L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

[CR] Trial of strength : chevauché sauvage en URSS

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 3]

Tour 2 (11 au 20 juillet 1943) : La phase allemande

Se rendant compte que Koursk est un trop gros morceau, Von Manstein décide de faire reculer un peu sa ligne au centre et au sud. La seule action offensive est faite par la 1ere armée de panzer qui prend la place de la défunte 4e armée roumaine au sud. Elle en profite pour foutre une baffe à l'armée soviétique qui traine en face de Rostov, ya pas de petits plaisirs (je crois même qu'il a détruit l'armée soviétique. on s'en fou ça coute rien et il peut pas exploiter. Les Yvans sont la pour jouer ce role, tant qu'il touche pas a mes frontovnik...)

Par contre au nord le commandement allemand est tétanisé et ne semble pas prendre la mesure de la menace. Le fait que je n'ai attaqué qu'avec le front de Moscou lui fait peut être dire que je n'ai rien pour exploiter, j'ai donc bien fait de laisser en retrait les fronts nord ouest et baltique. Il est vrais que tant que je n'ai pas libérée une voie ferrée mon offensive n'ira pas loin par manque de ravitaillement, hors les 2 lignes du coin sont bloquées par Smolensk (toujours pas pris) et la ligne de défense fortifiée en face du front du nord ouest. Mais ce qu'il ne sait pas c'est que j'ai amené en grand secret de quoi prendre la ligne du nord. Alors il a redéployé de l'aviation, mais j'ai la vague idée que ça vas pas suffire.
Par les moustaches de Plekszy-Gladz, ça va saigner... (ho pardon, par les moustaches de Staline... comment? goulag? sur sur? ha bon!!!)

Voir le profil de l'utilisateur
Tour 2 (11 au 20 juillet 1943) : La phase soviétique

Alors que le commandement allemand pense être un peu tranquille avec sa retraite stratégique, les feux du ciel se déclenchent au nord. Au dessus de Velikie Lukie les fronts de la baltique et du nord ouest vaporisent la ligne de défense allemande, se précipitant ensuite sur le lac Peipous pour couper les lignes de chemin de fer et tenter d'empécher une retraite du groupe d'armée nord par le train. L'avance est très rapide mais la ligne de chemin de fer vers Tallinn n'est pas coupée. C'est maintenant le seul cordon du groupe d'armées nord et sa seule voie de survie. La ligne du lac peipous n'est déjà plus valide au vue de l'avancée soviétique.
plus au sud, alors qu'il semblait se diriger au sud, le front de Moscou fait brusquement volte face et défonce ce qui reste de la ligne allemande. Une partie est même encerclée et aura bien du mal à s'extraire....si elle y arrive.
Avec les fronts de Moscou, nord ouest et de la Baltique, ce sont déjà près de la moitié des armées blindées soviétiques qui sont en avance rapide alors même que la ligne de défense allemande au nord n'existe plus. La suite va être éprouvante, autant pour les pieds des Frontovniks que pour les nerfs des généraux allemands.

Plus au sud Le front ouest quand à lui prend la place du front de Moscou dans le dispositif alors qu'une seconde attaque permet l'encerclement d'une armée allemande (en fait ya une armée sous un des 2 encerclement, mais je sais plus lequel Very Happy). smolensk tombe dans la foulée

Encore plus au sud l'avancée soviétique est importante, mais elle ne fait qu'occuper les trous laissés par les armées allemandes en retraite. Une attaque est bien tentés sur Konotop, mais c'est juste couteux. Heureusement c'est plus l'armée allemande qui doit s'inquiéter de l'usure que nous.
A l'extrème sud une attaque est faite sur Stalino pour tenter d'user la 6e armée allemande et reprendre cette importante zone de production soviétique, mais un mur est un mur, et avec ses petits poings rageurs c'est pas aisé...donc on va recommencer à attaquer au sud de Stalino la prochaine fois, c'est plus simple et ça fait moins mal.

fin du tour donc avec une progression spectaculaire du soviétique au nord, qui a le champs libre pour progresser rapidement.
2 choses sont à craindre :
- Il faut vite convertir du rail. si ce n'est pas fait rapidement la poussée de l'armée rouge s'arrêtera d'elle même. Tous les camions disponibles ont étés transférés au nord, mais il faut espérer que ça suffira.
- Il faut empêcher la reconstitution d'une ligne allemande sur la Dvina, en face de Riga. C'est le plus grand danger. Si ça arrive la progression pourrait bien être mise en échec pour une grande partie de l'été, la rivière étant un obstacle de taille. Donc l'objectif principal est de se constituer une tête de pont sur l'autre rive de la Dvina. Sachant que la zone en question est trop loin des rails pour être ravitaillé, ça va pas être une partie de plaisir.

Voir le profil de l'utilisateur
euh il a encore une chance l'allemand ?

Voir le profil de l'utilisateur
bien sur. par contre sa position n'est pas aisée c'est clair Smile
mais tu verras tout ça par toi même quand j'aurais trouvé le temps de faire la suite du CR Very Happy (pas ce soir en tout cas)

Voir le profil de l'utilisateur
Tour 3 : (21 au 31 juillet 1943)
Bon j'ai un peu moins de photos, la on arrive au soir du 1er jour et j'ai un peu oublié les photos, et les jalons sont mal faits donc j'ai un peu peur de pas être certain a 100% du tour (3 ou 4). on va faire comme si hein Wink


Devant l'ampleur de la catastrophe l'OKW prend la mesure nécessaire et évacue le nord de la Russie, l'estonie et une partie de la Lettonie. L'objectif allemand est clair, un rétablissement d'une ligne de défense sur la Dvina. Tous les trains disponibles sont affectés à cette tache, mais ça ne suffit pas tout a fait et un trou reste inoccupé au sud de Riga.
Les soviétiques, comprenant l'importance d'établir a tout prix une tête de pont sur la Dvina, qui sera sans ça difficile à franchir, décident de jouer le tout pour le tout. Le front du nord ouest laisse derrière lui toute son infanterie et fonce sur la Dvina, la traverse et s'établit sur l'autre rive. Le front de la baltique se place de l'autre coté de la rive pour assurer ses arrières, et intervenir si besoin, pendant qu'une armée d'infanterie entre dans Riga.

Plus au centre, les 4e et 9e armées allemandes attaquent, brisant l'encerclement de la 16e armée à Vitebsk, permettant à celle ci de s'échapper de la nasse dans laquelle elle se trouvait, repoussant par la même occasion une partie de l'armée rouge sur l'autre coté de la Dvina


Revenons à la tête de pont sur la Dvina. Le problème est le suivant.
Le front du nord ouest est hors ravitaillement (ligne verte pour l'extension maximum du ravitaillement et pointillés vert pour les 2 voies de chemin de fer en cours de conversion). Bon en fait il dispose de camions en quantité qui lui augmente sa capacité (4 cases en temps normal, +2 pour les camions), mais ça l'OKW ne le sait pas. L'armée a Riga est elle totalement hors ravitaillement. Pas grave on lui demande juste de bloquer la route.
Plus grave, le support aérien sera très réduit. Seul 1 armée aérienne est disponible (entourée de jaune sont les armées aériennes qui seront disponibles au tour suivant lors du contre allemand)
Il faut aussi se souvenir qu'il n'y a que des éléments blindés dans le front du nord ouest. ça lui assure un bon punch en même temps qu'une grande mobilité (sans ça il ne serait même pas arrivé la), mais toute perte sera couteuse car forcément sur des éléments blindés, dont une armée blindée de la garde. Hors les troupes blindées de choc soviétiques sont peu nombreuses, et si la distance au ravitaillement sera surement la principale cause d'enrayement de l'offensive, le manque de char suite à des pertes trop élevées pourrait avoir le même effet prématurément, permettant un rétablissement allemand et rendant inutile la tête de pont avant la fin de la boue de l'automne, soit aout et septembre partiellement perdus.

A noter aussi que dans le rond bleu se trouve un transport aérien et un parachutiste. Si le besoins s'en fait sentir ils peuvent être largués de l'autre coté. Je préfère cependant privilégier un autre objectif si possible, me rendant compte qu'helsinki est peu défendu. On verra à l'usage.


Au sud l'activité se réduit sensiblement. Les derniers éléments allemands autour de smolensk sont balayés, mais l'avance s'arrete vite par manque de moyens.
En ukraine une tentative est aussi faite sur Karkhov....et c'était une très mauvaise idée. on repassera en deuxieme semaine.
Seul la traditionnelle attaque au sud de stalino fait plaisir. c'est de l'usure, mais a ce jeu la c'est moi qui gagnerai. la question est plutôt quand? La réponse sera surement en conjonction avec la ligne de défense en construction de l'autre coté du Dniepr. Déjà que j'ai peu de moyens au sud, mais alors avec une ligne fortifiée sur le Dniepr, on va plutot aller s'amuser au nord, la c'est pas drole (bizarrement les maréchaux allemands rigolent plus au sud qu'au nord. je sais pas pourquoi, quel manque d'humour....)

Voir le profil de l'utilisateur
Tour 4 : 1er au 10 Août 1943, la phase soviétique

Au nord les opérations se poursuivent et la Dvina est définitivement franchie. la 18e armée allemande doit reculer devant le front du nord ouest et le front de la Baltique. Le front de Moscou quand a lui n'arrive pas à traverser la Dvina de vive force face à la 9e armée allemande, renforçant la valeur de la tête de pont du nord, une attaque frontale aurait été surement très couteuse.

Plus au nord, l'estonie est définitivement reprise et Tallin est capturée.


Petit zoom sur la zone nord. J'ai remis le niveau de ravitaillement en vert, et on remarque que les paras à l'ouest de Riga sont oos, le front du nord ouest étant lui protégé par ses camions. Mais dans le rond bleu se trouve surtout la 18e armée allemande. Les soviétiques auraient pu tenter l'encerclement, mais le risque était grand de voir le front du nord ouest coupé du reste de la ligne soviétique par une contre attaque, sans compter que toute troupe passant la dvina aurait été hors ravitaillement. j'aurais peut être du être plus offensif mais pour une fois j'ai joué la prudence.

On distingue dans le rond jaune les parachutistes soviétiques qui se préparent pour l'opération "banzai rouge".


au sud du front les attaques sont locales et sans réelles ambitions, et les progressions sont de même ordre. seul le front sud réussit enfin a capturer Stalino, en faisant reculer les troupes roumaines qui s'y trouvent. Malheureusement c'est trop tard pour en bénéficier de sa production, il faudra attendre septembre maintenant.

j'ai remis la totalité des fronts car c'est la situation à la fin de la 1ere journée du 4e zouave. nous sommes donc le samedi soir a 23h Smile

Voir le profil de l'utilisateur
Par contre l'allemand semble reculer plus vite qu'une fusée, a ce train la, la guerre sera terminée fin 43 . Non ?

Voir le profil de l'utilisateur
ho que non. je suis déjà à louper des opportunités tactiques par la taille de mes lignes de ravitaillement (l'encerclement possible de la 18e armée allemande que je n'ai pas osé faire). je suis a la limite de mes capacités, et j'ai une ligne de ravitaillement de 4 hex, soit le max. quand la boue arrivera la taille des lignes de ravito passe a 2 hex. autant dire que je vais avoir un coup de mord au dent (et en plus on passe de 10MP a 5)
par ailleurs, si ma ligne est fortement avancée au nord, elle est tres en retard au sud, et c'est au sud que se situent la plupart de mes villes de production et de VP (dnepopretrovsk, kiev, karkhov, stalino, odessa,....).
enfin les lignes de défense allemandes en court de construction seront particulierement difficile à franchir, car la je bénéficie des trous dans sa ligne, à cause du recul trop tardif sur les lacs, mais une fois une ligne complete en face, avec des chars et des armées,.... c'est pas la même chanson.
je vais pas faire mon calimero, j'ai une superbe avance, mais ya encore du taf et si j'ai gagné quelque mois en terme de fin de guerre (par rapport a l'historique j'ai 1 mois d'avance seulement, historiquement ils reprennent le sud et pas le nord, et ya beaucoup de VP au sud), ya encore de quoi faire. une fois la boue la, la ligne allemande va se stabiliser et se réorganiser sur des positions fortes, rendant la progression difficile.
c'est pas pour rien que dans la réalité bagration n'est pas allé jusque Berlin Wink

Voir le profil de l'utilisateur
Je cherche la gamebox cyberboard de TOS, si quelqu'un a une lien je suis preneur.

Voir le profil de l'utilisateur
Comment fonctionnent en gros les règles de ravitaillement dans le jeu ?

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdebataille..org/
j'ai la box, envoi moi un PM avec ton mail
par contre elle est pas complete, il manque des display entre autre. et puis l'interet de ToS c'est le jeu caché, avec cyber c'est un peu dur de cacher que tu fais des mouvements sur les display. en plus il centre dessus donc on voit en tant qu'adversaire ce qu'il y aurait sur les display (qui n'existent pas dans la box Very Happy)
donc c'est bien pour avoir une vue du jeu, mais c'est pas jouable.

pour le ravito, en temps normal il faut être a porté d'une voie ferrée (4 hex en beau temps, 2 en boue, 3 en neige). les regles originelles sont plus complexe pour pas grand chose (transport de supply, calcul en PM de la distance . Il reste juste le "ravitaillement d'urgence". par exemple dans la partie leningrad est encerclée au début. il faut donc si on veut pas qu'elle soit non ravitaillé faire une opération aérienne chaque tour pour y transporter des points de supply.
les niveaux sont
ravitaillé
non ravitaillé
isolé.
le premier est le normal. on passe au second si en début de tour on est non ravitaillé. Si on est déjà avec un marqueur non ravitaillé en début de tour on passe a isolé si on ne peut pas faire de lien direct avec une ligne de ravitaillement (peu importe la longueur). donc leningrad etant completement coupé devrait être isolée (/2 quand on est non ravitaillé /4 quand on est isolé, avec un jet de perte par tour).
mais il y a les "basic supply source". en gros quand tu es dans ton pays, si tu as une grosse ville a coté, elle fournit suffisement de supply pour ravitaillé une petite troupe. ça empeche de passer de unsupplied a isolated. Pour éviter quand même d'etre unsupplied, je faisait du transport aérien d'urgence pour dropper du spply sur Leningrad. mais ça suppose de l'escorte aérienne (interceptable) qu'on utilisera pas en combat. l'avantage c'est qu'avec la dépense de point de supply on est même pas unsupplied. donc leningrad n'a dans la partie jamais été hors ravitaillement. Par contre en temps de boue, comme ya aucune activité aérienne, la zone de leningrad est forcément unsupplied (mais pas isolated grace a la ville).

ya évidement des possilibité de passer du ravito d'urgence par navire aussi (mer noire principalement) et c'est chiant comme la mort vue qu'il y a la capacité du port a prendre en compte. a mon avis c'est le seul point lourd du jeu, et c'est a simplifier (ça prend au max 10 minutes a simplifier en donnant le nombre d'unité qu'on peut utilisé d'un coup je pense. j'ai rarement joué avec le naval qui est tres abstrat, et j'ai aps eu de poches a alimenter comme ça.)

jsais pas si ça répond a toute tes qustions mais voila

Voir le profil de l'utilisateur
J'ai une question :

C'est qui les pions oranges ?

Voir le profil de l'utilisateur
orange?
bonne question. de mémoire je sais pas. c'est soit les italiens (1 seule armée et c'est la 8e) soit les turcs.
les espagnols n'ont qu'un pion et son jaune, les slovaques sont marron caca d'oie et n'ont qu'un pion aussi je crois.

Voir le profil de l'utilisateur
Qu'est ce qui étire tes lignes de ravitaillement du coup ? La vitesse de reconversion des rails qui est trop lente ?

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdebataille..org/
oui
vitesse de réparation d'un rail : 2 hex par tour
vitesse de conversion d'un rail : 1 hex par tour.

donc en gros j'avance de 4 hex (par exemple) mais ma ligne de ravito elle n'avance que de 1 seul hex. Au début ça va, apres il faut des camions, enfin au final je suis bloqué.
comme en plus j'avais mal positionné mes convertisseur, et pas pris assez vite la zone ou passe le rail, j'ai pris en plus du retard de ce coté.

Voir le profil de l'utilisateur
Autre question vu qu'on n'en parle pas dans le CR : y a des partisans ? What a Face

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdebataille..org/
oui ya des partisans, mais j'ai fait des jets de merde et j'en ai jamais eu pendant la partie Very Happy
en gros ya une table ou tu jettes le dé en début de mois. Suivant le résultat tu as une baisse de la prod allemande (détruit sur le chemin) et/ou des zones de partisans. une zone partisant est un marqueur a poser sur la carte, coupant les lignes de communications qui passent par la. En gros tu places ça sur une voie de chemin de fer et ya plus de trains qui passent. je sais plus si ça s'enleve avec une opération armée (je crois pas) mais je sais en tout cas qu'en ammenant des unités de l'axe dans les parages, ça annule dans les zones ou passe l'unité de l'axe (peut etre a coté aussi mais je suis pas sur).

on peut aider les partisans en alouant des RP soviétiques, une flotte de transport (pour les parachuter) et une flotte aérienne (pour le soutient au sol). l'allemand peut lui les contrer en dépensant des RP (les blindés comptent double) contre eux pour aller les "chasser".

dans le même genre ya aussi une table pour les bombardeements allié sur l'allemagne (baisse de prod, contrable en transferant des flottes aériennes en allemagne de l'ouest), et une table pour l'avancée alliée et une possibilité qu'ils soient en avance ou en retard par rapport a l'historique.

Voir le profil de l'utilisateur
Tour 5 : 11 au 20 Août 1943, la phase allemande

Au nord la situation allemande sur la Dvina est compromise et un replie est décidé. Il faut cependant tenir pendant que la ligne de défense sur le niémen est en construction. Plus au centre les troupes allemandes, pour éviter la prise de flanc, retraitent sur la forêt et se préparent à défendre Minsk devant l'avancé soviétique.


Au sur le replis sur le Dniepr continue.
Enfin, a l'extreme sud la 1ere armée panzer effectue un replis tactique suite à la capture de Stalino par les soviétiques. Les fortifications sur le Dniepr sont maintenant presque completes et assure une position de replis confortables aux allemands. Il sera compliqué pour les soviétiques de passer par la sans y mettre les moyens.

Voir le profil de l'utilisateur
Tour 5 : 11 au 20 Août 1943, la phase soviétique
Le 11 Août, alors que les troupes allemandes refluent sur l'ensemble du front devant la glorieuse armée-rouge-qui-passera-noel-a-berlin-mais-fete-pas-noel-pasque-c'est-une-fete-capitaliste, l'opération "banzaï rouge" est déclenchée
Rassemblé à Moscou, la Stavka écoute Staline déclarer que "le ski est une activité capitaliste, en conséquence nous devons rayer la Finlande de la carte. En plus on pourra s'occuper du père noel, capitaliste pourrissant les coeurs des enfants par la proprieté privée....et pis il est jamais passé pour moi quand j'étais petit alors il va payer cette espèce de petite frappe a barbe blanche"


L'opération commence par une diversion sur le front de Karélie. Celui-ci attaque donc la 3e armée finlandaise, soutenue par l'aviation finlandaise. Il se prend une rouste (pis une belle hein, une armée entière à la poubelle. quand on fait une diversion on déconne pas chez Mac Staline), mais l'aviation finlandaise étant occupée ailleurs, l'opération principale peut se dérouler.


Une armée d'infanterie quitte donc nuitamment Leningrad le 12, pour arriver devant Helsinki le 13, alors même qu'un corps parachutiste est largué sur la capitale Finlandaise. Malheureusement pour les soviétiques les finlandais ont renforcé juste avant la garnison de la ville par un second corps. Et la, c'est le drame.
ce CR étant visible à des ames sensibles, je vais arreter la description des massacres sur les plages avec tir au pigeons de parachutistes. Bon personne n'est rentré à la maison, et Staline déclarera : "Mannerheim, rend moi mes legions". Toute mention de l'opération Banzai rouge est interdite jusqu'à ce jour en union soviétique. (ptaiiiiiin il faut 3 tours pour charger une infanterie pour une opération de débarquement, jsuis pas prêt de relancer un truc pareil).


Plus sérieusement, au centre les opérations continuent, dans les limites du ravitaillement disponible. Quelque armées, qui seront non ravitaillées, sont envoyés pour fermer la péninsule, pendant que le front ouest et le fornt de moscou lancent une opération visant à tenter d'encercler la 4e armée allemande. La 9e armée allemande est bousculée pendant que l'aile droite de la 4e armée cède, le front de moscou s'inserrant entre la 4e et la 16e armée allemande. L'encerclement étant trop lent, la 4e armée aura tous le temps de se retirer, mais ça libère encore de la place devant l'armée rouge, l'armée allemande ayant un trou dans sa ligne au niveau de Vilnius. Détail intéressant, la 47e armée est en face de Klaipeda, allias Memel pour les allemands, plaçant l'armée rouge aux portes du Reich.


Au sud les opérations sont calmes. Seul la place laissé vacante est occupée. Faut dire qu'on a autre chose a penser à Moscou.

Voir le profil de l'utilisateur
Toujours super, je me régale !

Voir le profil de l'utilisateur
Tour 6 : 21 au 31 Août 1943
La phase allemande

Devant la poussée soviétique le front allemand se réorganise un peu plus loin. Mais cette fois c'est fini les grands abandons de terres. La Lituanie sera donc le champ de bataille de l'automne qui approche, appuyé sur Minsk qui doit faire verrou.

La phase soviétique

Et comme prévu, maintenant que les allemands ont rétablis un front cohérent, la progression se trouve bien plus laborieuse. Les fronts nord ouest et balte réussissent à atteindre le Niemen au nord de Kaunas, mais comparé au début du mois c'est cher payé pour une si faible avance.

Par contre, au centre, le front de Briansk réussit à enfoncer les défenses allemandes et à avancer dans les marais du pripet. Vue le terrain, ça semble quand même un cul de sac.


Au sud enfin, des progres se font jour. Le front du centre réussit enfin à prendre Konotop, menaçant pour le futur la 2nd armée allemande par 3 cotés. Et a l'extreme sud c'est le front sud qui réussit une nouvelle fois à repousser les troupes germano-roumaines, commençant à placer la ligne de défense de l'axe dans une position inconfortable.

C'est sur ces actions que se termine le mois d'Août 1943

Voir le profil de l'utilisateur
Bon, bah vivement que je teste la bête Smile et que je compare à mon metre-etalon qu'es Russian Front Wink

Voir le profil de l'utilisateur
Celui-là en tous cas depuis que je lis ce CR semble vraiment bien .

Voir le profil de l'utilisateur
Allalalai a écrit:Celui-là en tous cas depuis que je lis ce CR semble vraiment bien .
allez, répète apres moi
"les symboles OTAN c'est bieeeeen"
"les silhouettes c'est maaaaaal" Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur
Tient, fix, concernant les critiques que j'ai pu lire de ce jeu, c est qu'en 1941 la puissance allemande est tres surevaluée et que les tours de 41 ne serait qu'une succession de :

1) L allemand detruit tout ce qui a sur la carte
2) Le russe grace a des remplacements enormes reconstitue une ligne qui sera de nouveau balayée etc etc etc ....

Bon, l'auteur de cette critique fait egalement remarqué qu'il n'a pas peut etre chosi la meilleur tactique en défense...

Qu en penses tu ?

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum