler. C'est avec 10 000 hommes que père et fils devront vaincre les insurgés.




Les premières troupes de Shingen, enfin, se déploient en approchant de la rivière dorée, sous une pluie de flèches.


Enfin, elles attaquent malgré les pertes lourdes subies pendant leur approche...


A droite, Nobutatsu s'empare rapidement des hauteurs, prenant de vitesse les paysans ; le reste de ses forces avançant timidement vers le centre.


A gauche, Takeda Nobutora doit rappeler les Ashigarus déployés sur sa droite pour renforcer le centre et la gauche, en grande partie constitués d'archers (ceci dit, c'est une fausse faiblesse, les archers étant également samourais...et portant donc un Katana à la ceinture).


La première ligne de guerriers envoyée par Shingen échoue finalement malgré une petite percée, la mort de Yamamoto Kansuke provoquant la retraite de ses troupes déjà fortement ébranlées.

Mais déjà, une seconde ligne se déploie. Mais cette fois-ci, ce sont des guerriers samourais expérimentés et non des Ashigarus qui mènent l'attaque...le choc sera rude.


A droite, c'est l'immobilisme tactique, Nobutatsu n'osant pas encore descendre de sa bonne position. il s'empare néanmoins de la colline au centre, attirant l'attention sur lui.


Finalement, excédé du manque d'action de son fils, Nobutora lui envoie un de ses guerriers et lui intime l'ordre d'attaquer sans plus attendre. Nobutatsu obtempère et lance ses Ashigarus et des cavaliers sur l'aile gauche ennemie tenue par les paysans couverts par la cavalerie des moines guerriers.


A ce moment-là, la bataille est générale, on se bat sur toute la ligne. A gauche, les troupes ennemies traversent à nouveau la rivière dorée sous les flèches loyalistes.


Alors que les Ashigarus écrasent les paysans et que la cavalerie prend lentement mais sûrement l'avantage face aux Moines...


...Ishijo Nobutatsu abandonne une partie de ses troupes sur la colline pour venir couvrir le flanc de son père, dégarni.


Son flanc gauche emporté et une grande partie de ses forces immobilisées par les troupes loyalistes contrôlant la colline centrale, Takeda Shingen lance un ultime assaut, qu'il conduit lui-même. Il ordonne également de prendre la colline au centre à tout prix...C'est alors que les défenseurs loyalistes, sans attendre, chargent et provoquent la surprise, profitant du désordre de l'armée ennemie.


L'assaut est redoutable, les lignes d'Ashigarus et d'archers souffrent de l'assaut de Shingen...mais ne rompent pas. De son Honjin, Takeda Nobutora observe l'échec de son fils.


Malgré ses prouesses martiales, Shingen ne parvient pas à percer, empêtré au milieu des Ashigarus.


Son armée détruite, Shingen est contraint de se faire Seppuku. Sa tête sera placée sur une pique, en signe d'avertissement...


Mais le clan Takeda est durement affaibli par cette lutte interne et sera vaincu par Uesugi Kenshin quelques années plus tard à la bataille de Kawanakajima.
**************
Historiquement, Takeda Shingen attaqua le château de son père dans la province de Shinano et n'eut aucun mal à le prendre. Âgé de 21 ans, il prit le commandement du clan Takeda et fut certainement l'un des plus redoutables et belliqueux Daymio de la Sengoku Jidai. Il combattra les plus grands clans de l'époque et fera entrer le clan Takeda dans la légende, le clan aux 24 généraux.

Nous avons joué cette bataille hypothétique sur "Art de la guerre", avec un peu de souplesse.
- les Ashigarus sont "lanciers moyens" ;
- les archers sont "fantassins moyens" au corps à corps en plus d'archers LMI ;
- les samourais à pied sont fantassins lourds élite armure impétueux ;
- les samourais à cheval sont cavaliers lourds élite armure ;
- les moines sont élite...mais sont surtout à poil...mais par contre ne peuvent jamais partir en déroute (ils meurent tous et leur corps n'a pas de seuil de démoralisation) ;
- la plaquette de Shingen avait un +1 supplémentaire...
- les PIPS servaient à activer les différents sous généraux et leurs clans, composés de cavalerie et d'infanterie le cas échéant. Il n'était pas possible de faire des regroupements de plusieurs clans.

En termes de qualité de troupe, la bataille était atrocement déséquilibrée en faveur de Shingen. Toutefois, le terrain cloisonné et la rivière ont eu raison de son avantage initial. Le but du jeu était de tuer les généraux en chefs, quels que soient les pertes par ailleurs. Nous avons arrêté la partie après trois heures de jeu. Il est pratiquement certain que deux plaquettes de samourais allaient percer ma ligne d'Ashigarus et d'archers, mais Shingen était contenu.

Au final, une partie amusante, rafraîchissante d'un certain point et une table magnifique. Seul reproche que j'ai pu faire aux figurines magnifiques, le mélange des Mons sur les plaquettes, seule erreur historique un tant soit peu gênante (en gros sur une plaquette on a plusieurs clans, ce qui n'est pas imaginable).

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum